Jean-Pierre Yvon

Immatriculation : GV 7569, puis GV 317427

Construit au chantier Gléhen d’Audierne, il est lancé le 17 avril 1954 (1).

Caractéristiques : chalutier côtier

  • Longueur : 13,10 m
  • Tonnage : 17,95 tx
  • Moteur Baudouin 72/90 cv, puis Baudouin DK6 de 120 cv (88 kw).
  • Signal distinctif : TPBF
  • Cale réfrigérée : 10 m3
  • Couleurs : blanc avec un liseré vert, passerelle blanche aux vitres soulignées de vert.
S cp Combier

Le « Jean-Pierre Yvon » (GV 7569). Carte postale Combier.

Le « Jean-Pierre Yvon » est construit pour Pierre-Jean Bariou avec l’appui de Y. Edelin, le gérant de l’usine Cassegrain de Saint-Guénolé. Il porte le prénom du fils de Pierre-Jean : Jean-Pierre et celui d’Edelin : Yvon.
Pierre-Jean Bariou , auparavant patron du « Mousse Bihan II », en assure généralement le commandement, parfois remplacé par Pierre Boënnec ou, à la fin des années 70, par Bastien Seven.
Le « Jean-Pierre Yvon » alterne la pêche à la sardine et le chalutage côtier avec retour quotidien. Parmi ses meilleures pêches, on notera 11 t. de sardines le 23 novembre 1964 et deux jours plus tard 3 tonnes de petits maquereaux, 1 tonne de maquereaux plus gros et une tonne de sardine. Il réalise ce jour là une excellente vente à Douarnenez, grâce au cours élevé du maquereau.

En 1956 il parvient à sortir des récifs de Lanriec, un yacht en panne de moteur, sauvant ainsi ses 3 occupants, grâce à de fines manœuvres et au mépris du danger.
En 1969, il est victime d’une tempête et perd tous ses filets et ses caisses.
Le « Jean-Pierre Yvon » est vendu à Pointe-à-Pitre en avril 1978 pour la somme de 60 000 F.

L’équipage compte d’abord six hommes, puis cinq et enfin quatre dans les années 70. Il augmente pour la sardine, ainsi en 1955 il atteint 15 marins : Charles Autret (mécanicien), Henri Bargain (mousse), Pierre Jean Bariou (patron), Roger Bariou, Jean Carval, René Coïc, Jean Gloaguen, François Gourlaouen, Michel Gourlaouen, René Guéguen, Ferdinand Le Lay, Jean Lucas, Ernest Le Pape, Joseph Péoc’h et Michel Tirilly (2).

jean-pierre-yvon-of-1957-03-01

L’équipage du « Jean-Pierre Yvon » en 1957. Photo O. France 1957 03 01

(1) Coût de la construction : 70 000 F (sans le matériel de pêche)
(2) Archives municipales, 2 F 7
Ce contenu a été publié dans Bateaux, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *