1966

Janvier

Début janvier : Joseph et Louis Nignon de Saint-Guénolé reçoivent la médaille de bronze du Sauvetage pour leur intervention du 26 novembre 1964.

Dans la nuit du 31 au 1er c’est la tempête, avec des pointes de 113 km/h à Penmarc’h.

Samedi 1er : « Un cheval pour deux », comédie de Jean-Marc Thibault, avec Roger Pierre et JM Thibault,  au cinéma Celtic.

Nuit du 1er au 2 : la tempête reprend de plus belle avec des rafales à 125 km/h.

Dimanche 2 : « Angelito » d’Arturo Ruiz Castillo, au cinéma Celtic.

Le vent souffle encore à 70-80 km/h, la mer est très grosse.

Lundi 3 : pluie et mauvais temps.

Les équipages des chalutiers ont passé le week-end du 1er de l’an à Milford Haven ou à Newlyn.

937_001
Milford Haven ; carte postale.

Un habitant de la rue de la Joie trouve la mort devant l’hôtel Moguérou à la suite d’une chute à cyclomoteur.

Mardi 4 : au nord, les chalutiers ont pu quitter les ports britanniques ; à Saint-Guénolé le reste de la flottille, qui a passé les fêtes au port, est en instance de départ.

Jeudi 6 : la pluie cesse enfin.

Week-end du 8 : « La bataille de la mer de corail », film de guerre de Paul Wendkos, au cinéma Celtic.

Samedi 8 : à Audierne, lancement du « Noz deï » pour Louis Loussouarn. C’est un chalutier de 17,28 m, 49,68 tx, propulsé par un moteur Baudouin de 240 cv. A présent, le chantier Kersaudy-Gourlaouen se prépare à construire un autre chalutier pour le port de Saint-Guénolé.

Sans titre
Le « Noz deï »

Dimanche 9 : Auray bat Penmarc’h 3 à 0. Les Cormorans sont désormais derniers.

Les chalutiers sont en pêche mauvais temps ou à la cape.

Lundi 10 : naufrage dans la nuit du lundi au mardi du chalutier « Jabadao » du Guilvinec, à 22 milles du port. Il y a sept victimes, un seul rescapé. Parmi les disparus on trouve Germain Morvan de Saint-Guénolé.

Arrivée d’une vague de froid.

Mercredi 12 : les trois amicales laïques de Penmarc’h rendent publique une lettre adressée au maire, dans laquelle elles dénoncent le vote de subventions aux écoles catholiques lors du dernier conseil municipal.

Jeudi 13 : les chalutiers sont à nouveau en pêche mauvais temps ou à la cape.

Week-end du 15 : « La fille des Tartares », film d’aventure de Remigio del Grosso, avec Roland Lesaffre,  au cinéma Celtic.

Samedi 15 : le froid est vif, même si la Cornouaille est relativement épargnée par rapport au reste de la Bretagne. A Douarnenez, la mer a gelé en matinée dans une partie du Port-Rhu et du port de Tréboul.

Dimanche 16 : en match amical, les Cormorans de Penmarc’h battent l’US Guilvinec 7 à 1, buts de Nédelec, Lappart (2), Pascual (2), Donnard et Le Berre.

Lundi 17 : léger redoux.

Mardi 18 : retour du froid.

« N’holl zent » débarque 10,6 t. de poissons et de langoustines à Concarneau.

Mercredi 19 : matinée glaciale avec un vent d’est violent, -1° à Penmarc’h. La mer gèle dans le port de Trévignon. En soirée les températures remontent.

Le Conseil général du Finistère décide de mettre en chantier dès cette année, un prolongement au nouvel appontement du port. Il mesurera 181 m de long et sera protégé par un mur pare-lames. Un déroctage important est également prévu. Le coût total des travaux est estimé à 3 750 000 F.

Jeudi 20 : brusque changement de temps : hausse des températures, pluie, vent de 95 km/h à Penmarc’h.

Le « Marie Pierre », qui n’avait pas donné de nouvelles depuis mardi, est en fait en relâche à Milford-Haven.

Week-end du 22 : « Le secret du grand canyon », film policier de Don Siegel, avec Cornel Wilde, au cinéma Celtic.

Samedi 22 : la tempête oblige plusieurs bateaux de Guilvinec et de Lesconil à se réfugier au port de Loctudy.

Dimanche 23 : belle journée d’hiver à Saint-Guénolé, mais au nord les chalutiers sont en pêche mauvais temps.

Surprise à Penmarc’h où les Cormorans, lanterne rouge de DHR, battent le leader Berné 2 à 0 ; buts de Le Berre et Guichaoua.

Mardi 25 : la piste enfantine de la Prévention routière est installée sur la place du marché.

Mercredi 26 : le chalutier « Les Cinq frères Ademo » se retrouve en position critique, en panne complète de moteur dans la tempête.

Jeudi 27 : dans la nuit « Les Cinq frères Ademo » est pris en remorque par « Le Ravageur ». Au cours du voyage de retour la remorque casse à deux reprises.

Vendredi 28 : vers midi, alors que « Le Ravageur » et « Les cinq frères Ademo » se trouvent à 10 milles dans l’ouest des Pierres noires, les deux bateaux évitent de justesse l’abordage par un cargo suédois. Ils parviennent au port de Douarnenez en fin d’après-midi.

Il pleut depuis plusieurs jours.

Les chalutiers sont à nouveau en pêche mauvais temps.

Week-end du 29 : « La grande roue » de Géza von Radvanyi, avec Maria Schell, au cinéma Celtic.

Dimanche 30 : les Cormorans obtiennent un match nul 0 à 0 à Concarneau contre l’Hermine.

Fin janvier : « le Ravageur » débarque 10,2 tonnes de poissons et langoustines à Douarnenez.

Le mois de janvier a été très mauvais du début à la fin.

Bilan du port pour janvier : 40 tonnes débarquées pour 110 000 F de chiffre d’affaires (en janvier 1965 : 41t pour 191 000 F).

Février

Début février : Léon Le Roux et Vincent Dréau de Saint-Guénolé, sont nommés membres du Comité interprofessionnel de la sardine.

Une équipe de l’ORTF embarque sur « l’Astucieux » de Loctudy, pour tourner un reportage consacré à la vie des marins. Il sera diffusé courant mars 1966.

GV 8118 blp
« L’Astucieux »

Jeudi 3 : la Caisse d’allocations familiales achète la propriété du Dourdy à Loctudy, pour en faire un centre familial de vacances.

La sonde soviétique « Luna 9 » réussit pour la première fois un alunissage en douceur.

Vendredi 4 : les chalutiers sont « en pêche mauvais temps ou « à la cape ».

Week-end du 5 : « Le glaive du conquérant », péplum de Carlo Campogalliani, avec Jack Palance et Eleonora Rossi-Drago, au cinéma Celtic.

Samedi 5 : tempête.

Dimanche 6 : Port-Louis bat Penmarc’h 5 à 1. Les Cormorans sont à nouveau derniers du championnat de DHR.

Jeudi 10 : les employés communaux posent des panneaux de stationnement alternatif dans plusieurs rues de la commune.

Week-end du 12 : « Maciste en enfer », péplum de Ricardo Freda,  au cinéma Celtic.

Dimanche 13 : championnat USEP de cross pour les écoliers du canton au stade de Penmarc’h, sous la houlette de Pierre Le Signor et de Louis Le Balch.

René Yannick est élu maire de Tréguennec en remplacement de Jean-Louis Plouhinec, décédé.

Lundi 14 : le « Pors Lambert » fait route Douarnenez avec le « Cap Cavall » en remorque.

cp Le Doaré 4375(extrait), avant 1965
Le « Cap Cavall ». Carte postale Le Doaré n°4375 (détail)

Week-end du 19 : « Les trois soldats de l’aventure » de Michael Anderson, avec Yul Brynner, Richard Widmark et George Chakiris, au cinéma Celtic.

Dimanche 20 : match nul 1 à 1 à Penmarc’h entre les Cormorans et Etel, but de Bodéré.

Lundi 21 : forte tempête de suroît dans la nuit de dimanche à lundi. Le sommet du clocher de la Joie est abattu par la foudre. Les dégâts sont importants dans les ports du Guilvinec et de Kérity. A Saint-Guénolé les quais sont jonchés de gravats. A Tréguennec, une importante brèche de 70 mètres s’est formée dans le cordon littoral.

En soirée le vent forcit à nouveau.

Mardi 22 : les chalutiers sont en relâche.

Mercredi 23 : orage et trombes d’eau pour le mercredi des Gras. Heureusement qu’une éclaircie arrive dans l’après-midi , le temps de juger et brûler le traditionnel « Bidul Paol » sur le port. Un bal costumé se déroule l’après-midi dans les salons Kerfriden, un autre a lieu en soirée.

C’est la première journée de diffusion de la deuxième chaîne de télévision dans le département.

Certains des chalutiers qui étaient en relâche ont repris la mer.

Vendredi 25 : pluies diluviennes. Quimper est sous les eaux. En Pays bigouden les champs de blé ressemblent à des rizières et il y a de nombreuses routes inondées.

Week-end du 26 : « Les drakkars » de Jack Cardiff, avec Richard Widmark, Sidney Poitier et Rossana Schiaffino, au cinéma Celtic.

Camus, Baptiste, Tél 1966 03

Dimanche 27 : la plupart des chalutiers sont au port ; ceux qui étaient au nord sont en relâche à Milford Haven.

Lanester bat Penmarc’h 4 à 0, cette fois c’est bien compromis : Penmarc’h risque de redescendre en Promotion.

Le mois de février a été très mauvais. C’est le marasme en Pays bigouden, presque toutes les professions sont touchées. Les marins sont peu sortis et subissent en conséquence un manque à gagner sérieux. Les agriculteurs n’arrivent pas à travailler la terre gorgée d’eau, ce qui va entraîner du retard pour les pommes de terre primeurs et les céréales. Les travaux de construction sont souvent arrêtés et en bout de chaîne, les commerces tournent au ralenti.

Bilan de la criée : 69t pour 145 000F. Les apports sont faibles et le rendement du bar et du mulet n’ont rien à voir avec ceux de l’année passée. Tous les ports de Cornouaille connaissent une régression.

Mars

Week-end du 5 : « Stalag 17 » de Billy Wilder, avec William Holden, au cinéma Celtic

Dimanche 6 : journée ensoleillée

Les Cormorans battent Fouesnant 2 à 0

Conseil municipal : la direction et la surveillance des travaux de réalisation du chemin rural de Kost ar Loc’h à la Torche sont confiées au Génie rural.
Des travaux de voirie sont décidés pour l’aménagement de la venelle du Commandant Charcot et pour le chemin situé derrière le mur de défense reliant la rue des Coopératives à la rue du Port.
Le Conseil souhaite également que les Ponts et Chaussées prolongent le nouveau mur de défense de Saint-Guénolé.

Lundi 7 : le Général de Gaule annonce que la France se retire de la structure militaire de l’OTAN

Week-end du 12 : « Tonnerre apache », western de Joseph M. Newman, avec Richard Boone,  au cinéma Celtic

Vendredi 18 : les travaux du chemin rural de Kost ar Loc’h à la Torche sont commencés depuis quelques jours, ils sont réalisés par l’entreprise Le Pape de Plomelin. La nouvelle route, large de 6 m. aura une longueur de 2,5 km. Une deuxième route reliera Kerloc’h au bourg de Penmarc’h et dans un second temps une troisième voie sera construite entre Kerloc’h et Pors Dibord, permettant de relier Saint-Guénolé à la Madeleine.

Week-end du 19 : « Mission 633 » de Walter Grauman, avec Cliff Robertson et George Chakiris, au cinéma Celtic

Dimanche 20 : temps ensoleillé.

Cormorans 1 Locminé 0 (but de Pascual).

Jeudi 24 : début de la quinzaine commerciale intercommunale du Pays bigouden.

Ouverture du Centre Leclerc, route de Penmarc’h à Pont-l’Abbé. C’est le premier supermarché du Pays bigouden. Il fait 1000 m² et possède un parking de 3000 m².

Vendredi 25 : présence au marché d’un camion EDF pour une démonstration de cuisson à l’électricité, avec une dégustation gratuite de pâtisserie !

Un matelot du « Kreis ar Pin » est victime d’un accident à 20 milles de Penmarc’h. Le bateau revient alors à Saint-Guénolé mais ne peut pas rentrer au port en raison de la marée. Le blessé est ramené à terre à l’aide d’un canot, accompagné par Denis Cossec, le patron. Pendant ce temps là, en manoeuvrant pour s’éloigner de la passe, le « Kreis ar Pin » heurte une roche des Groumilli. Il a trois tôles enfoncées.

Lancement dans la semaine, aux Charpentiers associés de Léchiagat, du « Jean Moulin ». Ce chalutier thonier est géré par l’armement Jean-Louis Stéphan de Saint-Guénolé. Il sera commandé par René Rioual, l’ancien patron du « Didier Danièle » et il aura pour mécanicien Joseph Rioual, le frère du patron. Le « Jean Moulin » mesure 18m pour 49 tonneaux, il est équipé d’un moteur Baudouin de 240cv.

blp e
Le « Jean Moulin »

Week-end du 26 : « Pas de lauriers pour les tueurs » de Mark Robson, avec Paul Newman et Elke Sommer, au cinéma Celtic.

Dimanche 27 : bal masqué des écoles publiques dans les Salons Kerfiden.

Tempête avec des pointes de 104 km/h à Penmarc’h.

Les chalutiers sont à la cape, certains font route Kinsale.

Les Cormorans battent l’ASEA à Ergué-Armel par 2 buts à 1.

Au patronage laïque de Pont-l’Abbé se déroule le premier festival de rock de l’ouest avec les Crismen en tête d’affiche. Le concours est remporté par les Cratères ex-aequo avec les Jerrys.

Lundi 28 : les chalutiers sont à nouveau en pêche.

Jeudi 31 : grève des ouvriers du bâtiment.

Bilan mensuel de la criée : 104 875 kg, 188 268 F.

Avril

Vendredi 1er : débuts d’une liaison aérienne quotidienne entre Quimper et Paris.

Week-end du 2 : « La conquête de l’ouest », western de Hathaway, Ford et Marshall, au cinéma Celtic.

Samedi 2 : une réunion est organisée à la mairie de Penmarc’h, elle est destinée à constituer un club de tennis.

Camus, Baptiste, Tél 1966 03

Dimanche 3 : beau temps.

Jean Fayolle remporte le tour de la ville de Pont-l’Abbé devant Vaillant et Tijou. Michel Jazy, blessé, était forfait.

Les Cormorans s’inclinent à domicile contre l’US Montagne 0 à 3.

Lundi 4 : inauguration de la nouvelle criée de Lesconil.

Les chalutiers sont en relâche ou vont en relâche à Kinsale.

Le chalutier « Entre-nous » est rentré à Douarnenez avec une voie d’eau. Il a été hissé sur le slipway, où la petite brèche a été rapidement colmatée.

Mardi 5 : certains chalutiers sont en pêche, d’autres sont toujours à Kinsale, plusieurs sont au mouillage à Trescot.

Mercredi 6 : lancement du chalutier-thonier « Coryphée » au chantier des Charpentiers réunis de Saint-Guénolé. Construit pour Jacques Savina, il mesure 18 m, jauge 49 tonneaux et est équipé d’un moteur Baudoin de 300 cv.

Coryphée blp (6)
Le « Coryphée »

Vendredi 8 : le peintre et illustrateur Géo-Fourrier décède à Quimper (1898-1966). Saint-Guénolé aura été une de ses principales sources d’inspiration.

Les chalutiers sont tous en pêche.

Naissance du Cercle de voile de Penmarc’h. Il s’installera dès l’été dans l’usine Furic de Kérity. Jacques Scuiller en sera le président et M. Ropars, professeur au CEG du Guilvinec est pressenti comme directeur.

Vers 13h, le « Men Hir » est victime d’une voie d’eau au port de Concarneau. Les pompiers interviennent pendant 1h30 pour mettre le bateau en sécurité. Une partie de la pêche du chalutier, qui devait débarquer le lendemain, n’est plus considérée comme commercialisable.

Week-end du 9 : « Les quatre fils de Katie Elder », western de Henry Hathaway, avec John Wayne et Dean Martin,  au cinéma Celtic.

Samedi 9 : obsèques à Saint-Guénolé du docteur Lucien Dupouy, 89 ans, frère de l’écrivain Auguste Dupouy.

Dimanche 10 et lundi 11 : par un temps très agréable, l’US Plonéour remporte le tournoi de Pâques à Penmarc’h en battant l’US Guilvinec par 1 à 0 en finale.

Jeudi 14 : plusieurs chalutiers sont à la cape.

Week-end du 16 : « Pirates du diable », film d’aventures de Don Sharp, avec Christopher Lee,  au cinéma Celtic

Dimanche 17 : malgré une ouverture du score par Pascual, les Cormorans sont battus par l’US Quimperlé 2 à 1. Ils terminent 11ème et avant-derniers du championnat de Division régionale d’honneur et sont donc relégués en Promotion d’honneur. En revanche les cadets finissent invaincus, en tête de leur groupe, et les minimes terminent deuxièmes.

La gagnante de la quinzaine commerciale du Pays bigouden habite Saint-Guénolé : il s’agit de Marie-Jeanne Le Pape, née Savina, 63 ans. Elle gagne une 404 Peugeot.

Mercredi 20 avril : le vent souffle à 100 km/h à Penmarc’h.

A Paris, René Le Carval de Saint-Guénolé, ancien membre du réseau Notre-Dame de Castille, est décoré des insignes de chevalier de la Légion d’honneur par un ancien responsable de ce réseau, le vice-amiral Philippon, chef d’état major particulier du président de la République.

Vendredi 22 avril : le conseil municipal de Plomeur décide de mieux protéger le site de la Torche : il y aura un parking à l’entrée, d’autre part l’interdiction d’y déposer des ordures est une nouvelle fois affirmée. La route de la Torche vers Pors Carn est désormais tracée, elle sera bientôt goudronnée. Une autre route permettra bientôt d’aller vers Pors Dibord.

Le temps, qui était mauvais depuis une semaine, s’améliore.

Week-end du 23 : « Le procès des doges » de Duccio Tessari avec Michèle Morgan et Jacques Perrin, au cinéma Celtic.

Lundi 25 : un incendie ravage un immeuble insalubre dans le quartier du port de Concarneau : il y a quatre morts et 23 familles se retrouvent sans abri.

Nuit de lundi à mardi, « Les Cinq frères Ademo » est victime d’une énorme lame qui détruit sa lisse tribord, couchant le bateau et noyant la passerelle. Devant la gravité des avaries, le patron, Henri Le Brun, choisit de rentrer au port sans terminer sa marée.

Mardi 26 : accident rue de la Joie, un ouvrier de l’entreprise Gomila chute de 6 mètres et se fracture le bassin et le talon.

Décès de Jacques Le Floch, rue Pierre-Sémard. Né le 16 septembre 1872, il était le doyen de la commune.

Mercredi 27 : le « Pors Lambert » est en relâche à Kinsale, le « Kreis ar Pin » est également en route vers ce port ; les autres chalutiers sont à la cape.

Week-end du 29 : « Règlement de comptes à OK Corral », western de Don Siegel avec Burt Lancaster et Kirk Douglas, au cinéma Celtic.

Le mois d’avril a été très pluvieux

Bilan de la criée : 56 tonnes, dont 23 t. de maquereaux ; 111 000 F de chiffre d’affaires.

Mai

Dimanche 1er : temps estival

Lundi 2 : « Bajyma » débarque 10,2 tonnes de poissons et de langoustines à Concarneau.

Mardi 3 : brumeux

Mercredi 4 : grosse pluie le matin avec du vent fort de suroit.

Jeudi 5 : lancement du chalutier-thonier « Obélix » au chantier Léon Gléhen du Guilvinec. Il aura pour patron Raymond Bargain de Saint-Guénolé copropriétaire du bateau avec l’armement Deleu de Pleignes. Le bateau mesure 18m, il est propulsé par un moteur ADN de 240 cv.

obelix blp
« Obélix », photo L. Bouguéon

Lancement du chalutier-thonier « Régis-Eric » au chantier Pierre Gléhen du Guilvinec. Long de 19m, il est équipé d’un moteur Berliet de 360cv. Quatrième bateau de l’armement Loussouarn de Kérity , il sera commandé par Charles Loussouarn, ancien patron du « Ton Jos ». C’est son frère Thomas qui lui succède sur le « Ton Jos ».

« Anita Conti » débarque 11,4 tonnes de poissons et de langoustines à Concarneau.

Les chalutiers « Koroller ar mor », « Fils de l’océan » et « Scoubidou » sont à la cape.

Week-end du 7 : « L’aventurier du Kenya » de Ronald Neame, avec Robert Mitchum et Carroll Baker, au cinéma Celtic.

Samedi 7 : au Conseil municipal le projet de réalisation d’un chemin reliant Poulbriel au Viben est approuvé. Toujours dans le domaine de la voirie, le Conseil demande au maire de réunir les propriétaires riverains de la future Venelle Commandant Charcot pour les informer des différents projets de réalisation de la voie. Il est également envisagé de créer un syndicat de communes dans le but de construire une maison de retraite ; ce syndicat regrouperait Penmarc’h, Guilvinec, Plomeur et Treffiagat. Par ailleurs, le maire annonce que l’administration des PTT envisage l’automatisation du centre téléphonique de Penmarc’h.

Dimanche 8 : un bang d’avion cause l’effondrement d’un grenier à Kersulec Creis en Plonéour déversant une tonne de grains sur la terre battue du rez de chaussée.

Vent fort d’ouest : 95 km/h à Penmarc’h

Les chalutiers sont en pêche mauvais temps ou à la cape.

Mardi 10 : les chalutiers sont à nouveau en pêche.

Appel de détresse du « Marie Pierre » en panne de moteur. Un avion Neptune de Lann Bihoué parvient à le repérer au large de l’Ile d’Yeu. Finalement le « Marie Pierre » réussit à gagner les Sables d’Olonne par ses propres moyens. Il venait d’être vendu à un armateur de Boulogne.

Week-end du 14 : « Feu sans sommation », western de Sidney Salkow, au cinéma Celtic.

Dimanche 15 : en regagnant son bord, Noël Briec de Saint-Guénolé, 55 ans, se noie dans le port d’Audierne. Il était embarqué sur le palangrier « Christian-Joëlle » de Lucien Stéphan.

Lundi 16 : ce sont les préparatifs de la campagne sardinière, sept bateaux vont partir vers la Vendée.

En Chine, la Révolution culturelle commence.

Mardi 17 : grève générale dans tout le pays ; elle est largement suivie dans le département.

Jeudi 19 (Ascension) : ciel gris, vent et pluie.

« Condamné à être pendu », western de William F. Claxton, au cinéma Celtic

Roger Pingeon remporte le 34ème grand prix cycliste de Plonéour-Lanvern.

Vendredi 20 : « En avant » est parti vers les côtes vendéennes, « Pen ar Beg », «La Voix du marin », « Jean-Pierre Yvon », « Paotred Jean Matelot », « La Gazelle » et « Try-men » partiront sans doute dimanche. Les autres sardiniers du port : « Belle Bretagne », « Aigle des mers », « Per Nostis », et « Jacques et Martine » sont encore au chalut.

Week-end du 21 : « Baïonnette au canon », film de guerre de Samuel Fuller, au cinéma Celtic.

Samedi 21 : lancement du chalutier-thonier « Jean-Noël » au chantier Kersaudy-Gourlaouen d’Audierne pour Maurice Guirriec de Saint-Guénolé. Il sera équipé d’un moteur Baudouin de 300 cv.

z Port, Combier, détail
Le « Jean-Noël », carte postale Combier (détail)

Dimanche 22 : promenade de l’Amicale laïque de Saint-Guénolé à Port-Manech. Retour par Benodet avec remontée de l’Odet.

Beau temps.

Mardi 24 : naufrage du chalutier « Jean-Yves » de Loctudy près des Glénan, victime d’une forte voie d’eau. Le « Rouanez ar Mor » de Loctudy a pu venir au secours des cinq marins.

Week-end du 28 : « Première victoire », film de guerre d’Otto Preminger, avec John Wayne, Kirk Douglas, Patricia Neal, Henry Fonda,  au cinéma Celtic.

Lundi 30 : quelques mois après les Soviétiques, les Américains réussissent à leur tour un alunissage en douceur avec « Surveyor I ».

Bilan de la criée en mai : 59,8 t. pour 112 000 F de chiffre d’affaires.

Juin

Mercredi 1er : la « Sardane » est remorquée jusqu’à Douarnenez par le chalutier « Cap Cavall ».

Vendredi 3 : la sardine est apparue en baie de Concarneau. Plusieurs sardiniers de Saint-Guénolé qui pêchaient plus au sud ont rejoint ce port.

Le ligneur de Kérity « Ton Zidor » s’échoue à Kervily. Il n’y a pas de dégâts.

Week-end du 4 : « La flèche brisée », western de Delmer Daves,  au cinéma Celtic.

Samedi 4 : à l’EAM du Guilvinec, remise de la médaille du sauvetage à Joseph et Louis Nignon.

Le beau temps s’installe.

Mardi 7 : 56 bateaux se préparent pour le thon à Saint-Guénolé et 8 à Kérity. Penmarc’h reste le premier port thonier de France.

Bodéré, Tél 1966 08 14

« N’holl Zent » débarque 11,7 t. de poissons et langoustines à Concarneau.

Jeudi 9 : « Appel du large » qui pêche sur Jones Bank est victime d’ennuis mécaniques. Le patron décide de faire route terre.

Vendredi 10 : la tempête se lève dans la nuit du vendredi au samedi, mettant fin à un bel épisode de beau temps.

Week-end du 11 : « Fantomas se déchaîne » de André Hunebelle, avec Jean Marais et Louis de Funès,  au cinéma Celtic.

Dimanche 12 : « l’Appel du large » arrive dans la nuit à Douarnenez. Au cours des manoeuvres d’accostage, son embrayage ne répond plus et il heurte assez violemment le quai.

Fête des thoniers et de la flottille. Les réjouissances de la matinée sont perturbées par le temps maussade. De nombreux jeux et des courses ont tout de même lieu, comme le mât de cocagne sur le parking de la rue du port, le tir à la corde, la course de yoles remportée par Corentin Scuiller et André Nédélec devant Elie Gueguen et Rémy Plouhinec. La course à la godille, quant à elle, est gagnée par Elie Gueguen devant Corentin Scuiller et Rémy Plouhinec.

L’après-midi le temps s’améliore un peu et la foule est nombreuse à la fête foraine et le long du circuit du 1er Grand prix des thoniers. Cette course cycliste de 3ème catégorie longue de 102 km, se déroule sur le circuit de Kervilon. Elle est gagnée par Le Douy du CC Bigouden. La journée se termine par le Grand bal des thoniers dans les Salons Kerfriden.

Lundi 13 : décès à l’âge de 62 ans de Louis Sénéchal, gérant d’usine à Saint-Guénolé depuis 1949.

Mardi 14 : la sardine apparaît en baie d’Audierne, bien plus tôt que les années précédentes.

Stéphan, J, Tél 1966 05 24

Jeudi 16 : assemblée générale des Cormorans. Les résultats des équipes de jeunes sont unanimement salués. En revanche, en senior les équipes n’ont guère brillé. Accusé de trop privilégier la condition physique au détriment des aspects techniques et tactiques, Antoine Pascual est licencié. Jean Bodéré le remplace au poste de responsable technique des équipes 1 et 2. Antoine Pascual quitte Penmarc’h pour Salon de Provence.

Week-end du 18 : « Rivière rouge », western de Howard Hawks,  au cinéma Celtic.

Dimanche 19 : mauvais temps. Naufrage au Cap de la Chèvre de « l’Aquila », palangrier de Douarnenez. Les dix marins sont secourus par le canot de sauvetage de Camaret.

Lundi 20 : départ des premiers thoniers : « Scoubidou », « Koroller ar Mor », « Germain Philippe », « Nid de rêve », « La Chaumière du pêcheur », « Jean Moulin » et « Touch Coic ».

Jean c20284
Une partie de la flottille thonière, avec le « Touch Coic » au premier plan. Carte postale Jean n°20284.

Mardi 21 : « Marie-Suzanne » ramène dans son chalut un vieux canon long d’1m50.

Lors d’une conférence à la Mairie de Quimper il est fortement question de créer un IUT et une cité universitaire à Quimper.

Jeudi 23 : à Pors Carn, l’entreprise Péron construit un muret entre la route et les mégalithes du Musée de la préhistoire.

Week-end du 25 : « Les trois épées de Zorro » de Ricardo Blasco, au cinéma Celtic.

Dimanche 26 : kermesse des écoles publiques de Saint-Guénolé. Vif succès malgré le temps couvert et le vent frais. Le public a tout particulièrement apprécié le lendit, conduit de main de maître par le directeur Pierre Le Signor.

Mardi 28 : la presse évoque l’ouverture en août au Menez Braz à Penmarc’h d’une usine « Kornog » spécialisée dans la création de broderies artistiques sur vêtements, linge de table, etc… Crée par Michel Riou, elle s’étendra sur 6000 m² et emploiera 250 à 300 personnes. Avec la réouverture de l’usine Amieux de Saint-Guénolé, si le projet se confirme, ce sera une embellie pour l’emploi dans la commune.

Méhu, Tél 1966 03

Jeudi 30 : « la Fauvette », patron Hervé Le Floch, abandonne le chalut pour rejoindre la flottille des sardiniers de Saint-Guénolé.

Juin : deux des bateaux du port sont désormais équipés d’un pilote automatique :     « N’Holl Zent » et « Monna Lisa ».

Autres films de juin passés en semaine au cinéma Celtic : « Agent double », « La femme à abattre » de Raoul Walsh, avec Humphrey Bogart, et « L’Epée du châtiment » de Luigi Capuano.

Bilan de la criée en juin : 98,4 t. débarquées pour 218 000 F de chiffre d’affaires. La sardine est en grande partie responsable de ces bons chiffres : 47 t. et 135 000 F.

Juillet

Week-end du 2 : « Nick Carter va tout casser » de Henri Decoin, avec Eddie Constantine, au cinéma Celtic.

Samedi 2 : premier essai nucléaire français en Polynésie.

Dimanche 3 : ouverture du 7ème salon de peinture du Guilvinec.

Mardi 5 : un camion de Concarneau dérape et défonce la boulangerie Cosquer de Pont-l’Abbé. Les deux occupants du camion sont blessés ; par miracle la boulangerie était vide !

Mercredi 6 : l’Amicale laïque organise un vin d’honneur à l’occasion du départ en retraite de l’instituteur Jean-Yves Corcuff.

Jeudi 7 : ouverture d’un libre service « Super Coop », rue Lucien Le Lay.

Tél 1966 07 07

Vendredi 8 : grève des marins et des mareyeurs qui protestent contre la hausse des importations de poissons. Ils sont 3000 à manifester à Quimper.

Week-end du 9 : « Les gros bras » de Francis Rigaud, avec Roger Pierre et Jean-Marc Thibault, au cinéma Celtic.

Samedi 9 : tout le Pays bigouden est devant son poste, car dans le cadre de son émission « les conteurs », André Voisin rencontre Pierre Jakez Helias (1ère chaîne de télévision à 22h).

Dimanche 10 : ouverture du 4ème salon de peinture de Saint-Guénolé dans la villa « Kreiz an avel » de Pors Carn. Il présentera un hommage à Méheut, Quillivic, Lucien Simon, Lemordant et Fougeras. On y verra également une exposition des dessins d’enfants des écoles du Pays bigouden et des œuvres de peintres contemporains : Baron, Bordeaux Le Pecq, Clémenceau, Cléro, Cloarec, André Even, Sophie Grollet, Le Merdy, Jean Peltier, Henri Plisson, Renouard, Tal Houarn et le sculpteur Toulhoat.

Lundi 11 : début d’importants travaux de récurage dans la partie est du port. La vase et les détritus (câbles, pots de peinture…) qui jonchent la grève vont être enlevés.

Jeudi 14 : le Français Lucien Aimar remporte le Tour de France.

Vendredi 15 : arrivée des trois premiers thoniers. Les pêches sont plutôt décevantes : « La Chaumière du pêcheur » 1700 thons, « Koroller ar Mor » 1650 et « L’Etoile filante » 1500. Cependant, on annonce que les thoniers qui sont partis plus tard et surtout beaucoup plus au large effectuent de belles pêches.

Un cercle hippique nommé « l’Etrier » ouvre ses portes dans l’ancienne usine Auby de Menez braz. Les cavaliers se promèneront régulièrement sur la plage de Pors Carn.

Mi-juillet : départ de la colonie de vacances de Saint-Guénolé pour Saint-Dié dans les Vosges.

Week-end du 16 : « Le plus grand cirque du monde » de Henry Hathaway, au cinéma Celtic.

Samedi 16 : l’accident de la boulangerie Cosquer se reproduit : cette fois c’est la vitrine de la boucherie Le Lec du Guilvinec qui est défoncée par un camion de Lorient. Il n’y a pas de blessés.

Dimanche 17 : inauguration du Cercle de voile de Penmarc’h dans l’ancienne usine de Port de Bouc appartenant à Furic.

Lundi 18 : 10 thoniers sont à la vente avec un total de 20500 thons, soit environ 100 tonnes. Parmi eux, « Obélix » qui effectuait son premier voyage, n’a ramené que 180 thons. Il a malheureusement été victime d’ennuis mécaniques en arrivant sur les lieux de pêche et n’a effectué qu’un aller-retour.

Mercredi 20 : « l’Appel du large » est le premier thonier à dépasser la barre des 3000 thons : 3050 exactement.
Le thonier « Menez Sant Yann » d’Audierne qui partait pour son deuxième voyage, est violemment heurté par un cargo hollandais. Il y a d’importants dégâts matériels.

Jeudi 21 : des feux tricolores sont entrés en fonctionnement au bourg de Penmarc’h depuis quelques jours.

Le yacht « Marie Grillon », appartenant à l’ancien président du Conseil Félix Gaillard, talonne près du Men hir. Il est contraint de gagner le port de Saint-Guénolé pour y effectuer des réparations.

Le « Youen » débarque 3000 thons.

Vendredi 22 : plusieurs thoniers sont à la vente avec d’excellentes pêches : « Gué bihen » 3600 thons, « Coryphée » 3600, « Le Ravageur » 3400, « N’holl zent » 3300, « Mousse Bihan Couz » 3250, « Bajyma » 3150, « Bibelot » 3000.

Week-end du 23 : « La chute de l’empire romain » au cinéma Celtic.

Samedi 23 : au conseil municipal il est envisagé de construire une deuxième glacière. Par ailleurs il est décidé d’incorporer le chemin d’accès à l’église de Saint-Guénolé à la voirie municipale dès l’automne prochain.

Dimanche 24 : le temps est au beau depuis un bon moment, ce qui n’est pas toujours le cas ailleurs.

Lundi 25 : les gros apports de thons continuent : « Gas de Saint-Gué » 3900 thons, « Monna Lisa » 3650, « Cap Cavall » 3550, « Marie Suzanne » 3350.

« Monna Lisa », collection Roger Scuiller

Mercredi 27 : derniers gros apports de la première campagne de thon : « Pascale Martine » 3450 thons.

Vendredi 29 : dans le cadre de manœuvres aéronavales, plusieurs gros hélicoptères Sikorsky survolent Saint-Guénolé et se posent près de la chapelle de la Joie.

Week-end du 30 : « Le Tigre aime la chair fraiche » au cinéma Celtic.


Juillet : début des travaux d’extension de la criée du Guilvinec.

Autres films projetés au cinéma Celtic (en semaine) : « Terreur à Silver City » western de Byron Haskin, « L’homme à tout faire » de John Rich, avec Elvis Presley et Barbara Stanwyck, « Un chef de rayon explosif » comédie de Frank Tashlin, avec Jerry Lewis, « La panthère rose » de Blake Edwards, avec Peter Sellers, « La main au collet » d’Alfred Hitchcock, avec Cary Grant et Grace Kelly, « Mort où est ta victoire ? » de Hervé Bromberger.

Bilan du port en juillet : 701 t débarquées dont 605 t de thon et 58 t de sardine. Chiffre d’affaire de 2 206 000 F. Ce bilan est très proche de celui de juillet 1965 : 698 t pour un chiffre d’affaire de 2 216 000 F.

Les thons étaient très au large en juillet, à moins de 200 milles des Açores, soit à 4 ou 5 jours de route. Les bateaux qui possédaient suffisamment de réserves de gas-oil ont été récompensés car la pêche était très rentable dans ce secteur.

André Noël propose désormais des excursions en taxi pendant l’été.

Le bar « le Fournil » à Kervilon met en avant sa piste de danse et son bowling.

Une exposition est consacrée au peintre Jean Berthaud au Triskell.

Saint-Guénolé est doté pour la première fois d’un poste de gendarmerie. Situé rue Pierre-Sémard, il abrite deux gendarmes pendant les mois de juillet et d’août.

Août

Lundi 1er : le chalutier guilviniste « Guy et Michel » prend feu et coule à 25 milles au large de Penmarc’h. L’équipage est sauf.

Mardi 2 : temps frais, pluie.

Mercredi 3 : le « Jean-Noël » est à la vente avec 3300 thons.

Samedi 6 : le temps reste pluvieux.

Week-end du 6 : « La 317e section » de Pierre Schoendoerffer, avec Jacques Perrin et Bruno Cremer,  au cinéma Celtic.

Dimanche 7 : la pluie cesse, mais pas le vent. Malgré tout il fait presque beau.

Succès de la « kermesse des arts » à Pors Carn, près du musée : nombreux stands, loterie et  repas gastronomique.

Le chalutier guilviniste « Henri-Marcel » se trouve en difficulté à proximité des falaises de Beuzec Cap-Sizun : son chalut s’est enroulé autour de l’hélice. Malgré une mer assez grosse, la bateau de sauvetage de Camaret, le « Taï 3 », parvient à le sortir de cette situation périlleuse.

Henri Marcel
« Henri Marcel », carte postale, éditeur non identifié

Mardi 9 : retour des 87 enfants de Saint-Guénolé qui étaient en colonie de vacances à Saint-Dié dans les Vosges.

Mercredi 10 : tournoi de tennis de table au château des Goélands.

Les premiers thoniers viennent de terminer leur deuxième voyage : le « Koroller ar Mor » avec 2650 thons et le « Menez Kerouil » avec 1800.

Jeudi 11 : première journée vraiment ensoleillée après un début août pluvieux.

Week-end du 13 : « Judith » de Daniel Mann, avec Sophia Loren, au cinéma Celtic.

Brochure du programme du festival (collection personnelle)

Dimanche 14 : favorisée par un temps resplendissant, la Fête des Cormorans connait un franc succès. En matinée, messe en breton à l’église Saint-Nonna, puis défilé des groupes invités et des membres de l’ancien groupe Korollerien an aod de Penmarc’h.

Après-midi, spectacle au terrain des sports et bal en soirée salle Kerfriden, animé par l’orchestre d’Alfred Jolivet.

Mardi 16 : au large des Glénan, le chalutier côtier concarnois « Ma gondole II» est coupée en deux par le chalutier d’Etel « Alcyon ». On déplore un mort et un disparu. L’équipage était guilviniste.

Il y a des thoniers à la vente tous les jours, les prises pour ce deuxième voyage sont moyennes : entre 2750 et 1000 thons. Les meilleures pêches sont pour « Nid de rêve » et « Régis-Eric » : 2750 thons. Plusieurs bateaux choisissent de désarmer pour retourner au chalut.

Le « Nid de rêve », carte postale Jack (détail)

Vendredi 19 : escale de la vedette des douanes « Aquilon » à Saint-Guénolé.

Week-end du 20 : « Les tribulations d’un Chinois en Chine » de Philippe de Broca, avec Jean-Paul Belmondo et Ursula Andress, au cinéma Celtic.

Samedi 20 : obsèques d’Alain Péron, 71 ans. Il fut longtemps patron du « Pythone ».

Mardi 23 : tournoi de volley de Pors-Carn, dix-sept équipes engagées. L’Ile-Tudy l’emporte devant Beg-Meil. Saint-Guénolé est éliminé en demi-finale.

Mercredi 24 : mévente des sardines, jugées trop grosses.

Week-end du 27 : « Viva Maria » de Louis Malle, avec Jeanne Moreau et Brigitte Bardot, au cinéma Celtic.

Mardi 30 : les chalutiers sont « en pêche mauvais temps » et les thoniers sont soit « en pêche », soit « à la cape ».

Autres films projetés en semaine au cinéma Celtic : « Les poupées », « Fantomas se déchaîne », « Help », « Lord Jim », « Jerry souffre douleur », « Un taxi pour Tobrouk », « Paris secret » et « Le goût de la violence ».

Bilan du port : 558,6 tonnes débarquées, 1 686 000 F de chiffre d’affaire. C’est nettement moins que les chiffres record d’août 1965 : 734,7 t et 2 345 000 F.

Septembre

Jeudi 1er : la célèbre speakerine de télévision Jacqueline Huet est présente à la librairie Poulain de Pont-l’Abbé pour une séance de dédicace.

Vendredi 2 : les premiers thoniers qui ont bouclé leur troisième voyage sont à la vente : « Koroller ar mor » 1520 thons, « Menez Kerouil » 1200.

Le « Fils de l’Océan » demande l’assistance d’un médecin pour un de ses matelots qui est malade. Le navire océanique « Jean Charcot » se déroute pour lui porter secours.

Dupuis, Tél 1966 03

Week-end du 3 : « Coplan prend des risques » de Maurice Labro, avec Dominique Paturel et Virna Lisi, au cinéma Celtic.

Dimanche 4 : le pardon de saint Fiacre est célébré à la Tour carrée : messe le matin , après-midi vêpres suivis d’une procession jusqu’au port avec bénédiction de la mer. Fête foraine sur la place du marché et bal en soirée dans les salons Kerfriden.

Les chalutiers sont « en pêche mauvais temps » ou « à la cape ».

Le temps est exécrable à Saint-Guénolé.

Lundi 5 : concours de syndicat d’élevage du canton de Pont-l’Abbé à Plobannalec. Un seul Penmarchais est cité au palmarès, c’est Alexandre le Moal de Saint-Guénolé, dont une jument est classée 4ème dans la catégorie des juments non suitées.

Mardi 6 : réception officielle de la route reliant Saint-Guénolé à la Torche.

Un nouveau chalutier a été mis en chantier à Saint-Guénolé, il est destiné à remplacer le « Youen » de Jean Bouguéon.

Jeudi 8 : gros apports de sardines à Saint-Guénolé.

Vendredi 9 : plusieurs thoniers sont rentrés à l’issue de leur troisième voyage. La pêche est généralement très moyenne, allant de 1000 à 1500 thons.

Week-end du 10 : « Les requins de haute mer », film de guerre de Pennington-Richards,  au cinéma Celtic.

Dimanche 11 : le « Parmentier », petite unité guilviniste, est victime d’une voie d’eau dans les parages d’Ar-men et finit par couler. Les marins sont secourus par des pêcheurs sénans.

Pour leur premier match de championnat de Promotion, les Cormorans obtiennent un match nul à Châteauneuf 1 à 1, but de Yannic,

Lundi 12 : mévente de la sardine en raison de sa trop grosse taille.

Vendredi 16 : « Nymphe de la mer » ramène 2100 thons.

Sans titre - Copie
« Nymphe de la mer »

Week-end du 17 : « Héros sans retour», film de guerre de Frank Wisbar, avec Stewart Granger, au cinéma Celtic.

Samedi 17 : au port de Saint-Guénolé, un incendie se déclare dans le poste du moteur de « l’André Léone » où des réparations étaient en cours. Il gagne bientôt d’autres parties du bateau. Les pompiers parviennent à éteindre le feu, mais les dégâts semblent importants, une révision complète du navire sera nécessaire.

Dimanche 18 : beau temps.

En coupe de France, les Cormorans sont éliminés à domicile par la Phalange d’Arvor de Quimper, 2 à 0. Les départs à l’intersaison de Pascual, Drézen et Donnard ont fragilisé la défense de Penmarc’h.

Mardi 20 : l’été se prolonge.

Vendredi 23 : un jeune marin de Saint-Jean-Trolimon est victime d’un grave accident de cyclomoteur près de la Croix dans la nuit de jeudi à vendredi.

Le « Try-men » pêche un aigle-bar encore appelé faux bar de 1,45 m et 30 kg.

Week-end du 24 : « Les rebelles du Missouri », western de Gordon Douglas, au cinéma Celtic.

Camus, Jo, Tél 1966 03

Samedi 24 : obsèques de Nonna Stéphan, 76 ans, ancien premier maître timonier, chevalier de la légion d’honneur.

Dimanche 25 : « repas des vieux » chez Lanthony. Il est précisé dans la presse que « les personnes qui pour des raisons de maladie ne pourraient se déplacer, sont priées d’en avertir le garde-champêtre ».

Le temps reste au beau.

Les Cormorans perdent 2 à 1 à domicile contre l’ES Rosporden.

Lundi 26 : rentrée en primaire.

Le match de football de gala du lundi de la Tréminou à Pont-l’Abbé entre le FC Sochaux et le Stade de Paris attire 2500 spectateurs.

Mardi 27 : une halle d’exposition du poisson est en construction sur le port de Saint-Guénolé. Elle mesurera 40 m sur 20 m. Les travaux sont assurés par l’entreprise Péron de Saint-Guénolé.

Mercredi 28 : le « Gâs de Saint-Gué » réalise le meilleur troisième voyage avec 2400 thons.

Vendredi 30 : rentrée dans le secondaire.

Le « Menez Kerouil » termine son quatrième voyage avec une pêche de 1600 thons. Il y a encore 22 thoniers en activité.

Autres films projetés en semaine au cinéma Celtic : « Detective story » de William Wyler, avec Kirk Douglas et  « Jerry chez les cinoques » de Frank Tashlin, avec Jerry Lewis.

Le mois de septembre a été chaud, sec et ensoleillé

Bilan du port : 525 t., 1 258 000 F. de chiffre d’affaires.

Octobre

Week-end du 1er : « Défi à Gibraltar » de Charles Vailati, avec James Mason et Lili Palmer, au cinéma Celtic.

Samedi 1er : Conseil municipal. Le projet de parking et de wc à Pors Carn est évoqué ; un avis favorable est donné au projet de M. Roullot, maître nageur, pour un bassin d’initiation à la natation sur la plage de Pors Carn.

Le mécontentement augmente chez les marins des sardiniers, dont plusieurs représentants se sont réunis au café Raphalen. Le poisson est abondant en baie d’Audierne, mais beaucoup de conserveurs le dédaignent et privilégient le thon, les légumes ou les sardines congelées d’importation.

Création du FROM Bretagne. Il est chargé de couvrir toutes les opérations de production et de commercialisation des espèces de fond et du maquereau.

Prise de possession des nouveaux lots attribués dans le cadre du remembrement de la commune de Penmarc’h.

Dimanche 2 : la kermesse paroissiale se tient dans les locaux de l’ancienne usine Griffon.

Au Faouët les Gars de l’Ellé battent les Cormorans 5 à 2 (buts de Carrer et Bodéré).

Mercredi 5 : l’escorteur d’escadre « le Surcouf » s’est dérouté pour venir au secours d’un marin malade sur le « Gars de la pointe ».

z-port-jean-c227353-vers-lavenir-au-1er-plan-copie-2
« Gars de la pointe », carte postale Jean n°227353 (détail)

« Anita Conti » débarque 11,3 tonnes de poissons et langoustines à Concarneau.

Week-end du 8 : « Une fille dans la bataille», film de guerre d’Irving Lerner, avec Van Hefflin et Rita Moreno, au cinéma Celtic.

Dimanche 9 : en coupe de l’Ouest, les Cormorans font match nul 1 à 1 , but de Bodéré, contre les Chevaliers de Roscudon de Pont-Croix. C’est Pont-Croix qui se qualifie.

Mardi 11 : après deux journées de grève suivies par l’ensemble des ouvriers de l’entreprise Pierre Péron de Saint-Guénolé, un accord est trouvé entre les délégués CGT et la direction. Il prévoit une augmentation des salaires de 0,15F de l’heure, un bleu de travail pour les ouvriers qui auront accompli 1000 heures par an et la fourniture d’outillage aux apprentis.

Mercredi 12 : mauvais temps ; les chalutiers sont en relâche à Kinsale, sauf « Anita Conti » et « Mousse Bihan IV » qui sont à Cork et « Le Ravageur » qui est à Milford. Les derniers thoniers sont « en pêche » ou « à la cape ».

Jeudi 13 : les chalutiers sont toujours en relâche ; les thoniers ne peuvent pas se mettre à l’abri : ils sont « à la cape » ou « RAS ».

Décès à 69 ans de Claude Hyacinthe Moguérou, hôtelier, héros de la guerre 14-18, résistant et déporté.

moguerou-hyacinthe-tel-1966-10-17-b
Hyacinthe Moguérou, photo parue dans le Télégramme du 17/10/66

Vendredi 14 : le chalutier « Claude-Alain » de Lesconil s’échoue sur les rochers de Langoz à Loctudy, il y a plusieurs brèches dans la quille.

Certains chalutiers sont sortis, ils sont « en pêche mauvais temps », d’autres sont encore en relâche. Les thoniers sont « à la cape » ou « en pêche ».

Week-end du 15 : « Dernière mission à Nicosie » de Ralph Thomas, avec Dick Bogarde et Susan Strasberg, au cinéma Celtic.

Samedi 15 : M. Hervé Digaire est nommé syndic des gens de mer pour Saint-Guénolé. Jusqu’alors M. Le Né, en poste à Kérity, s’occupait à la fois de Saint-Guénolé, de Kérity et de Saint-Pierre.

Plus de 2000 personnes assistent aux obsèques de Hyacinthe Moguérou.

Dimanche 16 : retour du beau temps en Pays bigouden.

Plomelin 2 CS Penmarc’h 0

Les chalutiers et les thoniers sont en pêche.

Le thonier de Douarnenez « Sant-Kaourintin » est drossé sur les rochers de la côte cantabrique. Il y a trois victimes.

Lundi 17 : le « Claude-Alain » n’est plus en état de flotter, il est considéré comme perdu. Le matériel (moteur, treuil, panneaux…) semble pouvoir être récupéré.

Nouveau coup de vent : pointes de 90 km/h dans la journée à Penmarc’h ; en soirée c’est la tempête : 128 km/h.

Mardi 18 : les travaux de réfection du beffroi du château de Pont-l’Abbé sont en cours.

Les chalutiers sont à nouveau à Kinsale ou « en pêche mauvais temps » ; les thoniers font route terre ou sont « à la cape ».

« André Léone » victime d’une panne de moteur est à Kinsale où des réparations sont en cours.

Il y a six thoniers à la vente. Les apports sont faibles : entre 700 et 1150 thons. Les thoniers de Saint-Guénolé et des autres ports terminent cette campagne fortement éprouvés par le mauvais temps.

Mercredi 19 : il reste encore quatre thoniers en mer : « la Chaumière du pêcheur », « L’Etoile filante », « Tonton Louis » et « Touch Coic ».

Les chalutiers sont « en pêche mauvais temps ».

Jeudi 20 : « Pascale Martine » fait route Newlyn au ralenti, il a une pale d’hélice cassée.

« André Léone » sort de Kinsale et reprend la pêche.

Après une semaine d’inactivité due au temps, deux sardiniers « En avant » et « Belle Bretagne » réalisent de belles pêches en baie d’Audierne. Les autres sardiniers qui envisageaient de désarmer sont à présent décidés à repartir.

Vendredi 21 : le moteur de l’ « André Léone » retombe en panne. « Le Boucanier » le prend en remorque et le ramène à Douarnenez.

Week-end du 22 : « Duel au Colorado », western de Frank McDonald, au cinéma Celtic.

Dimanche 23 : surpris par la brume, le chalutier concarnois « Kerolay » s’éventre sur les rochers dans le passage du Fromveur près d’Ouessant. L’équipage est sauvé, mais le bateau est considéré comme perdu.

Querrien 6 – Penmarc’h 0. Les Cormorans sont bons derniers du championnat de Promotion.

Mardi 25 : nouvelle tempête, 115 km/h à Ouessant. La brèche de Trunvel s’est agrandie au cours des coups de vent des deux dernières semaines et atteint désormais 300 mètres.

Mercredi 26 : l’épiscopat français a décidé la semaine dernière de supprimer l’obligation de faire maigre le vendredi. Cette mesure entrera en application le 1er janvier 1967. Sur les quais des ports bigoudens certains mareyeurs font part de leur inquiétude et les poissonniers ne sont pas en reste.

Jeudi 27 : le palangrier « Kornog » de Douarnenez, victime d’une voie d’eau, parvient à atteindre de justesse le port du Guilvinec, aidé en cela par le « Tronoen ».

Week-end du 29 : « Les rivaux du rail », western de Byron Haskin, au cinéma Celtic.

Lundi 31 : dans la nuit de dimanche à lundi plusieurs chalutiers de Saint-Guénolé sont visités et parfois même vandalisés.

Les deux derniers thoniers sont rentrés : « Touch Coic » avec 700 thons et « Tonton Louis » avec 400 thons.

Le « Menez Kerouil » est le premier bateau du quartier du Guilvinec à se lancer dans la pêche au filet droit. Il vise particulièrement le merlu.

Avec 1442 t. débarquées, Saint-Guénolé est le premier port de France pour la pêche au thon. Le meilleur thonier du port cette année est le « Gâs de Saint-Gué ».

Le mois d’octobre a été très pluvieux.

Bilan de la criée : 258 t (dont 96 t. de thon et 108 t. de sardine) et 659 000 F de chiffre d’affaire (370 t. et 440 000 F en 1965)

Novembre

Mardi 1er (Toussaint) : « Le retour des Titans » péplum du Michele Lupo, au cinéma Celtic.

Mercredi 2 : les chalutiers sont à la cape.

Vendredi 4 : les travaux de la halle à marchandises sur le port de Saint-Guénolé sont arrêtés. La Marine estime que ce bâtiment gênera la vision sur la Baie d’Audierne à partir du sémaphore. Cette décision est très mal accueillie par les milieux maritimes, d’autant plus qu’elle arrive au même moment que l’annonce du report de la construction du nouveau quai.

Week-end du 5 : « Les sables du Kalahari », film d’aventures de Cy Enfield, avec Stanley Baker, Stuart Whitman et Susannah York, au cinéma Celtic.

Samedi 5 : en fin d’après-midi, une femme de 61 ans qui traversait la rue Pierre et Jean Dupouy en sortant de son domicile, succombe après avoir été violemment heurtée par une voiture.

Dimanche 6 : temps frais à Saint-Guénolé, mauvais temps « au nord » : les chalutiers « Didier Danièle » et « Men Hir » sont en relâche à Kinsale, les autres sont « en pêche mauvais temps » ou « à la cape ».

Les Cormorans font match nul 1 à 1 contre la JA Pont-l’Abbé grâce au retour providentiel d’Antoine Pascual. Ce dernier a en effet obtenu dans la semaine, le feu vert administratif pour rejouer à Penmarc’h en tant que joueur et non plus en tant qu’entraîneur-joueur. Auteur d’un excellent match, c’est même lui qui a marqué le but des Cormorans.

Lundi 7 : les chalutiers sont à nouveau en pêche.

Mardi 8 : il reste encore dix lots à vendre à la cité de Kerouil. Quarante lots ont trouvé preneurs, chaque lot mesure entre 500 et 600 m², le prix au m² a été fixé à 15 F. Plusieurs maisons sont déjà en construction.

Vendredi 11 : « Le ciel sur la tête » d’Yves Ciampi, avec Marcel Bozzuffi, au cinéma Celtic.

Week-end du 12 : « Le sentier de l’enfer », western de Byron Haskin,  au cinéma Celtic.

Samedi 12 : vent violent.

Dimanche 13 : à Quimper, première victoire de la saison pour les Cormorans qui battent 1 à 0 la JA Quimper, but de Nédelec.

Mardi 15 : Plusieurs chalutiers sont « en pêche mauvais temps ».

Mercredi 16 : rafales de 112 km/h à Penmarc’h.

Le « N’holl zent » est à Newlyn, les autres chalutiers sont « en pêche mauvais temps » ou « à la cape ».

Jeudi 17 : vent toujours froid et violent.

« Locarec » et « André Léone » sont à Newlyn, « Pors Lambert » et « Kreis ar Pin » à Kinsale, les autres chalutiers sont à la cape.

Vendredi 18 : petite amélioration au nord .

Week-end du 19 : « Furie sur le Nouveau Mexique», western de Christian Nyby, au cinéma Celtic.

Dimanche 20 : la ville de Florence est dévastée par une inondation.

Lundi 21 : pensant que la saison était terminée, les sardiniers douarnenistes viennent de désarmer. Ce sont les Bigoudens qui créent la surprise en baie de Douarnenez en réalisant de très belles pêches : « Belle Bretagne » ramène 3.4 tonnes de sardines , « Jean-Pierre Yvon » et « Jacques et Martine » 2 tonnes …

Retour du beau temps.

Mardi 22 : la journée en baie de Douarnenez est encore meilleure que la veille : « Belle Bretagne » débarque 7 tonnes à Douarnenez, « La Voix du marin » 6 tonnes, « Jean-Pierre Yvon » 5,5 tonnes ; « En avant » débarque 6 tonnes à Saint-Guénolé et « l’Aigle des mers » 2,5 tonnes.

gv-7660
« l’Aigle des mers ». Carte postale Jean (photo prise à Concarneau).

Week-end du 26 : « Parias de la gloire» d’Henry Decoin, avec Curd Jurgens et Maurice Ronet,  au cinéma Celtic.

Samedi 26 : Conseil municipal. Acquisition par la commune d’un nouveau camion poubelle, il s’agit d’un Berliet GBK75 avec benne tasseuse Semat 3S. Le camion précédent datait de 1958. Acquisition de l’immeuble de l’évêché situé entre la Tour carrée et la rue Pierre-Sémard. Par ailleurs, le maire décide d’examiner prochainement, avec l’ingénieur départemental, le tracé d’une venelle entre la rue Pierre-Sémard et Pouloupry. Le projet de parc de stationnement près du rocher du préfet devrait être présenté par le préfet à l’assemblée départementale. En revanche, le projet de voie passant au Menez derrière le mur de défense ne pourra pas être présenté.

Inauguration de l’usine marémotrice de la Rance par le Général de Gaulle.

Dimanche 27 : deux bangs d’avions au-dessus du Pays bigouden font des dégâts : le matin 580 poulets pris de panique meurent étouffés dans la ferme de Kerboul à Combrit, l’après-midi ce sont 150 pintades qui étaient prévues pour Noël qui succombent à Ty Len, toujours en Combrit.

Les Cormorans sont battus à domicile par l’US Concarneau B 3 à 1 (but de Boennec).

Mardi 29 : depuis quelques jours les hauturiers rentrent avec de très belles pêches. « N’holl zent » débarque 10,6 tonnes à Concarneau, c’est la troisième fois de l’année qu’il dépasse les 10 tonnes.

Mercredi 30 : les chalutiers sont « à la cape » ou « en pêche mauvais temps » ou à Newlyn.

Novembre : en plus de la route de Saint-Guénolé à la Torche, l’entreprise Le Pape de Plomelin construit une route de 870m entre Kost al Loc’h et Pors Dibord : elle permettra de relier Saint-Guénolé à la Madeleine et à Lescors.

Bilan mensuel du port : bon tonnage surtout dû à une fin de campagne sardinière surprenante : 147 t pour un chiffre d’affaires de 256 000 F (c’est beaucoup mieux que novembre 1965, qui avait été très mauvais : 34 t pour 73 000 F).

Décembre

Jeudi 1er : tempête, 122 km/h à Ouessant ; c’est encore pire au « nord » : 150 km/h en mer d’Irlande, avec des creux de 11m. La plupart des chalutiers sont en relâche à Milford Haven, il y en aussi quelques uns à Kinsale et Newlyn. Sept bateaux n’ont pas pu se mettre à l’abri, ils sont « à la cape ».

Un de ces sept bateaux, le « Maryse Odile », connait un problème de tape-cul vers 17 heures et n’arrive plus à tenir la cape. Deux heures plus tard il est couché par une forte lame, les portes de la passerelle sont défoncées, la radio est submergée et une petite voie d’eau se déclare dans le poste du moteur.

« Anita Conti » fait route Douarnenez avec le « Pascale Martine » en remorque.

« Le Braconnier » du Guilvinec, est en panne entre Labadie et Jones Bank. Le « Patricia » est sur les lieux en attendant l’arrivée du « Roi mage » d’Etel qui doit le remorquer à Newlyn.

jegou-tel-1966-03

Vendredi 2 : vents à 122 km/h à Penmarc’h dans la nuit de jeudi à vendredi. La tempête de nord-ouest accompagnée de fortes averses de pluie et de grêle occasionne des dégâts à Saint-Guénolé.

Arrivée en soirée à Douarnenez de « l’Anita Conti » et du « Pascale Martine », le remorquage a été très difficile en raison du mauvais temps.

«Le Braconnier » est arrivé à Newlyn.

Le « Maryse Odile » est arrivé à Dunmore.

Week-end du 3 : « Le mercenaire de minuit », western de Richard Wilson avec Yul Brynner, au cinéma Celtic.

Dimanche 4 : décès de Jean-Marie Le Rhun (1914-1966), responsable d’une entreprise de mécanique marine à Saint-Guénolé.

Le temps s’est remis au beau, mais reste frais.

le-bruntel-1966-08-14

En mer d’Irlande, les chalutiers ont repris la pêche.

Les Cormorans battent les Gournerien Scaër par 4 à 1 (buts de Carrer, Daniel et 2 de Euzen).

Mardi 6 : le « Jean-Claude Hélène » qui avait pris «Le Braconnier » en remorque à Newlyn hier, l’a ramené à Douarnenez.

cp-jean
Le « Jean-Claude Hélène », photo Jean (détail)

Jos Péron, maire de Penmarc’h, est reçu par le préfet à propos des travaux portuaires à Saint-Guénolé. Celui-ci lui a annoncé que l’amiral préfet maritime venait d’accorder une dérogation pour la construction d’une halle sur le port. D’autre part, il lui assuré qu’il appuierait la construction d’un nouveau quai abri ; la Chambre de commerce a également fait part de son grand intérêt pour le projet.

Mercredi 7 : arrivée à Douarnenez du « Régis-Eric » pris en remorque par le « Noz deï »

le-loch-e-tel-1966-03

Jeudi 8 : on apprend le décès de Corentin Bariou à 83 ans, ancien patron du « Sans gêne », du « Notre-Dame de la Joie », puis du « Simone », il fit aussi partie de l’équipage du bateau de sauvetage « Maman Poydenot ».

Week-end du 10 : « Opération Crossbow » de Michael Anderson, avec George Peppard et Sophia Loren, au cinéma Celtic.

Samedi 10 : en rentrant à Milford Haven par mauvais temps, le « N’holl Zent » reçoit un paquet de mer qui défonce la porte de sa cabine. L’eau pénètre dans la chambre des cartes et endommage les appareils radio.

Les autres chalutiers sont « à la cape » ou en relâche à Milford ou à Kinsale.

Dimanche 11 : accalmie, les chalutiers sont en pêche.

L’US Pont-l’Abbé bat les Cormorans 1 à 0

Lundi 12 : fort vent d’ouest-noroit ; 110 km/h à Penmarc’h.

Les chalutiers sont à nouveau « à la cape » ou font route Milford Haven. « Entre-nous » et « Pors Lambert » sont au mouillage à Trescott.

Lancement du « Triskell » au chantier Léon Gléhen du Guilvinec. C’est un chalutier-thonier de 18.80m équipé d’un moteur de 240 cv. Il a été construit pour Julien Donnard patron du « Koroller ar Mor ».

port-of-1970-01-triskell
Le « Triskell », photo O-France, 1970 01

Mardi 13 : tous les chalutiers sont en relâche, sauf le « Jean Moulin » et « le  Ravageur ».

Mercredi 14 : c’est l’accalmie, les chalutiers sont en pêche.

Week-end du 17 : « Le Général invincible », film historique de Henry Levin, avec Charlton Heston et Susan Hayward,  au cinéma Celtic.

Week-end du 24 : « Les deux orphelines » de Ricardo Freda, au cinéma Celtic.

Jeudi 29 : démonstration de fonctionnement du canot pneumatique « Aérazur » à l’abri du marin.

lhenoret-tel-1966-08-14

Vendredi 30 : les chalutiers ont bénéficié d’une période de temps correct depuis plus de deux semaines, véritable aubaine juste avant les fêtes.

Week-end du 31 : « Le défi de Tarzan » de Robert Day, au cinéma Celtic.

Bilan de décembre au port : 31t pour 99 000F de chiffre d’affaires (31t pour 136 000F en 1965).



Bilan annuel du port :

Le tonnage est en nette augmentation : il atteint 2632 t contre 2300 t en 1965, mais le chiffre d’affaire est bien moindre : 6 047 000 F contre 6 534 000 F en 1965.

Avec 1442 tonnes de thons, Saint-Guénolé est le 1er port français de 1966 pour cette pêche. (il était deuxième derrière Saint-Jean de Luz en 1965).

Le nombre de bateaux de plus de 3 tonneaux atteint pour la première fois la centaine à Saint-Guénolé, avec 85 bateaux de plus de 10 tonneaux et 15 bateaux de 3 à 10 tonneaux. Six nouveaux bateaux ont été armés en 1966 :  « Cévennes », « Coryphée », « Jean Moulin », « Jean Noël », « Obélix » et « Quercy » (1) et deux sont partis : « Déesse de la mer » et « Marie Pierre ». Chez les moins de 10 tonneaux « Grenouille II » a été réarmé, tandis que le « Jean et Michel » a mis fin à sa carrière.

Les chalutiers hauturiers de Saint-Guénolé ont réalisé une année 1966 à peu près équivalente à l’année précédente en tonnage : 3500 tonnes en 65, 3400 en 66. Six bateaux dépassent les 6 tonnes de moyenne par marée : « N’holl Zent » avec 7,7  , »Maryse Odile » 6,8 , « Anita Conti » 6,6 , « Mousse Bihan couz » 6,3, « Appel du large » 6,2 et « le Ravageur »6,1. La meilleure marée a été réalisée en juin par « N’holl Zent » avec 11,5 tonnes. En tonnage annuel, trois chalutiers dépassent les 100 tonnes : « Maryse Odile » 123 t., « N’holl Zent » 116 et « Entre-nous » 111. 65% de ces ventes ont eu lieu à Concarneau, 35% à Douarnenez.

Autres statistiques et évènements de 1966

Penmarc’h a enregistré 86 naissances (dont 81 à Pont-l’Abbé), 44 mariages et 105 décès en 1966.

79 permis de construire ont été déposés à Penmarc’h en 1966.

Les services du cadastre recensent 2741 maisons à Penmarc’h (1 de moins qu’en 1965) et 34 établissements industriels (1 de plus qu’en 1965).

Fermeture de l’usine Madimpex (ex Rio Le Gall).

Réouverture de l’usine Amieux (fermée depuis 1964)

Ailleurs en Pays bigouden :

Ouverture de la criée de Lesconil commencée en 1965, l’abri du bateau de sauvetage qui remplissait jusqu’alors cet office est détruit.

Fermeture de l’école professionnelle pour jeunes filles de Kerazan.

Création du Centre aéré de Rosquerno à Pont-l’Abbé.

(1) Bien que lancé en décembre 1966, le « Triskell » ne figure pas sur cette liste car il n’est armé qu’en février 1967.


Commentaires


Alain GOURRET dit : 4 octobre 2016 à 17 h 22 min (Modifier)

Bonjour
Je suis le webmaster du site sur les bateaux d’Audierne. J’ai relevé sur l’une de vos pages une information intéressante, c’est la date de l’abordage du Menez Sant Yann d’Audierne. Je recherche la date exacte depuis longtemps, je pensais que c’était septembre parce que j’ai eu l’occasion de fouiller le Télégramme de juin, juillet et août 1966 sans rien trouver, mais il est vrai que ce n’était pas l’édition du sud Finistère. Je voulais donc vous demander si vous pouvez me certifier que c’est la date exacte, si vous avez en plus une coupure de journal relatant l’accident ce serait formidable.
Je peux vous transmettre une CP de St Gué où on voit le Magicien, bateau passé à Audierne après, elle n’est pas de grande qualité mais faute de mieux…
merci
cordialement
Alain Gourret

admin dit : 5 octobre 2016 à 10 h 36 min (Modifier)

Bonjour
Tout d’abord félicitations pour votre site que je consulte fréquemment.
Je viens de relire mes notes pour 1966 : l’article sur le « Menez Sant Yann » est paru le vendredi 22 juin dans Ouest France et l’auteur précise que l’abordage a eu lieu le mercredi. J’ai consulté ce journal aux Archives départementales sans le photographier car il ne concerne pas directement Saint-Guénolé, mais je pense qu’à l’époque il a suscité beaucoup de commentaires du côté du port.
Je suis bien entendu intéressé par la cp du « Magicien ». J’ai pour projet de décrire l’ensemble des bateaux de Saint-Guénolé entre 1945 et 1980, j’en suis à 1954 et le « Magicien » date de 1958.
Cordialement

Camille Cadiou

  1. franck dit : 18 février 2016 à 21 h 50 min (Modifier) Bonjour, Merci pour ce site qui me replonge dans le Saint Gué des années 1960 et 1970, celui de mon enfance et de mon adolescence, et de mon jeune âge adulte.. ( je suis né en 1957 ) . je dirais avec une certaine nostalgie et même une certaine émotion….j’ aurai surement l’ occasion d’ en reparler… . VOUS AVEZ ECRIT CECI : … à la recherche de photos, de renseignements, d’anecdotes sur les bateaux de Saint-Guénolé de 1945 à 1980….
    —Difficile de relater une anecdote qui ne soit pas écrite dans les articles du Télégramme, du Marin et d’Ouest France de l’ époque , en votre possession …
    mais je m’ y risque toutefois :  » Vous avez évoqué l’ accident du chalutier  » Va en paix » -sans victimes heureusement – dans la passe du port de St Gué en 1964.
    Durant toutes les années 60, l’ épave fut échouée sur le sable de Pen ar beg , près de l ‘école maternelle. A marée basse, on y montait avec des copains d’ enfance, y jouer au marin – pêcheur ou aux pirates , même si et je dirais surtout « parce que c’ était défendu ». Quant aux photos je vois que vous utilisez celles du site  » bateaux bigoudens » rubrique  » les anciens bateaux du quartier de Guivinec », il y a une photo du « Joyeux pêcheurs  » sur lequel mon grand père Joseph dit « Jos » Le Lay de Kérity y était embarqué au début des années 50. J’ aimais bien à l’ époque le Chalutier – Thonier malamok  » le Corse » lancé en 1968, d’ autant plus que je réside à Ajaccio depuis 25 ans. Sur le site « Tout Delcampe.fr > Cartes Postales > Europe > France > [29] Finistère > Recherche : SAINT GUENOLE , il y a une très belle photo couleur à la première page
    – au premier plan le chalutier – thonier malamok « Mousse bihan IV » lancé en 1958, sur lequel un copain d’ enfance que je n’ ai plus jamais revu, y a commencé sa carrière de marin pêcheur en tant que mousse….
    – en arrière plan un autre malamok coque verte et jaune, immatriculé GV 7809 ou 7808 dont le nom m’ échappe J’ attends les articles à venir qui seront nombreux, vue la quantité de « malamoks » lancés et immatriculés entre 1952 et 1980, je les ai presque tous connus. A bientôt
    Franck (le corse-bigouden)
  2. admin dit : 19 février 2016 à 11 h 38 min (Modifier) Bonjour Moi aussi j’ai « exploré » ce bateau sur Pen ar beg, mais je ne me souvenais plus qu’il s’agissait du « Va en paix ». Quant au « Corse », c’est le bateau sur lequel mon père a fini sa carrière en 1981.
    Je connaissais la carte postale avec le « Mousse Bihan IV », derrière c’est « Enfant de Bretagne ».
    Je n’utilise pas les photos du site « Bateaux bigoudens », mais je dispose de plusieurs centaines de photos scannées. Elles m’ont été données par des marins, sans précisions sur leurs origines et je constate effectivement que certaines d’entre-elles sont également visibles sur ce site.
    Merci pour l’intérêt que vous portez à mon site et n’hésitez surtout pas à l’enrichir par vos commentaires.
    Cordialement.
    Camille Cadiou.
  3. franck dit : 19 février 2016 à 19 h 54 min (Modifier) bonjour
    merci Camille,
    je compte bien publier d’ autres témoignages et commentaires sur ce site Je détiens quelques photos de bateaux persos de l’ époque qui sont restées dans la famille, et je souhaiterais que vous me communiquiez sur mon adresse mail , un des votres pour un échange plus perso, si vous y consentez Cordialement
    Franck
  4. BOUGUEON Bernard dit : 27 février 2016 à 11 h 00 min (Modifier) Bonjour Camille, et Franck une question t’on copain qui a débuté sur le MOUSSE BIHAN IV était il pas ton voisin d’en face à la cité de la joie ?
  5. franck dit : 29 février 2016 à 21 h 14 min (Modifier) Bonjour Camille, bonjour Bernard Bien sur, c’ est toi Bernard mon copain d’ enfance, ça fait presque 40 ans que je ne t’ ai pas vu, depuis août 1977… exactement….. et je vois que l’ on ne s’ est pas oubliés……Je n’ ai jamais habité St Gué de manière continue, mes parents étaient installés pour des raisons professionnelles en région parisienne….Mes grands parents Jos et Anna Le Lay ont acheté une maison en 1959 à la cité de la joie dès que le lotissement fut construit, rue des Coquelicots, juste en face de chez tes parents. De ma naissance jusqu’ à l’ âge de 5 ans j’ étais plus à Kérity puis à St Gué qu’ à Paris, car ce sont mes grands parents qui m’ ont surtout élevé. Mon grand père décéda en 1962, dans sa 55è année à quelques mois de sa retraite de marin – pêcheur. ( Joyeux – Pêcheurs ; Abbé Garro ; Aigle des mers )
    Ensuite, chaque année je passais toutes mes vacances scolaires, chez ma grand mère « tant’ Anna » ( la crépière du Triskell dans les années 1970 ) à toutes les époques de l’ année, quand je n’ étais pas en Corse dans ma famille paternelle. Et le premier copain que je cherchais à peine arrivé à St Gué, c’ était toi, nous avons passé beaucoup de temps ensemble enfants et ados, beaucoup d’ affinité et de complicité entre nous à l’ époque…. Pour les copains du quartier, j’ étais « le collègue parigot de St Gué venu en vacances…. »
    Ensuite, tu as fait ta vie à Lesconil et moi à Ajaccio, j’ ai gardé le contact avec ta famille jusqu’ en 1999 , année du décès de ma grand mère.
    Ma grand mère et tes parents étaient très liés : une amitié de voisinage.
    Le jour de son enterrement juin 1999 à St Gué, il y avait beaucoup de monde, ma grand mère était bien connue et appréciée dans tout St Gué. Tous les gens qui y étaient présents (beaucoup de la Cité de la Joie ) m’ ont reconnus. Et pour certains cela faisait bien presque 10 20 ans…..sans les avoir revus…..beaucoup d’ émotions ce jour là. Tout en la jouant discrète jusqu’ alors, sur mon identité et sur la tienne, je pensais bien qu’ à travers ces indications, et quelques anecdotes tu pouvais me reconnaitre…
    (l’ anecdote de l’ épave du Va en paix, …c’ est toi qui m’ y a amené la 1ère fois…) Le site de Camille, permettra aussi aux bigoudens qui se sont perdus de vue, …..de reprendre contact, son site est super on y parle d’ autrefois, il faut aussi parler du présent, et que sera l’ avenir en pays bigouden ? … Bien que j’ aies fais partie des « visages de St gué » comme me l’ a dit autrefois Toussaint Bourdon ( le patron pêcheur ..), je n’y suis plus retourné depuis 2001…..15 ans cet été, mais les souvenirs de toutes ces années restent intacts …. Et j’ envisage d’ y retourner, sinon je n’ interviendrais pas sur ce site….
    Te revoir Bernard, un jour me ferait plaisir…, revoir Robert également (désormais un personnage charismatique de Penmarch et médiatisé. ). Je n’ ai jamais été ni marin, ni pêcheur, mais je les ai bien connus à une époque, mes oncles (que tu connais) étaient de ta corporation, et à ma connaissance du milieu maritime bigouden tu y as contribué également…
    Dans la rubrique « bateaux de St gué », j’ ai mis 2 commentaires sur le Per Nostis et le Cénacle ( pour l’ anecdote sur le Cénacle, tu étais présent avec moi sur le quai, ce mois de juillet 1970 ou 71 ). Si tu t’ en souviens, jeune homme, je faisais également le docker « vacataire » à la criée de St Gué et du Guil, à l’ époque on était plus large sur le réglement….. Egalement le site « Mouez Penmarc’h » est très bien fait, sur les photos d’ école notamment de toutes les époques on y revoit « nos anciens » ( famille, amis, connaissances… ) et vous tous … J’ y retrouve des noms et des visages que je pensais avoir oublié…comme quoi la mémoire ça s’ entretient A bientôt…
    Franck Balenci – Le Lay francki2a@orange.fr
  6. BOUGUEON Bernard dit : 3 mars 2016 à 1 h 01 min (Modifier) Salut Franck j’étai presque sur que c’est toi qui est au bout de la ligne ,super content,un souvenir qui me reste toujours comme si c’était hier , la grande aiguille à tricoter tu jouais avec ,à la faire tournée dans ta main ,mais tu la enfoncer du coté de t’on ventre devant la boucherie MEHU et les journées à la plage de la joie , je vois assez régulièrement Marcel le LAY sont canot est dans l’arrière port du GUILVINEC pas loin du mien . Quand tu viens dans le pays fais moi signe ,je te donne mon adresse MAIL par mail Amitié Bernard
  7. BOUGUEON Bernard dit : 3 mars 2016 à 20 h 16 min (Modifier) et merci à Camille pour sont très beau cite , et qui nous a permis de nous retrouver
    Bernard
  8. Franck dit : 4 mars 2016 à 1 h 03 min (Modifier) Bonjour Bernard, Bonjour Camille Retrouver un ami d’ enfance , un « collègue » après presque 40 années passées, c’ est toujours émouvant
    J’ espère que ce site permettra aussi à d’ autres bigoudens qui se sont perdus de vue ou que la vie a éloigné de se retrouver. Même je dirais, à des parents, à des amis qui se sont disputés, et qui par orgueil mal placé, hésitent à se réconcilier àprès tant d’ années passées.
    Cela pour que la « bigoudénie » perdure encore pendant des siècles….
    Les affinités entre les corses et les bretons existent depuis longtemps. Et cela remonte au temps où ils étaient expatriés en Outre mer et dans les colonies. Je connais pas mal de bretons et bigoudens installés à Ajaccio et en Corse, qui s’ y plaisent.
    A bientôt Franck d’ Ajaccio

Laisser un commentaire



Ce contenu a été publié dans 5 : De 1870 à nos jours, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *