1958

JANVIER

Mercredi 1er : création de la Communauté économique européenne  (C.E.E.), regroupant l’Allemagne fédérale, la Belgique, la France, l’Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas.

Jeudi 2 : Pierre Bouguéon 28 ans, embarqué sur le chalutier « Crivet » de La Rochelle, disparait en mer. Il était originaire de Saint-Guénolé.

Week-end du 4 : « Les possédées » de Charles Brabant, avec Dany Carrel, Magali Noël et Madeleine Robinson, au cinéma Celtic.

Dimanche 5 : tempête et fortes pluies dans la nuit de samedi à dimanche.

A Kerséoc’h en Pont-l’Abbé, des chasseurs mettent le feu à un châtaignier millénaire en voulant enfumer les lapins qui s’y cachaient.

Lundi 6 et mardi 7 : la tempête de poursuit.

Week-end du 11 : « Une femme à la redresse » au cinéma Celtic.

Dimanche 12 : la tempête dure depuis plus de 8 jours.

En coupe de l’Ouest : Locmiquélic 1 – Cormorans 0.

Lundi 13 : début précoce de la campagne du maquereau de dérive à Saint-Guénolé avec les départs du « Malvaod » et du « Suzette et Monique ».

L’équipage du « Suzette et Monique » pour la campagne du maquereau de dérive 1958. Collection Patrick Plouhinec.

Mardi 14 : d’autres maquereautiers ont appareillé en soirée : « Abbé Garo », « Aimé Jean Louis », « Didier Danièle », « Koroller ar mor », « Marie Pierre » et « Reine des Cormorans ».

Mi janvier : lancement du chalutier thonier « Germain Philippe » au chantier Gléhen à Pont-l’Abbé.

Week-end du 18 : « Commando dans la Gironde », film de guerre de Jose Ferrer, au cinéma Celtic.

Dimanche 19 : le célèbre accordéoniste Aimable et son orchestre se produisent salle Kerloc’h à Pont-l’Abbé.

Gars de Morlaix 2 – Cormorans 2 (buts de Yannic et Biger)

Journée d’étude des cercles de l’amicale « Ar Roué Gradlon » dans les salons de l’hôtel Lanthony.

Retour du premier maquereautier dans la nuit de dimanche à lundi, le « Malvaod » avec 14 tonnes.

Mardi 21 : « Marie Pierre » débarque 18 tonnes de maquereaux.

Jeudi 23 : « Didier Danièle » débarque à son tour 18 tonnes de maquereaux.

Il neige sur le Pays bigouden, la place de Pont-l’Abbé est toute blanche et presque vide en ce jour de marché..

Samedi 25 : alors qu’il était amarré au quai sud, le « Pen ar beg » est heurté par le « Stéfen couz« . Les dégâts semblent assez mineurs.

Week-end du 25 : « L’ardente Gitane », drame musical de Nicholas Ray, avec Jane Russel et Cornel Wilde, au cinéma Celtic.

Dimanche 26 : Cormorans 0 – Etoile Saint Roger 0

Lundi 27 : le « Suzette et Monique » est de retour avec 20 tonnes de maquereaux. Les apports des maquereautiers sont très bons, mais les prix restent particulièrement faibles.

Jeudi 30 : réunion du Comité local des pêches du Pays bigouden présidée par l’administrateur Bellec à Saint-Guénolé. Elle a pour sujet le prix dramatiquement bas du maquereau qui ne couvre même pas les frais des bateaux. Les patrons pêcheurs décident de ne pas reprendre la mer pour le moment.

Vendredi 31 : lancement d´Explorer I, premier satellite américain.

Explorer I. (a)

Janvier : mauvais temps dans l’ensemble.

Bilan mensuel : 225 tonnes (dont 130 t de maquereaux), 30 000 000 F de chiffre d’affaires.

FEVRIER

Début février : d’importants travaux d’agrandissement et de réfection ont commencé dans les dépendances du château des Goélands. La ville de Courbevoie, propriétaire depuis quelques temps, fait construire un réfectoire, des dortoirs, une buanderie, une lingerie, des douches, etc…, pour accueillir les colonies de vacances.

Week-end du 1er : « Le petit garçon perdu » de George Seaton, avec Bing Crosby,  au cinéma Celtic.

Mercredi 5 : crise du maquereau. Réunion du Comité interprofessionnel du maquereau à la Chambre de commerce de Quimper. Cette réunion est suivie par une autre, cette fois à la préfecture ; les maquereautiers de Saint-Guénolé sont représentés par Jean Rolland.

Jeudi 6 : lancement du chalutier thonier « Tonton Louis » au chantier Baltès de Léchiagat.

Crise du maquereau. Une nouvelle réunion interprofessionnelle se tient à la préfecture. Elle rassemble  des représentants des marins, des mareyeurs et des conserveurs et permet cette fois d’aboutir à un accord, en particulier sur un prix barrage de 55 F le kilo.

Les travaux de construction des bâtiments du câble téléphonique transatlantique vont débuter sans tarder. Ils seront réalisés par l’entreprise Joncour. La station proprement dite sera constituée par un bâtiment de 50 m de long, dont le coût est estimé à 80 000 000 F. A proximité s’élèveront trois pavillons destinés aux logements du personnel.

André Ricordel, industriel forain, a installé sa chenille sur la place de la criée. Ce jeudi, il offre plusieurs tours de manège aux enfants de Saint-Guénolé.

Week-end du 8 : « Sous le soleil de Provence », comédie de Mario Soldati avec Fernandel, au cinéma Celtic.

Dimanche 9 : le célèbre duo « Patrice et Mario » se produit au patronage laïque de Pont-l’Abbé.

Légion Saint-Pierre 3 – Cormorans 3 (2 buts de Biger, 1 de Ronarch).

Mardi 11 : mauvais temps, les chalutiers ne peuvent pas sortir et les maquereautiers sont à la cape.

Mercredi 12 : après une courte accalmie, la tempête reprend.

Jeudi 13 : Jean Gueguen, patron du « Malvaod » se blesse gravement alors que le bateau était à la cape. Le vent soufflait à 70 km/h et la mer formait des creux de 5 à 6 mètres.

Le maquereautier « Ecumeur des mers » perd son hélice dans la tempête. Il fait route terre, remorqué par « Suzette et Monique ».

Décès de Michel Gueguen à son domicile de Poulbriel. Grièvement blessé au cours de la Première guerre mondiale à la bataille de Dixmude, il était titulaire de la croix de guerre.

Vendredi 14 : La Préfecture maritime dépêche l’aviso «Le  Bisson » à la rencontre du « Malvaod » . Comme l’état de la mer ne permet pas le transfert du blessé, l’aviso accompagne le « Malvaod » jusqu’à Brest où ils arrivent dans la nuit du vendredi au samedi. Jean Gueguen est aussitôt transféré à l’hôpital maritime.

Le « Malvaod » (b)

Week-end du 15 : « Hommes et loups » de Giuseppe de Santis et Leopoldo Savona, avec Silvana Mangano et Yves Montand, au cinéma Celtic.

Dimanche 16 : temps printanier.

Lundi 17 : pluies abondantes.

Week-end du 22 : « La maison de bambou », film policier de Samuel Fuller, avec Robert Ryan et Robert Stack, au cinéma Celtic.

Samedi 22 : décès à Paris de Mathurin Méheut qui représenta si souvent les paysages et les habitants de Saint-Guénolé dans ses tableaux, ses dessins, ses céramiques.

Dimanche 23 : vers 2 h 45 du matin le « Reine des Cormorans » est abordé à 20 milles d’Ar-Men par le cargo « Ville de Djibouti ». Le maquereautier parvient à rentrer à Saint-Guénolé par ses propres moyens, malgré son étrave enfoncée. Il sera immobilisé pendant une quinzaine de jours.

Cormorans 0 – Charles de Blois Guingamp 3.

Mercredi 26 : le mauvais temps empêche les bateaux de sortir.

Retour du froid.

Bilan mensuel : 241 tonnes (dont 126 t de maquereaux), 25 000 000 F de chiffre d’affaires.

MARS

Week-end du 1er : « Celui qui doit mourir » de Jules Dassin, avec Melina Mercouri et Jean Servais, au cinéma Celtic.

Samedi 1er : la pêche au maquereau demeure trop peu rémunératrice, « Suzette et Monique », « Malvaod » et « Didier Danièle » abandonnent pour s’armer au chalut.

Mardi 4 : le « Germain Philippe » quitte le port pour sa première marée.

Jeudi 6 : lancement du chalutier thonier « Jean-Marc Ody » au chantier des Charpentiers réunis de Saint-Guénolé.

Vendredi 7 : Alain Bombard présente son canot de sauvetage aux marins de Saint-Guénolé.

Marée de 117. Un marin est surpris par une lame et échappe de peu à la mort sur Enes ar Groas où il ramassait des moules et des pousse-pieds.

Enes ar Groas

Week-end du 8 : « Paris coquin » de Pierre Gaspard-Huit, avec Dany Robin et Daniel Gélin, au cinéma Celtic.

Samedi 8 : un marin du « Youen » est projeté dans le port par la glissière d’approvisionnement de glace. Il est heureusement sain et sauf.

Dimanche 9 : bal masqué animé par l’orchestre Les Vampires aux salons Kerfriden.

Mardi 11 : décès de Pierre Lucas, commerçant à la Tour carrée et ancien conseiller municipal.

Il neige sur le Pays bigouden.

Jeudi 13 : temps particulièrement froid.

Week-end du 15 : « Je reviendrai à Kandara » de Victor Vicas, avec Daniel Gélin, François Périer et Bella Darvi, au cinéma Celtic.

Mi mars : les premières familles, une dizaine pour le moment, viennent de prendre possession de leur logement dans la cité de la Joie.

Le mauvais temps perturbe la sortie des chalutiers côtiers depuis plusieurs jours.

Mardi 18 : un incendie se déclare dans le grenier d’une maison du Menez, rue Pierre et Jean Dupouy. Heureusement, il est rapidement maîtrisé.

« Abbé Garo » abandonne le maquereau et arme pour le chalut.

Mercredi 19 : inauguration de la Caisse d’Epargne à Poulleur. Le bâtiment construit par l’entreprise Joncour, se situe à la place de l’ancienne baraque de Lucien Le Buhannic, le marchand de cycles.

Jeudi 20 : Andréa Sénéchal devient présidente du Syndicat d’initiative de Penmarc’h à la place de Marcel Larnicol, démissionnaire.

Week-end du 22 : « Les pépées au service secret » de Raoul André, au cinéma Celtic.

Dimanche 23 : forte tempête dans la nuit de dimanche à lundi. Après avoir talonné sur Men Du, « l’Etoile du pôle » de Loctudy, fait naufrage ; les 6 marins se noient en tentant de gagner la côte avec leur annexe. Ce chalutier avait débuté sa carrière à Saint-Guénolé.

Stade lesnevien 2 – Cormorans 2 (buts de Maréchal et Diquélou)

Bal costumé de l’Amicale laïque dans les Salons Kerfriden. Au cours de l’après midi, les tenues de pierrot, de marin ou de Davy Crockett font fureur chez les enfants. Le bal du soir est destiné aux adultes.

Lundi 24, le « Fils de la tempête » de Lesconil fait naufrage en Irlande sur les côtes de Kinsale, les 8 hommes sont sauvés.

Jeudi 27 : forte tempête.

Week-end du 29 : « Sénéchal le magnifique » de Jean Boyer, avec Fernandel,  au cinéma Celtic.

Dimanche 30 : CS Rostrenen 1 – Cormorans 2

Les chalutiers hauturiers ont été souvent gênés par l’état de la mer en mars, ils ont passé beaucoup de temps à la cape.

Bilan mensuel du port : 248 tonnes (dont 103 t de maquereaux), 31 000 000 F de chiffre d’affaires.

AVRIL

Jeudi 3 : exposition du peintre Yves Lange au Cinéma Celtic durant les fêtes de Pâques.

Le « Catherine », qui rentrait de nuit, talonne dans la passe et abîme son talon de quille.

Week-end du 5 : « Sissi impératrice » d’Ernst Marischka, avec Romy Schneider, au cinéma Celtic.

Dimanche 6 : dans le cadre du tournoi de Pâques à Penmarc’h, les Cormorans battent l’US Pont-l’Abbé 2 à 1.

Lundi 7 : l’accordéoniste Yvette Horner anime le bal de la Caravelle à Pendreff Plomeur.

Yvette Horner (c)

En finale du tournoi de Pâques, Cormorans 1 – US Guilvinec 1. L’US Guilvinec remporte le tournoi au bénéfice du 1er but marqué.

« D’Artagnan chevalier de la Reine » de Mauro Bolognini, au cinéma Celtic.

Retour d’urgence au port pour « André Léone », un de ses marins a fait une syncope sur le pont et semble sérieusement malade.

Mercredi 9 : arrivée du nouveau vicaire de la paroisse. Il s’agit de l’abbé Corentin Le Scao, qui vient de Briec.

Week-end du 12 : « Le grand bluff» de Patrice Dally, avec Eddie Constantine, au cinéma Celtic.

Dimanche 13 : Cormorans 0 – DC Carhaix 3

Alexis Chauvel remporte le 9ème Tour de la Ville de Pont-l’Abbé.

Lundi 14 : temps glacial.

Les trois derniers maquereautiers « Aigle des mers », « Aimé Jean Louis » et « Ecumeur des mers », sont à la vente avec de faibles pêches. Si « Aigle des mers » compte repartir, les deux autres s’apprêtent à désarmer. La campagne 1958 est calamiteuse pour les marins. Seuls deux bateaux ont atteint les 50 tonnes, « Abbé Garo » et « Aimé Jean Louis », alors que les 100 tonnes étaient souvent dépassées les années précédentes.

Jeudi 17 : Pierre Dréau, 64 ans, patron pêcheur, est sérieusement blessé dans un accident au croisement des rues Ambroise Croizat et Lucien Le Lay.

Ouverture de l’exposition universelle et internationale de Bruxelles (du 17 avril au 19 octobre 1958).

L’Atomium de Bruxelles (1958), symbole de l’exposition universelle (d).

Week-end du 19 : « Nous autres à Champignol», comédie de Jean Bastia, avec Jean Richard et Noël Roquevert, au cinéma Celtic.

Dimanche 20 : Cormorans 2 (buts de Jacob et Lucien Peron) – Gâs de Saint-Thivisiau 0

Conseil municipal. Les frais de remise en état de la Tour carrée sont estimés à presque 4 000 000 de Francs, dont 656 000 pour la part communale. Après délibération, le conseil décide de participer à ces travaux pour 506 000 F, le complément (150 000 F) étant apporté par le recteur de Saint-Guénolé.

Jeudi 24 : « La Fauvette » s’apprête à partir pêcher le maquereau de dérive.

Week-end du 26 : « Hold up en plein ciel » de Mark Robson, avec Richard Widmark et Mai Zetterling, au cinéma Celtic.

Dimanche 27 : Cormorans 0 – PL Lambézellec 3. Les Cormorans finissent 3èmes du championnat de DHR avec 26 points. Carhaix termine en tête avec 32 points.

Mercredi 30 et jeudi 1er : « Moana fille des tropiques » de Ken Annakin, au cinéma Celtic.

Fin avril : « l’Enfant des houles » de Kérity pêche 2,5 tonnes de sardines en baie de Concarneau.

Fin avril : beau temps. Dans l’ensemble le mois d’avril a été clément, mais froid.

Avril : le maquereau de ligne a fait son apparition avec un mois d’avance.

Bilan mensuel : 180 tonnes, 26 000 000 F de chiffre d’affaires.

MAI

Début mai : la médaille de bronze du sauvetage vient d’être décernée à Gustave Priol et à Pierre Donnard, mécanicien et canotier du bateau de sauvetage.

Week-end du 3 : « L’infernale poursuite » de Francis D. Lyon,  au cinéma Celtic.

Samedi 3 : lancement aux chantiers Léon Gléhen du Guilvinec du « Fiancé des mers », chalutier thonier destiné à Etienne Le Brun.

Mercredi 7 et jeudi 8 : « Duel dans la jungle », film d’aventure de George Marshall, avec Dana Andrews et Jeanne Crain,  au cinéma Celtic.

Week-end du 10 : « Mademoiselle et son gang », comédie de Jean Boyer, avec Line Renaud et Noël Roquevert, au cinéma Celtic.

Dimanche 11 : au cours d’un bal organisé aux « Anémones » à Kergaouen, Marie-Louise Loussouarn est élue Reine de Penmarc’h 1958. Denise Le Marc et Cécile Queffélec seront ses demoiselles d’honneur.

Mardi 13 : putsch d’Alger. Les insurgés font appel au général de Gaulle.

Le tournage du film « Les Naufrageurs » commence à Pich Poud en Larvor. Réalisé par Charles Brabant, il rassemble plusieurs vedettes françaises du grand écran : Henri Vidal, Dany Carrel, Charles Vanel, Renée Cosima, Madeleine Sologne.

Jeudi 15 : tempête l’après-midi et toute la nuit.

Le général de Gaulle se dit prêt à assumer les pouvoirs de la République.

Week-end du 17 : « Porte des Lilas » de René Clair, avec Pierre Brasseur, Georges Brassens, Henri Vidal et Dany Carrel, au cinéma Celtic.

Dimanche 18 : Festival des Cormorans sportifs de Penmarc’h. Un match de gala voit la victoire des professionnels du SCO d’Angers 5 à 0 sur une sélection bigoudène, devant 3000 spectateurs. La journée se termine par un bal.

Lundi 19 : décès de Jean Lautrédou, conseiller général et maire de Pont-l’Abbé.

Création à Penmarc’h d’un Comité de vigilance et de défense républicaine.

Comité de vigilance. O. France du 23 05 1958

Mardi 20 : lancement du chalutier thonier « Marie-Suzanne » au chantier Krebs à Concarneau.

L’épave du « Rénovée », échouée sur Pen ar beg est en partie incendiée. Des élèves de l’école voisine sont fortement suspectés d’être à l’origine du sinistre.

Mercredi 21 : le « Reine des flots » pour sa première journée de pêche ramène 2 tonnes de sardines.

Week-end du 24 : « Davy Crockett et les pirates de la rivière » de Norman Foster, avec Fess Parker, au cinéma Celtic.

Samedi 24 : décès à 64 ans de Corentine Loussouarn, veuve de Guillaume Larnicol, commerçante au Nenez.

Dimanche 25 : à Pont-l’Abbé, match de bienfaisance entre l’AS Brestoise et une Entente bigoudène. Il est organisé par la Caisse de secours des familles de marins du quartier du Guilvinec.

Conseil municipal : un emprunt est souscrit auprès de la Caisse d’Epargne pour la construction d’une place publique à Saint-Guénolé.

Lundi 26 : « Des gosses de riches » de Bernard Vorhaus, au cinéma Celtic.

Jeudi 29 : De Gaulle accepte de former le gouvernement.

Bilan mensuel du port : 103 tonnes, 19 000 000 F de chiffre d’affaires.

JUIN

Dimanche 1er : l´Assemblée Nationale vote l´investiture au général de Gaulle.

Promenade de l’Amicale laïque dans le pays de Pont-Aven et Concarneau et remontée de l’Odet en vedette jusqu’à Quimper.

Décès de Jean-Marie le Drézen, 70 ans. Ancien marin de l’Etat, il avait reçu la croix de guerre et d’autres médailles pour sa conduite au feu pendant la 1ère Guerre mondiale.

Mercredi 4 : de Gaulle à Alger :  » je vous ai compris ».

Jeudi 5 : l’équipe de tournage du film « Les naufrageurs » travaille en ce moment à Tronoën.

Lancement aux chantiers Donnard de Concarneau du « Magicien », chalutier thonier destiné à Jean-Louis Cossec. L’évènement est suivi par de nombreux marins de Saint-Guénolé embarqués sur des sardiniers provisoirement basés à Concarneau.

Vendredi 6 : naufrage du « Poulluen » de Loctudy dans les parages de la Jument, en raison d’une panne de moteur. Les 5 marins sont sauvés.

Week-end du 7 : « Le rouge est mis » de Gilles Grangier, avec Jean Gabin,  au cinéma Celtic.

Dimanche 8 : Hyacinthe Moguérou reçoit la croix de chevalier de la Légion d’honneur, qui récompense sa conduite au combat pendant la 1ère Guerre mondiale et son engagement dans la Résistance pendant la 2ème Guerre mondiale.

Mardi 10 : vers 13 heures, les deux premiers thoniers quittent le port, le « Catherine » et le « Jean-Marc Ody » dont c’est le tout premier voyage. Saint-Guénolé armera 38 thoniers cette année.

Cette semaine, un dragueur de mines américain a amené des parties de câbles à Pors Carn en vue de la liaison transatlantique.

Week-end du 14 : « Les aventures d’Arsène Lupin » de Jacques Becker, avec Robert Lamoureux, au cinéma Celtic.

Samedi 14 : bal de l’école publique, salle de la cantine.

Dimanche 15 : kermesse de l’Amicale laïque.

Lundi 16 : un service de répurgation débute à Penmarc’h, grâce au camion poubelle qui vient d’être acheté par la commune. Ce camion Berliet équipé d’une benne tasseuse Sovel passera tous les deux jours.

O-France 22 09 1958

Mardi 17 : lancement de l´emprunt Pinay.

Week-end du 21 : « Le brave et la belle » de Budd Boetticher, avec Anthony Quinn et Maureen O’Hara, au cinéma Celtic.

Mardi 24 : le premier élément du câble téléphonique transatlantique a été immergé par le navire câblier « Ampère » hier à Pors Carn.

Mercredi 25 : « Filles sans joie » de J. Lee Thompson, au cinéma Celtic.

Une tempête soudaine accompagnée d’orage surprend les chalutiers et les sardiniers sortis le matin.

Jeudi 26 : apparition de la sardine en baie d’Audierne, les bateaux au nombre d’une vingtaine débarquent de jolies pêches. Mais un conflit se fait jour entre marins et mareyeurs à propos du prix d’achat.

Dans la nuit du 26 au 27, l’équipage du thonier « Stéfen Couz » regagne le quai à bord de son canot, quand un fort coup de roulis le chavire. Abel Le Pape qui était dans sa couchette sur le « Per Wegen » entend les appels à l’aide et se rend aussitôt sur les lieux du chavirage dans l’annexe du sardinier. Eclairé par les matelots du « Per Wegen », il réussit ainsi à récupérer les naufragés.

Week-end du 28 : « On déménage le colonel » de Maurice Labro, au cinéma Celtic.

Dimanche 29 : à Stockholm, le Brésil bat la Suède par 5 à 2 en finale de la Coupe du monde. La France se classe 3ème.

Duel aérien entre Svensson, le gardien suédois, et le brésilien Pelé.

Juin : lancement du chalutier thonier « Les cinq frères Ademo » au chantier Loussouarn de Léchiagat.

Malgré quelques belles captures réalisées en baie de Concarneau et en baie d’Audierne en fin de mois, la sardine se pêche essentiellement dans le secteur de Quiberon et Belle-Ile.

Bilan mensuel du port : 81 tonnes (dont 41 t. de sardines), 13 000 000 F de chiffre d’affaires.

JUILLET

Début juillet : mauvais temps, pluies abondantes.

Mardi 1er : la capacité de fabrication de glace de la glacière passe de 26 tonnes à 40 tonnes par 24 h.

Vendredi 4 : le Tour de France part de Quimper pour Saint-Nazaire. Hier, les coureurs ont disputé une étape contre la montre à Châteaulin, remportée par Charly Gaul.

Week-end du 5 : « Le roi et moi » de Walter Lang, avec Yul Brynner et Deborah Kerr, au cinéma Celtic.

La semaine a été bonne pour les sardiniers en baie de Concarneau comme en baie de Quiberon.

Dimanche 5 : le docteur Bénard est élu maire de Pont-l’Abbé.

Mercredi 9 : les Korollerien an Aod accompagnés du Cercle de Pont-l’Abbé se produisent à Bruxelles dans le cadre de l’Exposition universelle. Ils participent à une grande fête folklorique et musicale sur l’esplanade de l’exposition devant 30 000 spectateurs et en présence de M. Coty, président de le République.

Week-end du 12 : « Guendalina » d’Alberto Lattuada, avec Jacqueline Sassard et Raf Vallone, au cinéma Celtic.

Lundi 14 : « Le secret de la casbah » de Edoardo Anton et Ray Enright, avec George Raft, au cinéma Celtic.

Mi juillet : le câblier « Ampère » est reparti après un mois de travail aux abords de Saint-Guénolé pour installer le câble sous-marin reliant la France à l’Amérique.

Vendredi 18 : vin d’honneur à l’occasion du départ en retraite du brigadier chef Jean Le Gouil. Il était douanier au port de Saint-Guénolé depuis le 1er novembre 1929.

Week-end du 19 : « Les aventures de Gil Blas de Santillane » de René Jolivet, avec Georges Marchal, au cinéma Celtic.

Samedi 19 : le Luxembourgeois Charly Gaul remporte le Tour de France.

Dimanche 20 : malgré un temps incertain, les animations organisées à Pors Carn connaissent un beau succès : concours de châteaux de sable et courses diverses pour les petits, tournoi de volley pour les grands.

Lundi 21 : « Stéfen couz » débarque 2250 thons et « Entre-nous » 2600.

Mardi 22 : « Touch Coic » débarque 3200 thons et « Tonton Louis » 2700.

Mercredi 23 : fin du tournage du film « Les naufrageurs ». Les derniers tours de manivelle se font à la Torche.

Ouest France du 24 07 1958.

Vendredi 25 : les thoniers « la Chaumière du pêcheur » et « Petite Jacqueline » se présentent à la vente avec de faibles pêches. Comme les prix de vente demeurent très bas, les deux patrons décident de désarmer et de repartir au chalut.

Week-end du 26 : « Le sang à la tête » de Gilles Grangier, avec Jean Gabin, au cinéma Celtic.

Jeudi 31 : le « Pierrette et Lili » de Douarnenez est abordé en Manche par un cargo hollandais, il y a trois victimes.

Fin juillet : les enfants de la colonie de vacances de Saint-Guénolé sont arrivés au Thillot dans les Vosges.

Juillet : arrivée au port du chalutier thonier « Le Braconnier » construit au chantier Léon Gléhen de Pont-l’Abbé. C’est le plus grand bateau de Saint-Guénolé  et le premier à être équipé d’un gaillard. Il sera commandé par Elie Gueguen.

Autres films projetés en semaine au Celtic : « La polka des menottes » de Raoul André, « Cinq fusils à l’Ouest » de Roger Corman et « Panique à Gibraltar » de Duilio Coletti.

Bilan mensuel : 490 tonnes (dont 288 t. de sardines), 78 000 000 F de chiffre d’affaires.

AOUT

Début août : des bolincheurs bigoudens et audiernais tentent de pêcher en baie de Douarnenez, malgré l’interdiction qui leur en est faite par l’arrêté ministériel du 16 juin 1951.

Week-end du 2 : « Guerre et paix » de King Vidor, avec Audrey Hepburn, Henry Fonda, Mel Ferrer, au cinéma Celtic.

Dimanche 3 : le docteur Bénard, maire de Pont-l’Abbé, est élu conseiller général avec 10248 voix contre 7289 à Thomas Donnard, maire de Penmarc’h, représentant le Parti communiste. A Penmarc’h le score est inversé : Bénard 1629 voix, Donnard 2146 voix.

Festival aérien à l’Ile-Tudy.

Bal des Cormorans aux salons Kerfriden.

Le lieutenant Jean Bodéré et le sergent Pascal Quiniou prennent leur retraite après 25 ans de service dans le corps des sapeurs pompiers de Penmarc’h. Jean Bodéré est remplacé par Jacques Jégou.

Lundi 4 : 7 bateaux pêchant à la bolinche ou au filet tournant vendent à Douarnenez, ce qui cause beaucoup de tension sur le port. En signe de protestation les sardiniers de Douarnenez décident de ne pas prendre la mer le lendemain.

Huit thoniers se présentent à la vente avec de belles pêches, en particulier « Suzette et Monique » 2600 thons, « Cinq frères Adémo » 2200 et « Marie-Suzanne » 2200.

Mardi 5 : 51 sardiniers viennent pêcher à la bolinche ou au filet tournant en baie de Douarnenez, dont le « Jean et Michel » qui accoste à Douarnenez avec 3 tonnes de sardines. Les marins de Douarnenez se rassemblent pour l’empêcher de débarquer son poisson. Au bout de plusieurs heures de face à face, le « Jean et Michel » décide d’aller vendre à Brest.

Mercredi 6 : projection au café Jégou-Gouzien d’un documentaire de 2 heures réalisé à Saint-Guénolé par M. Canot, cinéaste amateur.

Jeudi 7 : une trentaine de bolincheurs bigoudens et audiernais viennent débarquer à Douarnenez, en prétextant que le mauvais temps ne leur permet pas de franchir le raz de Sein pour aller vendre chez eux. Malgré le mécontentement des Douarnenistes, la vente se déroule sans incidents.

Vendredi 8 : « Tante Corentine » avec 2380 thons et « Ketty et Micou » 2370, vendent à Concarneau.

Samedi 9 : réunion des marins pêcheurs des ports bigoudens et du Cap Sizun à Saint-Guénolé à propos du conflit de la bolinche.

Week-end du 9 : « Une Parisienne » de Michel Boisrond, avec Brigitte Bardot et Henri Vidal, au cinéma Celtic.

Dimanche 10 : Fête des Cormorans. Le défilé du matin est perturbé par une petite pluie lors de l’arrivée à Saint-Guénolé. Le spectacle de l’après-midi sur le port se déroule en revanche sous le soleil. Le soir, le bal dans les salons Kerfriden est précédé d’une présentation des costumes bretons par Pierre Hélias, commentateur à Radio Bretagne.

Fête des Cormorans, O-France 09 08 1958

Lundi 11 : Conflit de la bolinche. M. Yence, directeur de l’Inscription maritime Vendée-Bretagne sud, reçoit une délégation de marins bigoudens et audiernais à Nantes.

Mardi 12 : c’est au tour d’une délégation douarneniste d’être reçue par M. Yence à Nantes.

Jeudi 14 et vendredi 15 : « Vacances à Venise » de David Lean, avec Katharine Hepburn, au cinéma Celtic.

Jeudi 14 : pour faire face aux problèmes d’écoulement du thon, le Comité interprofessionnel du thon réuni à Auray, décide que chaque thonier arrivant au port devra attendre 15 jours avant de repartir. Cette décision incite quelques patrons à désarmer. Finalement, la mesure ne sera pas appliquée, mais la campagne thonière 1958 ne s’en remettra pas.

 Week-end du 16 : « Anastasia » d’Anatole Litvak, avec Ingrid Bergman et Yul Brynner, au cinéma Celtic.

Lundi 18 : les sardiniers douarnenistes se sont mis en grève et bloquent l’entrée du port pour protester contre les incursions des bolincheurs en baie de Douarnenez. Le « Patriote » du Guilvinec est le premier à forcer le barrage en matinée, puis c’est « l’Eclaireur des mers » qui ouvre une brèche, d’autres bolincheurs parmi lesquels le « Jean-Pierre Yvon » de Saint-Guénolé s’y engouffrent. Deux sardiniers douarnenistes ont leur bastingage enfoncé, l’un d’eux perd son mât. Les hostilités se poursuivent au port avec des jets de rogue et de sardines. Dans l’après-midi on compte une trentaine de bolincheurs dans le port. Une foule hostile se masse sur les quais. Devant le refus des acheteurs douarnenistes de prendre le poisson, les sardines sont jetées à la mer, une centaine de tonnes au total.

Le « Jean-Pierre Yvon » (GV 7569) (e)

En soirée, les bolincheurs déposent leurs rôles.

Mardi 19 : les Douarnenistes reconduisent la grève et les barrages. Quatre patrouilleurs de la Marine nationale sont chargés de ramener le calme et de faire respecter la limite de pêche à la bolinche.

Les bolincheurs pour leur part se réunissent à Plonéour-Lanvern pour fixer leur position.

On apprend dans l’après-midi que Robert Buron, le Ministre Travaux publics et des Transports chargé de la Marine marchande, a confirmé lundi l’interdiction de la bolinche et du filet tournant en baie de Douarnenez, mais jusqu’au 1er janvier 1959 seulement. A la suite de cette décision, les bolincheurs décident de reprendre la mer dès mercredi et demandent aux bateaux d’éviter si possible de vendre à Douarnenez.

L’abbé Michel Stéphan, vicaire de Kérity, se noie aux Gloanejen dans l’anse de Pors Carn en voulant sauver un des enfants de la garderie de Kérity dont il avait la charge. L’enfant, Mathieu Monot 11 ans, est également noyé.

On apprend le décès des suites de ses brulures de Kléber Chrétien de Saint-Guénolé. Il avait été victime d’une explosion sur le paquebot « Maréchal Lyautey ».

Mercredi 20 : coup de vent.

Week-end du 23 : « A pied, à cheval et en voiture » de Maurice Delbez, avec Noël Noël et Denise Grey, au cinéma Celtic.

Dimanche 24 : Conseil municipal. Le tracé du chemin rural du Silinou est approuvé.

Bal des Korollerien an aod dans les Salons Kerfriden.

Lundi 25 : nouveau coup de vent.

Mercredi 27 : un sardinier qui connaissait mal Saint-Guénolé s’échoue dans le port. Il est tiré d’affaire sans dommages par le « Try-men » et le « Pen ar Beg ».

Jeudi 28 : service solennel à la mémoire de l’abbé Michel Stéphan et de Mathieu Monot à l’église de Kérity, en présence de Mgr Fauvel.

Week-end du 30 : « Le beau Danube bleu » de P. Verhoeven, au cinéma Celtic.

Samedi 30 : le corps de l’abbé Stéphan est retrouvé par des ouvriers qui chargeaient du sable et des galets près de la Torche, en face du hameau de Kerdraffic.

Dimanche 31 : obsèques à Kérity de l’abbé Stéphan. Son cercueil sera conduit à Ouessant, son île natale, par la « Kérityenne », accompagné de « l’Etoile d’or ».

Cormorans 2 ES Rosporden 0 en match amical. Buts de Jacob et Diquelou.

Fin août : fin des opérations de pose du premier câble transatlantique à Pors Carn.

Les sardiniers sont en baie d’Audierne depuis une dizaine de jours et réalisent de très bonnes pêches.

L’été pourri continue, on a dénombré 21 jours de pluie à Quimper en août.

Autres films, projetés en semaine au Celtic : « Pitié pour les vamps » de Jean Josipovici, avec Viviane Romance, « Ces sacrées vacances » de Robert Verney, avec Sophie Desmarets et « Les espions » de Henri-Georges Clouzot, avec Véra Clouzot et Curd Jürgens.

Bilan mensuel du port : 805 tonnes (dont 477 t. de sardines et 266 t. de thon), 117 000 000 F de chiffre d’affaires. Comme la sardine est apparue en baie d’Audierne beaucoup plus tôt que d’habitude, le port a bénéficié de la présence de nombreux bateaux de Loire-Atlantique.

SEPTEMBRE

Week-end du 6 : « OSS 117 n’est pas mort » de Jean Sacha, avec Ivan Desny et Magali Noël, au cinéma Celtic.

Samedi 6 : fête foraine du pardon à partir de 20 h.

Le thonier « Reine des Cormorans » tombe en panne dans le Golfe de Gascogne. Le « Tonton Louis » va tenter de le rejoindre.

Dimanche 7 : le pardon de saint Fiacre ne connait pas son succès habituel. Trois bateaux sont baptisés après les vèpres : « André Léone », « Jean-Marc Ody » et « Ketty et Micou », mais la marée, trop basse, ne permet pas d’effectuer la traditionnelle sortie en mer. Bal du pardon en soirée aux salons Kerfriden.

Inauguration de l’abbaye de Landévennec.

Le « Reine des Cormorans », déjà en panne de moteur, est à présent en panne de phonie.

Vers 20 heures, à bord du « Charlou » qui se rendait à Audierne, un matelot fait un faux pas et chute lourdement dans la glacière. Le sardinier revient au plus vite au port. Le matelot est transporté d’urgence à l’hôpital de Pont-l’Abbé où les premiers examens paraissent rassurants.

Le « Charlou » (f)

Lundi 8 : le « Tonton Louis » n’a pas localisé le « Reine des Cormorans ». Il est envisagé de faire décoller un avion pour le rechercher.

Mardi 9 : le « Reine des Cormorans » est retrouvé ; remorqué par le « Stéfen Couz », il fait route Saint-Guénolé.

Mercredi 10 : en voulant accoster à marée descendante le « Stéfen couz » et le « Reine des Cormorans » s’échouent dans le port. Le « Marie Pierre » intervient et parvient à déséchouer le « Stéfen couz », mais lorsqu’il refait la manœuvre pour le « Reine des Cormorans » , la remorque cède et emporte une partie de la lisse. Le bateau se couche sur le flanc, heureusement sur une zone sableuse. Il faudra attendre la marée haute pour le tirer d’affaire.

Jeudi 11 : les moissons ne sont pas encore terminées en Pays bigouden. Elles ont un mois de retard en raison de l’humidité et du froid qui ont caractérisé cet été. Heureusement que certaines fermes disposent maintenant de séchoirs et de moissonneuses batteuses.

Week-end du 13 : « Adorables démons » de Maurice Cloche au cinéma Celtic.

Dimanche 14 : En ouverture du championnat de Division d’honneur régionale, Cormorans 2 – Etoile Saint-Roger 2. (Buts de Jacob et Lucien Péron).

Les « Korollerien an aod » se produisent à Bruay (Pas-de-Calais), accompagnés par le Cercle celtique de Pont-l’Abbé.

Lundi 15 : les Korollerien an aod sont à Armentières (Nord).

Lancement au chantier des Charpentiers réunis à Saint-Guénolé du chalutier thonier  « Enfant de Bretagne » (appelé dans un premier temps « Ar Viben » ou « Mascotte »).

Un marin du « Per Nostis » chute dans le port de Douarnenez en débarquant de la sardine. Il est heureusement secouru à temps.

Mercredi 17 : début de l’enquête d’utilité publique sur le projet de fixation du chemin rural de Saint-Guénolé au Silinou.

Les thoniers qui rentrent désarment aussitôt car les apports sont très faibles.

Jeudi 18 : gros arrivages de sardines. Plus de 48 tonnes sont déchargées au port. La vente est fructueuse, car elles sont d’un moule très intéressant pour les conserveries. Les meilleures pêches sont réalisées par « Déesse de la mer » 3,7 t, « Capelan », « Filet bleu », Per Nostis », et « René » 3 t.

Le « Filet bleu ». (g)

Vendredi 19 : nouvelle journée faste pour les 20 sardiniers de Saint-Guénolé, avec plus de 47 tonnes. Les meilleures prises sont réalisées par « Jacques et Martine » 3,5 t et plus d’1 t. de maquereaux, « Per Nostis » 3 t. et plus d’1 t de maquereaux, « Ar Paod Tin » 3 t, « La Poissonnière » 2 t de sardines et 1 t. de maquereaux.

Week-end du 20 : « Jusqu’au dernier » de Pierre Billon, avec Raymond Pellegrin et Jeanne Moreau, au Celtic.

Lundi 22 : vent fort de sud-sud-ouest.

Mardi 23 et mercredi 24: encore de bonnes journées pour les sardiniers.

Mercredi 24 : le chalutier « André Léone » est victime d’un problème de pompe de refroidissement qui va l’immobiliser jusqu’au 2 octobre au port irlandais de Howth.

Week-end du 27 : « Mandat d’amener » de Pierre Louis au Celtic.

Samedi 27 : lancement au chantier Baltès de Léchiagat, du « Françoise » chalutier thonier destiné à René Pichon. Il changera rapidement de nom et deviendra le « Forban ».

Dimanche 28 : adoption par référendum du projet de Constitution de la Vème République. A Penmarc’h, le Oui l’emporte avec 2997 voix contre 1390 au Non.

Les Cormorans battent l’ES Kreisker par 2 à 1.

Lundi 29 : dans le cadre des fêtes de la Tréminou, l’équipe professionnelle du Red Star bat par 3 à 0 une sélection finistérienne, dans laquelle figure Le Loch, le gardien de but des Cormorans.

Mauvais temps.

Mardi 30 : un cycliste qui trainait une remorque se déporte brusquement et vient fracasser la vitrine du cordonnier Jean-Louis Quenet, rue Lucien-Larnicol. Il n’y a heureusement pas de blessés.

Le mauvais temps empêche les bolincheurs de sortir de la baie de Douarnenez, tandis que les sardiniers qui pêchent au filet droit continuent à travailler à l’abri dans la baie. Les captures ne sont pas exceptionnelles, mais les prix grimpent fortement. Certains bolincheurs sont tentés de pêcher à l’intérieur des limites de la baie.

Rentrée des classes.

Le 14ème critérium de la Ville de Pont-l’Abbé est remporté par Job Morvan, devant l’Irlandais Seamus Elliott.

Fin septembre : le futur canot de sauvetage de Loctudy est présenté au président de la République René Coty, en visite au Salon nautique.

La campagne thonière 1958 a été perturbée par absence d’accord sur les prix entre marins et conserveurs et comme les apports de septembre étaient médiocres, elle s’est terminée plus tôt que d’habitude.

Autres films, projetés en semaine au Celtic : « Club de femmes » de Jacques Deval, avec Danièle Darrieux, « Quand vient l’amour » de Maurice Cloche et « Ivan, le fils du diable blanc » de Guido Brignone.

L’été à de nouveau été froid et pluvieux. Selon le Syndicat des hôteliers du Finistère, la saison touristique 1958 a été la plus mauvaise de l’après-guerre. Seuls points positifs : la croissance des séjours en camping et le développement des colonies de vacances.

Bilan mensuel du port : 476 tonnes, dont 152 tonnes de thon et 249 tonnes de sardine, 73 000 000 F de chiffre d’affaires.

OCTOBRE

Début octobre : trois techniciens américains travaillent actuellement avec les techniciens français à la station du câble transatlantique de Pors Carn. Arrivés à Quimper fin août ils repartiront le 31 mars.

Mercredi 1er : les bolincheurs parviennent à vendre leur pêche à Douarnenez, mais rapidement les partisans du filet droit organisent des barrages pour empêcher les camions de marée de circuler. Dans la cohue, un marin de Douarnenez est grièvement blessé. Des affrontements entre marins et force de l’ordre se produisent de manière sporadique. Finalement vers 17h., les bolincheurs reprennent la mer pour vendre le reste de leurs cargaisons à Morgat. Les tenants du filet droit décident pour leur part de déposer les rôles.

En soirée, une réunion est organisée à la Préfecture. Il est décidé de faire venir sur place un dragueur de la Marine nationale pour faire respecter la zone de pêche interdite aux bolincheurs.

Jeudi 2 : lors d’une réunion à la criée de Saint-Guénolé, Jean Le Roux, secrétaire du syndicat CGT des marins, informe les marins de deux projets de travaux importants pour le port. D’une part la réalisation d’un quai parallèle à la station de sauvetage, mais légèrement décalé vers l’est et d’autre part la construction d’une criée avec sept magasins sur le terre-plein.

Vendredi 3 : vent fort de suroît.

L’essai de franchissement de la barre d’Etel à bord du radeau de sauvetage pneumatique de Bombard tourne au drame et fait neuf morts.

Réunion du Comité local des pêches du quartier du Guilvinec sur la protection de la pêche au germon. Le Comité demande l’arrêt des importations et souhaite qu’une distinction nette entre germon et albacore figure sur les boîtes de thon.

Désormais la circulation se fait à sens unique rue Lucien-Le-Lay et rue Ambroise-Croizat le jour du marché de 8h30 à 18h.

En fin de journée, Pierre Larnicol, boucher rue Pierre et Jean Dupouy, glisse d’un échafaudage improvisé et vient s’empaler sur un des crocs fixés à la cloison. Transporté d’urgence à l’hôpital, il a un poumon perforé, mais son état est jugé satisfaisant.

Week-end du 4 : « Les ailes de l’espérance », film de guerre de Douglas Sirk, avec Rock Hudson, au cinéma Celtic.

Dimanche 5 : le « repas des vieux » organisé par la commune salle Stéphan-Tanniou au bourg de Penmarc’h, rassemble 200 convives.

Conseil municipal. Le conseil autorise le maire à lancer l’adjudication des travaux de la future place publique de Saint-Guénolé. Il donne son accord pour solliciter un emprunt auprès de la Caisse des dépôts en vue de la construction d’une école maternelle à Saint-Guénolé. Il décide également de mettre à l’étude la création d’un deuxième lotissement à Saint-Guénolé.

Cormorans 4 – Gâs d’Arvor 2 (2 buts de Biger et 2 de Jacob).

Le chalutier « André Léone » arrive à la vente à Concarneau après une longue immobilisation en Irlande, mais sa pêche est refusée par la criée car elle n’est plus commercialisable.

Mercredi 8 : réception des travaux du mur de défense du Viben.

Jeudi 9 : mort du Pape Pie XII.

Week-end du 11 : « Une manche et la belle » de Henri Verneuil, avec Mylène Demongeot et Henri Vidal, au cinéma Celtic.

Lundi 13 : obsèques de Yves Lucas, adjoint au maire, au cimetière du bourg.

Jeudi 16 : les sardiniers ont tous désarmé. Certains se préparent pour le chalut, d’autres ont été mis à l’abri pour l’hiver.

Week-end du 18 : « La Tour, prends garde » de Georges Lampin, avec Jean Marais et Eleonora Rossi Drago au cinéma Celtic, avec un spectacle d’acrobatie à l’entracte par les Florentino’s du cirque Médrano.

Dimanche 19 : Cormorans 0 – Stade lesnevien 0

Jeudi 23 : Création de la station de sauvetage de Loctudy, cérémonie de remise du bateau de sauvetage « Amiral Guépratte » à Loctudy.

Week-end du 25 : « Les quatre plumes blanches », film d’aventure de Zoltan Korda, avec Ralph Richardson, au cinéma Celtic.

Dimanche 26 : Stade léonard 2 – Cormorans 1 (but de C. Péron).

« En avant » qui effectuait des essais de moteur en baie d’Audierne pêche 200 kg de sardines au filet droit. Aussitôt il retourne au port pour embarquer sa bolinche. La nouvelle se répand rapidement et bientôt huit autres sardiniers le suivent.

Lundi 27 : « Youen » débarque 9,2 tonnes de poissons et langoustines à Concarneau

Les neuf sardiniers fraichement réarmés ont ramené plus de 10 tonnes à Saint-Guénolé.

Mercredi 29 : les sardiniers sont à présent au nombre de 21, mais les apports ont faibli.

Jeudi 30 : le « Menez Kerouil » vient de réarmer pour le thon ; ce poisson serait abondant en ce moment à proximité des côtes.

Le « Mab Mousse Bihan » remonte un moteur d’avion dans son chalut, ce qui lui occasionne plusieurs avaries et l’oblige à rentrer au port.

Le « Mab Mousse Bihan » (h)

Vendredi 31 et samedi 1er : « L’homme qui n’a jamais existé » de Ronald Neame, au cinéma Celtic.

Bilan mensuel du port : 191 tonnes.

NOVEMBRE

Dimanche 2 : naufrage du « Saint Raymond » d’Audierne dans le raz de Sein, il n’y a pas de victimes.

Mardi 4 : décès de Pierre Le Brun, 62 ans, patron du canot « Petit Alphonse ».  Il avait participé à de nombreux sauvetages en mer à bord du « Maman Poydenot ».

Réception des travaux du gros œuvre des trois maisons d’habitation et de la station des câbles sous-marins. La station devrait être opérationnelle dans un an.

Vendredi 7 : à titre posthume, Michel Le Gars devient chevalier de la légion d’honneur et reçoit la croix de guerre avec palme.

Week-end du 8 : « Haine, amour et trahison » de Mario Bonnard, avec Brigitte Bardot, au cinéma Celtic.

Mardi 11 : Alain Guichaoua, douanier à Kérity, est fauché par un camion de marée entre Penmarc’h et Guilvinec ; il est tué sur le coup.

Lancement du « Jean-Claude Hélène » aux chantiers Gléhen de Pont-l’Abbé. Ce chalutier thonier sera commandé par Alexis Boënnec.

Le « Jean-Claude Hélène » (i)

Jeudi 13 : « Entre nous » débarque 9,3 tonnes de poissons et langoustines à Concarneau

Week-end du 15 : « Quand midi sonnera » de Edmont T. Gréville, avec Georges Marchal et Dany Robin, au cinéma Celtic.

Samedi 15 : naufrage du chalutier concarnois « Anne-Gaston » dans les parages de Sein. On compte trois victimes.

Dimanche 16 : Cormorans 7 – Légion Saint-Pierre 3 (buts de Biger (2), Diquelou (2), Jacob, Ronarch et Yannic)

Mercredi 19 : « José et Thierry » débarque 9,3 tonnes de poissons et langoustines à Concarneau

Week-end du 22 : « Les ponts de Toko-Ri », film de guerre de Mark Robson, avec William Holden et Grace Kelly, au cinéma Celtic.

Dimanche 23 : élections législatives. Nader (UNR) arrive en tête au premier tour avec 16362 voix, devant le député sortant André Monteil (MRP) 13814 voix, Daniel Trellu (Parti communiste) 10857 voix, Pierre Keraval (SFIO) 6214 voix, Maillet (Ind.) 1648 voix et Paul Corcuff (Réf Rép.) 1181 voix. Il y aura ballotage. A Penmarc’h c’est Trellu qui arrive en tête avec 1433 voix (son suppléant est Thomas Donnard, le maire de Penmarc’h), devant Monteil 1269, Nader 846, Keraval 261, Maillet 89 et Corcuff 56.

Lundi 24 : le port est presque vide, les chalutiers hauturiers pêchent au large des côtes irlandaises et les plus petites unités sont du côté de Belle-Ile ou des Pierres Noires.

Samedi 29 : lancement aux chantiers Lancien de Concarneau du chalutier thonier « Yves-Ollivier ».

Week-end du 29 : « Le rendez-vous de Hong Kong » d’Edward Dmytrick, avec Clark Gable et Susan Hayward, au cinéma Celtic.

Dimanche 30 : Hervé Nader est élu député avec 16362 voix. Il devance André Monteil (MRP) 13822 voix et Daniel Trellu (Parti communiste) 13611 voix. A Penmarc’h, Trellu arrive en tête avec 1646 voix, devant Nader 1288 et Monteil 1197.

Décès en mer d’un marin de Saint-Guénolé, Nonna Diougoant, 33 ans. Après avoir fait la saison de la sardine sur le « Kergarrien », il venait d’embarquer sur un chalutier lorientais.

Gâs de Morlaix 0 – Cormorans 1

Bilan mensuel du port : 132 tonnes, 22 000 000 F de chiffre d’affaires.

DECEMBRE

Lundi 1er : à 22h30, un incendie se déclare dans un des transformateurs de la centrale électrique de l’Eau blanche à Quimper, plongeant le Pays bigouden dans l’obscurité.

Week-end du 6 : « Dr Holl » de Rolf Hansen, avec Dieter Borsche et Maria Schell, au cinéma Celtic.

Dimanche 7 : Cormorans 4 – CS Rostrenen 1 (buts de Jacob (3) et Yannic). Victoire nette malgré une équipe handicapée par l’absence de plusieurs titulaires. Il fallut même faire appel à une « vieille gloire » des Cormorans, Jean Bodéré, 40 ans.

Lundi 8 : arrivée du froid.

Début du tournage du film « Pêcheurs d’Islande » de Pierre Schoendoerffer à Concarneau.

Jeudi 11 : lancement du chalutier thonier « Mousse Bihan IV » aux chantiers Krebs à Concarneau.

Le « Mousse Bihan IV » à Concarneau. (j)

Forte tempêtes avec des creux de 6 à 8 m. A l’Ile de Sein, le cinéaste Alain Kaminker, frère de Simone Signoret, est enlevé par une lame au cours d’un tournage.

Week-end du 13 : « Les naufrageurs », le film de Charles Brabant tourné en Pays Bigouden,  au cinéma Celtic.

Samedi 13 : vent de suroît avec des rafales de 80 à 100 km/h sur le Finistère. Au large le vent atteint par moments 130 km/h avec des creux de 8 à 15 m.

Dimanche 14 : vers 5h30 du matin, la mer commence à déferler dans les rues de Saint-Guénolé, de la coopérative à l’abri du marin. Lorsqu’elle se retire dans la matinée, le quartier du port est transformé en un gigantesque bourbier. Néanmoins les bateaux n’ont pas souffert et les dégâts sur les toitures restent mineurs.

Les chalutiers sont en relâche.

Banquet annuel des pompiers à l’hôtel restaurant Lanthony.

Mardi 16 : la tempête revient.

Mercredi 17 : on constate une forte présence d’eau suite au mauvais temps dans le lotissement de la Joie. Des drainages supplémentaires sont programmés, mais devant l’urgence de la situation, un pompage de l’eau va avoir lieu dans les jours à venir.

Vendredi 19 : nouveau retour de la tempête après une courte accalmie.

Week-end du 20 : « Quand la femme s’en mêle » d’Yves Allégret, avec Alain Delon et Edwige Feuillère, au cinéma Celtic.

Dimanche 21 : élection du général De Gaulle à la présidence de la république française.

Stade relecquois 2 Cormorans 2

Lundi 22 : retour du beau temps après 15 jours d’immobilisation de la flotte côtière.

Mardi 23 : lors d’une réunion au gymnase de Quimper, les patrons et marins pêcheurs du sud-Finistère protestent contre le projet d’ordonnance concernant leur régime de retraite et s’élèvent contre la nouvelle taxation des carburants.

Les classes maternelles, réunies pour un goûter, reçoivent la visite du Père Noël.

Week-end du 27 : « La colline de l’adieu » de Henry King, avec William Holden et Jennifer Jones, au cinéma Celtic.

Dimanche 28 : Cormorans 5 – US Erquy 2 (buts de Jacob (2), Biger, Bouguéon et Diquelou)

Mercredi 31 : « Sur la piste de l’Oregon », western de William Beaudine,  au cinéma Celtic.

Bilan mensuel du port : 102 tonnes, 22 000 000 F de chiffre d’affaires.

 


Autres évènements, remarques, statistiques…

Très bonne saison sardinière  avec 1173 tonnes débarquées à Saint-Guénolé

 La campagne thonière a été décevante ; des  problèmes d’écoulement puis une chute des captures à la mi-août ont contraint la plupart des bateaux à écourter leur saison. La meilleure pêche a été réalisée par le « Touch Coic » en juillet, avec 3200 thons.

La pêche au maquereau de dérive a été médiocre en raison de cours très faibles. Elle n’a rassemblé qu’une dizaine de bateaux, dont certains ont désarmé dès la fin février.

Les chalutiers hauturiers de Saint-Guénolé ont réalisé une saison exceptionnelle avec près de 1600 tonnes de poissons et de langoustines vendues à Concarneau. L’effectif des chalutiers a été multiplié par deux en deux ans et les moyennes par marée restent élevées malgré toutefois une léger repli.  Un pallier vient d’être franchi. « La chaumière du pêcheur » reste le meilleur chalutier en tonnage moyen par marée, mais à égalité avec « Ar Woaléden » et « Ketty et Micou« , suivent « Germain Philippe » et « Entre-nous« . En tonnage annuel deux chalutiers dépassent pour la première fois la barre des 100 tonnes : « Petite Jacqueline » et « La Chaumière du pêcheur« .

Le nombre de bateaux de plus de 10 tx connait une véritable explosion en 1958 avec l’arrivée de 12 bateaux neufs : « le Braconnier« , « les Cinq frères Ademo« , « Enfant de Bretagne« , « Fiancé des mers« , « Forban« , « Germain Philippe« , « Jean-Marc Ody« , « Magicien« , « Marie-Suzanne« , « Racleur d’océan« , « Tonton Louis » et « Yves Ollivier« . La pêche a été rémunératrice en 1957 et cette montée en puissance de la flottille en est une des heureuses conséquences. Les infrastructures se sont améliorées, même s’il reste beaucoup à faire, une nouvelle génération de marins intrépides a pris les choses en main et surtout Saint-Guénolé après quelques années de tâtonnements a trouvé son modèle :  le chalutier thonier. Il ne faut pas aller chercher plus loin les raisons de ce dynamisme. Un seul bateau manque à l’appel en 1958, le « Jos Yan« , exploité à présent à Loctudy, après un passage éclair à Saint-Guénolé.

Le port en 1958 (k)

Pour les bateaux de 3 à 10 tonneaux, la situation est beaucoup moins favorable, car ils ne sont plus que cinq, le « Simone » de Jacques Tanneau ayant été vendu à Plougastel Daoulas en mars. Au total cependant la flottille de Saint-Guénolé se remet à progresser, et même à progresser fortement, passant de 65 à 75 unités.

Fermeture de la conserverie Griffon (145 salariés environ).

L’usine Griffon dans les années 50. (l)

Premières apparitions du DECCA sur des bateaux bigoudens : système de repérage par ondes hertziennes (résolution de 80m). Il va permettre d’exploiter de nouveaux secteurs (1).

 Ailleurs en Pays bigouden :

Prolongation et réaménagement de la cale de Poulluen à Larvor Loctudy (1958-1959)

Fermeture des moulins de Pont-l’Abbé sur le pont.

Une halle des ventes est créée dans l’ancien abri du bateau de sauvetage de Lesconil.

 (1) Jacques Pichon – Les zones de pêche…

 

Auteurs des photos :
(a) NASA
(b) Le Télégramme du 28 10 1960.
(c) Harry Anefo Pot, Archives nationales des Pays-Bas.
(d) Prosopee — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=5220947
(e) Combier.
(f) Non identifié.
(g) Le Télégramme du 11 05 1960.
(h) Collection Jean-Luc Guiziou
(i) Non identifié
(j) La pêche maritime, n° d’avril 1959. Bien que lancé fin 1958, ce bateau ne sera immatriculé et francisé qu’en janvier 1959.
(k) La pêche maritime, n° de décembre 1958.
(l) Non identifié (détail)
Ce contenu a été publié dans 5 : De 1870 à nos jours, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *