Try-Men

Immatriculation : GV 7626, puis GV 317425

Construit au chantier Jules Loussouarn de Léchiagat, il est lancé le 7 mai 1955; son armement est enregistré le 3 juin (1).

Caractéristiques : chalutier côtier

  • Longueur : 13,58 m
  • Tonnage : 23,69 tx
  • Moteur Baudouin JB 6 de 72 cv, puis Baudouin de 120 cv (88 kw)
  • Signal distinctif : TPKQ
  • Cale réfrigérée : 12 m3
  • Couleur : pavois vert, liseré rouge, coque blanche ; passerelle verte, vitres soulignées de rouge.
cp-combier

« Try-men ». Carte postale Combier (détail).

Le « Try-men » est construit pour Jean Savina, ancien patron de la pinasse « Men Scouedec » et membre de l’équipe du canot de sauvetage. Le nom du bateau fait référence à un groupe de trois roches situé près de la passe.

Le « Try-men » pratique le chalutage côtier, il part pour la journée avec un équipage de six marins, effectif qui va diminuer au fil du temps. Mais l’activité principale du bateau est la pêche à la sardine.

Son début de carrière est marqué par un drame. Le 7 octobre un de ses marins, Guillaume Coïc, 43 ans, se noie accidentellement dans le port du Palais à Belle-Ile.

Pendant quelques années, le « Try men » participe à la pêche du maquereau de dérive au début du printemps. Sa première campagne est gâchée par la perte de 72 filets début avril 1956.

Dès novembre 1957 le bateau change de patron propriétaire, il est vendu à André Jégou. Au début des années 1970, il sera le premier à Saint-Guénolé à disposer d’un power block hydraulique pour relever la senne. Parmi ses meilleures pêches, notons ses 8 tonnes de sardines le 24 octobre 1972, ses 6 tonnes le 18 avril 1973.

Le « Try men » est désarmé en 1979.

Parmi les marins qui ont travaillé sur le « Try men », j’ai retrouvé les noms suivants : Jean-Michel Bellet, Albert Boënnec, Edouard Le Brun, Jean le Brun, Pierre le Brun, Pierrot Charlot, Guillaume Coïc, Jean-Marie Le Donge, Henri Guirriec, Corentin Cossec, Jean Frochen, Alain le Goff, Elie Gueguen, Jean Lautrédou, Charles Loussouarn, Christian Lucas, Alain Nedelec, Pierre Plouhinec, Marcel Pochic, Pierrot Raphalen, Jos Souron, Raymond Stéphan, Guillaume Tanneau, Jean Tanneau, Jean-Louis Tual.

try-men-mouez

L’équipage du « Try-men ». Mouez Penmarc’h n°79 (2)

 

(1) Coût de construction : 80 000 F (sans le matériel de pêche)
(2) Au premier rang de gauche à droite : Edouard le Brun, Henri Guirriec, Corentin Cossec, André Jégou, Alain Nedelec, Jos Souron. Au second rang : Jean Frochen, Pierrot Charlot, Jean-Michel Bellet, Pierrot Raphalen.
Ce contenu a été publié dans Bateaux, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *