La Poissonnière

Immatriculation : GV 6997

Construit au Guilvinec, il est francisé le 20 avril 1944.

Caractéristiques : chalutier côtier

  • Longueur : 15,73 m
  • Tonnage : 22,47 tx
  • Moteur Baudouin 90 cv
  • Signal distinctif : TOQB
La Poissonnière, détail d'une carte postale (éditeur inconnu)

La Poissonnière, détail d’une carte postale (éditeur inconnu)

 

« la Poissonnière » est construit pour Jean-Louis Stéphan. Chalutier, sardinier, il pratique aussi la pêche du maquereau de dérive dans les années quarante. Jean-Louis Stéphan reste aux commandes jusqu’en 1947, ensuite c’est Guillaume Biger, puis Lucien Biger.

C’est un chalutier côtier, mais il lui arrive exceptionnellement d’effectuer une marée sur les côtes britanniques, comme au début de l’été 1950, où il débarque 5,6 t de poissons et langoustines à Concarneau.

Le 14 juin 1949, dans le sud-ouest de Penmarc’h, il heurte le chalutier « l’Aurore » de Léchiagat, décollant son étrave et démolissant son plat-bord.

Le 29 juin 1951, il est victime d’une voie d’eau et doit faire appel à un autre chalutier, le  « Simon et Marcelle » pour l’assister.

En septembre 1951 le bateau est vendu à un armement composé de Jean Guichaoua pour un tiers des parts, Pierre Le Bihan un tiers et Jean Le Cloarec pour le dernier tiers. Jean Guichaoua en devient le patron. Il le restera jusqu’à la fin du bateau, qui est démoli en 1959.

« La Poissonnière » se distingue en avril 1952, en parvenant à dégager le « Mireille » des rochers de Krugen où il s’était encastré et à le remorquer jusqu’à la grève au fond du port.

Poissonnière en 1953, Camus, Maréchal, le Donge allongé, Maurice Le Gall et Le Bec au 1er plan

Equipage de « La Poissonnière » en 1953 : au premier plan de gauche à droite, Maurice Le Gall et Le Bec, allongé Le Donge et derrière Jules Camus et Maréchal. Collestion C. Le Bec.

Le 19 septembre 1958, journée faste pour les sardiniers de Saint-Guénolé, la « Poissonnière » réalise une des meilleures pêches, avec 2 tonnes de sardines et 1 tonne de maquereaux.

Le rôle d’équipage pour la campagne sardinière de 1955 porte les noms suivants : Pierre Le Bihan, Jean Le Cloarec, Jacques Le Donge, Jean Le Donge, Sébastien Drézen, Jean Guichaoua (patron), Henri Guyomard, Claude Lucas (mousse), Alexis Morzadec, Hervé Morzalec, René Pochat, Louis Le Rest (1).

(1) Archives municipales, 2 F 7
Ce contenu a été publié dans Bateaux, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *