1964

JANVIER

Mercredi 1er : les chalutiers sont en relâche.

Samedi 4 : les chalutiers reprennent la mer

Vendredi 10 : un marin du « San Tual » de Loctudy est tué par une pierre d’une tonne ramenée dans son chalut.

Week-end du 11 : « Le géant de Thessalie » peplum de Ricardo Freda au cinéma Celtic.

Samedi 11 : peu après minuit, le chalutier de Loctudy « Bugali ar Mor » fait naufrage après avoir heurté une roche des Etocs nommée Pen Bleiz. Les six hommes sont sauvés par le canot de sauvetage du Guilvinec. Le canot de Saint-Guénolé se rend également sur les lieux.

Baisse des températures.

Lundi 13 : « Anita Conti » vend 10,8 tonnes de poissons et de langoustines à Concarneau.

Mercredi 15 : la période froide se termine.

Week-end du 18 : « La lame nue » de Michael Anderson avec Deborah Kerr et Gary Cooper pour sa dernière apparition à l’écran, au cinéma Celtic.

Lundi 20 : l’épave du « Bugali ar Mor » est traînée jusqu’au port de Kérity par le « Surcouf » et le « Kergadec ».

Le "Kergadec" à Kérity. Carte postale Combier.

Le « Kergadec » à Kérity. Carte postale Combier.

Mardi 21 : le chalutier « la Caline« , en panne complète de moteur, est pris en remorque par « Tante Corentine« .

Week-end du 25 : « Constantin le Grand » au cinéma Celtic.

Mercredi 28 : le « Marie Pierre », patron Yvon Dréau, s’apprête à se lancer dans la campagne du maquereau de dérive.  Ce sera le premier bateau de Saint-Guénolé à le faire pour 1964. La pêche en ce mois de janvier se pratique le long des côtes sud de l’Irlande.

Vendredi 31 : après un mois de janvier plutôt calme et sec, les chalutiers sont confrontés à un temps plus mauvais. Ils choisissent tout de même de rester en pêche.

Bilan du port pour janvier : 173 000 F de chiffre d’affaires, 70 tonnes débarquées avec une présence exceptionnelle de coquilles saint-jacques (4  tonnes) ;  elles ont été pêchées à l’ouest du Cap de la Chèvre. Sans être extraordinaires, ces chiffres sont nettement meilleurs que ceux de 1963, le temps clément en est la cause principale.

FEVRIER

Week-end du 1er : « Saïpan », film de guerre de Phil Karlson, au cinéma Celtic.

Début février : les éleveurs de viande du Sud Finistère mènent plusieurs actions violentes. Ils pénètrent par effraction dans l’abattoir de Pont-l’Abbé et aspergent de pétrole deux carcasses de veaux.

Le « Touch Coic » débarque 11 tonnes de poissons et de langoustines à Douarnenez.

Dimanche 2 : Le « Cap Cavall »  tombe en panne dans le raz de Sein ; après 3 heures d’efforts, le caseyeur « Ann Eal mad » parvient à le remorquer à l’île de Sein. Une réparation provisoire est effectuée sur place, permettant au chalutier de joindre le port de Camaret le lendemain, pour une remise en état du moteur.

Mercredi 5 : après le « Marie Pierre », le « Menez Kerouil » patron Emile Le Pape, s’arme à son tour pour le maquereau.

Week-end du 8 : « La chanson de l’orphelin » de Antonio Del Amo, au cinéma Celtic.

Samedi 8 : une personne est blessée à Kervilon à la suite d’une violente collision entre la voiture d’un médecin et une fourgonette.

Lundi 10 : M. Volant de Loctudy est condamné à un mois de prison ferme pour l’affaire de l’abattoir de Pont-l’Abbé, ce qui entraîne de nouveaux sabotages un peu partout en Bretagne.

Mardi 11 (mardi gras) : « L’esclave de Rome », peplum de Sergio Grieco avec Rossana Podesta, au cinéma Celtic.

Mercredi 12 : pour le mercredi des Cendres, un cortège de carnaval parcourt les rues de Saint-Guénolé jusqu’à la place où est jugé et condamné « Bidul Paolig ». Débute alors un bal masqué pour petits et grands salle Kerfriden.

En soirée, toujours organisé par la Caisse des écoles un autre bal masqué a lieu dans la même salle, animé par Mario Vinetti et son ensemble.

Jeudi 13 : tous les chalutiers sont en relâche à Kinsale ou à Milford Haven, sauf deux qui font route terre au ralenti.

Décès à Crozon d’Auguste Labouret. Ce maître-verrier de réputation internationale avait réalisé dix ans auparavant les vitraux de l’église de Saint-Guénolé.

Vendredi 14 : les chalutiers sont toujours à Milford Haven, en revanche ceux qui se trouvaient à Kinsale ont pu sortir.

Week-end du 15 : « Le shérif aux mains rouges » de Joseph M. Newman, au cinéma Celtic.

Mardi 18 : les chalutiers sont « en pêche mauvais temps »

Jeudi 20 : après un répit de quelques heures, les chalutiers sont à nouveau « en pêche mauvais temps » ou « à la cape »

Vendredi 21 : alors qu’il faisait route Kinsale, « l’Etoile d’or » de Kérity perd deux de ses marins : Louis Le Gars et Amédée Stéphan. Ce dernier est récupéré à bord, mais trop tard : les tentatives de réanimation ne parviennent pas à le ramener à la vie.

Presque toute la flottille se retrouve en relâche à Kinsale ou à Milford Haven, seuls les quatre ou cinq chalutiers qui étaient dans les parages des îles Aran restent en pêche.

Paysage des îles Aran. Photographie de J. Finke.

Paysage des îles Aran. Photographie de J. Finke.

Week-end du 22 : « Les chevaliers du démon », film d’aventure anglais de Robert S. Baker et Monty Berman, au cinéma Celtic

Lundi 24 : les chalutiers sont tous en relâche à Kinsale ou Milford Haven à part ceux qui pêchent aux îles Aran. Le « Cap Cavall » est en mouillage à Tresco.

Le "Cap Cavall"

Mardi 25 : la plupart des chalutiers restent en relâche.

A 22 ans, le boxeur américain Cassius Clay bat le tenant du titre mondial des lourds Sonny Liston, au septième round, par KO. Il décroche son premier titre de champion du monde.

Cassius Clay (Muhammad Ali)

Cassius Clay (Muhammad Ali), photographie Ira Rosenberg

Mercredi 26 : un avis de tempête est signalé : les quelques chalutiers qui étaient en pêche sont retournés en relâche.

Samedi 29 à 7h30, plus d’une semaine après le drame, arrivée au port de « l’Etoile d’or ».

Triste mois de février pour les chalutiers, qui  sont toujours bloqués à Kinsale et Milford Haven (pour la plupart depuis 8 jours) ; en revanche à Saint-Guénolé, février a été plutôt sec, doux et ensoleillé.

Week-end du 29 : « Les trois sergents », western de John Sturgess avec Dean Martin, Frank Sinatra, Sammy Davis Jr et Peter Lawford,  au cinéma Celtic

Février voit aussi le début de la construction du mur de défense de Pen ar Beg. Les travaux estimés à 130 000 F sont confiés à l’entreprise Péron de Penmarc’h.

Bilan du port : bon mois pour Saint-Guénolé avec 111 tonnes débarquées et un chiffre d’affaire de 185 000 F.

MARS

Dimanche 1er : les chalutiers peuvent enfin sortir des ports anglais et irlandais après plus d’une semaine d’immobilisation.

Enterrement à Kérity d’Amédée Stéphan, un des deux marins décédés de « l’Etoile d’or » le 21 février.

Mardi 3 : temps froid

Vendredi 6 : après « l’Etoile filante », «La Sardane » est le quatrième bateau à s’armer pour le maquereau de dérive. Le poisson s’est rapproché, les marées durent de trois à quatre jours.

L'Etoile filante

L’Etoile filante

Week-end du 7 : « Une grosse tête » de Claude de Givray, avec Eddie Constantine, au cinéma Celtic

Samedi 7 : service funèbre à Kérity pour Louis Le Gars, marin de « l’Etoile d’or » disparu le 21 février.

Dimanche 8 : vent glacial à Saint-Guénolé.

Mardi 10 : Saint-Guénolé se réveille sous la neige, les toits des maisons et le pont des bateaux sont recouverts d’une petite couche blanche. Elle va fondre dans la journée.

Mercredi 11 : mévente du maquereau ; les marchés bretons sont encombrés par de fortes importations.

C’est la fin de l’épisode de froid, il aura duré du 3 au 10.

Les chalutiers sont signalés « en pêche, mauvais temps ».

Week-end du 14 : « Le shérif de ces dames » de Gordon Douglas, avec Elvis Presley, au cinéma Celtic.

Dimanche 15 : réunion du Conseil municipal. Plusieurs projets sont à l’ordre du jour : un hospice-maison de retraite intercommunal à Plomeur, la construction d’une route reliant Poulbriel au Viben et un projet du Commissariat à l’Energie Atomique, concernant l’immersion au large du Finistère sud de déchets radioactifs du site nucléaire du Tricastin à Pierrelatte . Ce dernier projet suscite la réprobation de l’assemblée municipale.

Lundi 16 : petite tempête lors de la grande marée.

Mardi 17 : Le « Marie-Pierre » perd un marin au large d’Ouessant : Lucien Biger, 43 ans, de Saint-Guénolé. Plusieurs maquereautiers dont « La Sardane » sillonnent le secteur pendant plusieurs heures pour le retrouver, mais leurs recherches restent vaines.

Mercredi 18 : la flottille est signalée « en pêche, mauvais temps » ou « à la cape » ou « route Kinsale ».

Jeudi 19 : le sud-Finistère est touché par de nombreuses inondations.

Week-end du 21 : « D’où viens-tu Johnny » de Noël Howard, avec Johnny Hallyday et Sylvie Vartan, au cinéma Celtic.

Mardi 24 : l’organisation coopérative « Marée bretonne » obtient le droit d’acheter du poisson à Saint-Guénolé et Loctudy. Les mareyeurs indépendants qui s’y étaient fortement opposés l’année dernière ont cette fois choisi la voie de la conciliation.

Mercredi 25 : les chalutiers sont « en pêche, mauvais temps ».

Jeudi 26 : la nouvelle poste de Pont-l’Abbé, place de la République, est en voie d’achèvement.

Week-end du 28 : « Tir au flanc 62 » comédie de François Truffaut et Claude de Givray au cinéma Celtic

Lundi 30 : à Pont-l’Abbé, les Cormorans surclassent l’équipe du Guilvinec en finale du tournoi de Pâques.

Ce mois de mars a été sombre et pluvieux.

Le  quartier maritime du Guilvinec prend l’initiative d’interdire la commercialisation des langoustines de moins de 8 cm. La taille minimum est déjà fixée depuis quelques mois à 11,5 cm pour les hauturiers.

Bilan de la criée : mars a été un mauvais mois pour les chalutiers côtiers. Heureusement qu’en fin de mois on a pêché beaucoup de maquereaux à proximité des côtes. Le tonnage débarqué : 216 t est le plus important depuis 1961 (107 t en 63) ; le chiffre d’affaire global se monte à 249 000 F, soit nettement plus qu’en 1963, qui fut il est vrai très médiocre en raison du froid (160 000 F).

AVRIL

Week-end du 4 : « Un drôle de paroissien » de Jean-Pierre Mocky, avec Bourvil, Jean Poiret et Francis Blanche au cinéma Celtic

Dimanche 5 : baisse des températures, quelques flocons de neige sur le sud-Finistère

Mercredi 8 : le temps est enfin printanier à Saint-Guénolé

Vendredi 10 : deux bateaux débarquent chacun plus de 10 tonnes de poissons et langoustines à Concarneau : « Fiancé des mers » 10,5 t. et « Marie Suzanne » 10,3 t.

Week-end du 11 : « Agent secret SZ », film d’espionnage de Lewis Gilbert, au cinéma Celtic

Dimanche 12 : après-midi bal masqué de l’Amicale laïque pour les enfants, salle Kerfriden et le soir bal masqué pour les adultes avec l’orchestre de D’Gérari D’Jo.

Championnat de Promotion d’Honneur : les Cormorans remportent le derby au Guilvinec par 2 buts à 1 (buts de Guichaoua et de Gest)

Lundi 13 : « Racleur d’océan » débarque à son tour 10,1 tonnes à Concarneau.

Mardi 14 : lancement du « Bibelot » au chantier des Charpentiers réunis de Saint-Guénolé. C’est un chalutier-thonier de 17,50 m. équipé d’un moteur Baudouin de 300 cv, le premier de ce type à Saint-Guénolé. Il sera commandé par Eugène Savina qui était jusqu’alors à la barre de  » La Chaumière du pêcheur ». Ce dernier aura désormais pour patron Arthur Boënnec.

Le "Bibelot"

Le « Bibelot »

Semaine du 13 au 18 : devant la baisse importante des captures de maquereau, le « Marie Pierre » et « l’Etoile filante » renoncent à cette pêche et s’arment au chalut. « La Sardane » et le « Menez Kerouil » persistent à la pêche au maquereau de dérive.

Week-end du 18 : « Aux frontières des Indes », film d’aventure de J. Lee Thompson avec Lauren Bacall, au cinéma Celtic.

Mardi 21 : sorti le samedi 18, le « Marie Pierre » signale qu’il est en panne d’embrayage au large des côtes d’Irlande.

Mercredi 22 : Léopold Fontaine, marin du « Touch Coic » de Désiré Durand  est enlevé par une lame.

Le « Marie Pierre » est pris en remorque par le chalutier guilviniste « Bouton d’or ».

Le « N’holl zent » débarque 11,4 tonnes de poisson et langoustines à Concarneau.

Week-end du 25 : « Jusqu’au bout du monde » de François Villiers avec Pierre Mondy, au cinéma Celtic

Samedi 25 : lancement du « Nid de rêve » au chantier des Charpentiers associés de Léchiagat. Ce chalutier-thonier de 17,50 m. sera commandé par Claude Tanniou de Kérity.

Le nouveau lotissement de Kerouil commence à s’esquisser : le terrassement des rues vient de commencer.

Dimanche 26 : championnat du Finistère UFOLEP d’athlétisme au stade de Penmarc’h.

Les Cormorans terminent le championnat de Promotion d’Honneur par un match nul 1 à 1 à Pontivy. Ils se classent 3ème, derrière l’US Fouesnant et l’US Quimperlé et montent en Division d’honneur régionale.

Mercredi 29 : le maquereau qui avait quitté les côtes bigoudènes depuis le début du mois a été repéré sur le plateau de Rochebonne par deux bateaux de Kérity. Plusieurs bateaux de Saint-Guénolé décident d’aller à sa recherche : « la Sardane » et « la Fauvette » partent parmi les premiers.

Le mois d’avril a été doux.

Bilan mensuel du port : 263 t. (324 t. en 1963) dont 211 t. de maquereau. Chiffre d’affaire de 251 000 F (396 000 F en 63)

MAI

Vendredi 1er et week-end du 2 : « Fantasia mexicaine », film d’Alazraki avec Maria Felix, au cinéma Celtic

Lundi 4 : les neuf premiers maquereautiers sont rentrés de Rochebonne avec une pêche correcte : 30 tonnes au total.

Mercredi 6 et jeudi 7 (Ascension) : « Les lanciers noirs », film d »aventure de Giacomo Gentilomo, au cinéma Celtic

Jeudi 7 : le belge Frans Brands de l’équipe Flandria Roméo remporte le 32ème grand prix cycliste de Plonéour Lanvern

Week-end du 9 : « Visa pour Hong Kong », film d’aventure de Lewis Gilbert avec Orson Welles et Curd Jürgens, au cinéma Celtic

Lundi 11 : le « Ketty et Micou » débarque 14,4 tonnes de poissons et langoustines à Concarneau.

Mercredi 13 : lancement au chantier Hénaff du Guilvinec du « Ravageur » pour Claude Guénolé (patron et armateur) et Daniel Podeur (mécanicien et armateur). C’est un chalutier-thonier de 18m, équipé d’un moteur Baudouin de 300 cv.

Jeudi 14 : le « Stéfen Couz », en panne, a été pris en remorque par le « Nymphe de la Mer ». Les deux chalutiers font route Tresco aux Iles Scilly.

Tresco 1

Vue de Tresco

Vendredi 15 : Après Douarnenez et Audierne, Saint-Guénolé connait à son tour des problèmes de mévente du maquereau : le « Menez Kerouil » qui en avait pêché 5 tonnes parvient à vendre seulement 2 tonnes aux conserveries. Il est contraint de ressortir pour jeter les 3 tonnes restantes à la mer.

Week-end du 16 : « L’homme qui en savait trop » d’Alfred Hitchcock avec James Stewart et Doris Day au cinéma Celtic.

Samedi 16 : il n’y aura plus de viande de bœuf dans les boucheries du Pays bigouden. Réunis à Plomeur, les bouchers ont décidé de boycotter les achats de bœuf pour protester contre l’instauration d’une nouvelle taxe.

Lundi 18 : débuts de la campagne sardinière : « En avant », « Pen ar Beg » et « Belle Bretagne » sont allés rejoindre les ports vendéens.

Week-end du 23 : « Opération Amsterdam », film d’aventure de Michael McCarthy au cinéma Celtic.

Samedi 23 : Pierre Guéguen, ancien patron du « Per Wegen », responsable de la coopérative dans les années trente, reçoit la médaille de chevalier du mérite maritime.

Dimanche 24 : le conseil municipal va créer un court de tennis à Penmarc’h. Il décide par ailleurs d’installer le chauffage central à l’école de Saint-Guénolé.

Lundi 25 : le maquereau se vend toujours aussi mal dans les ports cornouaillais. Réunis à Douarnenez, les patrons décident en majorité de désarmer. Ceux qui choisissent de continuer vont s’entendre pour échelonner leurs départs, de manière à ne pas encombrer les marchés.

Mardi 26 : la grève des bouchers bigoudens s’étend aux cantons voisins.

Mercredi 27 : lancement au chantier Loussouarn de Léchiagat du « Mousse Bihan Couz » pour Joseph Bariou. C’est un chalutier-thonier de 16,80 m et 49 tonneaux. Le moteur est un Baudouin de 160 cv, installé par l’atelier Priol, l’appareillage électrique a été réalisé par Le Goff.

Décès à New Delhi de Jawaharlal Nehru, premier ministre de l’Inde depuis son indépendance.

Jawaharlal Nehru

Jawaharlal Nehru

Week-end du 30 :  » Goliath contre les Géants  » péplum de Guido Malatesta, au cinéma Celtic

Mai, fin : « l’Aldebaran » de Loctudy et d’autres chalutiers bigoudens débarquent au port du Guilvinec des barils toxiques, possiblement radioactifs. On soupçonne des navires anglais de les avoir immergés à 50-60 milles dans le suroît de Penmarc’h. Les marins protestent car ces barils endommagent les chaluts et par dessus tout ils s’inquiètent de leur contenu.

l'Aldebaran (coll. personnelle)

« l’Aldebaran ». Photo Jeanne Postollec (collection personnelle)

La société Madimpex de Paris rachète l’usine Rio de Saint-Guénolé.

Le mois de mai a été sec, beau et chaud.

Bilan mensuel du port : 185 t. . Chiffre d’affaire de 187 000 F.

JUIN

Lundi 1er : une cérémonie suivie par une foule nombreuse a lieu au monument des fusillés de Poulguen : elle commémore le vingtième anniversaire de l’exécution de 36 résistants.

Les bouchers bigoudens lèvent leur mouvement de grève.

Mercredi 3 juin : visite pastorale et confirmation à Saint-Guénolé.

Vendredi 5 en soirée : le « Martine André » de Lesconil s’échoue à la Pointe de Gâvres, il n’y a pas de victimes. Ce chalutier avait été construit à Saint-Guénolé en 1959.

Week-end du 6 : « Salvatore Giuliano » de Francesco Rosi au cinéma Celtic

Dimanche 7 : le corps de Louis Le Gars, marin de « l’Etoile d’or », disparu en février au large de Kinsale, a été retrouvé. Il sera inhumé en Irlande.

Mercredi 10 : parution dans Ouest France d’un article intitulé : « Quel vent, en 1964, souffle sur Saint-Guénolé-Penmarc’h ? Celui de la prospérité et de la modernité ». Le port vient en effet de réaliser un effort important de rajeunissement et d’accroissement de sa flotte hauturière : 5 nouveaux bateaux sont arrivés depuis janvier, certains se situent à la pointe du progrès : le « Bibelot » avec ses cales réfrigérées et surtout le « Kreis ar Pin ».

Jeudi 11 : les déchets débarqués fin mai ne sont pas radioactifs selon les experts réunis à la Préfecture du Finistère.

Vendredi 12 : l’hypothèse de barils radioactifs est en partie relancée par le Ministère des Armées qui saisit les fûts et les entrepose dans un lieu tenu secret.

Orage violent en soirée.

Week-end du 13 : « L’assassin est dans l’annuaire » de Léo Joannon, avec Fernandel et Edith Scob, au cinéma Celtic.

Dimanche 14 : Fête des thoniers et de la flottille à l’occasion du futur départ des thoniers. Il y aura 47 thoniers à Saint-Guénolé cette année, plus 8 à Kérity.

Le concours de coinchée organisé à cette occasion est remporté par la paire Le Rhun – Le Pemp et le concours de galoche par Loussouarn – Coïc.

Un bal est donné en soirée dans les salons Kerfriden, au cours duquel une nouvelle reine des Cormorans est élue : Annie Larnicol du groupe Korollerien an Aod.

A Bologne en Italie, Christiane Stéphan de Penmarc’h devient championne d’Europe de tir à la fosse olympique.

Mardi 16 : un expert britannique se déplace au Guilvinec ; il affirme que les barils contiennent un pesticide du type « mort aux rats ». Il y en aurait 3000 en tout.

Le « N’holl zent » a appareillé en soirée, c’est le premier thonier à quitter le port.

N'holl zent, OF 1964 06

Le « N’holl zent », Photo Ouest France, juin 1964

Jeudi 18 : la sardine est remontée de Vendée vers les côtes sud de la Bretagne. Mais on n’en trouve toujours pas le long du rivage bigouden.

Week-end du 20 : « Les fuyards de Zahrain », film d’aventure de Ronald Neame avec Yul Brynner, au cinéma Celtic.

Dimanche 21 : Fête des trois amicales laïques de Penmarc’h. Des concerts sont donnés le matin par la Lyre de Pont-de-Buis. L’après-midi, les élèves se rassemblent sur la place du marché de Kérity et se rendent au stade en défilé pour présenter leur traditionnel lendit. Par ailleurs, au stade a lieu une grande kermesse animée par la Lyre de Pont-de-Buis.

Mardi 23 : le prix du kilo de germon pour les conserveries est porté à 3,06 F, soit 6 centimes d’augmentation par rapport à 1963.

Week-end du 27 : « Le soldat récalcitrant », comédie de Hat Walker avec Jerry Lewis et Dean Martin, au cinéma Celtic.

Dimanche 28 : promenade en car organisée par l’Amicale laïque de Saint-Guénolé sur la Côte de Granit rose, avec déjeuner à Trébeurden. Le dîner a lieu sur le chemin du retour à Châteauneuf-du-Faou.

Lundi 29 et mardi 30 : les thoniers sont signalés « en pêche mauvais temps » ou « à la cape ».

A partir de mi-mai, le cinéma Celtic a entamé sa saison estivale en présentant un second film en dehors du week-end : ainsi on a pu voir en semaine « 2ème bureau contre terroristes » de Jean Stelli et « La vengeance du destin ».

Le mois de juin a été ensoleillé et chaud

Bilan mensuel du port : 83 t. . Chiffre d’affaire de 108 000 F.

JUILLET

Mercredi 1er : les  thoniers sont toujours signalés « en pêche mauvais temps » ou « à la cape ».

Création de l’Armement guilviniste, société présidée par Jules Furic.

Vendredi 3 : les thoniers sont à nouveau en pêche.

Juillet commence sous le soleil en Pays bigouden.

Week-end du 4 : « Les 55 jours de Pékin » de Nicholas Ray, avec Charlton Heston et Ava Gardner, au cinéma Celtic.

Samedi 4 : bénédiction du « Ravageur ».

Mercredi 8 : après une accalmie de quelques jours, les thoniers retrouvent le mauvais temps.

Jeudi 9 : le « Didier Danièle » a dû rentrer prématurément après 11 jours de mer : il ramène 370 thons et 25 bonites.

Week-end du 11 : « Le pigeon qui sauva Rome » de Melvil Shavelson, avec Charlton Heston et Elsa Martinelli, au cinéma Celtic.

Dimanche 12 : ouverture du 5ème salon de peinture du Guilvinec. Parmi les artistes exposés on trouve Picasso.

Tôt ce matin, le thonier « La Volga » de Kérity est découvert en partie submergé près de Locarec : on ne voit plus que les mats et les tangons. Il a pris de la gite à marée basse et s’est couché sur une ancre, celle-ci lui a crevé la coque. Les pompiers doivent intervenir pour le vider. Après colmatage, il est ramené en fin de journée au port de Kérity par « l’Enfant des houles », « l’Amzer zo » et le « Gavroche ». Les dégâts sont importants.

Tour de France : duel implacable dans l’ascension du Puy-de-Dôme entre Anquetil et Poulidor.

Mardi 14 : les cérémonies de la Fête nationale commencent par un dépôt de gerbe au monument aux morts de Penmarc’h. Suivent de nombreuses réjouissances à Saint-Guénolé : concours de coinchée, course de yoles à la rame dans le port, courses de yoles à la godille, natation, course aux canards, concours de galoche, courses à pied, relais dans les rues de Saint-Guénolé, course à l’œuf à la cuillère, concours de mangeurs de ficelles, course en sac, concours de remplissage de bouteilles, tir à la corde et gavotte d’honneur en clôture à 20 heures.

Jacques Anquetil remporte son cinquième Tour de France devançant Raymond Poulidor de 55 secondes.

Les premières sardines, peu nombreuses, ont été pêchées en baie d’Audierne par le « Belle Bretagne » et « En Avant ». Ce n’est  pas suffisant pour faire revenir les autres sardiniers toujours basés à Quiberon, Etel ou Lorient.

Jeudi 16 : le beau temps s’installe à nouveau

Vendredi 17 : un grave accident de la circulation a lieu à Kervilon : un petit garçon est grièvement blessé.

Week-end du 18 : « Les tontons flingueurs » de Georges Lautner, avec Lino Ventura, Bernard Blier, Francis Blanche… au cinéma Celtic.

Samedi 18 : ouverture du 2ème salon de peinture de Saint-Guénolé, avec cette année un hommage à Lucien Simon. Un prix est remis à cette occasion à deux jeunes peintres : Jean-Maxime Relange et Pascal Girardot. De nombreux peintres renommés participent à cette exposition, comme Bazaine, Brayer, Planson, Rohner…

Dimanche 19 : un épisode très nuageux interrompt la série de belles journées de juillet.

Lundi 20 : La sardine demeure très rare en baie d’Audierne.

Les thoniers reviennent de leur première campagne avec de belles pêches, des chiffres records sont annoncés pour les jours à venir.

Mardi 21 : retour du beau temps.

Mercredi 22 : avec 3300 thons, le « Touch Coic » bat le record du port, détenu jusqu’alors par « Ar Woaleden » avec 3000 thons.

Le "Touch Coic"

Le « Touch Coic »

Jeudi 23 : le record du « Touch Coic » n’a tenu qu’une journée : le « Gloria Maris » débarque 3500 thons. Le patron Lucien Lucas détenait déjà ce record avec son ancien bateau « Ar Woaleden ». Les 3000 thons sont également atteints par un autre bateau : le « Fiancé des mers ».

Vendredi 24 : le « Nymphe de la mer » débarque 3200 thons

Week-end du 25 : « James Bond 007 contre Docteur No » de Terence Young, avec Sean Connery et Ursula Andress, au cinéma Celtic.

Lundi 27 : on apprend que le footballeur international Robert Herbin, qui a de la famille à Kérity, est en vacances dans la commune.

Le « Gars de la pointe » débarque 3300 thons.

Mardi 28 : une petite maison de Saint-Guénolé est entièrement détruite par le feu.

Autres films projetés en semaine au cinéma Celtic : « Les Blouses blanches » de Phil Karlson avec Ben Gazzara, « Certains l’aiment chaud » de Billy Wilder avec Marilyn Monroë, Tony Curtis et Jack Lemmon,  « Line » de Nils Reinhardt Christensen, « Mondo Cane », film documentaire italien, « Mademoiselle stop » de Jacqueline Audry, « Jusqu’à plus soif » de Maurice Labro, « Boccace 70 », film italien à sketches et  « Les livreurs » de Jean Girault avec Darry Cowl et Francis Blanche.

Le mois de juillet a été très ensoleillé.

Bilan du port : 512 tonnes dont seulement 21 tonnes de sardines ; chiffre d’affaires de 1 527 000 F.

AOUT

Week-end du 1er : « Le mercenaire » film d’aventure de Baccio Bandini et Etienne Périer avec Steward Granger, au cinéma Celtic.

Mardi 4 : le chalutier le « Capelan » de Saint-Guénolé perd un marin en baie de Douarnenez : Yves Le Pape.

Sans titre

« Le Capelan ». Carte postale Jack (détail)

Mercredi 5 : Le « N’holl zent » débarque 3000 thons.

L’équipe de Saint-Guénolé remporte le traditionnel tournoi de volley de Pors Carn en battant Loctudy en finale.

Jeudi 6 : la grosse sardine est présente en baie d’Audierne en ce début de mois.

Vendredi 7 : un garçon de 13 ans se noie à la plage du Ster, son embarcation pneumatique s’était dégonflée.

Week-end du 8 : « Les révoltés du Bounty » de Lewis Milestone avec Marlon Brando, au cinéma Celtic

Dimanche 9 : Festival des Cormorans : 300 sonneurs et danseurs défilent le matin dans les rues de la commune. Une messe bretonne a lieu à Saint-Nonna. L’après-midi, alors que le beau temps s’est installé,  un spectacle folklorique est donné au stade ; puis à 19 heures c’est le « triomphe des sonneurs » dans les rues de Saint-Guénolé. Les festivités se terminent par un bal en soirée dans les Salons Kerfriden.

Les premiers résultats de la deuxième campagne de thon laissent prévoir un recul par rapport au premier voyage.

Lundi 10 : le temps froid s’installe.

La sardine déserte la baie.

Week-end du 15 : «L’idole d’Acapulco » de Richard Thorpe avec Elvis Presley et Ursula Andress, au cinéma Celtic

Samedi 15 : après une semaine fraîche, le pardon de la Joie est célébré sous un soleil éclatant.

Lundi 17 : fort vent d’ouest

Mardi 18 : le vent continue à souffler avec des pointes de 80 à 100 km/h

Les thoniers, tout comme les chalutiers sont « en pêche mauvais temps ».

Le « Kreis ar Pin » connait des soucis, il est pris en remorque par le chalutier guilviniste « Lanvern ».

Mercredi 19 : Les thoniers sont à nouveau en pêche.

Jeudi 20 : journée glaciale sur toute la Bretagne : 5,8° à Rennes !

Week-end du 21 : « La grande évasion » de John Sturges avec Steve McQueen, au cinéma Celtic

Vendredi 21 : les thoniers sont confrontés à une nouvelle dépression ; ils sont pour la plupart « en pêche mauvais temps », certains sont « à la cape ».

Mardi 25 : il n’y a toujours pas de sardines en baie d’Audierne, mais on en trouve à présent aux Glénan.

Retour du grand beau temps.

Week-end du 29 : « La cuisine au beurre » de Gilles Grangier avec Fernandel et Bourvil, au cinéma Celtic

Lundi 31 : les thoniers sont signalés «en pêche mauvais temps » ou « à la cape ».

Au concours du Syndicat d’élevage organisé à Plomeur, Alexandre Le Moal de Saint-Guénolé remporte le premier prix dans la catégorie « poulinière suitée » avec sa jument Ninas.

Films projetés en semaine au cinéma Celtic : « Simplet » avec Fernandel le 3, « Château en Suède » de Roger Vadim le 11, « Le couteau dans la plaie » d’Anatole Litvak le 12, « Le monte-charge » de Marcel Bluwal le 24, « Un singe en hiver » d’Henri Verneuil avec Jean Gabin et Jean-Paul Belmondo le 26.

Bilan du port : 560 tonnes débarquées pour un chiffre d’affaire de 1 603 000 F (en 1963 443 t pour 1 202 000 F). Parmi ces 560 tonnes on trouve surtout du thon : 464 tonnes et peu de sardine : 51 tonnes seulement.

Il y a encore 44 thoniers en mer pour la troisième marée.

SEPTEMBRE

Vendredi 4 : un incendie se déclenche dans le poste arrière du thonier « Cap Cavall », provoqué par le déclenchement inopiné d’une fusée de détresse. Le feu est rapidement maîtrisé et les dégâts peu importants.

Week-end du 5 : « L’enfer est pour les héros », film de guerre de Don Siegel avec Steve McQueen et James Coburn, au cinéma Celtic

Samedi 5 : le « Ravageur » débarque 3000 thons.

Le "Ravageur"

« Le Ravageur »

Week-end du 12 : « La ruée vers l’Ouest », western d’Antony Mann avec Glenn Ford et Maria Schell, au cinéma Celtic

Samedi 12 : tournage au port d’un épisode du feuilleton télévisé « Les survivants » sous la direction de Dominique Génée, d’après Boileau et Narcejac. Les acteurs principaux sont Frédéric de Pasquale, Catherine Diamant et un familier du Pays bigouden : Bernard Lajarrige. Le canot de sauvetage et un hélicoptère sont mis à contribution.

Dimanche 13 : la Coupe challenge de pétanque de Pors Carn est remportée par la triplette Roger Le Calvez, Edmond Kervévan, Roger Donnard. A cette occasion il est annoncé qu’une société de pétanque, affiliée à la Fédération nationale, vient d’être créée à Penmarc’h.

Lundi 14 : le « Kruguen » atteint à son tour la barre des 3000 thons.

Mardi 15 : avec 3150 thons vendus, le « Gloria Maris » dépasse pour la deuxième fois cet été les 3000 thons.

Au large, les thoniers sont « en pêche mauvais temps »

Les 13 sardiniers de Saint-Guénolé ont débarqué 12 tonnes de sardines pêchées en baie d’Audierne ; elles sont malheureusement toujours d’un gros moule et se vendent donc moins bien.

Mercredi 16 : mauvais temps, sardiniers et côtiers restent au port. Les thoniers sont toujours « en pêche mauvais temps », les chalutiers sont « à la cape » ou se dirigent vers les ports de relâche.

Jeudi 18 : début du mouvement national de grève du lait.

Week-end du 19 : « Le gorille a mordu l’archevêque », de Maurice Labro avec Roger Hanin, au cinéma Celtic.

Mardi 22 : en soirée le « Touch Coic » arrive à proximité du « Kareck hir » du Guilvinec, en panne de moteur depuis la veille. Il le prend aussitôt en remorque.

Mercredi 23 : les conditions météo se sont aggravées, le vent souffle en rafales à 130 km/h et il y a des creux de 10 mètres. Un violent paquet de mer couche le « Karreck hir » sur babord et casse la remorque. Les deux chalutiers doivent mettre à la cape l’un derrière l’autre pendant un moment, puis, au prix de grosses difficultés, le « Touch Coic » parvient à reprendre le « Karreck hir » en remorque.

Jeudi 24 : les thoniers et les chalutiers sont « en pêche mauvais temps » ou « à la cape »

Le « Touch Coic » et le « Karreck hir » font toujours route terre au ralenti.

Vendredi 25 : les thoniers sont à nouveau en pêche, mais les chalutiers ont préféré s’abriter à Kinsale.

En soirée, le « Touch Coic » et le « Karreck hir » arrivent enfin au Guilvinec, après avoir cassé les câbles de remorque à trois reprises.

Week-end du 26 : « Fabrique d’officiers SS » de Frank Wisbar, au cinéma Celtic.

Dimanche 27 : repas des anciens à l’hôtel Lanthony.

Lundi 28 : inauguration à Pluguffan d’une ligne régulière Quimper- Paris assurée par un avion « Nord 262 » de la compagnie Air Inter.

Un "Nord 262"

Un « Nord 262 »

Lors des Fêtes de la Tréminou, un match de gala oppose les professionnels du Stade rennais et du RC Lens.

Mercredi 30 : Les thoniers écourtent leur dernier voyage et rentrent avec des pêches plutôt faibles (entre 200 et 1000 thons). Il ne reste plus que sept thoniers en mer.

Films diffusés en semaine au cinéma Celtic : « Virginie » de Jean Boyer et  « Divorce à l’italienne » de Pietro Germi.

Le mois de septembre a été ensoleillé.

Bilan du port : chiffre d’affaire record avec 1 936 000 francs. Le précédent record datait d’août 1962 avec 1 910 000 francs. 754 tonnes ont été débarquées, dont 485 t de thon et 221 t de sardine.

OCTOBRE

Jeudi 1er : l’Armement guilviniste est scindé en deux, c’est la naissance de l’Armement bigouden, dirigé par Alexis Le Bouter.

Week-end du 3 : « La porteuse de pain » de Maurice Cloche, avec Suzanne Flon, Philippe Noiret et Jean Rochefort, au cinéma Celtic

Dimanche 4 : en championnat de Division régionale d’honneur, les Cormorans sont tenus en échec sur leur terrain, lors du derby qui les oppose à l’US Pont-l’Abbé (0-0)

Mercredi 7 : rafales de 70 km/h à Penmarc’h vers 10 heures du matin. Les chalutiers sont « en pêche mauvais temps » ou « à la cape » ; « RAS mauvais temps » pour les trois derniers thoniers : « Fiancé des mers », « Marie-Suzanne » et « Tante Corentine ». Les côtiers restent au port.

Jeudi 8 : rafales de 100 km/h à Penmarc’h dans la nuit du 7 au 8, puis dans la journée du 8. Les trois thoniers sont « à la cape », les chalutiers sont également « à la cape » ou en relâche à Newlyn.

Vendredi 9 : la tempête forcit encore et touche violemment le Pays bigouden, avec des rafales de 125 km/h à Penmarc’h. Les chalutiers sont en relâche à Newlyn, Milford Haven ou Kinsale. Loin de tout abri, le « Fiancé des mers » et le « Marie-Suzanne » sont à la cape, « Tante Corentine » fait route terre au ralenti.

Fiancé des mers

Le « Fiancé des mers »

Week-end du 10 : « Le roi des chevaux sauvages », western de R.G. Springsteen, au cinéma Celtic

Samedi 10 : fin de la grève du lait dans le Finistère.

Début des Jeux olympiques de Tokyo.

Cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques

Cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques

Dimanche 11 : la plupart des chalutiers sont encore en relâche

Lundi 12 : les chalutiers sont à nouveau en pêche.

Mardi 13 : le Docteur Grollet est élu président du Syndicat d’initiative de Penmarc’h.

Le dernier thonier « Marie-Suzanne » est à la vente avec 850 thons. Avec 1428 tonnes de thon pêchées en 1964 (753 t en 1963), Saint-Guénolé se classe au 6ème rang des ports thoniers français.

« En avant » débarque 9 tonnes de sardines et 1 tonne de maquereaux.

Mercredi 14 : Nikita Khrouchtchev, chef du gouvernement soviétique est limogé. Léonid Brejnev lui succède à la tête du Parti communiste d’Union Soviétique.

Léonid Brejnev

Léonid Brejnev

Jeudi 15 : retour du mauvais temps : les côtiers restent au port.

Week-end du 17 : « Le rossignol des montagnes » de Antonio Del Amo avec Joselito au cinéma Celtic

Dimanche 18 : 3ème tour de la Coupe de France de football : les Cormorans battent la JA de Pont-l’Abbé 3-1 (buts de Pochet, Gest et Nédelec).

Lundi 19 : « La Gazelle » débarque 9 tonnes de sardines à Saint-Guénolé.

« Enfant de Bretagne » prend en remorque le chalutier guilviniste « Perle de Bretagne », ils font route Douarnenez.

Un arrêté fixe la taille de la langoustine à 10 cm pour toutes les captures effectuées au sud du 48e parallèle. Elle était fixée à 8 cm auparavant.

Mercredi 21 : le « Per Wegen » de Saint-Guénolé débarque à son tour 10 tonnes de sardines à Douarnenez. Les pêches des derniers jours sont bonnes en tonnage, mais la sardine est très grosse et se vend mal.

Le "Per Wegen"

Le « Per Wegen »

Temps glacial.

Jeudi 22 : A 11h, une fillette de 3 ans est tuée rue Michel-Le Gars après avoir été percutée par une voiture.

Vendredi 23 : les chalutiers sont « en pêche mauvais temps » ou « à la cape ».

Week-end du 24 : « Le mercenaire » de Baccio Bandini et Etienne Périer avec Stewart Granger, au cinéma Celtic

Dimanche 24 : fin des  Jeux olympiques de Tokyo, la France remporte enfin une médaille d’or lors de l’ultime épreuve, grâce au cavalier Pierre Jonquères d’Oriola, vainqueur du saut d’obstacles.

Jeudi 28 : les 15 derniers sardiniers de Saint-Guénolé obtiennent encore de bons résultats en tonnage.

Week-end du 30 : « Sorcier de Rio Grande », western de Charles Marquis Warren avec Charlton Heston et Jack Palance, au cinéma Celtic.

Fin octobre : le « Kreis ar Pin » débarque 10,7 tonnes de poissons et langoustines à Douarnenez.

Octobre a été frais et pluvieux.

Bilan mensuel du port : 225 tonnes débarquées dont 180 tonnes de thon ; valeur totale : 353 000 F (en octobre 1963 : 515 t., 625 000 F). La sardine, trop grosse, rapporte peu et le chalutage côtier reste médiocre.

NOVEMBRE

Début novembre : « Maryse Odile » vend 10,6 tonnes de poissons et langoustines à Douarnenez.

Dimanche 1er : journée de Toussaint ensoleillée.

Mardi 3  : le démocrate Lyndon Johnson est élu président des États-Unis avec 61,1 % des voix . Son adversaire, le républicain Barry Goldwater avec seulement 38,5 % des voix, subit l’échec le plus cuisant de l’histoire de la présidentielle américaine.

Lyndon Johnson

Lyndon Johnson

Mercredi 4 : inauguration de l’hôtel des postes de Pont-l’Abbé, place de la République.

Grève de 24 heures des marins-pêcheurs à l’appel de la CGT. Ils s’élèvent contre la gestion de l’économie de la pêche par l’Union douanière, contre l’interprétation britannique de l’accord des 12 milles sur les zones de pêche et ils demandent la suppression de la taxe sur les carburants.

Vendredi 6 : exercice de la Marine nationale à Penmarc’h : sept hélicoptères Sikorski HSS1 se posent près de la chapelle de la Joie.

Week-end du 7 : « Les contrebandiers de Moonfleet » de Fritz Lang ,avec Stewart Granger, au cinéma Celtic.

Le chalutier concarnois « Mascaret » s’échoue sur la Basse rouge des Glénan, les huit marins sont sauvés.

Dimanche 8 : au Conseil municipal, le marché de voirie du lotissement communal de Saint-Guénolé avec l’entreprise Le Pape de Plomelin est approuvé. Il est également décidé de mettre en enquête d’utilité publique les routes de Kost ar Loc’h à la Torche et de Kervédal à Pors Dibord.

Lundi 9 : le « Kreis ar Pin », en panne de moteur, est pris en remorque par le « Suzette et Monique ».

Mercredi 11 : « En avant » seul sardinier encore en activité en cette fin de saison, ramène 3,3 tonnes de sardines, qu’il vend à un prix intéressant.

Vendredi 13 : les chalutiers sont « en pêche mauvais temps » ou « en relâche ».

Week-end du 14 : « Quand la Marabunta gronde » de Byron Haskin, avec Eleanor Parker et Charlton Heston, au cinéma Celtic.

Dimanche 15 : les chalutiers sont désormais presque tous en relâche.

Lundi 16 et mardi 17 : le « Maryse Odile » est « à la cape », tous les autres chalutiers sont en relâche.

Mercredi 18 : amélioration en mer d’Irlande, les chalutiers sont à nouveau en pêche.

Jeudi 19 : « En avant » réalise encore une bonne vente en débarquant 5,5 t de sardines, cette fois à Douarnenez.  Cette réussite incite le « Belle Bretagne » à réarmer pour la sardine.

Temps très doux.

Vendredi 20 : le syndicat CFDT des marins de Saint-Guénolé proteste contre les pêcheurs sous-marins qui concurrencent les ligneurs et détruisent la ressource.

Les cours de la sardine, bien qu’en légère baisse, restent excellents. « En avant » débarque 7,5 tonnes à Douarnenez. D’autres bateaux de Saint-Guénolé décident de réarmer pour la sardine : « Jean-Pierre Yvon », « Paotred Jean Matelot » et « La Gazelle ».

Le "Jean-Pierre Yvon", carte postale Combier

Le « Jean-Pierre Yvon » (GV7569), carte postale Combier

Week-end du 21 : « Les rôdeurs de la plaine », western de Don Siegel avec Elvis Presley, au cinéma Celtic.

Lundi 23 : « Jean-Pierre Yvon » pêche 11 tonnes de sardines.

Mercredi 25 : « Jean-Pierre Yvon » réalise à nouveau une très belle pêche en baie de Douarnenez : 3 tonnes de petits maquereaux, 1 tonne de maquereaux plus gros et une tonne de sardine. Si le cours de la sardine a fléchi, celui du maquereau est élevé. La vente est excellente.

Vers 20 heures, le chalutier « Va-en-Paix » du Guilvinec talonne à l’entrée du port de Saint-Guénolé. Il sombre dans la passe, rendant celle-ci impraticable.

Va-en-paix

Le « Va-en-paix »

Jeudi 26 : le bateau de sauvetage, avec l’aide de « La Gazelle » et du « Mab Mouss Bihen » essayent en vain de dégager le « Va-en-Paix ». Ils parviennent seulement à le mettre dans le sens de la passe ce qui permet aux bateaux de petit gabarit de rentrer et sortir du port. Si la situation n’évolue pas rapidement, il est envisagé de le faire sauter.

Un canot se renverse à l’entré de la passe, Joseph Nignon, le patron du « Chérubin » et Louis Nignon, se portent à son secours et parviennent à sauver son occupant au péril de leurs vies.

Mer très grosse, vent à 100 km/h.

Vendredi 27 : annonce du décès à 59 ans de Pierre Guéguen, dit Per Wegen, ancien patron pêcheur et président du conseil d’administration de la coopérative maritime de Saint-Guénolé.

Il y a désormais dix sardiniers de Saint-Guénolé à la vente à Douarnenez.

A Concarneau, le « Bibelot » vend 10,3 tonnes de poissons et de langoustines.

Week-end du 28 : « L’enlèvement des Sabines » au cinéma Celtic.

Dimanche 29 : les efforts conjugués du bateau de sauvetage, du « Mab Mouss Bihen » et de « La Gazelle » avec deux plongeurs et les pompiers de Penmarc’h et de Pont-l’Abbé permettent enfin de sortir le « Va-en-Paix » de sa fâcheuse posture.

Les chalutiers sont « à la cape » ou « en relâche ».

Le mois de novembre aura été sec et doux dans l’ensemble.

Bilan du port en novembre : 63 tonnes dont 34 tonnes de sardines. Chiffre d’affaires : 117 000 F

DECEMBRE

Jeudi 3 : baisse des températures à Saint-Guénolé ; en mer d’Irlande les chalutiers sont confrontés au mauvais temps, plusieurs d’entre eux sont à la cape.

Vendredi 4 : il reste encore quelques sardiniers de Saint-Guénolé en activité dans la baie de Douarnenez.

Alors qu’il est de plus en plus question de construire une criée pour les hauturiers à Saint-Guénolé, un article défavorable au projet paraît dans Ouest France. Il est intitulé : « Saint-Guénolé-Penmarc’h port de vente ? Tout compte fait ce serait peut-être bien une erreur ». L’auteur se demande si les chalutiers du port, habitués aux criées de Concarneau et de Douarnenez, vont jouer le jeu. Il doute aussi du fait que la criée puisse attirer suffisamment de mareyeurs pour être attractive.

Week-end du 6 : « L’empire de la nuit » de Pierre Grimblat, avec Eddie Constantine, au cinéma Celtic.

Dimanche 7 : vent fort sur la pointe du Finistère. Au nord, les chalutiers ne sont pas épargnés, ils sont « à la cape » ou font route vers les ports britanniques ou irlandais.

Lundi 8 : les chalutiers sont à Milford Haven, Newlyn, Kinsale ou Waterford, sauf le « Bibelot » et le « N’holl zent » qui font route sud.

Mardi 9 : le « Bibelot » et le « N’holl zent » ont dû s’abriter aux Scilly. Tous les chalutiers sont en relâche. Les côtiers sont restés au port et les derniers sardiniers désarment. Avec 370 tonnes  débarquées cette année, Saint-Guénolé est le onzième port sardinier français.

Mercredi 10 : André Quéméneur, un jeune marin de 18 ans embarqué sur le « Touch Coic »,  tombe à la mer et disparaît, alors que le chalutier sortait de nuit du port de Newlyn.

Réception de travaux à l’école de Saint-Guénolé : elle est désormais équipée de chauffage central.

Week-end du 12 : « Les Commancheros », western de Michael Curtiz, avec John Wayne et Stuart Whitman, au cinéma Celtic.

Dimanche 13 : mauvais temps généralisé. Au nord les chalutiers sont presque tous en relâche, au sud le coquillier « Menez Kerouil » fait route Le Croisic.

 Lundi 14 : accalmie ; si plusieurs chalutiers sont déjà en pêche, certains sont encore à Milford Haven.

Mercredi 16 : temps froid, c’est la première attaque de l’hiver.

Jeudi 17 : intervention d’une délégation de pêcheurs bigoudens à la réunion du bureau du Comité central des pêches à Paris. Elle demande l’abrogation de l’arrêté fixant à 10 cm la taille marchande de la langoustine.

Réception des travaux du mur de défense de Pen ar Beg. Réalisé par l’entreprise Péron, il mesure 171 m.

Vendredi 18 : la coque du « Va-en-Paix », qui s’était échoué dans le port en novembre, a été sommairement colmatée par des charpentiers. Il pourra être remorqué sous la grue, pour qu’on puisse enlever tout ce qui est récupérable, en particulier le moteur.

Week-end du 19 : « Le voyage à Biarritz » de Gilles Grangier, avec Fernandel et Arletty, au cinéma Celtic.

Du dimanche 20 au mardi 22 : les chalutiers sont à nouveau « en pêche mauvais temps ».

Week-end du 25 : « Le comte de Monte-Cristo » de Claude Autant-Lara, avec Louis Jourdan, au cinéma Celtic.

Mardi 27 : accalmie au nord, les chalutiers sont en pêche.

Mercredi 28 : baisse sensible des températures.

Jeudi 29 :  temps glacial

Vendredi 30 : les quelques chalutiers qui ne sont pas rentrés pour les fêtes doivent regagner les ports britanniques en raison du mauvais temps. Ils font route Newlyn ou Milford Haven.

Newlyn

Newlyn

Samedi 31 : redoux brutal

Le mois de décembre a été très sombre, mais plutôt sec.

Bilan du port en décembre : seulement 25 tonnes débarquées (seuls les côtiers étaient actifs, et encore pas tous les jours en raison du mauvais temps et des fêtes). 99 000F de chiffre d’affaires (58 t. et 142 000 F en 1963).


Penmarc’h a enregistré 127 naissances (dont 122 à Pont-l’Abbé), 42 mariages et 116 décès en 1964.

132 permis de construire ont été déposés à Penmarc’h en 1964, le record de 1956 est battu !

Le bilan annuel du port est exceptionnel : 6 801 000 F (record du port). Le tonnage : 3043 tonnes est cependant légèrement inférieur au tonnage record de 1963 (3220 t).

Le chiffre d’affaires est en grande partie tiré vers le haut par le thon. 1425 tonnes ont été débarquées en 1964, contre 750 en 1963. Le « Gloria Maris » s’est fait particulièrement remarquer en établissant le nouveau record du port : 3500 thons en une marée. Il réalise aussi la meilleure saison avec un total de 8500 thons. Trois autres bateaux dépassent les 8000 : « Yves Ollivier« , « Scoubidou » et « Koroller ar Mor« .

Le chalutage côtier en revanche a poursuivi sa chute et les pêches au maquereau (609 t.) et à la sardine (506 t.) sont globalement restées décevantes.

En 1964 les chalutiers de Saint-Guénolé ont commencé à pêcher la langoustine dans les chenaux étroits du sud Irlande, au large du phare de Minehead, de Kinsale, Cork et Baltimore. Les conditions de travail sont très dures, mais les résultats s’avèrent satisfaisants et la proximité des ports irlandais permet de s’abriter en cas de mauvais temps. Ils vendent leur pêches à Concarneau et à Douarnenez. On peut estimer à plus de 3400 tonnes cette production vendue à l’extérieur. La meilleure marée de l’année est à mettre à l’actif du « Ketty et Micou », avec 14,4 tonnes. Les meilleures moyennes annuelles sont  réalisées par « N’holl Zent » avec 8,1 t, « Maryse Odile » 7,9 t, « Fiancé des mers » 6,8 t, « Ketty et Micou » et « Touch Coic » 6,7 t. En tonnage annuel c’est « Germain Philippe » qui réussit la meilleure année avec plus de 120 tonnes.

Deux bateaux cessent leur activité en 1964 : le « Marthe et Jacky » en février et le « Mab Mousse Bihan » en novembre. Ces arrêts sont largement compensés par l’arrivée de six bateaux neufs : « Bibelot« , « Kreis ar Pin« , « Mousse Bihan Couz », « Nid de rêve« , « le Ravageur » et « Yvonne Marcel« . Le nombre de bateaux de plus de 10 tonneaux atteint le chiffre record de 78.

Deux bateaux neufs arrivent au port dans la catégorie des 3 à 10 tonneaux : « Bambino » pour Sébastien Séven et « Jean-Luc et Philippe » pour Edouard Nédélec, auxquels il faut ajouter « Loute III » qui reprend du service. Ils sont 11 en tout. On atteint donc le chiffre de 89 unités au total, ce qui représente là aussi un record.

« Bambino » (GV 8121). Carte postale Jack.

 

Ce contenu a été publié dans 5 : De 1870 à nos jours, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *