Bateaux (1945-1957)

Pour accéder aux articles, il suffit de cliquer sur les lettres de l’alphabet proposées sur la liste.

6 réponses à Bateaux (1945-1957)

  1. Yanick LOISON dit :

    Cher Monsieur CADIOU,
    Je découvre votre site qui m’enchante par sa qualité, celle de ses articles, de l’histoire, de ses photos .. Merci pour ce travail extraordinaire.
    Bien cordialement. A galon.
    Un penmarcais expatrié.
    Yanick LOISON

  2. admin dit :

    Merci pour vos compliments, mais il n’y a là rien d’extraordinaire, il faut juste être passionné… et retraité !
    Cordialement.
    C.Cadiou

  3. KERSALE dit :

    Bonjour.
    J’habite en Alsace et viens à Saint-Guénolé tous les ans depuis 1963, j’avais 1 an. Je viens de découvrir votre site en cherchant une photo du sardinier « JACQUES-MARTINE » avec lequel je suis allé en mer la première fois. Je suis rentré hier de St-Gué. Lors de mon séjour je suis tombé par hasard sur un livre qui vient de paraître intitulé « Bateaux bigoudens d’hier à aujourd’hui » de Roland CHATAIN. Etant à la recherche de renseignements sur les bateaux de Saint-Gué dans les années 1970, j’ai trouvé là un ouvrage magnifique que je vais m’empresser de lire et qui devrait répondre à beaucoup de mes questions.

  4. admin dit :

    Bonjour
    Je viens moi aussi d’acheter le beau livre de Roland Chatain.
    Je compte travailler dans les semaines à venir sur les bateaux de Saint-Gué de 1954. Il y en a quatorze, parmi lesquels se trouve le « Jacques et Martine ». Je vous préviendrai lorsque je publierai l’article.
    Cordialement.
    C. Cadiou

  5. Franck Le Lay - Balenci dit :

    bonjour à vous deux

    Je ferai en sorte de regarder ce livre ou de me le procurer, lorsque je retournerai au pays. J’ en avais eu l’ idée dailleurs, on en avait parlé Camille. Mais bon Camille, ce site est également un ouvrage sur les bateaux bigoudens d’ autrefois, non figé, mais évolutif.
    Et encore pour l’ instant tu te limites restes à St Gué au créneau 1945 – 1977 ( le plus intéressant à mes yeux )

    Kersale, n’ hésitez pas à intervenir par vos commentaires , ou à travers une anecdote vécue, à parler de ces bateaux, faites les revivre
    A ce jour, c est peut être moi qui ait rédigé le plus de commentaires sur ces malamoks, et ça me gêne un peu, même si j’ ai beaucoup à raconter.
    1954 est une année importante, 14 bateaux mis en service, la pêche est en pleine expansion, la pêche bigoudène traverse à sa façon, ses « trente glorieuses »

    J’ habite aussi actuellement dans un port de pêche artisanale. Et il reste encore de beaux pointus méditerranéens, côtoyant les bateaux de pêche plus modernes, en résine.

    Cordialement
    Franck d’ Ajaccio

  6. admin dit :

    Bonjour

    Je viens de mettre en ligne un article consacré au « Jacques et Martine ».

    Cordialement

    C. Cadiou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *