Juillet 1966

2ème semestre - Copie

Week-end du 2 : « Nick Carter va tout casser » de Henri Decoin, avec Eddie Constantine, au cinéma Celtic.

Samedi 2 : premier essai nucléaire français en Polynésie.

Dimanche 3 : ouverture du 7ème salon de peinture du Guilvinec.

Mardi 5 : un camion de Concarneau dérape et défonce la boulangerie Cosquer de Pont-l’Abbé. Les deux occupants du camion sont blessés ; par miracle la boulangerie était vide !

Mercredi 6 : l’Amicale laïque organise un vin d’honneur à l’occasion du départ en retraite de l’instituteur Jean-Yves Corcuff.

Jeudi 7 : ouverture d’un libre service « Super Coop », rue Lucien Le Lay.

Tél 1966 07 07

Vendredi 8 : grève des marins et des mareyeurs qui protestent contre la hausse des importations de poissons. Ils sont 3000 à manifester à Quimper.

Week-end du 9 : « Les gros bras » de Francis Rigaud, avec Roger Pierre et Jean-Marc Thibault, au cinéma Celtic.

Samedi 9 : tout le Pays bigouden est devant son poste, car dans le cadre de son émission « les conteurs », André Voisin rencontre Pierre Jakez Helias (1ère chaîne de télévision à 22h).

Sans titre

http://www.ina.fr/video/CPF86627078

Dimanche 10 : ouverture du 4ème salon de peinture de Saint-Guénolé dans la villa « Kreiz an avel » de Pors Carn. Il présentera un hommage à Méheut, Quillivic, Lucien Simon, Lemordant et Fougeras. On y verra également une exposition des dessins d’enfants des écoles du Pays bigouden et des œuvres de peintres contemporains : Baron, Bordeaux Le Pecq, Clémenceau, Cléro, Cloarec, André Even, Sophie Grollet, Le Merdy, Jean Peltier, Henri Plisson, Renouard, Tal Houarn et le sculpteur Toulhoat.

Lundi 11 : début d’importants travaux de récurage dans la partie est du port. La vase et les détritus (câbles, pots de peinture…) qui jonchent la grève vont être enlevés.

Jeudi 14 : le Français Lucien Aimar remporte le Tour de France.

Vendredi 15 : arrivée des trois premiers thoniers. Les pêches sont plutôt décevantes : « Chaumière du pêcheur » 1700 thons, « Koroller ar Mor » 1650 et « Etoile filante » 1500. Cependant, on annonce que les thoniers qui sont partis plus tard et surtout beaucoup plus au large effectuent de belles pêches.

Un cercle hippique nommé « l’Etrier » ouvre ses portes dans l’ancienne usine Auby de Menez braz. Les cavaliers se promèneront régulièrement sur la plage de Pors Carn.

Mi-juillet : départ de la colonie de vacances de Saint-Guénolé pour Saint-Dié dans les Vosges.

Week-end du 16 : « Le plus grand cirque du monde » de Henry Hathaway, au cinéma Celtic.

Celtic, Tél 1966 07 19

Samedi 16 : l’accident de la boulangerie Cosquer se reproduit : cette fois c’est la vitrine de la boucherie Le Lec du Guilvinec qui est défoncée par un camion de Lorient. Il n’y a pas de blessés.

Dimanche 17 : inauguration du Cercle de voile de Penmarc’h dans l’ancienne usine de Port de Bouc appartenant à Furic.

Lundi 18 : 10 thoniers sont à la vente avec un total de 20500 thons, soit environ 100 tonnes. Parmi eux, « Obélix » qui effectuait son premier voyage, n’a ramené que 180 thons. Il a malheureusement été victime d’ennuis mécaniques en arrivant sur les lieux de pêche et n’a effectué qu’un aller-retour.

Mercredi 20 : « l’Appel du large » est le premier thonier à dépasser la barre des 3000 thons : 3050 exactement.
Le thonier « Menez Sant Yann » d’Audierne qui partait pour son deuxième voyage, est violemment heurté par un cargo hollandais. Il y a d’importants dégâts matériels.

Jeudi 21 : des feux tricolores sont entrés en fonctionnement au bourg de Penmarc’h depuis quelques jours.

Le yacht « Marie Grillon », appartenant à l’ancien président du Conseil Félix Gaillard, talonne près du Men hir. Il est contraint de gagner le port de Saint-Guénolé pour y effectuer des réparations.

Le « Youen » débarque 3000 thons.

Vendredi 22 : plusieurs thoniers sont à la vente avec d’excellentes pêches : « Gué bihen » 3600 thons, « Coryphée » 3600, « Ravageur » 3400, « N’holl zent » 3300, « Mousse Bihan Coz » 3250, « Bajyma » 3150, « Bibelot » 3000.

Week-end du 23 : « La chute de l’empire romain » au cinéma Celtic.

Samedi 23 : au conseil municipal il est envisagé de construire une deuxième glacière. Par ailleurs il est décidé d’incorporer le chemin d’accès à l’église de Saint-Guénolé à la voirie municipale dès l’automne prochain.

Dimanche 24 : le temps est au beau depuis un bon moment, ce qui n’est pas toujours le cas ailleurs.

Lundi 25 : les gros apports de thons continuent : « Gas de Saint-Gué » 3900 thons, « Monna Lisa » 3650, « Cap Cavall » 3550, « Marie Suzanne » 3350.

S Coll Roger Scuiller - Copie

Le « Monna Lisa ». Collection Roger Scuiller.

Mercredi 27 : derniers gros apports de la première campagne de thon : « Pascale Martine » 3450 thons.

Vendredi 29 : dans le cadre de manœuvres aéronavales, plusieurs gros hélicoptères Sikorsky survolent Saint-Guénolé et se posent près de la chapelle de la Joie.

Week-end du 30 : « Le Tigre aime la chair fraiche » au cinéma Celtic.

Samedi 30 : l’Angleterre bat l’Allemagne par 4 à 2 en finale de la Coupe du monde de football.


Autres évènements, remarques, statistiques de juillet 1966 :

Début des travaux d’extension de la criée du Guilvinec.

Autres films projetés au cinéma Celtic (en semaine) : « Terreur à Silver City » western de Byron Haskin, « L’homme à tout faire » de John Rich, avec Elvis Presley et Barbara Stanwyck, « Un chef de rayon explosif » comédie de Frank Tashlin, avec Jerry Lewis, « La panthère rose » de Blake Edwards, avec Peter Sellers, « La main au collet » d’Alfred Hitchcock, avec Cary Grant et Grace Kelly, « Mort où est ta victoire ? » de Hervé Bromberger.

Bilan du port en juillet : 701 t débarquées dont 605 t de thon et 58 t de sardine. Chiffre d’affaire de 2 206 000 F. Ce bilan est très proche de celui de juillet 1965 : 698 t pour un chiffre d’affaire de 2 216 000 F.

Les thons étaient très au large en juillet, à moins de 200 milles des Açores, soit à 4 ou 5 jours de route. Les bateaux qui possédaient suffisamment de réserves de gas-oil ont été récompensés car la pêche était très rentable dans ce secteur.

André Noël propose désormais des excursions en taxi pendant l’été.

Noël,Tél 1966 08 14Le bar « le Fournil » à Kervilon met en avant sa piste de danse et son bowling.

Une exposition est consacrée au peintre Jean Berthaud au Triskell.

Triskell, Tél 1966 08 14

Saint-Guénolé est doté pour la première fois d’un poste de gendarmerie. Situé rue Pierre-Sémard, il abrite deux gendarmes pendant les mois de juillet et d’août.

Ce contenu a été publié dans 5 : De 1870 à nos jours, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Juillet 1966

  1. Alain GOURRET dit :

    Bonjour
    Je suis le webmaster du site sur les bateaux d’Audierne. J’ai relevé sur l’une de vos pages une information intéressante, c’est la date de l’abordage du Menez Sant Yann d’Audierne. Je recherche la date exacte depuis longtemps, je pensais que c’était septembre parce que j’ai eu l’occasion de fouiller le Télégramme de juin, juillet et août 1966 sans rien trouver, mais il est vrai que ce n’était pas l’édition du sud Finistère. Je voulais donc vous demander si vous pouvez me certifier que c’est la date exacte, si vous avez en plus une coupure de journal relatant l’accident ce serait formidable.
    Je peux vous transmettre une CP de St Gué où on voit le Magicien, bateau passé à Audierne après, elle n’est pas de grande qualité mais faute de mieux…
    merci
    cordialement
    Alain Gourret

  2. admin dit :

    Bonjour
    Tout d’abord félicitations pour votre site que je consulte fréquemment.
    Je viens de relire mes notes pour 1966 : l’article sur le « Menez Sant Yann » est paru le vendredi 22 juin dans Ouest France et l’auteur précise que l’abordage a eu lieu le mercredi. J’ai consulté ce journal aux Archives départementales sans le photographier car il ne concerne pas directement Saint-Guénolé, mais je pense qu’à l’époque il a suscité beaucoup de commentaires du côté du port.
    Je suis bien entendu intéressé par la cp du « Magicien ». J’ai pour projet de décrire l’ensemble des bateaux de Saint-Guénolé entre 1945 et 1980, j’en suis à 1954 et le « Magicien » date de 1958.
    Cordialement

    Camille Cadiou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *