1957

JANVIER

Début janvier : temps très doux.

Jeudi 3 : une épidémie de fièvre aphteuse sévit en Cornouaille depuis quelques jours.

Lancement de « l’Etoile filante » à Saint-Guénolé, premier bateau construit par le chantier des Charpentiers réunis.

s-jack-c100-avant-1970

« L’Etoile filante ». Photo Jack n°100.

Week-end du 5 : « L’espion de Tokio », film d’espionnage de Veit Harlan, au cinéma Celtic.

Samedi 5 : une cinquantaine de convives participent au goûter annuel de l’Abri du marin.

Dimanche 6 : bénédiction de l’école maternelle privée de Saint-Guénolé.

Lesneven 2 – Cormorans 0.

Dimanche 7 : début de la bataille d’Alger.

Week-end du 12 : « Gervaise » de René Clément, au cinéma Celtic.

Dimanche 13 : en coupe de l’Ouest, Carhaix 3 – Cormorans 2 (buts de Donnard et Yannic)

Vent violent de nord dimanche et lundi.

Mi janvier : à Loctudy deux cargos hollandais chargent 1000 tonnes de pommes de terre pour le Maroc. Au total 20 000 tonnes provenant de la dernière récolte ont été exportées à partir de Loctudy.

17 janvier : vent glacial.

Mme Louise Stéphan, née Le Pemp, fête ses 90 ans, c’est la doyenne de Saint-Guénolé et la vice-doyenne de la commune.

Week-end du 19 : « La belle romaine » de Luigi Zampa, avec Gina Lollobrigida et Daniel Gélin, au cinéma Celtic.

Samedi 19 : « Aimé Jean Louis », « Koroller ar mor » et « Marie Pierre » embarquent leurs filets pour la campagne du maquereau.

Dimanche 20 : En avant Guingamp 1 – Cormorans 0.

Lundi 21 : départ des premiers maquereautiers du port.

Mercredi 23 : tempête de noroît, les maquereautiers sont à la cape.

Les patrons pêcheurs se réunissent pour alerter les parlementaires du Finistère sur les problèmes liées au décret d’août 1956, qui les oblige à embarquer des canots pneumatiques de survie. Ils regrettent de ne pas avoir été consultés, estiment que ces canots sont trop onéreux et proposent d’autres solutions moins coûteuses.

Week-end du 26 : « Ouragan sur le Caine » d’Edward Dmytryk, avec Humphrey Bogart, au cinéma Celtic.

Samedi 26 : les patrons de Saint-Guénolé et de Kérity décident de déposer les rôles d’équipage à l’Inscription maritime.

Dimanche 27 : Cormorans 3 (2 buts de Ronarch, 1 de Jacob) – Légion Saint-Pierre 2. Les Cormorans sont premiers de DHR avec 2 points d’avance sur le deuxième.

Mardi 29 : 400 marins et patrons pêcheurs bigoudens se réunissent à la coopérative du Guilvinec pour protester contre le décret sur les canots pneumatiques. Ils demandent la création d’une commission nautique nationale comprenant des représentants des pêcheurs et des essais en mer par mauvais temps. Une délégation de 10 pêcheurs est reçue par M. Robert, administrateur principal, chef du quartier du Guilvinec, elle comprend MM Le Roux et Pichavant de Saint-Guénolé.

Retour du « Marie Pierre » avec 14 tonnes de maquereaux.

s-marie-pierre-of-1957-03-06

L’équipage du maquereautier « Marie Pierre », O-France, mars 1957.

Mercredi 30 : les délégués des marins du sud Finistère se réunissent au gymnase municipal de Quimper. Xavier Trellu, sénateur du Finistère, promet d’intervenir.

Au large, la tempête continue.

Jeudi 31 : les mesures d’application du décret sur les canots pneumatiques sont suspendues. Les marins décident de reprendre les rôles.

Janvier : les travaux de construction d’un préau à l’école publique sont en cours.

Bilan mensuel du port : 55 t. (dont 14 de maquereaux), 11 000 000 F. de chiffre d’affaires.

FEVRIER

Vendredi 1er : tempête avec des rafales de 90 km/h à Penmarc’h.

Week-end du 2 : « Feu d’artifice » de Kurt Hoffman, avec Lili Palmer et Romy Schneider, au cinéma Celtic.

Lundi 4 : forte tempête, vent violent, mer très creusée.

Week-end du 9 : « Vacances romaines » de William Wyler, avec Audrey Hepburn et Gregory Peck, au cinéma Celtic.

Samedi 9 : en prévision du nouveau coup de vent annoncé, 35 bateaux de Lesconil vont s’abriter dans la rivière de Pont-l’Abbé. Les patrons estiment que les bateaux ne sont pas en sécurité à Lesconil en raison de l’état défectueux du môle.

Dimanche 10 : Cormorans 2 (buts de Ronarch et Jacob) – Etoile Saint-Roger 0.

La tempête cesse provisoirement et le dimanche se passe sous un très beau temps.

L’assemblée générale du Syndicat des exploitants agricoles de Penmarc’h présidée par Corentin Andro de Lescors, se déroule en présence de tous les chefs d’exploitation de la commune.

Une assemblée générale des officiers mariniers, marins retraités et veuves de marins du quartier du Guilvinec se tient au cinéma Celtic.

Jeudi 14 : malgré le mauvais temps, lancement au chantier Jules Baltès du « Men Hir » pour Vincent Peigné de Kérity.

Vincent Baltez père est décoré de la croix de chevalier de la Légion d’honneur. Elle lui est remise par le Commandant Thébaut, président de la Société centrale des naufragés. Cette croix vient s’ajouter à la cinquantaine de décorations qu’il possède déjà.

Week-end du 16 : « Gas oil » de Gilles Grangier, avec Jean Gabin et Jeanne Moreau, au cinéma Celtic.

celtic-of-1957-02-16Dimanche 17 : le mauvais temps installé depuis quatre semaines, semble se calmer. Les côtiers, qui sont coincés au port depuis le début du mois, vont pouvoir sortir.

Cormorans 3 (2 buts de Jacob, 1 but de Camille Péron) – ES Kreisker 1. Les Cormorans possèdent 5 points d’avance sur le deuxième de leur groupe de DHR.

Les grands bateaux du port ne font plus systématiquement la campagne du maquereau de dérive à partir de février, quatorze d’entre eux ont préféré continuer le chalut.

Mi février : profitant du repos forcé occasionné par cette longue période de mauvais temps, plusieurs patrons et armateurs ont procédé à la démolition de leur ancien bateau. Ainsi ont été détruits « Simon et Marcelle », « Liberté », « Etoile du marin », « Joseph et Margot », « Men du » et « Murmure des flots ».

Week-end du 23 : « Tam tam » de Gian Gaspare Napolitano avec Charles Vanel, au cinéma Celtic.

Dimanche 24 : trompé par la brume, « Allons-y » de Lesconil se jette sur les récifs près de Lorient. L’équipage est sauf, mais le bateau est perdu.

Cormorans 5 – Stade Charles de Blois 1.

Mercredi 27 : projection du film de John Huston « Quand la ville dort » pour la première séance du ciné club au cinéma Eckmühl.

Pierre Le Brun, patron pêcheur de Saint-Guénolé, reçoit la médaille d’honneur des Marins du commerce et de la pêche.

Février : le « Jos Yan » chalutier de Concarneau, est désormais rattaché au port de Saint-Guénolé, sous le commandement d’André Le Floch.

Bilan mensuel du port : 251 tonnes (dont 200 de maquereaux), 29 000 000 F de chiffre d’affaires. « L’Ecumeur des mers » a réalisé la meilleure pêche du mois avec 23 tonnes de maquereaux.

MARS

Dimanche 3 : bal paré et masqué du Club cycliste bigouden aux salons Kerfriden.

Mardi 5 : le mardi gras connait un grand succès dans les rues de Saint-Guénolé.

Mercredi 6 au dimanche 10 : mauvais temps

Mercredi 6 : le « Katy » du Guilvinec réalise une marée extraordinaire au maquereau : plus de 30 tonnes !

A Saint-Guénolé deux bateaux atteignent les 20 tonnes de maquereaux : « l’Aiglone » et « Marie-Pierre ».

Jeudi 7 : « Aimé Jean Louis » débarque 22 tonnes de maquereaux à Saint-Guénolé.

aime-jean-louis-of-1958-03-05

« Aimé Jean Louis ». Photo O-France, mars 1958.

A l’hôtel Moguérou, Paul Lucas, ancien sous-lieutenant du réseau Vengeance et ancien déporté, est fait officier de la Légion d’honneur.

Week-end du 9 : « L’enfer au-dessous de zéro » de Mark Robson, au cinéma Celtic.

Dimanche 10 : CS Rostrenen 1 – Cormorans 0. Après cette nouvelle défaite, les Cormorans n’ont plus qu’un point d’avance sur le deuxième.

Le conseil municipal décide de solliciter le concours des Ponts et Chaussées pour construire un mur de défense contre la mer dans l’anse du Viben.

viben-of-1957-03-21

Le Viben en mars 1957. Ph. O-France

Mi mars : de nombreux côtiers se sont joints aux hauturiers pour la campagne de maquereau de ligne. On compte 26 maquereautiers à Saint-Guénolé cette année.

Week-end du 16 : « French cancan » de Jean Renoir, avec Jean Gabin et Françoise Arnoul, au cinéma Celtic.

Dimanche 17 : PL Lambézellec 3 – Cormorans 1 (but de Jacob).

Bal costumé de l’Amicale laïque aux salons Kerfriden.

Week-end du 23 : « Double destin » de Victor Vicas, avec Michel Auclair et Simone Simon, au cinéma Celtic.

Dimanche 24 : Stade relecquois 5 – Cormorans 1. Les Cormorans sont désormais deuxièmes à 1 point de la Légion Saint-Pierre.

Lundi 25 : signature du traité de Rome créant la Communauté économique européenne.

traite-de-rome-ph-par-poma

Signature du Traité de Rome. Photo de Par Poma.

Week-end du 30 : « La soupe à la grimace » de Jean Sacha, avec Georges Marchal et Maria Mauban, au cinéma Celtic.

Mars, 2ème quinzaine : les apports de maquereaux sont en nette régression par rapport au début du mois.

Mars : d’importants travaux de voirie ont lieu dans le quartier de l’Ile Fougère.

Le mois a été plutôt beau dans l’ensemble et propice à la pêche.

Bilan mensuel du port : 585 t. dont 508 de maquereaux, 55 000 000 F de chiffre d’affaires.

AVRIL

Jeudi 4 : le petit caboteur loctudyste « Espoir », égaré dans la brume, coule près de l’île d’Hoëdic dans la nuit de mercredi à jeudi. L’équipage est sauf.

Dans la nuit, un camion qui se rendait à Concarneau, conduit par Gaby Criquet quitte la route dans le virage de Kervao à Ergué Armel, surnommé le virage de la mort. Par miracle Gaby Criquet et les trois marins de Saint-Guénolé qui l’accompagnaient sont indemnes.

Week-end du 6 : « La soupe à la grimace » au cinéma Celtic.

Samedi 6 : fort vent de nord-est

Dimanche 7 : Gourvil remporte le tour de la ville de Pont-l’Abbé.

Stade léonard 0 – Cormorans 0

Le « Per Nostis » est rentré au port en panne de moteur, remorqué par « Marie Pierre ».

Lundi 8 : la pêche au maquereau s’améliore un peu depuis quelques jours, mais les prix sont à la baisse.

Mercredi 10 : décès à Lorient d’Eugène Dizet. Il était né à Penmarc’h le 27 novembre 1857, il allait donc sur ses 100 ans. Premier maître dans la Marine nationale, Eugène Dizet était en retraite depuis 1906 !

Jeudi 11 : au café Mahé (Bar des Cormorans), vient de s’ouvrir une exposition consacrée au peintre Yves Lange.

Vendredi 12 : vers 6 heures du matin Adrien Donnard, le mécanicien du « José et Thierry », a sa botte happée dans l’engrenage du treuil et est sérieusement blessé. Le chalutier, qui se trouve près des côtes irlandaises, fait aussitôt route terre.

nedelec-chaussures-of-1957-04-11Week-end du 13 : « Pour que vivent les hommes » de Stanley Kramer, avec Robert Mitchum, Frank Sinatra, Olivia de Havilland, au cinéma Celtic.

Samedi 13 : le Tour de Bretagne cycliste passe à Penmarc’h, à l’occasion de l’étape Concarneau – Plonéour Lanvern.

Le « José et Thierry » arrive au port à 17 heures. Adrien Donnard est aussitôt conduit à l’hôpital de Pont-l’Abbé où la radio révèle une triple fracture de la jambe.

Dimanche 14 : Cormorans 1 (but de Cossec) – Stade Charles de Blois 0. Les Cormorans terminent à la deuxième place du championnat de DRH avec 28 points, à 1 point du vainqueur, le Stade Léonard.

Vent d’est fort, temps froid.

of-1957-04-18Week-end du 20 : « L’homme et l’enfant » de Raoul André, avec Eddie Constantine et Juliette Gréco, au cinéma Celtic.

Samedi 20 : deux marins, Ambroise Boënnec, 54 ans, et Pierre-Marie Buannic, 52 ans, qui étaient partis en plate pour une partie de pêche à la vieille près de Basse Gouac’h, ne sont pas rentrés. On pense que la plate a chaviré. Les deux hommes étaient cousins.

Dimanche 21 : la plate, bien abîmée, est retrouvée sur l’île Nonna.

Lundi 22 (lundi de Pâques) : « Mon grand » de Robert Wise, avec Jane Wyman et Sterling Hayden, au cinéma Celtic.

Intervention du « Capitaine de vaisseau Richard » auprès du « Tante Corentine ».

Vendredi 26 au dimanche 28 : fort vent de nord-est.

Week-end du 27 : « Sous le plus grand chapiteau du monde » de Cecil B. DeMille, avec Charlton Heston, Betty Hutton, James Stewart, au cinéma Celtic.

Samedi 27 : au cours du bal du Syndicat d’initiative, salle Coïc à Kérity, est élue la reine des Cormorans 1957. C’est Simone Le Floch qui l’emporte, ses demoiselles d’honneur sont Josiane Lautrédou et Eglantine Le Brun.

Bilan mensuel du port : 811 tonnes (dont 682 de maquereaux), 74 000 000 F de chiffre d’affaires

MAI

 Début mai : la saison du maquereau bat son plein, Saint-Guénolé grouille de vie :

vie-du-port-tel-1957-05-09

Le Télégramme du 9 mai 1957

Mercredi 1er : promenade paroissiale à Mûr de Bretagne et au Faouët.

Week-end du 4 : « Le fils de l’autre » au cinéma Celtic.

Lundi 6 : au cours d’une séance d’entrainement au lancer du poids à l’école Saint-Gabriel, Jean-Guillaume Stéphan, 15 ans, de Saint-Guénolé, est mortellement blessé.

Mardi 7 : « Le train sifflera trois fois », western de Fred Zinnemann, avec Gary Cooper et Grace Kelly, au cinéma Celtic.

Mercredi 8 : le cycliste Espagnol Miguel Poblet remporte le 25ème Grand prix international de Plonéour Lanvern devant une foule impressionnante.

Vendredi 10 : le Conseil général ajourne la décision de fermeture de la voie Saint-Guénolé – Pont-l’Abbé, malgré son déficit d’exploitation.

of-1957-05-11

Annonce parue le 11 mai dans Ouest France

Week-end du 11 : « L’enfer des hommes », film de guerre de Jesse Hibbs avec Audie Murphy, au cinéma Celtic.

Dimanche 12 : dans la matinée, le corps de Pierre Marie Buhannic est retrouvé dans le canal, non loin de la poste. L’après-midi c’est celui d’Ambroise Boënnec qui est découvert près de la Torche. Les deux hommes avaient disparu en mer le 20 avril.

Lundi 13 : lancement du « Ketty et Micou » par le chantier des Charpentiers réunis de Saint-Guénolé ; après « l’Etoile filante » en janvier, c’est le deuxième bateau construit par ce nouveau chantier.

Mardi 14 : lancement par le chantier Gléhen du Guilvinec de « l’André Léone » pour Jean-Louis Nédélec de Saint-Guénolé.

Vendredi 17 : Louis Le Drézen de Kérity qui pêchait à bord de son canot « le Goéland » près de basse Spinec, disparait en mer, son canot est retrouvé échoué sur les Etocs. L’examen de l’embarcation montre qu’il a été projeté dans l’eau par un pèlerin, celui-ci en sautant serait retombé malencontreusement sur le bateau.

Week-end du 18 : « La femme au voile bleu » de Curtis Bernhardt avec Jane Wyman, au cinéma Celtic.

Samedi 18 : lors de travaux près du canal, en face de la poste, les ouvriers découvrent un obus de 77 encore amorcé. Les services de déminage de Brest se chargent de le neutraliser.

Dimanche 19 : réunion de la « Nouvelle gauche » salle de la glacière, animée par Alain Le Dilosquer.

Lundi 20 : apparition de la sardine en baie de Concarneau. Les sardiniers commencent à se préparer et les plus petits des maquereautiers désarment pour participer à la campagne sardinière qui devrait débuter dans une semaine.

Mercredi 22 : dans la soirée, le canot « Ville d’Ys » de Saint-Pierre est victime d’une importante voie d’eau. Il est heureusement repéré par le « Jacques et Martine » qui parvient à le prendre en remorque.

Jeudi 23 : naufrage du « Félix et José » de l’Ile de Sein entre le port de Bestrée et l’île ; il y a quatre victimes.

Week-end du 25 : « Marco le barbare » au cinéma Celtic.

Dimanche 26 : assemblée générale et banquet des Cormorans à l’hôtel Moguérou.

Vendredi 31 : vers 12h15, rue Lucien Le Lay, une camionnette heurte une des boutiques du marché. Celle-ci s’effondre sur une cliente et la blesse à la tête. Transportée à l’hôpital, par Corentin Le Rhun, elle a pu rentrer chez elle après quelques points de suture.

Quelques sardiniers réalisent des pêches intéressantes en baie d’Audierne.

Le canot « Stalingrad » de Noël Monot est vendu à Châteaulin.

Un nouveau bateau, en provenance de l’Ile d’Yeu, vient grossir la flottille de Kérity, il s’appelle « l’Amazone ».

Le mois de mai a été sec. Le vent de nord-est a soufflé presque continuellement, rendant certains jours la pêche impraticable pour les côtiers.

Bilan mensuel du port : 817 tonnes (dont 682 de maquereaux), 67 000 000 F de chiffre d’affaires.

JUIN

Début juin : la campagne sardinière a commencé du côté de Concarneau et Loctudy. Les débuts sont assez encourageants.

Deux marins de Saint-Guénolé obtiennent la médaille de bronze de la Société de sauvetage. Lili Rolland pour avoir sauvé un de ses marins en avril 1956 et Pierre Jean Bariou, patron du « Jean-Pierre Yvon », pour avoir sorti un yacht des rochers de Lanriec et ainsi sauvé ses trois occupants.

Lundi 3 : « Ar Paod Tin » débarque 3 tonnes de sardines à Saint-Guénolé.

annonce-pour-st-j-de-luz-of-1957-06-05

Annonce parue dans Ouest France le 5 juin 1957 en rubrique Saint-Guénolé

Week-end du 8 : « Marie Antoinette reine de France » de Jean Delannoy, avec Michèle Morgan et Richard Todd, au cinéma Celtic.

Fête des thoniers et des sardiniers, organisée par le Syndicat d’initiative. La fête foraine s’est installée rue Lucien le Lay et rue du port.

Dimanche 9 : concours de galoches le matin suivi d’une course cycliste pour les vétérans. L’après-midi devant une assistance fournie, le 4ème Grand prix cycliste des thoniers est remporté par Maurice Lavigne du VC Dinard. La journée se termine par un bal dans les salons Kerfriden.

Lundi 10 (Pentecôte) : « Le roi des îles » de Byron Haskin avec Burt Lancaster, au cinéma Celtic.

Mauvais temps.

Près de Chartres, une dauphine renault conduite par Louis Daoulas, moniteur d’auto-école, transportant quatre passagers originaires de Penmarc’h, est violemment heurtée par une 4 cv dont le conducteur a perdu le contrôle. Trois des occupants de la dauphine sont sérieusement blessés.

Mercredi 12 : début du gouvernement Maurice Bourgés-Maunoury qui succède au gouvernement Guy Mollet.

Jeudi 13 : lancement du chalutier « Entre nous » à Pont-l’Abbé, au chantier Léon Gléhen. C’est la première unité construite par ce chantier. « Entre nous » sera commandé par Michel Durand.

Mi juin : les sardiniers sont en baie de Concarneau. Les apports restent faibles ; la fraicheur de l’eau en serait la cause.

Week-end du 15 : « Prisonnière des ténèbres » de Giacomo Gentilomo avec Antonella Lualdi, au cinéma Celtic.

Dimanche 16 : plusieurs actes de vandalisme sont commis par une bande de jeunes dans le quartier du port pendant la nuit de samedi à dimanche.

Lundi 17 : le « Marthe et Jacky », dernier maquereautier de la saison est à la vente.

Mardi 18 : départ des premiers thoniers de Saint-Guénolé : « Catherine », « la Chaumière du pêcheur », « Petite Jacqueline », « ar Woaléden » et « Youen ». Il y en aura 34 en tout et quatre à Kérity.

multivues-s-le-doare-c4100-av-1961-copie

« Catherine ». Ph Le Doaré n°4100

Jeudi 20 : temps orageux.

Week-end du 22 : « Les aristocrates » de Denys de La Patellière avec Pierre Fresnay, au cinéma Celtic.

Week-end du 29 : « La Castiglione » de Georges Combret, avec Yvonne de Carlo et Georges Marshall, au cinéma Celtic.

Kermesse des écoles samedi et dimanche

Fin juin : temps très chaud.

La campagne sardinière, qui se poursuit en baie de Concarneau ou dans le secteur de Quiberon, s’avère très décevante pour le moment.

Deux bateaux finissent de se préparer pour la campagne thonière : le « Marthe et Jacky » et le « Ketty et Micou » et les deux nouvelles unités : « André Léone » et « Entre Nous » partiront un peu plus tard. Tous les autres thoniers sont en mer.

« La Poissonnière » abandonne la sardine et se remet au chalut.

Le mois de juin a été beau dans l’ensemble et la mer est restée calme.

Bilan mensuel du port : 124 tonnes, 19 000 000 F de chiffre d’affaires.

JUILLET

Début juillet : le thonier « Catherine » rentre prématurément en raison d’ennuis mécaniques, il a 800 thons.

Temps chaud.

Mardi 2 : un orage provoque un incendie important dans un bâtiment agricole de Kerbulic à Plomeur, plusieurs vaches sont brûlées vives.

Mercredi 3 : dans la nuit de mardi à mercredi l’orage redouble de violence.

Week-end du 6 : « Pardonnez nos offenses » de Robert Hossein, avec Marina Vlady, Pierre Vaneck et Giani Esposito, au cinéma Celtic.

Dimanche 7 : le conseil municipal projette la construction d’une route au Silinou.

Mardi 9 : le « Mab Mousse Bihan » débarque 2060 thons. La campagne 1957 commence plutôt bien.

Promenade scolaire dans la presqu’île de Crozon.

Vendredi 12 : arrivage record de thons à Saint-Guénolé. La plus belle pêche est à mettre à l’actif du « Touch Coic » avec 2600 thons.

Week-end du 13 : « Ne dites jamais adieu » de Jerry Hopper avec Rock Hudson, au cinéma Celtic.

Lundi 14 : le Ministre du Travail décerne la médaille d’argent du travail à Yvon Stéphan, directeur de la Coopérative maritime (promotion du 14 juillet).

Mardi 15 : plusieurs sardiniers désarment, dont « l’Etoile filante » qui repart pour le chalut.

Le « Jos Yan » a pêché un thon portant la marque suivante : « 17-7-49 Ecumeur des mers ».

En dehors du « Touch Coic » les meilleures pêches du port pour le premier voyage sont réalisées par « José et Thierry » 2300 thons, « Youen » 2300, « Petite Jacqueline » 2250, « Charlot couz » 2240, « Aimé Jean Louis » 2200, « La Chaumière du pêcheur » 2200.

Week-end du 20 : « Le secret de sœur Angèle » de Léo Joannon, avec Sophie Desmarets et Raf Vallone, au cinéma Celtic.

celtic-of-1957-07-20Samedi 20 : départ de « l’André Léone » pour sa première marée de thon.

Jacques Anquetil remporte le Tour de France.

Lundi 22 : au cinéma Celtic, concert du Maugein club junior du collège de Châtellerault, composé de 30 accordéonistes âgés de 8 à 18 ans.

sans-titre

Le Maugein club junior

Mardi 23 : « Entre-nous » appareille pour son premier voyage.

Mercredi 24 : forte brume.

Jeudi 25 : retour du beau temps.

Week-end du 27 : « L’homme aux clés d’or » de Léo Joannon, avec Pierre Fresnay et Annie Girardot, au cinéma Celtic.

Samedi 27 : le « Pierre André » de Lesconil talonne la roche du Mendiou. Victime d’une voie d’eau, il parvient à rentrer à Loctudy. Les dégâts semblent importants.

Dimanche 28 : mauvais temps.

Décès de Michel Le Lay, 59 ans, marin pêcheur, ancien résistant. Il était le père de Lucien Le Lay, mort en déportation.

Lundi 29 : à l’école des filles, concert de l’Ensemble de danses et de chants populaires roumains de la Maison de la culture de Bucarest.

ballets-roumains-of-1957-07-29Le « Mab Mousse Bihan » débarque 2500 thons pour son deuxième voyage et le « Ketty et Micou » 2400 pour son tout premier voyage.

Mardi 30 : l’étape Brest-Quimper du tour de l’Ouest passe par Plonéour, Plomeur et Guilvinec. Elle est remportée par le belge Julien Schepens.

schepens-tde-france-1960-nationaal-archief-den-haag-rijksfotoarchief-fotocollectie-algemeen-nederlands-fotopersbureau-anefo-1945-1989

Julien Schepens. Photo Nationaal archief, Den Haag Rijksfotoarchief

Fin juillet : une bouée lumineuse et sifflante est mouillée à 400 m. dans le nord-ouest de Basse Gouac’h. Peinte en noir, elle est surmontée d’un voyant conique.

Les trois-quarts des sardiniers ont désarmé soit pour le chalut, soit pour le maquereau de ligne en baie de Douarnenez. Le « Mireille » quant à lui a choisi de partir pour le thon. Parmi les derniers sardiniers, certains sont allés pour Quiberon où quelques pêches correctes ont été signalées.

Le vicaire de Saint-Guénolé, Louis Kernoa, quitte la paroisse pour celle de Plonéour.

Construit par le chantier Hénaff, le chalutier « Aldébaran » qui termine sont armement, est la plus grosse unité construite par un chantier bigouden. Il mesure 19,34 m et jauge 81,96 tx.

l'Aldebaran (coll. personnelle)

l’Aldébaran (coll. personnelle)

Bilan du port en juillet : 491 tonnes, dont 406 tonnes de thon, 142 000 000 F. de chiffre d’affaires.

AOUT

Début août : la pêche à la sardine est toujours nulle, les belles captures réalisées du côté de Quiberon n’ont pas duré.

Vendredi 2 : « la Chaumière du pêcheur » débarque 2700 thons, c’est la plus belle pêche de la saison. Les autres thoniers ont également de belles pêches, en particulier « Fils de l’océan » avec 2400 thons.

Le Festival des Cormorans se prépare. Une entreprise nantaise a commencé à monter des tribunes sur le terre-plein du port.

Samedi 3 : intervention du « Capitaine de vaisseau Richard » auprès du « Oronzay », thonier de l’Ile d’Yeu.

« Ar Woaléden » débarque 2400 thons,

Bal des Cormorans aux salons Kerfriden.

bal-des-cormorans-of-1957-08-03Le « René » est rentré à Saint-Guénolé avec une torpille dans son chalut, pêchée dans le secteur des Pierre Noires. Il l’a déposée sur la plage de la Joie où les artificiers ont pu la désamorcer.

Dimanche 4 : un orage extrêmement violent se déchaîne entre 3 heures et 11 heures du matin. Saint-Guénolé s’en sort bien avec juste quelques dégâts sur les toitures, mais la situation est catastrophique dans la région de Quimperlé.

Lundi 5 : toujours de belles pêches pour les thoniers : « Abbé Garo » 2300 thons, « Marie Pierre » 2300, « la Caline » 2200. « La Caline » est rentré avec le « Jos Yan » en remorque.

Mardi 6 : « Petite Jacqueline » 2300 thons, « Youen » 2250.

Jeudi 8 : une tempête de sud-ouest éclate dans la nuit de jeudi à vendredi.

Samedi 10 : début du Festival des Cormorans sur le terre-plein du port avec un spectacle de chants et danses de Haute Bretagne par le groupe « Tréteau et terroir » de Nantes et des chants de la mer interprétés par la chorale des Jeunesses musicales de Paris.

Dimanche 11 : la pluie qui est tombée sans discontinuer toute la nuit faisait craindre le pire pour le Festival des Cormorans, mais comme par miracle quelques belles éclaircies apparaissent vers 11 heures au moment du défilé dans les rues de la commune. Et l’après-midi le spectacle de 3 heures sur le port rassemblant de nombreux bagadou et cercles celtiques se déroule sous le soleil devant plusieurs milliers de spectateurs.

Lundi 12 : le mauvais temps continue à sévir au large.

Jeudi 15 : retour d’un très beau temps.

Tournoi de volley sur la plage de Pors Carn.

Au carrefour de Kervilon, un accident se produit en fin d’après-midi entre une automobile et une moto. Le jeune motocycliste, transporté à l’hôpital, souffre d’une fracture de la jambe et de multiples contusions.

Vendredi 16 : tempête de sud-ouest. Certains thoniers interrompent leur marée pour se mettre à l’abri, les autres restent à la cape.

Week-end du 17 : « Le couturier de ces dames » de Jean Boyer avec Fernandel, au cinéma Celtic.

celtic-of-1957-08-16Dimanche 18 : Nonna Stéphan, premier maître timonier à la retraite, est fait chevalier de la Légion d’honneur. La médaille lui est remise par M. André Monteil, député maire de Quimper, au cours d’une cérémonie à l’Hôtel Moguérou.

Retour du beau temps.

Samedi 24 : dans la nuit du samedi au dimanche, deux marins du sardinier guilviniste « Rose des vents », trompés par l’obscurité, se noient en tombant dans le port du Palais à Belle-Ile.

Dimanche 25 : tempête d’ouest.

Mercredi 28 : le vent violent persiste.

Week-end du 31 : « Paris Palace Hôtel » d’Henri Verneuil, avec Françoise Arnoul et Charles Boyer, au cinéma Celtic.

Samedi 31 : « la Caline » est de retour au port avec un blessé à bord, Charles Jolivet, sérieusement atteint à l’œil gauche par un filin d’acier.

Fin août : la pêche à la sardine se concentre sur les côtes morbihannaises, avec peu de résultats.

Bilan mensuel : 434 tonnes, 123 000 000 F de chiffre d’affaires

SEPTEMBRE

Début de septembre : il n’y a toujours pas de sardines.

Les thoniers rentrent du troisième voyage avec des pêches assez moyennes.

Camille Donnard vient de se voir décerner la médaille de bronze du sauvetage, pour avoir sauvé l’année dernière, dans des conditions périlleuses, son oncle Jean Stéphan avec qui il pêchait à Poulbriel.

Dimanche 1er : bal du pardon aux salons Kerfriden.

salons-kerfriden-of-1957-08-31Week-end du 7 : « Davy Crockett, roi des trappeurs» de Norman Foster, au cinéma Celtic.

Samedi 7 : les sardiniers qui faisaient un essai sans convictions en baie d’Audierne, reviennent avec de très fortes pêches : « Andrée et Alice » 4 t, « Jacques et Martine » 4 t, « Reine des flots » 4 t., « Charlou » 3 t.

La mer a été houleuse toute la semaine.

Dimanche 8 : pour la première journée du championnat de DHR, les Cormorans l’emportent 2 à 1 à Lambézellec (buts de Maréchal). L’équipe était la suivante : Le Loch, Monfort, Bodéré, Ronarch, Péron, Donnard, Cossec, Maréchal, Gourlaouen, Guymar, Jacob.

Matchs de catch à Pont-l’Abbé, dans le cadre des championnats d’Europe.

Lundi 9 : les résultats des thoniers s’améliorent, « Charlot Couz » débarque 2550 thons.

Mardi 10 : « Touch Coic » réussit encore un très bon voyage avec 2640 thons.

Vive tension à l’Ile-Tudy entre la population et des ostréiculteurs désireux de prendre des concessions de parcs à huitres sur des bancs naturels, gagne-pain de nombreuses personnes de l’Ile-Tudy.

Mercredi 11 : tempête. Elle touche particulièrement la Manche.

Grève des boulangers.

Week-end du 14 : « Sur le banc » de Robert Vernay, avec Raymond Souplex, au cinéma Celtic.

Dimanche 15 : retour du beau temps.

Stade relecquois 0 – Cormorans 1 (but de Cossec)

Mercredi 18 : un matelot du thonier « André Léone » se blesse grièvement ; l’escorteur d’escadre  « Surcouf » intervient pour lui porte assistance.

ee_surcouf_d621-par-licorne37-travail-personnel-cc-by-sa-3-0

Le « Surcouf ». Photo de Licorne 37.

Jeudi 19 : vers 3 heures du matin, en panne de moteur et trompé par une brume épaisse, le « Jeune Michelle » s’échoue près de la pointe du Millier. Les cinq marins parviennent à gagner la côte à la nage.

Dans l’après-midi, à marée basse, l’équipage renforcé par d’autres personnes parvient à récupérer du matériel et à réaliser des travaux préliminaires au renflouement.

Vendredi 20 : le renflouement du « Jeune Michelle » commence au petit matin. Vers 11 h30 le bateau, tiré par « Maï deut » et « Ar Paod Tin » et assisté par le « Cénacle » se remet à flotter. Le bateau est remorqué jusqu’au Port-Rhu à Douarnenez. Le moteur et le treuil vont être démontés et on va procéder aux premières réparations. Les dégâts paraissent importants, et même probablement irrémédiables.

Week-end du 21 : « Les lumières du soir » de Robert Vernay avec Gaby Morlay, au cinéma Celtic.

Samedi 21 : le thonier « Mireille » est rentré complètement démâté par la tempête.

Lundi 23 : match de gala à Pont-l’Abbé dans le cadre des Fêtes de la Tréminou. Le Stade Rennais l’emporte 2 à 0 devant une sélection finistérienne. Tous les records d’affluence ont été battus.

Tempête au large. Fuyant le mauvais temps, plusieurs thoniers anticipent leur retour, les autres doivent mettre à la cape.

Rentrée des classes. L’école des garçons a changé d’aspect, la muraille d’enceinte a été rasée et l’école est dorénavant dotée d’un nouveau local avec préau, bucher, garage et lavabo.

Mardi 24 : forte tempête d’équinoxe dans la nuit de lundi à mardi.

« Fils de l’océan » débarque 2400 thons et bonites.

Mercredi 25 : lancement au chantier des Charpentiers réunis du « Kerz da vell » pour le port de Lesconil.

Vendredi 27 : la sardine est enfin là et en abondance, mais sa taille ne correspond pas à la demande des acheteurs. 50 tonnes pêchées en baie d’Audierne sont débarquées à Saint-Guénolé. La tension est forte sur le quai entre marins et acheteurs. Certains bateaux menacent de rejeter le poisson à la mer. Il faut une intervention de M. Bellec, administrateur maritime du quartier du Guilvinec pour ramener le calme. Le poisson est finalement acheté par les mareyeurs et par l’usine de sous-produits.

Dimanche 30 : sous le crachin, Cormorans 1 – Légion Saint-Pierre 1.

La tempête qui avait débuté lundi s’est calmée, les thoniers qui étaient à la cape sont à nouveau en pêche.

Fin septembre : les arrivages de thons sont en légère baisse, allant de 900 à un maximum de 2070.

Globalement l’été a encore été froid et humide

La myxomatose frappe le Finistère. De nombreuses familles élèvent des lapins à Saint-Guénolé pour leur consommation personnelle et cette épizootie est accueillie avec inquiétude.

Michèle Plouhinec de Pors Carn est élue Miss Penmarc’h.

Exposition Pierre Diner au restaurant « les Ondines ».

Bilan mensuel du port : 599 tonnes, 140 000 000 F de chiffre d’affaires.

OCTOBRE

Première quinzaine : beau temps

Mardi 2 : le thonier « Catherine » rentre avec un tangon cassé par la tempête.

Vendredi 4 : lancement du Spoutnik 1, premier satellite artificiel mis en orbite.

r-7-semiorka

La fusée R-7 Semiorka qui a mis le Spoutnik sur Orbite.

Week-end du 5 : « La sorcière » d’André Michel, avec Marina Vlady et Maurice Ronet, au cinéma Celtic.

Dimanche 6 : le banquet des anciens réuni plus de 350 convives à l’Hôtel Lanthony.

Cormorans 0 – Gars de Morlaix 1.

Week-end du 12 : « Oasis » d’Yves Allégret, avec Michèle Morgan et Pierre Brasseur, au cinéma Celtic.

Mardi 15 : forte brume.

Jeudi 17 : belle journée pour les sardiniers du point de vue du tonnage et du prix de vente.

Le thonier « Ketty et Micou » rentre d’urgence au port avec un blessé, Alain Boënnec, qui s’est fracturé le fémur la veille. Il est immédiatement transporté à l’hôpital.

Albert Camus obtient le prix Nobel de littérature.

Week-end du 19 : « Sœur Angelica » de Joaquim-Luis Romero Marchent, avec Tilda Thamar, au cinéma Celtic.

Dimanche 20 : DC Carhaix 0 – Cormorans 2.

Lundi 21 : Marie Ange Boënnec, veuve Drézen, est tuée par un camion chargé de sardines, dans le virage de Quelourn entre Saint-Guénolé et le bourg de Penmarc’h.

Mardi 22 : à 2h51, un tremblement de terre d’intensité 5 réveille Saint-Guénolé, l’épicentre se situe à Tréogat.

Dans la nuit de lundi à mardi « ar Woaléden » rompt ses amarres et va s’échouer, heureusement sans dommages, sur Krugen.

s-woaleden-coll-blp

« Ar Woaléden »

Le garde maritime de Penmarc’h assure désormais une permanence à l’Abri du marin de 16 à 17 h. Il effectue les mouvements d’embarquement et de débarquement des marins et délivre les feuilles de maladie.

Jeudi 24 : lancement du « Dauphin » au chantier Jules Baltès de Léchiagat, pour Pierre Morvan, actuel patron du « Didier Danièle » (1).

Samedi 26 : Corentin Garrec quitte ses fonctions de président de la coopérative maritime des patrons pêcheurs. Il était président depuis 1936.

Week-end du 26 : « Le chevalier du roi » de Rudolph Maté, avec Tony Curtis et Janet Leigh, au cinéma Celtic.

Dimanche 27 : Cormorans 3 – Kreisker 2

Conseil municipal. Le Conseil accepte de louer un terrain du Poulleur à la Caisse d’Epargne pour une durée de 30 ans. Par ailleurs il envisage de faire construire des dortoirs pour les colonies de vacances, au-dessus du nouveau préau de l’école de Saint-Guénolé.

Lundi 28 : encore un important arrivage de grosses sardines à Saint-Guénolé (50 tonnes) avec son lot de difficultés d’écoulement.

Décès à la suite d’un accident de M. Faria, 48 ans, entrepreneur à Kérity.

Jeudi 31 : « Le sixième continent » au cinéma Celtic.

La campagne thonière est terminée.

Bilan mensuel du port : 986 tonnes, dont 588 de sardine et 280 de thon ; 138 000 000 F de chiffre d’affaires.

NOVEMBRE

Début novembre : un câble téléphonique transatlantique reliera la France aux Etats-Unis. Il partira de Penmarc’h. Les travaux de construction des bâtiments de la station devraient débuter rapidement.

Dimanche 3 : tempête de sud-sud-ouest, avec des vents violents. Des rafales de 120 à 130 km/h frappent le Pays bigouden. Le mauvais temps dure jusqu’au jeudi avec une mer très grosse.

Mercredi 6 : début du gouvernement Félix Gaillard, qui succède au gouvernement Bourgès-Maunoury tombé fin septembre.

Dimanche 10 : Stade Charles de Blois 1 – Cormorans 2 (buts de Scuiller et Cossec).

Lundi 11 : « Lions d’Afrique » au cinéma Celtic.

Vendredi 15 : peu avant 23 heures, trompé par l’obscurité, Henri Guyomard, 49 ans, marin du « Maï deut », tombe dans le port de l’île de Sein. Malgré le courage de son camarade Sébastien Cossec qui plonge dans l’eau glaciale pour le ramener et malgré les efforts du médecin de l’île, il ne peut pas être réanimé.

Week-end du 16 : « L’amour d’une mère » de Borghesio, avec Brigitte Fossey, au cinéma Celtic.

Dimanche 17 : Gâs de Saint-Thivisiau 0 – Cormorans 0

Week-end du 23 : « Tu seras un homme mon fils » de George Sidney, avec Tyrone Power et Kim Novak, au cinéma Celtic.

Dimanche 24 : le chalutier « la Chaumière du pêcheur » vient au secours du « Lucienne » de Saint-Nazaire, en panne de moteur à 5 milles d’Armen. Il le prend en remorque jusqu’à Saint-Guénolé.

Le « Déesse de la mer » pêche une balise hydrographique au large des Pierres noires. Cette balise avait disparu depuis les dernières manœuvres de l’OTAN.

« Déesse de la mer » au deuxième plan. Photo Tirages modernes.

Lundi 25 : le remorqueur « Implacable » de Brest intervient pour récupérer l’énorme balise dont le « Déesse de la mer » ne parvient pas à se débarrasser.

Mardi 26 : « la Chaumière du pêcheur » débarque 10,5 t de poissons et langoustines à Concarneau et « Petite Jacqueline » 9,8 t.

Week-end du 30 : « Sissi » d’Ernst Marischka avec Romy Schneider, au cinéma Celtic.

Novembre : au cours d’une cérémonie dans la cour des Invalides, le Commandant de la place de Paris remet à Madame François Péron les insignes de la Légion d’honneur et de la Croix de guerre avec palme, décernés à titre posthume à son mari.

Bilan mensuel du port : 105 tonnes, 18 000 000 F de chiffre d’affaires.

DECEMBRE

Début décembre : dans une lettre adressée au maire, le préfet s’inquiète du déficit de la ligne de chemin de fer Saint-Guénolé – Pont-l’Abbé. Il demande au maire d’inciter les usagers, en particulier les conserveurs, à l’utiliser d’avantage.

Dimanche 1er : Cormorans 1 (but de Jacob) – Stade lesnevien 1

Lundi 2 : le feu se déclare à bord du chalutier « Anémone » au port de Léchiagat. Il n’y a pas de blessés.

Mercredi 4 : le « José et Thierry » débarque 9,4 tonnes de poissons et langoustines à la criée de Concarneau.

Arrivée des premiers froids.

Week-end du 7 : « Sait-on jamais » de Roger Vadim, avec Françoise Arnoul, Christian Marquant et Robert Hossein, au cinéma Celtic.

Dimanche 8 : une violente tempête sévit au large avec des creux de 10 à 12 mètres, le vent atteint 165 km/h près de l’Irlande. Le Finistère n’est pas épargné.

Des plaques de verglas sont signalées en Pays bigouden.

Cormorans 3 – Rostrenen 1.

Lundi 9 : « Entre-nous » débarque 11,2 tonnes de poissons et langoustines à la criée de Concarneau et le « Malvaod » débarque 9 tonnes.

Mardi 10 : la tempête reprend de plus belle.

La plupart des chalutiers de Saint-Guénolé qui vendent à Concarneau renoncent provisoirement à pêcher au nord.

Vendredi 13 : accalmie.

La bouée de Basse Gouac’h a chassé sur ses ancres pendant la tempête et est venue s’échouer sur les rochers de la Joie.

Week-end du 14 : « Je plaide non coupable » d’Edmond T. Gréville, au cinéma Celtic.

Dimanche 15 : c’est à nouveau la tempête.

JA Quimper 4 – Cormorans 4, en coupe de l’Ouest.

Lundi 16 : on apprend que le Secrétaire d’Etat à la Marine marchande a rejeté la demande de concession de parcs à huitres près de l’Ile Chevalier, à la grande satisfaction du maire et des habitants de l’Ile-Tudy.

Vendredi 20 : naufrage sur les rochers de Villers Vras devant Saint-Pierre, du palangrier « Saint-Jacques » du Guilvinec. Il y a deux victimes et un rescapé.

Week-end du 21 : « Les clandestins » au cinéma Celtic.

camille-noel-1957

Noël 1957 à l’école maternelle de Saint-Guénolé. Collection personnelle.

Mardi 24 et mercredi 25 : « La femme aux deux visages » de Raffaello Matarazzo au cinéma Celtic.

Week-end du 28 : « La mousson » de Jean Negulesco, avec Lana Turner et Richard Burton, au cinéma Celtic.

Mardi 31 : « Le congrès des belles-mères » d’Emile Couzinet au cinéma Celtic.

celtic-of-1957-12-31Bal des Cormorans aux salons Kerfriden. Diverses attractions sont prévues. Toutes les heures une montre sera gagnée par tirage au sort. A 2 heures le tirage au sort final aura pour enjeu un vélosolex !

Un jeune marin de Combrit qui se rendait au bal des Cormorans se tue en cyclomoteur en traversant le bourg de Penmarc’h.

Bilan mensuel du port : 129 tonnes, 35 000 000 F de chiffre d’affaires.


Autres évènements, remarques, statistiques…

Très bonne production de maquereau en 1957 avec 2208 tonnes, mais cette pêche est peu rentable et la désaffection se poursuit du côté des plus grosses unités du port. « Marie Pierre » a réussi la meilleure saison avec plus de 80 tonnes ; quatre autres bateaux atteignent ou dépassent les 70 tonnes : « Abbé Garo« , « l’Aiglone« , ‘Aimé Jean Louis » et « Mab Mousse Bihan« .

Les apports de thons ont été exceptionnels en 1957 : 1363 tonnes en tout, c’est une année record. Jusqu’à présent la meilleure année était 1955 avec 854 tonnes.  Non seulement la quantité était là, mais les prix sont restés élevés toute la saison car la demande des conserveries était constante en raison de la pénurie de sardines. Plusieurs bateaux ont pêché plus de 9000 thons dans la saison : « L’Aiglone« , « La Chaumière du pêcheur », « Fils de l’Océan », « Mab Mousse Bihan » et « Youen ».

Les bateaux de Saint-Guénolé ont vendu plus de 750 tonnes de poissons de chalut et de langoustines à Concarneau, soit une cinquantaine de tonnes de plus qu’en 1956. Cette hausse vient surtout de l’augmentation du nombre de chalutiers (14 au lieu de 9) qui fréquentent régulièrement Concarneau. « La Chaumière du pêcheur » est une nouvelle fois en tête des bilans, meilleure moyenne par marée avec 7,1 tonne et meilleur tonnage annuel. « Petite Jacqueline », « Youen », « Touch Coic », « José et Thierry », réalisent également une bonne année.

La flottille de Saint-Guénolé s’enrichit de six unités, dont cinq bateaux neufs, mais dans le même temps elle perd huit bateaux. Au total le nombre de bateaux de plus de 10 tonneaux continue donc à diminuer et passe de 61 à 59. Il faut cependant se méfier d’une analyse purement comptable, car les nouvelles unités sont plus grandes et plus performantes que celles qui partent. Les nouveaux bateaux de 1957 sont « André Léone », « le Capelan »,  » Entre-Nous », « l’Etoile filante », et « Ketty et Micou » auxquels il faut ajouter le « Jos Yan » auparavant exploité à Concarneau. Les huit bateaux qui quittent la flottille sont « Denise » désarmé en novembre, il sera démoli en 1960, « Jeune Michelle » qui ne reprendra plus la mer après son accident du mois de septembre, « Michel Nobletz » désarmé en novembre, « Mireille » vendu au Cameroun en octobre, « Odile et Jeanine » désarmé en novembre, il sera démoli en 1959, « Papillon IV », désarmé en juillet, il sera démoli en 1959, « Pays de France », désarmé en mai, il sera démoli en 1958 et « Revanche de la raison », désarmé en janvier.

Dans la catégorie des bateaux de 3 à 10 tonneaux, l’effondrement se poursuit. Il n’y aucune arrivée, en revanche cinq bateaux cessent leurs activités ou quittent le port. « Anne et Marie-Thérèse » de Jean-Louis Rolland désarme en octobre, « Déesse de la mer » (GV 6334) de Noël Monot  désarme en décembre, il sera démoli en 1958, « Jean et Thomas » de Jean-Louis Nédélec est vendu en décembre à Plougastel Daoulas, « Robert » d’Henri Donnard est désarmé en mars, il sera démoli en 1958 et « Stalingrad »de Noël Monot est vendu à Châteaulin en mai.

port-flor-b5041-av-1951-sd-robert

Le « Robert » au premier plan. Photo Flor n°5041.

Le nombre de bateaux de plus de 3 tonneaux poursuit sa chute à Saint-Guénolé, passant de 72 en 1956 à 65 en 1957.

La conserverie Lebeaupin achète 1000 m² de marais pour s’agrandir et établir un accès par l’arrière de l’usine.

Tournage à Saint-Guénolé de scènes du film « Une Vie » d’Alexandre Astruc avec Maria Schell et Christian Marquant.

Le « Bar des coquillages » ouvre une annexe sur la plage de Pors Carn.

Ailleurs en Pays bigouden :

Faillite de la conserverie Roussel à Kérity (87 salariés). Elle sera reprise

Liquidation de la conserverie Raphalen à Tréguennec (23 salariés)

La bouée de Basse Nevez devant les Etocs est la première bouée lumineuse et sonore.

Création à l’ecole Saint-Gabriel de l’Association pour le développement de la formation des transports routiers (AFT)

Léon Gléhen crée les « Chantiers navals de Pors Moro » à Pont-l’Abbé

Pierre Gléhen fils construit un chantier naval dans l’arrière-port du Guilvinec et vient concurrencer son frère Léon Gléhen.

La minoterie de Pont-l’Abbé crée en 1849 cesse ses activités.

Des criées sont en construction au Guilvinec et à Douarnenez.

Le quartier du Guilvinec compte 4600 inscrits maritimes et 1317 bateaux.

 

(1) Il sera finalement appelé « le Capelan »
Ce contenu a été publié dans 5 : De 1870 à nos jours, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *