1955

JANVIER

Reprise des travaux de dragage de la petite passe, interrompus par les tempêtes de décembre.

Week-end du 1er : « A l’abordage », film d’aventure de George Sherman, avec Errol Flynn, Maureen O’Hara et Anthony Quinn, au cinéma Celtic.

Samedi 1er : vent glacial.

Dimanche 2 : Cormorans 1 (but de Jacob) – Stade relecquois 3

Lundi 3 : à Lesconil en soirée, Henri Cosqueric de Saint-Guénolé, embarqué sur le « Fleur de l’Océan », fait une chute mortelle. Il avait 35 ans.

Mardi 4 : il neige sur Saint-Guénolé.

Jeudi 6 : dans un jardin de Pont-l’Abbé, un chou vient d’atteindre trois mètres de haut.

Week-end du 8 : « Tourments » de Jacques Daniel-Norman, avec Tino Rossi et Blanchette Brunoy, au cinéma Celtic.

celtic-tel-1955-01-06Samedi 8 : un accident grave se produit au chantier Pierre Gléhen du Guilvinec. Lors du lancement du « Miss Cavell », le bateau gite sur tribord et le mousse bascule par-dessus bord. Transféré à l’hôpital de Pont-l’Abbé, il ne survit pas à ses blessures.

Lancement au chantier Gléhen d’Audierne du « Déesse de la mer » (GV 7609) pour Laurent Guéguen. Il remplace l’ancien « Déesse de la mer » (GV 6334). Chose rare, le lancement est effectué par l’avant et non par l’arrière comme c’est le cas sur les autres chantiers.

Dimanche 9 : retour du mauvais temps.

Une épidémie de variole sévit dans le Morbihan. Même si le Finistère n’est pas touché, le département est en état d’alerte.

Mardi 11 : le mauvais temps persiste et le froid est de retour. Les chalutiers restent au port.

Deux médailles d’argent du travail ont été attribuées à l’usine Cassegrain, à Marie Charlot, épouse Hélias et à Marie Souron, épouse Bodéré.

Mercredi 12 : mauvais temps accompagné de très fortes pluies.

Jeudi 13 : début du dragage du port devant le nouveau quai, les bateaux sont priés de libérer cette zone.

Vendredi 14 : le « José et Thierry » tente d’appareiller, mais il doit faire demi tour en raison des brisants du secteur des Groumilli.

Week-end du 15 : « Touchez pas au grisbi », film policier de Jacques Becker, avec Jean Gabin, Lino Ventura et Jeanne Moreau, au cinéma Celtic, avec en attraction l’acrobate Odette Gonin.

Dimanche 16 : tempête, les rafales atteignent 120 km/h.

US Quimperlé 5 – Cormorans 1 (but de C. Péron)

Lundi 17 : mise en service de la nouvelle criée de Douarnenez.

Mardi 18 : il fait toujours mauvais temps.

Mercredi 19 : à Pont-l’Abbé, à l’issue d’une réunion animée par Bernard de Parades, en présence du maire, il est décidé de créer un Musée bigouden.

Jeudi 20 : pendant la nuit, le « José et Thierry », trompé par l’obscurité s’échoue près de Conq en sortant du port (la passe n’est toujours pas éclairée). Dans l’après-midi il est pris en remorque par le « Mousse Bihan III » et le « Gladiateur » ; il s’en tire avec quelques éraflures sur la quille.

Week-end du 22 : « Le défroqué » de Léo Joannon, avec Pierre Fresnay, au cinéma Celtic.

Dimanche 23 : US Guilvinec 1 – Cormorans 1 (but de Le Coz).

Grand bal aux salons Kerfriden, un service de car est assuré pour Léchiagat.

Lundi 24 : 2000 commerçants et artisans manifestent à Quimper.

Jeudi 27 : l’épidémie de variole dans le Morbihan semble toucher à sa fin. Le Finistère parait avoir été épargné grâce à une forte campagne de vaccination.

Samedi 29 : mise en place d’un éclairage fluorescent des quais de Saint-Guénolé.

Dimanche 30 : Cormorans 2 – Stade Léonard 3.

Réunion du Syndicat des marins pêcheurs propriétaires ou copropriétaires de bateaux au café des « Filets bleus » de Jean Louis Stéphan, sous la présidence de Pierre Jean Bariou.

Lundi 31 : rebondissement dans le suivi de l’épidémie de variole : un cas a été signalé à Brest la semaine passée. Le préfet décide de rendre la vaccination obligatoire.

L’éclairage du port est tombé en panne. Les marins espèrent une réparation rapide, ils réclament également la mise en place urgente de feux au niveau de la passe et sur Men Scoedec.

Fin janvier : lancement au chantier Baltès à Léchiagat du « Papillon V » pour Yves Dréau (1).

Janvier : le mauvais temps a commencé le 9 et n’a pas cessé depuis.

FEVRIER

Jeudi 3 : violente tempête de norois accompagnée d’orage dans la nuit du jeudi au vendredi. Quatre chalutiers du Guilvinec sont mis à mal dans le port et s’échouent sur les roches du Faoutes : « la Bigoudènne », « l’Eclaireur des mers », le « Kreisker » et le « Crépuscule ». Le « Kreisker » et le « Crépuscule » sont fortement abîmés, ils paraissent condamnés.

A Saint-Guénolé plusieurs toitures sont endommagées. Les installations électriques ont également souffert. Au port, le « Jeune Michelle » a failli être drossé sur le débarcadère du vieux quai.

Week-end du 5 : « Les amours finissent à l’aube » de Henri Calef, avec Georges Marchal et Nicole Courcel, au cinéma Celtic.

Samedi 5 : chute du gouvernement de Pierre Mendès France

Dimanche 6 : légère accalmie.

Mardi 8 : l’épidémie de variole semble définitivement enrayée.

Mercredi 9 : départ des premiers maquereautiers : « Reine des Cormorans » et « Malvaod ».
Il y aura seulement douze maquereautiers à Saint-Guénolé cette année, soit une dizaine de moins qu’en 1954.

Les chalutiers ont repris la mer après avoir été bloqués au port pendant 15 jours en raison du mauvais temps

Dimanche 13 : Cormorans 0 – ES Kreisker 2.

Mercredi 16 : la médaille d’honneur du sauvetage vient d’être décernée à Marcel Bescond et André Jégou, pour avoir sauvé de la noyade un garçon de 6 ans dans le port d’Audierne en mai 1954.

Week-end du 19 : « Le cuirassé Potemkine » de Sergueï Eisenstein, au cinéma Celtic.

Samedi 19 : « Aimé Jean Louis » et « Malvaod » rentrent de leur premier voyage, avec chacun 18 tonnes de maquereaux.

Du dimanche 20 au mercredi 23 : tous les soirs aux salons Kerfriden, bal masqué des Gras animé par les « Diables rouges ».

kerfriden-tel-1955-02-18

Dimanche 20 : Stade morlaisien 0 – Cormorans 0

Lundi 21 : « Ar Woaléden » débarque 20 tonnes de maquereaux, « Ecumeur des mers » 18 tonnes.

woaleden-coll-blp

« Ar Woaléden »

Du mardi 22 au mercredi 23 : violente tempête ; le maquereautier « Le Galant Passeur » de Douarnenez fait naufrage avec 10 hommes à bord.

Mercredi 23 : début du gouvernement Edgar Faure.

Vendredi 25 : le maquereautier « Ile Fougère », qui était sorti mardi, rentre dans la matinée, victime d’une voie d’eau occasionnée par la tempête.

« Ar Woaléden », après un deuxième voyage rapide, revient avec 18 tonnes de maquereaux.

Week-end du 26 : « Le grand pavois » de Jack Pinoteau, avec Jean Chevrier, au cinéma Celtic.

Samedi 26 : le maître de port menace de sévir contre les marins qui ne rangent pas leur charrette aux endroits prévus à cet effet.

« L’Aiglone » a vendu 12 tonnes de maquereaux. Le bateau a subi une forte tempête et a perdu une dizaine de filets.

Dimanche 27 : retour du beau temps.

Cormorans 2 – AS Rosporden 0 (buts de Le Coz et Cloarec).

Lundi 28 : à son tour le « Mab mousse bihan » est à la vente. Il a perdu son mât arrière dans la tempête.

Fin février : la flottille s’enrichit d’une nouvelle unité, appelée « Petite Jacqueline ». Construit au chantier Loussouarn de Léchiagat, ce chalutier thonier est destiné à Jacques Savina.

Janvier et février ont été les deux plus mauvais mois depuis la fin de la guerre pour les chalutiers côtiers.

MARS

Vendredi 4 : procès du naufrage de « l’Olonnais » au Tribunal maritime et commercial de Lorient. André Guichaoua, le patron, est accusé d’avoir laissé à la barre un novice inexpérimenté auquel il n’a pas laissé de consignes suffisamment précises. En outre il a quitté son poste alors qu’il connaissait la présence d’un autre bateau dans les parages. Il est condamné à trois mois de prison avec sursis et à 60 000 F d’amende. Le patron de « la Bigoudène » est condamné à 40 000 F d’amende.

Dimanche 6 : vent glacial de nord-est. Arrivée de la neige.

Mercredi 9 : il neige sur la Cornouaille depuis dimanche.

Dimanche 13 : Conseil municipal. La réalisation du terrain de sport de Kerligristic est en cours. Le chantier de la main courante est confié à l’entreprise Jourdain de Pont-l’Abbé.

Défilé de la Mi-Carême à partir de 15 h dans les rues de Saint-Guénolé rassemblant vélos, chars et groupes humoristiques. Bal masqué en soirée aux salons Kerfriden, avec un concours de danses et de costumes.

PL Lambézellec 1 – Cormorans 2 (2 buts de Le Coz)

Lundi 14 : retour précoce du maquereautier « Malvaod », victime d’ennuis de gouvernail.

Mercredi 16 : une manifestation pour la suppression des abattements de zones de salaires rassemble 1200 personnes à Pont-l’Abbé.

Dans le cadre de la campagne des législatives, un meeting de Georges Bidault aux halles de Pont-l’Abbé rassemble 2000 spectateurs.

georges_bidault

Georges Bidault. Photo Deutsch National Archives, La Haye (ANEFO).

Les hauturiers du port pêchent actuellement sur Jones Bank et Labadie.

« Ar Woaléden » et « Koroller ar mor » sont de retour avec 20 tonnes de maquereaux chacun.

Vendredi 18 : à son tour, « Aimé Jean Louis » débarque 20 tonnes de maquereaux.

Week-end du 19 : « L’aventurier de Séville », comédie de Ladislao Vajda, avec Luis Mariano, au cinéma Celtic.

Samedi 19 : un ouvrier d’une entreprise nantaise, surnommé « Trompe la mort » escalade les 25 m de la cheminée de l’usine Tirot. A l’aide d’une masse il parvient à détruire la partie supérieure, endommagée par la foudre lors de la tempête de novembre.

Dimanche 20 : beau temps malgré un vent fort.

Elections législatives. 5368 inscrits à Penmarc’h, 2405 votants. Résultats : Pierre Mazé du Parti communiste arrive en tête avec 1131 voix, devant Louis Orvoen (MRP) 546, Hervé Mao (socialiste) 317, Jean Crouan (Union nationale) 216, Demarquet 94 et Berest 59.
Les résultats globaux de la circonscription sont très différents : Crouan 72156, Orvoen 63530, Mao 47125, Mazé 45756, Demarquet 14535 et Berest 7974. Il y a ballotage.

Cormorans 1 (but de Cossec) – US Pont-l’Abbé 2

Mercredi 23 : « Marie Pierre » débarque 18 tonnes de maquereaux pour son premier voyage.

Jeudi 24 : une tempête souffle au large sur les maquereautiers.

« Aimé Jean Louis » est à la vente avec 22 tonnes de maquereaux, c’est la meilleure marée de l’année pour le moment.

26 mars : intervention du « Capitaine de vaisseau Richard » auprès du « Marie Pierre », 14 vies sont sauvées.

Dimanche 27 : arrivée au port du chalutier côtier « La Gazelle », construit au chantier Baltès de Léchiagat. Equipé d’un moteur Baudouin de 120 cv, il sera commandé par Hervé Kerviel.

Lundi 28 : « l’Ecumeur des mers » débarque 20 tonnes de maquereaux.

Mercredi 30 : le mauvais temps se poursuit avec un vent fort de nord-nord-est. Les maquereautiers sont à la cape et les côtiers restent bloqués au port.

Le maquereau est abondant et il n’y a pas de problèmes d’absorption. Trois chalutiers désarment  fin mars pour aller pêcher le maquereau : « Marthe et Jacky », « Menez Kerouil » et « Paotred Jean Matelot ».

Ce mois a été le 2ème mois de mars le plus froid du siècle

Bilan mensuel du port : 639 t. ; 38 748 000 F. Ce fort tonnage est surtout dû au maquereau, mais cette pêche n’est pas très rémunératrice.

AVRIL

Samedi 2 : loi sur l’état de siège en Algérie.

Dimanche 3 : Jean Crouan est élu député au second tour avec 54,7% des voix.

En avant Guingamp 5 – Cormorans 3.

Lundi 4 : de nouveaux cas de variole sont signalés à Brest.

Plusieurs maquereautiers sont à la vente plus tôt que prévu en raison de la tempête.

Lors de l’assemblée générale du Syndicat d’initiative à la mairie, Frank Lanthony déclare qu’il souhaite mettre fin à ses fonctions de président, faute de disponibilités suffisantes. André Buffet, comptable à la société Alga, est élu président.

Samedi 9 : lancement au chantier Pierre Gléhen du Guilvinec du « Marie Claude », pour le compte de Louis Jégou de Saint-Pierre. Mesurant 13,85 m, il est équipé d’un moteur Baudouin de 120 cv.

Lundi 11 : un nouveau bateau est arrivé au port, il s’agit du « Pen ar beg », construit au chantier Léon Gléhen du Guilvinec, il est destiné à Michel Péron. Long de 13,85 m, il est propulsé par un moteur de 80 cv.

Jeudi 14 : dans le cadre de la campagne pour les élections cantonales, meeting d’Alain Dilosquer, candidat de la nouvelle gauche, salle Volant (Hôtel de Bretagne).

Vers 23h30, « Petite Jacqueline » heurte un rocher près de Molène et coule en dix minutes. L’équipage doit se réfugier sur le canot. Couché sur un côté, le bateau est quasiment submergé.

Vendredi 15 : à l’aube, le veilleur du phare de Keréon aperçoit le canot du « Petite Jacqueline » balloté dans une mer agitée. Il donne aussitôt l’alerte. Alors que les secours s’organisent, le canot est repéré par le « Parbleu II » de Concarneau, qui recueille l’équipage et le conduit à Molène.

Dans l’après-midi, l’équipage du « Petite Jacqueline » aidé de plusieurs sauveteurs, parvient à monter à bord du chalutier. Au prix de grandes difficultés, les marins réussissent à alléger le bateau en enlevant les chaînes et tout le matériel lourd. Plusieurs bateaux tentent alors de redresser le « Petite Jacqueline », mais sans succès.

« Marie Pierre » débarque 19 tonnes de maquereaux.

Week-end du 16 : « Pain, amour et fantaisie » de Luigi Comencini, avec Vittorio De Sica et Gina Lollobrigida, au cinéma Celtic.

pane_amore_e_fantasia

« Pain amour et fantaisie »

Samedi 16 : poursuite des travaux de déséchouage du « Petite Jacqueline » grâce en particulier à une gabare et un chaland de l’entreprise Océanic de Lanvéoc-Poulmic et aux canots de sauvetage « Capitaine de vaisseau Richard » de Saint-Guénolé et « Commandant Charcot » de Molène.

Dimanche 17 : « Petite Jacqueline » est mis en sécurité sur la plage de Pen Ene Ro.

Elections cantonales : 5392 inscrits à Penmarc’h, 2497 votants. Larnicol du Parti communiste arrive en tête avec 1019 voix, devant Lautredou pour le MRP 329, Burin (Concentration républicaine) 310, Lavalou (conseiller sortant, Républicain social) 296, Cariou 155 et Dilosquer 60. Au niveau cantonal c’est Lautrédou qui arrive en tête avec 4835 voix, devant Larnicol 4309. Il y aura ballotage.

Cormorans 0 – Gâs de Saint-Thivisiau 3. C’était le dernier match officiel de la saison en DHR. Les Cormorans terminent 9èmes sur 12 avec 20 points. L’ES Kreisker avec 32 points remporte le championnat.

Miliau Gourvil remporte le Tour de la ville de Pont-l’Abbé.

Obsèques du mareyeur Isidore Stéphan, 67 ans.

Lundi 18 : les charpentiers ont commencé à effectuer des réparations provisoires sur le « Petite Jacqueline ». Les dégâts sont moins importants qu’on ne le craignait.

Le « Malvaod » est à la vente avec 23 tonnes de maquereaux, c’est pour le moment la meilleure pêche de la saison.

Mort d’Albert Einstein.

ph-oren-jack-turner-lib-of-congress

Albert Einstein. Photo Oren Jack Turner, Library of Congress, Washington.

Mercredi 20 : quatre bateaux sont partis vers Molène pour assister et remorquer le « Petite Jacqueline » jusqu’à Camaret, où il sera réparé. Il s’agit des chalutiers « Chaumière du pêcheur », « José et Thierry » et « Anne Marie Françoise », ainsi que du maquereautier « ar Woaléden ».

Jeudi 21 : le « Petite Jacqueline » arrive à Camaret en fin d’après-midi.

Vendredi 22 : 20 tonnes de maquereaux pour « Reine des Cormorans ».

Samedi 23 : la presse locale signale qu’il y a encore un bœuf en activité au Pays Bigouden. Il se trouve à la ferme de Kerdraon Plonivel en Plobannalec. Nommé « Diha bian », il pèse 1 tonne.

« Petite Jacqueline » est arrivé à Douarnenez, remorqué par « la Chaumière du pêcheur ». Les réparations définitives y seront effectuées au Chantier de Cornouaille.

Dimanche 24 : les élections cantonales sont remportées par le MRP Lautrédou avec 9714 voix, devant le communiste Larnicol 7488 voix. A Penmarc’h c’est Larnicol qui arrive en tête avec 1656 voix devant Lautrédou 1414.

Fin de la Conférence de Bandung en Indonésie (18 au 24 avril). Le colonialisme et l’impérialisme sont condamnés. Bandung marque la naissance du concept de pays du tiers-monde et annonce le mouvement des pays non-alignés.

Mardi 26 : le moteur du petit canot « Bonne chance » de Kérity prend feu devant Penhors. Mais grâce à une intervention rapide du bateau de sauvetage d’Audierne « Nadault de Buffon » le drame est évité. Le « Bonne chance », qui avait deux hommes à bord, est remorqué à Saint-Guénolé.

Avril beau et très sec (depuis le 23 mars)

MAI

Début mai : vent fort

Dimanche 1er : Gilbert Scodeller, le vainqueur du Paris-Tours 1954, remporte le Critérium cycliste international de Plonéour-Lanvern.

Mardi 3 : le chalutier « Alida » est rentré à Kérity avec un mât cassé et une avarie d’hélice.

Vendredi 6 : inquiétude en matinée sur le port, car la pinasse sardinière « Jean et Thomas » n’est pas rentrée, alors que le vent souffle en tempête. Il y a trois hommes à bord, le patron Jean-Louis Nédélec et les matelots Guillaume Biger et Corentin Sinou. A 11 heures le canot de sauvetage prend la mer, juste avant d’apprendre que la pinasse s’est réfugiée à Concarneau.

Week-end du 7 : « Procès au Vatican » de André Haguet, au cinéma Celtic.

Samedi 7 : lancement au chantier Loussouarn de Léchiagat du « Try-men », construit pour Jean Savina. Long de 13,58 m, il sera propulsé par un moteur Baudouin de 72 cv.

Dimanche 8 : deux rencontres amicales de football sont organisées à Quimper, au profit des familles des péris en mer. La première oppose une sélection Douarnenez-Audierne à une sélection Penmarc’h-Guilvinec et la seconde met aux prises le Stade rennais et le Stade quimpérois.

Grand bal dans les Salons Kerfriden.

Lundi 9 : dans la nuit du lundi au mardi un accident de scooter à Kérity fait un mort et un blessé. Les victimes viennent de l’Ecole des mousses de Loctudy.

Jeudi 12 : une forte gelée blanche touche le Pays Bigouden dans la nuit du mercredi au jeudi. 50% des plants de pommes de terre sont endommagés.

Samedi 14 : L’URSS, l’Albanie, la Bulgarie, la Hongrie, la Pologne, la RDA, la Roumanie et la Tchécoslovaquie signent le pacte militaire de Varsovie.

Lundi 16 : à 45 milles au NW de Penmarc’h, dans la tempête, « Aimé Jean-Louis », victime d’une voie d’eau, perd un marin, Jean-Marie Coupa, tombé à la mer dans un coup de roulis. Le « Reine des Cormorans » qui l’accompagne, essaye de manœuvrer pour le récupérer. Son patron, Albert Boënnec, se risque même vainement, au péril de sa vie, à plonger pour le sauver. « Aimé Jean-Louis », se trouve en grande difficulté, l’eau rentre par une brèche de trois mètres côté tribord. Le bateau, dont la partie avant est remplie d’eau aux trois-quarts, est raccompagné au port par le « Capitaine de vaisseau Richard » et plusieurs bateaux de pêche venus à sa rencontre comme le « Déesse de la mer » de Saint-Guénolé et le « Raymonde » de Douarnenez.

Jeudi 19 : froid intense en matinée, la gelée abîme une nouvelle fois les pommes de terre.

Dimanche 22 : bal du Syndicat d’initiative, salle Coïc à Kérity. Marie-Thérèse Courrot de Saint-Guénolé est élue reine de Penmarc’h.

marie-therese-courrot-reine-penmarch-1955-x-lagatu-a-gauche-x-loussouarn-a-droite

Marie-Thérèse Courrot et ses demoiselles d’honneur. Photo Larnicol.

En fin d’après-midi le « Anne Marie Françoise » se rend à Pont-l’Abbé pour subir quelques réparations au chantier Le Gall. Connaissant mal les lieux, le patron se trompe de route et s’échoue sur un fond de vase et de roche. Les dégâts sont mineurs, mais il sera difficile de déséchouer le chalutier.

23 : « Mousse Bihan III » débarque 9,6 t de poissons et langoustines à Concarneau.

En matinée, le « Roi de cœur », le « Marie-Pierre » et le « Rien sans peine » de l’Ile-Tudy tentent vainement se sortir le « Anne Marie Françoise » de sa fâcheuse position. Ce n’est qu’en fin d’après-midi, grâce en partie aux renforts de la Marine nationale, que le chalutier est déséchoué et remorqué à l’Ile-Tudy.

Week-end du 28 : « Boom sur Paris » de Maurice de Canonge au cinéma Celtic.

Lundi 30 (Pentecôte) : « Au sud d’Alger » de Jack Lee, avec Van Heflin, au cinéma Celtic

Fin mai : beau temps

Le sardinier « La Voix du marin » fait quelques tentatives en baie d’Audierne, mais le poisson ne mord pas.

Bilan mensuel du port : 653 t.; 41 547 000 F.

La campagne du maquereau a été très bonne pour la quinzaine de bateaux de Saint-Guénolé qui l’ont tentée. Les prix faibles ont été compensés par les fortes quantités pêchées.

JUIN

Jeudi 2 : le corps de Jean-Marie Coupa, disparu sur « l’Aimé Jean Louis » le 16 mai, est retrouvé par un chalutier guilviniste.

Un accident horrible a lieu à l’usine d’algue Alga de Saint-Pierre. Louis Cossec, 53 ans, employé de l’usine, est happé et déchiqueté par le broyeur d’algues.

Week-end du 4 : « Pardonne-moi » de Mario Costa, avec Raf Vallone et Antonella Lualdi, au cinéma Celtic.

celtic-tel-1955-06-03

Samedi 4 : les patrons des chalutiers côtiers de Saint-Guénolé, réunis salle Larnicol, décident de ne plus sortir pêcher le samedi et le dimanche.

5000 paysans manifestent à Quimper contre les importations de pommes de terre.

Assemblée générale des Cormorans au Bar de l’Océan.

Dimanche 5 : banquet annuel des Cormorans à l’hôtel Moguérou.

Lundi 6 : début de la campagne sardinière avec l’apparition des premières sardines en baie de Concarneau.

Jeudi 9 : le sardinier « Try-men » quitte le port pour la baie de Concarneau, c’est son tout premier voyage.

Vendredi 10 : un ciré flottant vient d’être conçu dans le but d’améliorer la sécurité des marins, son inventeur, Jean Le Pape de Pont-l’Abbé réalise une démonstration dans le port de Saint-Guénolé.

Samedi 11 : le concours de galoches de la Fête des thoniers, place de la criée, est remporté par l’équipe Louis Tirilly – Eugène Jacob.

Aux 24 heures du Mans, un accident fait 92 morts dont environ 80 sur le coup et 140 blessés.

Dimanche 12 : la Fête des thoniers est en partie perturbée par le mauvais temps. Les épreuves de la matinée doivent être annulées. Malgré tout, le 2ème grand prix cycliste des thoniers, épreuve de 110 km qui se déroule l’après-midi connait un beau succès.

L’abbé Yves Garo, ancien vicaire de Saint-Guénolé, à présent à Concarneau, est victime d’un grave accident de la route.

Malgré le temps, la grande cavalcade de Pont-l’Abbé connait un beau succès.

Concert du Trio Raisner à Pont-l’Abbé.

Mercredi 15 : on apprend que Tudy Lucas vient de recevoir un diplôme et une médaille pour faits de sauvetage.

Mi-juin : les sardiniers réalisent d’assez belles pêches à partir de Concarneau ou de Loctudy.

Jeudi 16 : le temps est chaud depuis deux jours.

Décès de l’Abbé Garo.

Vendredi 17 : malgré les mauvaises récoltes, le prix des pommes de terre s’est effondré. Pour le moment 50 wagons seulement ont quitté la gare de Pont-l’Abbé contre 500 à la même date en 1954.

Dimanche 19 : première compétition au tout nouveau stade municipal de Pont-l’Abbé, avec les Championnats du Finistère d’athlétisme. Elle rassemble 16 clubs, avec 300 athlètes, dont 11 nationaux.

Très beau temps.

Lundi 20 : départ de la campagne thonière à Saint-Guénolé, il y a 27 thoniers cette année.

A Concarneau, début du tournage du film de Christian-Jaque « Si tous les gars du monde ». L’équipe embarque sur le chalutier « Lutèce ».

En soirée, départ des cinq premiers thoniers : « Chaumière du pêcheur », « Didier Danièle », « Marie Pierre », « Petite Jacqueline » et « ar Woaléden ».

Samedi 25 : inauguration du Musée Bigouden créé dans le château des Barons du Pont.

Dimanche 26 : ouverture au public du Musée bigouden.

Mercredi 29 : « L’inconnu de Monaco » de Victor Saville, au cinéma Celtic.

Décès dans la nuit de mardi à mercredi de Jean-Louis Dréau, 85 ans. Il était probablement le doyen des forgerons du canton.

Fin juin : beau temps

Les patrons qui possèdent les vieux bateaux qui encombrent la grève au fond du port ont jusqu’au 15 juillet pour les dégager.

JUILLET

Début juillet : les sardiniers sont toujours en baie de Concarneau

Week-end du 2 : « Les Orgueilleux » d’Yves Allégret, avec Gérard Philipe et Michel Morgan, au cinéma Celtic.

Jeudi 7 : 2000 cultivateurs défilent dans les rues de Pont-l’Abbé, pour protester contre les importations de pommes de terre espagnoles, jugées responsables de l’effondrement des cours.

Samedi 9 : fête des écoles publiques, avec une soirée bretonne animée par les Korollerien an aod et un feu d’artifice tiré face à la mer.

Dimanche 10 : favorisée par un temps splendide, la fête des écoles se poursuit par un concours de galoche et par la traditionnelle kermesse et se termine par un bal dans les salons Kerfriden.

Lundi 11 : arrivée des trois premiers thoniers dont « l’Aiglone » avec 1800 thons.

Mardi 12 : « ar Woaléden » débarque 2300 thons.

Mercredi 13 et jeudi 14 : « Amour en croisière » de Richard Whorf, au cinéma Celtic.

Jeudi 14 : la fête du 14 juillet se déroule cette année à Saint-Pierre.

Vendredi 15 : un lecteur du Télégramme s’indigne en constatant que le thon, acheté 185 F le kilo aux marins de Saint-Guénolé se revend 600 F le lendemain aux halles de Quimper.

« La Gazelle » a appareillé pour son premier voyage au thon, ce qui porte à 27 le nombre des thoniers du port.

« José et Thierry » débarque 2200 thons.

Mi juillet : les sardiniers quittent la baie de Concarneau pour les ports morbihannais, car la pêche reste décevante pour le moment.

Week-end du 16 : « Un acte d’amour » d’Anatole Litvak, avec Kirk Douglas et Dany Robin, au cinéma Celtic.

Lundi 18 : la nuit de dimanche à lundi est perturbée par un orage.

Les thoniers déjà rentrés ont ramené pour la plupart entre 1500 et 2300 thons. La campagne 1955 s’annonce bonne.

Mardi 19 : la sardine ne donne plus en baie de Concarneau. Quelques essais sont effectués en baie d’Audierne, mais ils sont décevants.

Départ de la colonie de Saint-Guénolé pour Saulxures-sur-Moselotte dans les Vosges. Ils sont 70 colons et accompagnateurs.

colonie-saulxure-sur-moselotte-1955-mouez-44-copie

Un des groupes de la colonie de Saulxure-sur-Moselotte. Photo Mouez Penmarc’h n°44 (2).

350 tonnes de pommes de terre bigoudènes sont chargées à Loctudy sur un cargo à destination de Casablanca. En une semaine, c’est le troisième cargo qui appareille de Loctudy avec une cargaison de pommes de terre.

Jeudi 21 : « Charlot Couz » débarque 2500 thons, c’est le nouveau record du port, mais il ne tiendra qu’un jour.

Vendredi 22 : « Tante Maria » débarque 2700 thons, nouveau record du port. Le « Malvaod » pour sa part, ramène 2300 thons.

Week-end du 23 : « Limelight » de Charles Chaplin au cinéma Celtic.

Lundi 25 : première journée de pêche correcte pour les sardiniers en baie d’Audierne.

Mercredi 27 : le « Jean Matelot » se retrouve en difficulté dans la baie d’Audierne à la suite d’une panne de moteur. Il doit être pris en remorque jusqu’à Saint-Guénolé.

Week-end du 30 : « Les fruits sauvages » de Hervé Bromberger, au cinéma Celtic.

Samedi 30 : Louison Bobet remporte son troisième Tour de France.

Temps splendide.

Fin juillet : le « Mousse Bihan III » qui était resté faire le chalut, arme pour le thon, portant ainsi à 28 le nombre des thoniers de Saint-Guénolé.

Juillet : beau temps sec et chaud

Bilan mensuel du port : 371 t.; 66 683 000 F.

AOUT

Début août : la colonie d’Epinal, en vacances à Saint-Guénolé, bénéficie d’une excursion en mer à bord du thonier « Menez Kerouil ».

Lundi 1er : le sardinier guilviniste « Patriote », qui voulait rentrer à Saint-Guénolé pour vendre sa pêche, talonne violemment sur le rocher du Louarn. Son flanc tribord est abîmé et son hélice est cassée. Beaucoup de sardiniers étrangers au port hésitent à venir vendre à Saint-Guénolé à cause de la dangerosité des abords et de la passe.

Jeudi 4 : les premiers thoniers terminent leur deuxième voyage. Ils ont encore de bons résultats, comme « Ar Woaléden » 2400 thons ou « La Chaumière du pêcheur » 2200.

Samedi 6 : brevets de natation à Pors Carn, organisés par MM Roullot et Demangeon, délégués départementaux Jeunesse et sports.

Obsèques de Jean-Louis Souron, 53 ans. Il avait assumé les tâches de maire de Penmarc’h à la Libération en tant que délégué spécial nommé par le gouvernement. Il habitait Poulleur.

Week-end du 6 : « Tant qu’il y aura des hommes » de Fred Zinnemann, avec Burt Lancaster, Montgomery Clift, Deborah Kerr et Frank Sinatra, au cinéma Celtic.

celtic-tel-1955-08-05Un enfant de trois ans qui s’amusait sur le port glisse et tombe à l’eau. Il est sauvé par Léon Le Roux, marin pêcheur et conseiller municipal, qui n’hésite pas à plonger pour le ramener sur le quai.

La première semaine du mois a bien commencé pour les sardiniers qui pêchent en baie d’Audierne, mais depuis mercredi c’est beaucoup moins bon.

Mercredi 10 : l’étape Quimper – Brest du Tour de l’Ouest passe au Guilvinec et à Plomeur ; elle est remportée par le Breton Thomin.

Week-end du 13 : « Le grand jeu » de Robert Siodmak, avec Gina Lollobrigida, Jean-Claude Pascal et Arletty, au cinéma Celtic.

Dimanche 14 : la Fête folklorique des Cormorans connait un grand succès. Le défilé dans les rues de la commune en matinée, tout comme le spectacle sur le terre-plein du port attirent la foule.

Lundi 15 : trompé par une brume épaisse, la vedette touristique « l’Aide-toi » de Bréhat, qui effectuait le tour de l’île, heurte un récif et fait naufrage, faisant 14 victimes.

Mercredi 17 : « La cité des stupéfiants » de Enzo Trapani, au cinéma Celtic.

Week-end du 20 : « Moulin rouge » de John Huston, avec José Ferrer,  au cinéma Celtic.

Dimanche 21 : vers 22h30, deux marins de Kérity font une chute dans le port de Douarnenez. Ils ont heureusement pu été sauvés par un des marins du chalutier « Guillaume Anne Marie ».

Coupe de Penmarc’h de volley. Organisée à Pors Carn, sur la pelouse du bar-restaurant « Loc’h Yan » de Mme Orth, la coupe est remportée par Loctudy qui bat Saint-Guénolé en finale chez les hommes. Le résultat est le même pour le tournoi féminin.

Edgar Faure déclare l’état d’urgence en Algérie. Les effectifs de l’armée passeront de 50 000 à 100 000 soldats engagés.

Vendredi 26 :  alors qu’il pêche dans le secteur des Pierres noires, « La Fauvette » remonte dans son chalut un obus et une grenade sous-marine. Il les ramène à Saint-Guénolé où ils sont pris en charge par des artificiers venus de Brest.

Dimanche 28 : un incendie ravage une maison à Plomeur.

Mardi 30 : le représentant des moteurs Baudouin, se fait voler sa voiture devant chez Gustave Priol, alors qu’il déjeunait chez ce dernier.

Mercredi 31 : retour de la pluie. Jusqu’alors le temps était sec et chaud.

Fin août : la pêche à la sardine demeure très faible cette année. Les bateaux qui pêchaient en baie d’Audierne repartent vers Concarneau ou vers les ports du Morbihan.

Août : des cours de réanimation ont été donnés sur la plage de Pors Carn pendant le mois d’août.

Une exposition du jeune peintre Pierre Diner est visible dans les salons de l’hôtel Lanthony.

SEPTEMBRE

Septembre, début : le plan de masse de la cité de la Joie est approuvé. Les travaux de voirie commencent. Par ailleurs, les adjudications aux entreprises de construction vont pouvoir être lancées.

Jeudi 1er : quatre bateaux se présentent à la vente avec de belles pêches de thons et de bonites : « La Chaumière du pêcheur » 2970, « José et Thierry » 2900, « Petite Jacqueline » 2850 et « Ar Woaléden » 2800.

Week-end du 3 : « Les chiffoniers d’Emmaus » de Robert Darène, au cinéma Celtic.

celtic-tel-1955-09-02

Dimanche 4 : match d’ouverture du championnat de DHR. Les Cormorans battent l’US Guilvinec par 3 à 1 (buts de Jacob, Yannick et Ronarch).

Beau temps pour le pardon de Saint-Guénolé ; trois sardiniers ont été baptisés : « Try-men », « Per Wegen » et « Pen ar Beg » en présence du scénariste et réalisateur Jacques Constant et de son épouse, l’actrice Marie Glory. Les bateaux ont ensuite participé à une promenade en mer jusqu’à la Torche, puis jusqu’à l’île Nonna.

Bal en soirée dans les salons Kerfriden.

tel-1955-09-02

Jeudi 8 : « Stéfen couz » débarque 2260 bonites et thons.

Dimanche 11 : Conseil municipal. Le maire informe la population que les noms de rues choisis par le conseil en mars et en juillet ont été validés par un arrêté préfectoral.

rues-noms-tel-1955-09-12

Article paru dans le Télégramme du 12 septembre 1955

Un hydravion géant Latécoère 631 s’écrase dans la brousse camerounaise. Parmi les huit victimes se trouve le chef mécanicien Jean Calvez de Saint-Guénolé. Père de trois enfants, il avait 35 ans.

Mardi 13 : le « Tante Maria » se présente à la vente avec une pêche record de 3300 thons et bonites.

Mercredi 14 : « Rapt » de Charles Crichton, avec Dirk Bogarde, au cinéma Celtic.

celtic-tel-1955-09-14

Tempête. Le thonier « Charlot couz », qui faisait route pêche, revient à Concarneau avec ses deux tangons cassés.

Mi septembre : les apports des thoniers sont en diminution du point de vue du tonnage. Le nombre de poissons pêchés demeure important, mais il s’agit en majorité de bonites. Cependant les prix sont à la hausse et comme la campagne thonière reste rémunératrice, plusieurs bateaux repartent pour un nouveau voyage.

Vendredi 16 : décès de Louis Le Bourhis (1880-1955), régionaliste et propriétaire de plusieurs salles de cinéma et de cafés en Cornouaille. C’était un des pionniers du cinéma à Penmarc’h, où il exploitait la salle du « Bretagne cinéma » au bourg.

Dimanche 18 : un marin qui regagnait le « Déesse de la mer », glisse et tombe à l’eau. Il est heureusement sauvé grâce à l’intervention du douanier Raymond Le Pape.

En avant Guingamp 3 – Cormorans 1 (but de Yannick).
L’équipe de Penmarc’h est composée de : Le Loch, Lucien et Jos Péron, Bodéré, Bouguéon, Le Coz, Le Cossec, Yannick, Ronarch, Cloarec et Jacob.

Lundi 19 : le thonier « Andrée et Alice » revient au port après quelques jours de mer seulement, un de ses matelots, Michel Lautrédou, s’étant blessé.

Mardi 20 : le « Mab mousse bihan » est à la vente avec 2450 thons et bonites, ainsi que « l’Aiglone » avec 2400.

Vendredi 23 : « Ecumeur des mers » vend 2700 thons et bonites.

Lundi 26 : plusieurs sardiniers sont revenus en baie d’Audierne, mais les résultats restent désastreux.

A Pont-l’Abbé, dans le cadre des fêtes de la Tréminou, l’équipe professionnelle du Havre est opposé à une sélection bigoudène qui compte dans ses rangs plusieurs joueurs des Cormorans.

Mardi 27 : De nuit, en quittant son corps mort, « La Gazelle » heurte accidentellement l’avant de « La Fauvette« , les deux bateaux partent en pêche, mais dans la journée Hervé Le Floch préfère écourter sa marée pour procéder à des réparations provisoires sur « La Fauvette« .

Le sardinier « Jacques et Martine » s’échoue près de Krugen. Aussitôt assisté par d’autres sardiniers, il est rapidement tiré de sa fâcheuse position sans avoir subi la moindre éraflure.

Septembre : temps toujours sec et chaud dans l’ensemble.

Bilan mensuel du port : 315 tonnes, dont 191 t. de thon, 53 452 000 F de chiffre d’affaires.

OCTOBRE

Début octobre : après presque 5 mois de beau temps, on signale de mauvaises conditions météo au large, plusieurs thoniers sont à la cape.

Samedi 1er : « Marie Pierre » débarque 3300 thons et bonites, égalant le record établi par « Tante Maria » le mois précédent.

Dimanche 2 : meeting électoral à Pont-l’Abbé animé par Pierre Mendès France, dans le cadre du congrès départemental des Radicaux-Socialistes. Pendant le même mois d’octobre le socialiste René Mayer et Georges Bidault pour le MRP viennent à Pont-l’Abbé.

Le « Repas des vieux » a lieu à l’hôtel Lanthony.

Cormorans 3 – Légion Saint-Pierre 2 (buts de Jacob (2) et de Yannic).

Mardi 4 : « Aimé Jean Louis » heurte une épave flottante qui lui casse deux des pales de son hélice. Il fait appel à un autre thonier pour le remorquer jusqu’au port.

Jeudi 6 : gros temps, les thoniers sont à la cape.

Vendredi 7 : « Fils de l’océan » ramène 2800 thons et bonites et « Tante Corentine » 2400.

Guillaume Coïc, 43 ans, marin sur le sardinier « Try Men », se noie accidentellement à Belle-Ile, au port du Palais.

Week-end du 8 : « Convoi de femmes », western de William Wellman, avec Robert Taylor et Denise Darcel, au cinéma Celtic.

Dimanche 9 : US Quimperlé 0 – Cormorans 4

La moitié des sardiniers a désarmé. Beaucoup n’ont rien gagné en quatre mois.

Jeudi 13 : bonnes pêches en baie d’Audierne, alors que l’on croyait que la campagne sardinière était terminée.

Vendredi 14 : les quelques sardiniers présents en baie d’Audierne réalisent encore de bons résultats.

Un feu de cheminée se déclare chez Louis Gourlaouen, mareyeur rue de la Joie. Les dégâts sont très limités grâce à l’intervention rapide et efficace des pompiers.

Week-end du 15 : « L’air de Paris » de Marcel Carné, avec Jean Gabin et Arletty, au cinéma Celtic.

Dimanche 16 : bal dans les salons Kerfriden, animé par l’orchestre CQFD.

Mi-octobre : malgré les bons résultats et le beau temps persistant, les thoniers désarment, craignant les coups de vent d’automne.

Mercredi 19 au vendredi 21 : mauvais temps, en particulier sur les lieux de pêche.

Week-end du 22 : « Marchands d’illusions », comédie de Jack Conway, avec Clark Gable, Deborah Kerr et Ava Gardner, au cinéma Celtic.

Dimanche 23 : Cormorans 0 – Etoile Saint-Roger 0

Mercredi 26 : obsèques d’Alain Jolivet, 76 ans. Il était le doyen des marins pêcheurs hauturiers de Saint-Guénolé.

Week-end du 29 : « Cas de conscience » de Richard Brooks, avec Cary Grant et José Ferrer, au cinéma Celtic.

Samedi 29 : bal du Syndicat d’initiative salon Kerfriden, avec l’orchestre Jean Volbert.

Dimanche 30 : Gâs de Saint-Thivisiau 4 – Cormorans 1.

Lundi 31 : au cours de sa marée de chalut dans les parages de Belle-Ile, le « Tante Maria » brise son hélice et coince son gouvernail.

Fin octobre : les marins se plaignent des procès-verbaux dressés par les gardes-pêche à propos du maillage des filets. Ils affirment qu’ils ont acheté des filets au maillage réglementaire. Ils affirment qu’ils ne peuvent être rendus responsables du rétrécissement qui se produit parfois lorsque les filets sont en exploitation.

Octobre : la glacière se transforme. Un nouveau bâtiment haut de 22 mètres est en construction.

a-vue-aerienne-combier-b8513

Vue aérienne du port. Carte postale Combier. A droite on distingue la glacière en construction.

Octobre : Jean-Louis Helias, ancien patron du « Maman Poydenot », est nommé au grade de chevalier du mérite maritime.

Octobre : par décret paru au Journal officiel Lucien Le Lay (1924-1945) est décoré à titre posthume de la médaille militaire, de la croix de guerre avec palme et de la médaille de la Résistance. Il assurait la liaison entre les groupes FTP de Pont-l’Abbé et de Penmarc’h. Il est mort en déportation.

Bilan mensuel du port : 359 tonnes, 70 902 000 F de chiffre d’affaires.

NOVEMBRE

Mardi 1er : remorqué par « l’Exocet » du Guilvinec, le « Tante Maria » est arrivé à Concarneau vers 3h du matin. Rapidement mis à sec le long du Quai du port au vin, les réparations vont pouvoir commencer sans tarder.

Week-end du 5 : « Les Diaboliques » de Henri-Georges Clouzot, avec Simone Signoret, Véra Clouzot, Paul Meurisse, au cinéma Celtic.

celtic-tel-1955-11-04Mauvais temps sur les lieux de pêche.

Mercredi 9 : obsèques de Jean Calvez, décédé accidentellement au Cameroun en septembre.

Vendredi 11 : « La vie d’un honnête homme » de Sacha Guitry, avec Michel Simon, au cinéma Celtic.

Week-end du 12 : « La loterie du bonheur », comédie de Jean Gehret, au cinéma Celtic.

Samedi 12 : un nouveau bateau est immatriculé à Saint-Guénolé, il s’agit du côtier « En avant« , qui sera commandé par Lili Rolland.

Dimanche 13 : Cormorans 1 – PL Lambézellec 0 (but de Jacob).

Dimanche 21 : US Pont-l’Abbé 1 – Cormorans 0

Mardi 29 au mercredi 30 : tempête sur la France

Novembre : temps plutôt correct pour la saison.

Bilan mensuel du port : 220 tonnes, 39 940 000 F de chiffre d’affaires.

DECEMBRE

Début décembre : lancement au chantier Gléhen du Guilvinec de « l’Abbé Garo » pour le compte d’Alain Boënnec, patron armateur.

Jeudi 1er : dans un bus de Montgomery (Alabama), Rosa Parks, une femme noire de 42 ans, refuse de céder sa place à un blanc.  Elle est arrêtée par la police et condamnée à payer une amende. Un jeune pasteur noir, Martin Luther King, lance alors une campagne de boycott contre la compagnie de bus.

national-archives-and-records-administration-records-of-the-u-s-information-agency-record-group-306

Rosa Parks et M. L. King. National archives and records administration.

Samedi 3 : « José et Thierry » débarque 9,3 tonnes de poissons et langoustines à Concarneau.

Dimanche 4 : Cormorans 5 – Stade relecquois 1 (buts de Bodéré, Yannick (2), Jacob et Ronarch).

Sébastien Guichaoua, 52 ans, artisan menuisier rue de la Joie, reçoit la médaille du mérite des sapeurs pompiers.

Lundi 5 : les canots « Domino » et « Pont Nignon » ramènent au port de Kérity une torpille de 7 à 8 mètres, qui flottait au sud de Lesconil.

Vendredi 9 : la torpille déposée à Kérity est récupérée par une équipe lorientaise de démineurs de la Marine.

Dimanche 11 : arrivée du mauvais temps avec de forts vents de suroît. Un avis de tempête est diffusé par Radio Conquet.

Stade lesnevien 2 – Cormorans 1 (but de Cloarec).

Lundi 12 : « La Chaumière du pêcheur » débarque 13,1 t de poissons et langoustines à Concarneau, meilleur tonnage jamais réalisé par un chalutier de Saint-Guénolé. « Petite Jacqueline » revient lui aussi avec une pêche exceptionnelle : 12,7 t.

Vendredi 16 : la tempête persiste.

Week-end du 17 : « La rançon du péché » au cinéma Celtic.

Samedi 17 : Fête des écoles.

Dimanche 18 : deuxième journée de la Fête des écoles.

Match de football au stade de Keryet opposant les couvreurs de la commune aux menuisiers-charpentiers.

Jeudi 22 : le marché de Noël à Pont-l’Abbé est désastreux pour les commerçants en raison du mauvais temps.

Week-end du 24 : « Pas de coup dur pour Johnny » d’Emile Roussel, au cinéma Celtic.

Samedi 24 : ouverture d’un nouveau cinéma dans la commune. Situé à Kérity, il s’appelle « Eckmühl ».

Bal du réveillon au salon Kerfriden.

Mardi 27 : remise de médailles du travail à l’usine Cassegrain dans la salle d’emboîtage de l’établissement, à l’occasion d’un goûter de Noël. Parmi les 13 personnes décorées, deux atteignent les 40 ans de service : Marie Anne Lucas, épouse Quiniou et Anne Marie Calvez.

Jeudi 29 : tempête en soirée avec de violentes rafales de vent accompagnées d’orage.

Vendredi 30 : vers 8h30, la tempête provoque un court-circuit à l’usine électrique de l’Eau blanche à Quimper, ce qui a pour effet de priver le Pays bigouden de courant pendant la matinée.

Tentative de meurtre commise par un déséquilibré à Plogastel Saint-Germain.

Week-end du 31 : « Le dernier pont », film de guerre d’Helmut Käutner, au cinéma Celtic.

celtic-tel-1955-12-30Décembre a été marqué par un mauvais temps persistant depuis le 11.

Bilan mensuel du port : 15 949 000 F.

________________________________________

Autres évènements, remarques, statistiques :

Bilan annuel du port : 4165 t., chiffre d’affaires 569 000 000 F. Saint-Guénolé est le 15ème port français.
854 tonnes de thon (28 thoniers) ont été débarquées ce qui est un record pour le port. Saison exceptionnelle d’autant plus que les prix sont restés intéressants, car la demande était forte. En effet, comme les usines manquaient de sardines, elles se sont rabattues sur le thon. Parmi les bateaux les plus performants, il faut citer « l’Aiglone », premier bateau du port à atteindre la barre des 10000 thons en une saison. D’autres thoniers dépassent les 9000 : « Ecumeur des mers », « Tante Maria », « Marie Pierre », « Chaumière du pêcheur » et « Ar Woaléden ». Saint-Guénolé est désormais le 5ème port thonier, après Saint-Jean-de-Luz, Concarneau, Douarnenez et Les Sables d’Olonne.

C’est la plus mauvaise campagne sardinière depuis 5 ans. 343 tonnes seulement ont été débarquées à Saint-Guénolé contre 944 t. en 1954. Il y a 42 sardiniers à Penmarc’h : 27 à Saint-Guénolé, 9 à Kérity, 6 à Saint-Pierre . 652 marins sont concernés par cette pêche.

Un groupe de chalutiers de Saint-Guénolé fréquente le port de Concarneau, certains y vendent systématiquement leur pêche, pour d’autres c’est plus occasionnel. Quelques uns pratiquent la pêche hauturière presque toute l’année, ils ne dérogent à cette habitude qu’en été pour aller pêcher le thon. Ils sont parfois contraints, en particulier de décembre à février, à se mettre à la pêche côtière quand les conditions météorologiques sont trop incertaines pour « faire le nord ». Ces chalutiers sont : « la Câline », « Charlot couz », « la Chaumière du pêcheur »,  « Fils de l’océan », « José et Thierry », « Tante Corentine » et « Tante Maria ». Le nombre de marées annuelles au nord est limité, il atteint exceptionnellement dix. Les moyennes mensuelles demeurent encore modestes, mais la « Chaumière du pêcheur » et « la Caline » dépassent déjà les 7 tonnes. Au total plus de 300 tonnes de poissons et langoustines ont été débarquées à Concarneau par des chalutiers de Saint-Guénolé.

Les chalutiers de Saint-Guénolé commencent à pêcher dans les parages de Smalls. En cas de mauvais temps, la fréquentation de ce banc permet de se mettre à l’abri en 2 heures environ dans le port gallois de Milford Haven (3).

La flottille de Saint-Guénolé augmente très légèrement en 1955 avec 75 unités, mais cette stabilité apparente cache une évolution en profondeur. Les bateaux de 10 tonneaux et plus sont en progression presque constante depuis la guerre (25 en 1945, 61 en 1955) tandis que les canots de moins de 10 tonneaux  vieillissent et chutent en nombre (35 en 1945, 14 en 1955, dont seulement quatre de moins de 10 ans). Les nouvelles unités de 1955 sont « Abbé Garo« , « Déesse de la mer« , « En avant« ,  » La Gazelle« , « Marie Pierre« , Pen ar beg« , « Per Wegen« , « Petite Jacqueline » et « Try-men« . Trois bateaux ont cessé leur activité pendant l’année : « Jean Mermoz »  est démoli, le « Vigilante » désarmé en décembre 1955 sera démoli à son tour en 1956 et « Liberté » connaitra le même sort début 1957. Quatre bateaux de 3 à 10 tx changent de port : « Men Scouedec » de Jean Savina est vendu au Croisic, « Monique et Alexis » est désarmé, il ira à Camaret en 1956, « Mouette » de Nonna Le Calvez est vendu à Saint-Pierre et « Notre Dame de Lourdes » de Corentin Bellet part à La Forêt-Fouesnant et un seul arrive, « Stalingrad », acheté par Noël Monot à Lesconil. A ces quatre unités il faut ajouter le « Gladiateur » désarmé en mai 1955.

On compte une quinzaine de mareyeurs à Saint-Guénolé et plus de 1500 ouvrières et ouvriers employés par les huit conserveries.

Approfondissement par déroctage et dragage du port de Saint-Guénolé à partir de la petite passe (1954-1955)

L’usine Griffon est absorbée par la société Saupiquet qui était déjà entrée dans le capital depuis quelques années.

Ailleurs en Pays bigouden :

Très net recul de la côte près de la Torche

Construction de 136 maisons de cité à Pont-l’Abbé : au Guiric et au Douric.

Construction de la maternité de Pont-l’Abbé.

Marcel Cariou à Larvor se lance dans la construction de canots en bois.

Une petite criée est construite à Loctudy.

La dentelle au point d’Irlande (picot) connait des problèmes d’écoulement en raison de son prix de revient et aussi de la concurrence du nylon tressé pour les gants. Cet artisanat était pourtant prospère jusqu’en 1953.

…/…

Arrivée d’un premier chalutier en acier à Concarneau : le « Kerguelen ».

 

 

(1) Il s’appellera finalement « Marie Pierre »
(2) Au premier rang selon Mouez Penmarc’h : Léna Goanec, Françoise Goanec, X, Claudine Le Pape, Annie Boënnec, Nicole Sénéchal. Au second rang : X, X, Marie Danièle Goanec, Marie-Louise Stéphan, Marie-Claude Le Roux, Josette Calvez, Annick Laforêt.
(3) Jacques Pichon – Les zones de pêche…
Ce contenu a été publié dans 5 : De 1870 à nos jours, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *