le Capelan

Immatriculation : GV 7748

Construit au chantier Jules Baltès de Léchiagat, il est lancé le 24 octobre 1957 ; son armement est enregistré le 22 février 1958 (1).

Caractéristiques : chalutier côtier.

  • Longueur : 14,07 m
  • Tonnage : 25,15 tx
  • Moteur Baudouin de 140 cv
  • Signal distinctif : TQLV
  • Cale réfrigérée : 20 m3
  • Couleur : blanc avec un liseré vert, passerelle blanche et verte.

« Le Capelan » au premier plan. Carte postale, éditeur non identifié.

Il appartient à Pierre Morvan, jusqu’alors patron armateur du « Didier Danièle ». Nommé « le Dauphin » dans un premier temps, le bateau va finalement s’appeler « Le Capelan ». Le capelan est le nom d’un petit poisson et surtout le nom d’une bouée à l’entrée du port du Guilvinec-Léchiagat. Il ne faut pas oublier que si Pierre Morvan est domicilié à Saint-Guénolé, il est originaire de Léchiagat.

« Le Capelan » est un chalutier côtier, équipé pour des marées de 3 jours maximum, avec 6 marins à bord, puis 5 et enfin 4 à partir de 1967. A la belle saison il se transforme en sardinier. A l’occasion il peut également aller pêcher le maquereau.

Le 4 août 1964 se produit un évènement dramatique à bord : un de ses marins, Yves le Pape, disparait en baie de Douarnenez.

« Le Capelan » est désarmé en mai 1973 et vendu à Cancale en août. Il passe alors au quartier de Saint-Malo avec l’immatriculation SM 235865.

Photo Pouillot n°489.

(1) Coût de construction : 170 000 F (sans le matériel de pêche)

 

Ce contenu a été publié dans Bateaux, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *