Groumilli

« Le Groumilly » (Carte de Cassini)
« Groumilly » (1850, Carte d’état-major)
« Groumilly » (1871, Thomassin : Pilote de la Manche…)
« Groumilli » (1904, Roches de Penmarc’h)
« Gromilly » (1908, 4S233 : Service maritime des Ponts et chaussées)
« Groumily » (1909, Instructions de pilotage)
« Chenal du Groumilli » (1925, L’Humanité n°7870)
« Groumili » (1953, Auguste Dupouy : Souvenirs …)
« Gromilli » (1961, Alain Le Berre : Toponymie nautique…Dénomination locale)
« Groumilly » (2000, carte IGN n°0519 OT)
« Groumili » (2012, carte SHOM) Toponyme nautique

 

Groumilli

Groumilli

 

Alain Le Berre traduit Groumilli par (Les) grondeuses. Il s’agit d’un groupe de récifs impressionnants situés à proximité de la petite passe du port de Saint-Guénolé.

« Et nous ne nous interdisions pas, par les temps sûrs ou paraissant tels, de pousser jusqu’au Groumili, plus effrayants avec leurs pointes noires et leur grosse voix que réellement dangereux (1)

Malgré ce qu’en disait Dupouy, les Groumilli causèrent plusieurs naufrages, comme celui de « l’Albertine » du Guilvinec qui  sombra le 28 mai 1909 par une violente tempête de Sud-Ouest : trois marins périrent, un seul fut sauvé.

Depuis la fin du XIXe les marins réclamaient que le chenal du Groumilli soit équipé de feux, ils n’obtinrent gain de cause qu’en 1927.

 

(1) Dupouy, Auguste .- Souvenirs …

 

Ce contenu a été publié dans Rochers, Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.