Déesse de la mer (GV 7609)

Immatriculation : GV 7609

Construit au chantier Gléhen à Audierne, « Déesse de la mer » est lancé le 8 janvier 1955 (1) ; son armement est enregistré le 7 février 1955 (2).

Caractéristiques : chalutier côtier

  • Longueur : 13,10 m
  • Tonnage : 17,95 tx
  • Moteur Baudouin de 120 cv
  • Signal distinctif :
  • Cale réfrigérée : 13 m3
  • Couleurs : blanc, liseré vert

Le « Déesse de la mer », troisième du nom, appartient et est commandé par Laurent Gueguen (appelé aussi Jean sur certains documents). Patron pêcheur depuis plus de 25 ans, Laurent Gueguen avait acheté à Jean Jégou en 1949, l’ancien « Déesse de la mer » immatriculé GV 6334. Au bout de quelques années, comme il le trouve trop petit et mal adapté aux pêches qu’il veut pratiquer, il décide de le remplacer. Il le revend à Noël Monot en novembre 1955.

« Déesse de la mer » est un chalutier côtier, sardinier et maquereautier. Avec six marins à bord pour le chalut, il est conçu pour des marées d’une seule journée.

Le 24 novembre 1957 en soirée, , le « Déesse de la mer » pêche une balise hydrographique au large des Pierres noires. Le lendemain, le remorqueur « Implacable » de Brest intervient pour récupérer l’énorme balise dont le « Déesse de la mer » ne parvient pas à se débarrasser.

En avril 1959 il perd 110 filets pendant une tempête, mais il parvient à les retrouver au bout de quelques jours.

En fin de carrière, son équipage se réduira à quatre. Il est vendu à Port-Vendres (Pyrénées orientales) en avril 1966.

Ces marins ont fait un moment partie de l’équipage du « Déesse de la mer » entre 1955 et 1966 : Jean le Bec, Jojo le Bec, Jean-Claude Boëdec, Pierre Caoudal, Bastien Carrer, Alain Durand, Michel Guirriec, Alain Jolivet, Alexis Nours, Claude le Pape, François le Pape, Joseph le Pape, Lucien Seven, Joseph Stéphan, Yves Stéphan, Pierre Tanter.

 

s-deesse-de-la-mer-mouez

L’équipage du « Déesse de la mer » (3), photo parue dans Mouez Penmarc’h.

 

 

(1) Il a été lancé par l’avant, ce qui était peu courant à l’époque.
(2) Coût de construction : 80 000F (sans le matériel de pêche)
(3) De gauche à droite : Jean-Claude Boëdec, Claude Le Pape , Laurent Guéguen, Alexis Nours, Pierre Caoudal, André Guirriec. Les deux derniers marins n’ont pas pu être formellement identifiés.

 

Ce contenu a été publié dans Bateaux, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *