Monna Lisa

Immatriculation : GV 8135, puis GV 317440

Construit à Léchiagat par les Charpentiers associés, il est lancé le 3 avril 1965 ; son armement est enregistré le 21 juin 1965 (1).

Caractéristiques : chalutier thonier

  • Longueur : 17,40 m
  • Tonnage : 49,68 tx
  • Moteur Baudouin DV4 de 200 cv (147 kw)
  • Signal distinctif : FTEP
  • Cale réfrigérée de 45 m3
  • Couleurs : pavois vert foncé, liseré rouge, coque vert clair, passerelle blanche.
  • Gaillard d’avant.

Monna Lisa ou Mona Lisa (les deux formes se rencontrent) est une abréviation de Madonna Lisa. C’est le surnom de Lisa Gherardini, immortalisée par Léonard de Vinci, sous le nom de la Joconde. Le bateau appartient d’abord à l’armateur Jean-Louis Stéphan, avant d’être racheté en août 1967 par son patron Roger le Pape. Roger le Pape commandait auparavant le « Stéfen couz », ancienne unité de l’armement Stéphan.

Au chalut, « Monna Lisa » obtient des résultats décevants, en permanence inférieurs à la courbe des hauturiers du port.

Tonnage moyen par marée de chalut (2)

Au thon, en revanche le bateau réalise des pêches correctes. Il ramène 3400 thons en juillet 1965, lors de son tout premier voyage. Par la suite il dépasse encore à plusieurs reprises les 3000 thons, atteignant même 3650 en juillet 1966.

En septembre 1980, « Monna Lisa » est vendu à R. Durand de Bayeux. Il sera immatriculé dans le quartier maritime de Caen.

Ils ont fait partie de l’équipage : Adrien Donnard, Baptiste Drézen, Sébastien Drézen, Marcel Pochic, Roger Scuiller, Adrien Sénéchal, Yves Stéphan… (3)


 (1) Coût de construction : 325 000 F (sans le matériel de pêche)

(2) Statistiques établies d’après les données fournies par le mensuel « la pêche maritime », l’hebdomadaire « Le marin » et les quotidiens « Ouest France » et « Le Télégramme ». Elles portent seulement sur le chalutage hauturier et concernent uniquement les quantités débarquées. La qualité des langoustines et du poisson mis en vente  joue aussi un rôle crucial dans le prix de vente, mais elle  n’a malheureusement pas pu être prise en compte ici. Les chiffres des années manquantes seront progressivement intégrés.

(3) Noms retrouvés en majorité grâce à l’aide de Joël Stéphan.

Ce contenu a été publié dans Bateaux, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *