Scoedec

Bolincheurs passant près de Men Scoedec

 

 

Men Scoedec est un rocher situé à proximité de la petite passe de Saint-Guénolé. L’Almanach du Marin breton de 1909 le décrit ainsi : « gros rocher en forme de meule de foin, asséchant de 6m60 (1)« . En 1928, le Conseil municipal demanda l’établissement d’un feu sur ce rocher (2). L’administration des Phares et balises  dut effectuer une nouvelle demande en 1953 (3).

 

 
« Scoedec » (1693, Le Neptune françois)
« Le Scoedec » (1780, carte des Ingénieurs géographes)
« Le Scoedec » (1783, carte de Cassini)
« Schoédec » (1818, carte de Beautemps-Beaupré)
« Schoédec » (1850, carte d’état-major)
« Schoédec » (1871, Thomassin : Pilote des côtes de la Manche)
« Scoëdec » (1904, carte des Roches de Penmarc’h)
« Men Scoedec » (1909, Almanach du marin breton)
« Rocher Schoédec » (1929, 4S233 : préfecture)
« M. Scouëdec » (1953, Auguste Dupouy : Souvenirs )
« Men skoedec » (1961, LeBerre : Toponymie nautique)
« Scoëdec » (2012, carte SHOM) Toponyme nautique

 

Dans sa Toponymie nautique, Alain Le Berre traduit skoedec par raie-torpille. Ce mot a probablement disparu du vocabulaire des marins bigoudens, car le même Alain Le Berre, dans son imposante enquête sur les noms bretons des animaux marins, précise qu’à Saint-Guénolé, la raie-torpille se dit ar greneres (4).

A proximité de ce rocher, se trouve une basse appelée Basse Men Scoedec.

Le « Men-Scoedec » est également le nom d’un chalutier de Saint-Guénolé (1981-2006) construit aux chantiers Glehen du Guilvinec.

(1) Instructions de pilotage pour les bateaux de pêche et les caboteurs…
(2) 4S233
(3) Archives municipales, 3 O 41
(4) Le Berre, Alain .- Ichthyoymie bretonne…

 

Ce contenu a été publié dans Rochers, Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.