Ecumeur des mers

Immatriculation : GV 7065

Construit à Léchiagat, il est francisé le 31 juillet 1946

z port, Le Doaré 3339

« Ecumeur des mers » au fond du port après son désarmement. Carte postale Le Doaré n°3339 (détail)

Caractéristiques : chalutier thonier

  • Longueur : 16,03 m
  • Tonnage : 28,63 tx
  • Moteur Douge de 80 cv
  • Signal distinctif : TKXP
  • Couleurs : blanc, passerelle verte.

« Ecumeur des mers » est construit pour l’armement Yves Le Lay de Sainte-Marine. Quelques semaines après son lancement, en septembre 1946,  il est racheté par Jean de Rechniewski et René Pichon de Saint-Guénolé. René Pichon en assure le commandement.

« L’écumeur des mers » pratique le chalut, le thon et le maquereau, et parfois la palangre. Il prend aussi part pendant l’hiver 1947-1948, avec cinq autres bateaux de Saint-Guénolé, à une campagne de pêche au hareng à partir de Dunkerque.

Il fait systématiquement le maquereau de dérive de 1947 à 1958. En avril 1948, il réalise de belles pêches, ramenant 15 tonnes de maquereau en début de mois et 20 tonnes en fin de mois. En mars 1951 il fait encore mieux avec 28 tonnes, ce qui est probablement le record absolu du port, et en avril de la même année il atteint une nouvelle fois les 20 tonnes. Il réalise la meilleure pêche de la flottille de Saint-Guénolé en 1952, avec 21 tonnes. En mars 1955, il franchit à nouveau la barre des 20 tonnes et dépasse même les 120 tonnes en bilan annuel, seul « Ar Woaléden » fait encore mieux cette année là. En février 1957 il réussi encore la meilleure pêche de la saison avec 23 tonnes.

Il est armé au thon dès 1949. L’année suivante, en octobre, il se distingue en sortant pêcher le thon à la journée en baie d’Audierne. Le 23, il ramène 20 thons à l’issue de sa journée de pêche. En 1951, il est le meilleur thonier du port avec plus de 6000 thons, capturés en 6 voyages.

En janvier 1956, Jean de Rechniewski devient l’unique propriétaire, mais René Pichon continue à tenir la barre  jusqu’en 1958.

Le 6 juillet 1956, pendant la campagne thonière, une violente dispute l’oppose au « Men Du », les deux thoniers perdent chacun un tangon pendant cette altercation.

En février 1958, il perd son hélice au cours d’une marée de maquereau. Il est ramené au port par le « Suzette et Monique ».

A partir d’août 1959 le bateau reste au port, il repart pour sa dernière campagne thonière en juin 1960 sous la direction d’Abel Le Pape, mais il est victime d’ennuis mécaniques et doit écourter son premier voyage. En décembre 1960 il est définitivement désarmé. Il sera démoli par la suite.

Parmi les marins qui ont fait partie de son équipage, j’ai retrouvé les noms de Lucien Biger, Joseph Boissel, Roger Carval, Ernest Cosquéric, Denis Le Floch, Alain Le Goff, Théo Gourlaouen, Gaby Loussouarn, Pierre Pochat.

Pierre Priol

« Ecumeur des mers » ; photographie de Pierre Priol.

 

Ce contenu a été publié dans Bateaux, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Ecumeur des mers

  1. nicolas biger dit :

    Bonjour.Très belle photo d’équipage.Je possède la meme au mur chez moi.Mon grand-père,Lucien Biger est assis sur la yole ,son fils,donc mon père (Jean-Jacques Biger),sur ses genoux.Lucien a malheureusement disparut quand il naviguait sur la « Marie-Pierre ».

  2. admin dit :

    Bonjour

    Je vais continuer à écrire des articles sur les bateaux de Saint-Gué de 1945 à 1980, aussi, si vous avez des renseignements sur certains équipages : « Ecumeur, « Marie-Pierre » ou autres ; des photos etc… je suis preneur. Mon adresse mail perso est : mesguen@orange.fr.
    Merci d’avance.
    Camille Cadiou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *