Les Méchants

« Karec manuel Guilou » (1780, carte des Ingénieurs géographes)
 » Karreg Run Guillou » (témoignage oral, XXe s)
 » Les Méchants » (témoignage oral, XXe s) Toponyme nautique

« Les Méchants » désigne un dangereux groupe de roches situé entre Pors Carn et la Torche, au large des Gloanejen a vez. « Karreg Run Guillou » est la roche la plus élevée du groupe.

Run Guillou et les Méchants avec la Torche en arrière plan.

Le toponyme nautique « les Méchants » est suffisamment explicite et n’appelle pas de commentaires. Le nom du principal rocher du groupe est moins facile à expliquer. Le nom de famille Guillou ou Guilou ne fait pas partie des patronymes anciens de Penmarc’h. Il peut s’agir du mot  guillou qui dans certaines régions de Bretagne, dont Penmarc’h, désigne le goéland marin. Guillou est aussi un des nombreux surnoms du diable, et une légende raconte que le diable rentre dans la mer à la Toussaint et revient sur terre à la Chandeleur du côté du Toull Gwin, soit tout près des Gloanejen (1).

Quant à manuel, il ne faut pas y voir un diminutif d’Emmanuel, prénom absolument inconnu à Penmarc’h avant la Révolution ; l’explication me paraît toute autre : manuel est une déformation du breton maen uhel qui signifie pierre haute. Le toponyme s’est transformé en « Run Guillou », run ayant aussi le sens de hauteur.

 

(1) Témoignage oral, fin XXe
Ce contenu a été publié dans Rochers, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.