Auguste Dupouy

En ce début d’hiver, une pensée pour Auguste Dupouy, contemplant la tempête de la fenêtre de sa maison du Menez, il y a exactement 51 ans :

« Tout en noircissant du papier, je regarde avec une admiration jamais lassée, les houles du large rouler avec une lenteur majestueuse jusqu’à la côte et, de leur déferlement, envelopper, coiffer le double rocher du lestr. »(1)

Le Lestr vu de Poulbriel

 

« Auguste Dupouy (né à Concarneau en 1872, mort à Quimper en 1967) a fortement lié son travail d’écrivain à la Bretagne. Auteur de romans, de recueils poétiques, d’essais littéraires et historiques, de pièces de théâtre, il a voulu bousculer certains stéréotypes romantiques sur la Bretagne (“pays sombre, brumeux et mélancolique”) et la regarder comme une terre de lumière, de couleur et d’énergie. Partageant cette vision avec ses amis peintres, Lemordant et Méheut, il s’est attaché à faire connaître leurs apports dès les années vingt. Nourri d’une solide culture classique, il a observé son pays sans esprit de clocher, à l’aune de valeurs humanistes. Il a participé au mouvement régionaliste breton aux côtés de Le Braz et de Le Goffic, mais sans jamais renoncer à une sourcilleuse indépendance d’esprit. »(2)

 

 
(1) Dupouy, Auguste .- Lettre à Louis Ogès du 20 décembre 1961 in Ogès, Louis .- Auguste Dupouy et son oeuvre …
 (2) Cette petite notice biographique et ce portrait proviennent de : Auguste Dupouy (1872-1967) : colloque de Quimper, 20-21 octobre 2006 …
Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.