1962

JANVIER

Dimanche 7 : la tempête et la grande marée occasionnent un mini raz de marée au port de Saint-Guénolé dans la nuit du dimanche au lundi.

Mardi 9 : naufrage du « Michel et Manu » de Douarnenez dans le chenal de Portsall. Il y a 10 victimes.

Jeudi 11 : vers 4h30 les habitants de Saint-Guénolé sont réveillés par des rafales de vent de 130 km/h accompagnées de bourrasques de pluie et de grêle. Un peu après 6 heures l’ouragan atteint même 143 km/h !

Deux bateaux font naufrage : le « Moros » de Concarneau et le « Matelot » de Lorient. Il y a 25 victimes en tout.

Vendredi 12 : deuxième tempête avec à nouveau des vents à 145 km/h à Penmarc’h.

Week-end du 13 : « La princesse de Clèves » de Jean Delannoy, avec Jean Marais et Marina Vlady, au Celtic.

Dimanche 14 : Cormorans 0 – Fleur de Genêt de Bannalec 0.

Mi-janvier : l’examen du permis de conduire, qui jusqu’alors avait lieu à Quimper, se déroule désormais à Pont-l’Abbé.

Mardi 16 : tempête de suroît avec des rafales de 95 km/h à Penmarc’h. Les hauturiers se réfugient à Kinsale ou à Milford Haven pour la plupart.

Week-end du 20 : « Les tuniques écarlates », western de Cecil B. De Mille, avec Gary Cooper, au Celtic.

Lundi 22 : nouvelle tempête dans la nuit du dimanche au lundi. Les rafales atteignent 148 km/h à Penmarc’h, la mer est démontée (creux de 8 à 9 m.).

Week-end du 27 : « Un taxi pour Tobrouk », film de guerre de Denys de La Patellière, avec Charles Aznavour et Lino Ventura, au cinéma Celtic.

Bilan mensuel du port : 85 tonnes, 173 000 NF de chiffre d’affaires. Les côtiers ne sont sortis qu’une douzaine de fois en raison du mauvais temps.

 FEVRIER

 Week-end du 3 : « Les fugitifs » de Marco de Gastyne, au Celtic.

 Samedi 3 : départ du premier voyage transatlantique du « France ».

 Dimanche 4 : un marginal de Saint-Guénolé surnommé « Cadet » commet une agression à coups de couteau et de hache. Sa victime trouve néanmoins la force d’aller chercher du secours.

Mardi 6 : lancement de « La Sardane » aux Charpentiers réunis.

« La Sardane » en chantier, quelques semaines avant son lancement. Le Télégramme 7/11/1961.

Mercredi 7 : salle comble pour la veillée populaire de la JOC au Celtic. Conférence sur les problèmes des jeunes travailleurs, chants, danses et histoires drôles.

Jeudi 8 : tempête dans la nuit du mercredi au jeudi.

Manifestation anti OAS à Paris : 8 manifestants sont tués au métro Charonne.

 Week-end du 10 : « Dunkerque », film de guerre de Leslie Norman, au Celtic.

 Mardi 13 : nouvelle tempête dans la nuit du lundi au mardi avec des rafales de 108 km/h à Penmarc’h. A Loctudy, le quartier de Kergall est inondé. Trois bateaux du port doivent se réfugier en rade de Brest : « Maï Deut« , « Pen ar Beg » et « Déesse de la Mer« . Le « Paotred Pen Du » a son bastingage arraché par un paquet de mer sur une longueur de 7m.

Mercredi 14 : le « Marie Pierre » qui était en relâche à Milford Haven, heurte accidentellement un chalutier belge en voulant sortir du port.

Week-end du 17 : « Le petit monde de Suzie Wong » de Richard Quine, avec William Holden et Nancy Kwan, au Celtic.

Mardi 20 : le « Men Hir » connaît un gros problème alors qu’il pêche dans le secteur des îles Aran : son chalut s’emmêle autour de l’hélice. Il doit faire appel au bateau de sauvetage de Galway bay qui le remorque jusqu’au port de Kilronan.

Vendredi 23 : le chalutier « La Moqueuse » de Loctudy talonne à l’entrée du port, il est remorqué par le canot de sauvetage.

Vent glacial.

Week-end du 24 : « Les canailles » de Maurice Labro, avec Marina Vlady et Robert Hossein,au Celtic.

« Notre idole » et « La Volga » de Kérity, font un essai de chalut pélagique en bœuf, en baie d’Audierne. C’est la première fois que ce type de pêche est pratiqué en Bretagne.

 Mardi 27 : averses de neige ;  les côtiers sont au port depuis le 23.

Mercredi 28 : le sort s’acharne sur le « Men Hir » qui talonne violemment au voisinage des îles Blasket, il parvient heureusement à gagner le port de Dingle.

Février : le chemin qui mène du quartier de la Tour carrée à Mesguen est bitumé, ce sera la future Rue Molière.

Février : deux bateaux de Saint-Guénolé se préparent pour la campagne du maquereau : « Catherine » et « La Sardane ». C’est la première fois depuis 1959 que des bateaux du port retournent pratiquer cette pêche.

Février : deux autres bateaux de Saint-Guénolé partent pêcher le sonneur à la palangre flottante : le « Menez Kerouil » et le « Paotred Pen Du« .

Bilan mensuel du port : 83 tonnes, 148 000 NF de chiffre d’affaires.

MARS

Jeudi 1er : premier jour pour la pêche au maquereau. Quelques chalutiers s’y sont mis dont le « Paotred Jean Matelot » et le « Mab Mousse bihan ».

Vendredi 2 : le « Catherine » talonne en sortant du port de l’île de Sein où il avait relâché pendant la nuit. Victime d’une petite voie d’eau il est pris en remorque par « la Sardane ». Il est réparé dans la journée au chantier Tanguy et peut reprendre la mer le lendemain.

Samedi 3 : obsèques de Pierre-Vincent Baltez, 92 ans, doyen de Saint-Guénolé, auteur de nombreux sauvetages en mer à bord du « Maman Poydenot ».

Week-end du 3 : « Les amours d’Hercule », péplum de Carlo Ludovico Bragaglia, avec Jayne Mansfield et Mickey Hargitay, au Celtic.

Mercredi 7 : violente tempête de sud-est et grande marée. Les dégâts sont nombreux en Pays Bigouden : à Lesconil, à Kérity, à l’Ile-Tudy où l’église est inondée, à Loctudy ou 17 ha de terres sont sous les eaux à Kervilsic et Kergall.

A Saint-Guénolé, « La Gazelle » s’échoue sur la cale du canot de sauvetage.

Le chalutier côtier « Ar Paod Tin » de Saint-Guénolé, victime d’une voie d’eau en pleine tempête, fait naufrage au sud de Sein. L’équipage est sauvé par le canot de sauvetage de l’île et des chalutiers de Saint-Guénolé, dont le « Ketty et Micou ».

Le Grand bal des Gras de Saint-Guénolé a lieu au Salon Kerfriden

Jeudi 8 : le « Menez Veil » de Loctudy rentre au port après avoir été fortement malmené par la tempête.

Alors que « Les Cinq frères Ademo »  était en pêche au sud de l’Irlande, un violent paquet de mer défonce sa lisse sur 3 mètres à tribord et 1 mètre à babord ; les vitres de sa passerelle volent en éclat.

Week-end du 10 : « Le fils de Lagardère » de Fernando Cerchio, au Celtic.

Vendredi 16 : grève des marins du quartier du Guilvinec. Ils protestent contre la majoration des taux de cotisation de la Caisse générale de prévoyance.

Week-end du 17 : « L’odyssée du sous-marin Nerka » de Robert Wise, avec Clark Gable et Burt Lancaster, au Celtic.

Dimanche 18 : signature des Accords d’Evian qui mettent fin à la Guerre d’Algérie. Les appelés de Saint-Guénolé vont bientôt pouvoir rentrer au pays.

La délégation algérienne à Evian.

Le « Catherine » est victime d’une voie d’eau à l’ouest d’Ar-Men. Il peut gagner l’île de Sein, accompagné du canot de sauvetage de l’île et d’autres bateaux.

Mardi 20 : le « Menez Kerouil » heurte une épave flottante près de Basse-Nevez et fait une voie d’eau. Il parvient de justesse à rentrer au port de Saint-Guénolé.

Week-end du 24 : « La vengeance aux deux visages » de Marlon Brando, avec Marlon Brando et Karl Malden, au Celtic.

Mardi 27 : trompé par une brume épaisse, le « Tante Maria » fait naufrage à une quarantaine de mètres des falaises de Porstarz à Primelin. Il y a cinq victimes : Pierre Jolivet, Corentin le Pape (le mécanicien), François Sinou (le patron), Joseph Stéphan et Sébastien Stéphan. Deux marins parviennent à gagner la rivage : Louis Talbot et son fils Yves.

« La mort, plus qu’on ne le dit, est un constituant essentiel des ports de pêche. Elle est là, tapie dans le silence, qui rode autour des malamoks et des chalutiers. Avec elle s’ébroue son cortège maudit de veuves et d’orphelins. L’écho des agonies de milliers de péris en mer fonde l’histoire de nos ports et nous rappelle cette évidence essentielle : la pêche est violence, et la mort, cruauté suprême, s’y vit au quotidien ». Jean-Michel Le Boulanger  in « Mémoires de la ville » n°31

« Tante Maria », Photo Pouillot (détail). Coll. Patrick Plouhinec.

Week-end du 31 : « La bataille de Marathon », péplum de Jacques Tourneur, Mario Bava et Bruno Vailati, avec Steve Reeves et Mylène Demongeot.

Samedi 31 : deux bateaux partent pêcher le maquereau au chalut pélagique en bœuf : le  « Cénacle » et le « Mab Mouss bihan », c’est la première expérience de ce type à Saint-Guénolé.

Fin mars : inauguration de la nouvelle usine Chacun au Guilvinec.

Mars : formation d’un cercle folklorique et d’un bagad à Pont-l’Abbé.

Mars : le sardinier concarnois « Petit Pascal » est le premier bateau finistérien équipé d’un power-block (poulie à entrainement hydraulique pour le relevage des filets).

Mars : quelques hauturiers de Saint-Guénolé commencent à vendre leur pêche à Douarnenez.

Bilan du port : 162 tonnes dont 96 t. de maquereau, chiffre d’affaires de 205 000 F. La pêche au maquereau qui avait pourtant bien débuté a finalement été décevante, contrairement au mois de mars 1961 qui fut exceptionnel.

Le temps en mars a été froid, avec du vent d’est dominant.

AVRIL

Début avril : le « Men Hir », qui avait été accidenté en Irlande, a repris la mer après avoir été réparé sur le slipway de Concarneau. Il a fallu changer l’étrave et la moitié de la quille.

Dimanche 1er : Alain Mimoun, champion olympique du marathon en 1956, participe au 13ème tour de la ville à Pont-l’Abbé.

Le Conseil municipal procède à de nouvelles dénominations de rues. Plusieurs concernent Saint-Guénolé : Rue des Coopératives, Rue Racine, Rue du Stouic, Venelle Marcel-Sembat, Venelle Louis-Jouvet, Impasse Kerouil, Rue Molière, Venelle Commandant-Charcot, Rue Danielle-Casanova, Rue du Silinou, Rue des Primevères, Route de Kervilon, Route de Pors-Carn.

Mercredi 4 : dans la nuit du mercredi au jeudi, une tempête de noroît liée à la marée d’équinoxe occasionne de nombreux dégâts sur le littoral. Les rafales atteignent 126 km/h à Penmarc’h.

Vendredi 6 : arrivée du nouveau recteur de Saint-Guénolé, en provenance de l’île de Sein : l’abbé Alfred Caudan. Il succède à Pierre Cariou.

Week-end du 7 : « La dernière torpille » de Joseph Pevney, avec Glenn Ford, au Celtic.

Samedi 7 : les côtiers ne sont pas sortis de la semaine en raison du mauvais temps.

Dimanche 8 : l’Amicale laïque organise un bal costumé au Salon Kerfriden pour les enfants des écoles publiques. Un autre bal a lieu en soirée pour les adultes.

Référendum sur le projet de loi pour la mise en oeuvre des Accords d’Evian. La commune de Penmarc’h vote massivement Oui, comme l’ensemble du pays (91%) : inscrits 5511, votants 3878, Oui 3625, Non 57.

Lundi 9 : les chalutiers hauturiers et côtiers, immobilisés au port depuis une semaine par la tempête, ont repris la mer.

Week-end du 14 : « C’est arrivé à Naples » de Melville Shavelson, avec Sophia Loren, Clark Gable et Vittorio de Sica, au Celtic.

Samedi 14 : le maquereau reste rare, l’expérience de chalutage en bœuf est provisoirement abandonnée à Saint-Guénolé.

Dimanche 15 : naufrage dans la nuit du 15 au 16 du « Kador », langoustier de Camaret. Il y a 12 victimes.

Mercredi 18 : « Catherine » et  « La Sardane » abandonnent la pêche au maquereau.

« Catherine ». Photo Artaud (Gaby)

 Week-end du 21 : « Alamo » de John Wayne, avec John Wayne et Richard Widmark, au Celtic.

Samedi 21 : début du rapatriement des Français d’Algérie, il concernera pratiquement 1 million de personnes.

Lundi 23 (lundi de Pâques) : « Tarzan le Magnifique » de Robert Day, avec Gordon Scott, au Celtic.

les Cormorans remportent le tournoi de Pâques à Pont-l’Abbé.

Week-end du 28 : « Les Sept mercenaires », western de John Sturges, au Celtic.

Avril a été froid et sec.

Bilan mensuel du port : 110 tonnes ; 210 000 NF de chiffre d’affaires

MAI

Mardi 1er : « Bouche cousue » de Jean Boyer, avec Darry Cowl, au Celtic.

Vendredi 4 : 12 bateaux de Saint-Guénolé viennent de s’armer pour la campagne sardinière. Ils s’apprêtent à partir vers les côtes de Vendée où la sardine devrait faire son apparition. Six autres armeront un peu plus tard, soit 18 bateaux en tout, deux de moins qu’en 1961.

« Les marins de l’Orgueilleux » de Henry Hathaway, avec Richard Widmark à l’Abri du marin.

 Week-end du 5 : « Dans les griffes des Borgia » de Giuseppe Maria Scotese, au Celtic.

Mercredi 9 : réception des travaux de l’école de Kérity.

Week-end du 12 : « La bataille de l’eau lourde » de Jean Dréville, au Celtic.

Week-end du 19 : « Salomon et la Reine de Saba » de King Vidor, avec Yul Brynner et Gina Lollobrigida, au Celtic

Samedi 19 : lancement du « Gars de la Pointe » aux chantiers Glehen du Guilvinec.

On est sans nouvelles du « Forban« . Vendredi soir il faisait route vers Jones Bank avec « La Chaumière du pêcheur« , quand il a dû affronter  des vents atteignant 50 noeuds dans le noroît d’Ouessant. La dernière liaison radio entre les deux navires a eu lieu vendredi à 20 heures. Une nouvelle liaison était prévue à 6 heures, elle n’a pas eu lieu.

Le « Forban », photo Jack (détail), collection Bernard Bouguéon.

Mardi 22 : les recherches entreprises par un avion de Lann-Bihoué et par les chalutiers de Saint-Guénolé n’ont pas permis de retrouver le « Forban« .

Mercredi 23 : nouvel échec pour les recherches aériennes du « Forban« .

Jeudi 24 : la sardine s’est rapprochée, elle est en baie de Concarneau. Le « Rien sans peine » de Kérity est le premier à la découvrir.

Vendredi 25 : un nouvel avion part de Lann-Bihoué à la recherche du « Forban« , mais sans résultats.

Début d’une période de temps hivernal en France (jusqu’au 6 juin).

Week-end du 26 : « La Fayette » de Jean Dréville, avec Michel Le Royer et Pascale Audret, au Celtic

Mercredi 30 et jeudi 31 (Ascension) : « Le Voyage en ballon » d’Albert Lamorisse au Celtic (certaines scènes ont été tournées en Pays Bigouden).

Mercredi 30 : le « Yacht-Bihen » de Douarnenez découvre le canot annexe du « Forban » à 30 milles au noroît d’Ouessant.

Après une nouvelle journée de recherche par un Neptune de Lann Bihoué, les opérations de recherches du « Forban » sont officiellement terminées, il est déclaré perdu corps et biens.. Il y a huit disparus : Lucien Auffret (mécanicien), Michel Auffret (fils du précédent, mousse), Théodore Gourlaouen, Joseph Guénolé, Noël Monot, Abel le Pape, René Pichon (patron), Isidore Rioual.

Isidore Garo du Guilvinec se noie en tombant du côtier « Rêve de mousse »

Mai : création d’une Association des amis de la chapelle de Languidou.

Bilan mensuel du port : 54 tonnes ; 98 000 NF de chiffre d’affaires

JUIN

Début juin : les sardiniers pêchent à partir des ports morbihannais.

Vendredi 1er : vents de 70 km/h, creux de 4 mètres.

La Préfecture déclare que les futs repêchés il y a quelques jours au large de Penmarc’h ne sont pas radioactifs.

Week-end du 2 : « Douze heures d’horloge » de Geza von Radvanyi, avec Lino Ventura, au Celtic.

Samedi 2 : Fête des écoles publiques de Penmarc’h. A Saint-Guénolé, la fête commence à 13h30 par un défilé des enfants dans les rues principales, à partir de l’école des garçons. Puis tous les élèves prennent le car devant chez Priol. Il les conduit jusqu’au stade pour participer à un gigantesque lendit.

La classe de CM2 de Pierre le Signor, en tenue pour le lendit. Photo Parue dans Mouez Penmarc’h.

Lundi 4 : Madame Gabrielle Julien, née Kerrest en 1894 à l’Ile-Tudy, dentellière, se voit remettre le diplôme de Meilleure ouvrière de France.

Mercredi 6 : premières chaleurs (24° à Bénodet).

Week-end du 9 : « La ballade du soldat » de Grigori Tchoukhraï, au Celtic.

Samedi 9 : à 10h service solennel présidé par Mgr Fauvel pour les disparus du « Forban » à l’église de Saint-Guénolé. La foule est énorme : une partie de l’assistance doit suivre la cérémonie à l’extérieur.

Lundi 11 : la Fête des thoniers est annulée en raison des deuils qui touchent la population.

Mercredi 13 : le beau temps continue (25° à Bénodet).

Jeudi 14 : décès de M. Ehanno (il s’était installé comme photographe avec Pouillot à Pont-l’Abbé en 1931).

Premier arrivage de sardines à Saint-Guénolé : 3 bateaux débarquent au port : « La Gazelle », « Try-Men » et « Reine des flots ». Le début de campagne est abondant, mais il y a des problèmes de mévente, en particulier à Concarneau.

Week-end du 16 : « Sous dix drapeaux » de Duilio Coletti, avec Charles Laughton et Mylène Demongeot, au Celtic.

Dimanche 17 : soleil toujours estival

Au Chili, l’équipe du Brésil remporte la Coupe du monde de football.

Mercredi 20 : départ des deux premiers thoniers : « la Chaumière du pêcheur » et « Fils de l’océan ». Ils seront 42 cette année.

« La Chaumière du pêcheur », photo Cassan n°107 (détail).

Week-end du 23 : « Violence au Kansas », western de Melvin Franck, au Celtic.

Samedi 23 : la sardine fait son apparition en baie d’Audierne.

Mercredi 27 : « Le mystère des deux océans » de Konstantin Pipinachvili, au Celtic.

Jeudi 28 : début d’une période de temps très frais (du 28 juin au 5 juillet).

Week-end du 31 : « Maria fille de la forêt » de Luis Trenker, au Celtic.

Bilan mensuel du port : 89 tonnes dont 45 t. de sardines ; 170 000 NF de chiffre d’affaires.

 JUILLET

Début juillet : les 22 sardiniers de Saint-Guénolé poursuivent leur campagne en baie de Concarneau, avec de bons résultats.

Dimanche 1er : élection de la Reine de Penmarc’h à l’occasion du pardon de Penmarc’h dit « pardon gouer ».

Week-end du 7 : « Sans tambour ni trompette » d’Helmut Käutner, avec Jean Richard et Dany Carel, au Celtic.

Lundi 9 : le chalutier « Kruguen » perd un de ses marins, André Peoch, 24 ans, alors qu’il pêchait sur le banc de Small.

Week-end du 14 : « Les magiciennes » de Serge Friedman au Celtic.

Dimanche 15 : Jacques Anquetil gagne son 3ème tour de France

Ouverture du 3ème salon de peinture du Guilvinec

Mi-juillet : la première campagne de thon a été excellente en tonnage et en valeur. Les pêches débarquées varient de 1800 à 3275 thons. Cinq bateaux ont franchi le cap des 3000 thons : « Gabrielle Maryvonne » 3275, « Yves Ollivier » 3250, « Magicien » 3150, « Marie-Suzanne » 3050 et « Scoubidou » 3000.

« Magicien », photo Jack n°506.

Lundi 16 : les premiers réfugiés d’Algérie arrivent à Quimper.

Mardi 17 : à Lorient, blocage et perturbation par les dockers du débarquement d’un cargo congélateur « l’Alizé » et de deux sardiniers congélateurs le « Danguy » et le « Balbayard » chargés de sardines congelées. « L’Alizé » se dirige alors vers La Trinité-sur-Mer où il espère débarquer sa pêche, mais il y est accueilli par 130 pinasses venues du Morbihan et du Finistère. Sa cargaison est détruite. Les pêcheurs se rendent ensuite à Lorient où ils vident les frigos qui contenaient les sardines congelées débarquées par le « Danguy » et le « Balbayard ».

Jeudi 19 : lancement du chalutier thonier « Nymphe de la mer » aux Charpentiers associés de Léchiagat, pour l’armement Jean-Louis Stephan de Saint-Guénolé.

Samedi 21 : victime d’un problème de gouvernail, le « Ketty et Micou » heurte la tourelle de la « Basse du chenal » en sortant de Concarneau. Les dégâts sont minimes.

Week-end du 21 : « Aimez-vous Brahms ? » d’Anatole Litvak, avec Ingrid Bergman, ANthony Perkins et Yves Montant, au Celtic.

Week-end du 28 : « Le Grand Sam », western d’Henry Hathaway, Avec John Wayne et Capucine, au Celtic

Fin juillet : un cargo congélateur, le « Safi » est empêché de  débarquer sa cargaison de sardines congelées à Lorient, il est contraint de repartir au Maroc.

Le mois de juillet a été beau, ce qui a favorisé la pêche.

Bilan mensuel du port : 501 tonnes dont 456 t de thon ; 1 494 000 NF de chiffre d’affaires.

Films diffusés en semaine au Celtic : « Tendre et violente Elisabeth » de Henri Decoin, avec Lucile Saint-Simon et Christian Marquand ; « L’ambitieuse » de Yves Allégret, avec André Parisy et Richard Basehart ;

AOUT

Vendredi 3 : le chalutier japonais « Kuroshi-Maru » débarque à Nantes 200t de thons pêchés au large de Dakar. Une dizaine de camions les transportent vers une usine de Saint-Guénolé. L’opération déclenche la mauvaise humeur des marins.

Week-end du 4 : « Don Camillo Monseigneur » de Carmine Gallone, avec Fernandel et Gino Cervi, au Celtic.

 Samedi 4 : le tournoi de volley de Pors-Carn est remporté par l’équipe de Saint-Guénolé qui bat Audierne en finale. L’équipe est composée de Jacques Blouet, Camille Donnard, Michel Monteil, Philippe de Rechniewski, Camille et Jean-Yves Rohou.

Nuit du lundi 6 au mardi 7 : violente tempête sur le nord-ouest, orages, fortes pluies.

Week-end du 11 : « Diamants sur canapé » de Blake Edwards, avec Audrey Hepburn et George Peppard, au Celtic.

Dimanche 12 : la Fête des Cormorans rassemble 400 danseurs et sonneurs. C’est un grand succès populaire, favorisé par l’arrivée du beau temps l’après-midi.

Bal de clôture aux Salons Kerfriden animé par l’orchestre Alfred Jolivet.

Mardi 14 et mercredi 15 : « Jamais le dimanche » de Jules Dassin, avec Melina Mercouri et Jules Dassin, au Celtic.

Mercredi 15 : le cirque Pinder est à Pont-l’Abbé avec en vedette le groupe Danny Boy et les Pénitents : c’est le véritable acte de naissance du rock bigouden.

Mi-août : les captures des thoniers sont moins nombreuses, heureusement que le poisson est en moyenne plus gros qu’en juillet.

La sardine qui avait quitté la baie d’Audierne pendant plusieurs jours est à nouveau présente en abondance, mais les problèmes d’écoulement de cette pêche sont préoccupants.

Week-end du 18 : « Exodus » d’Otto Preminger, avec Paul Newman et Eva Maria Saint, au Celtic.

Mercredi 22 : attentat manqué de l’OAS contre De Gaulle au Petit Clamart.

Vendredi 24 : mouvement social des sardiniers sur toute la côte. Ils sont 2500 à Quimper à manifester dans le calme, pour montrer leur mécontentement et leur inquiétude pour l’avenir.

Week-end du 25 : « Le goût de la violence » de Robert Hossein, avec Robert Hossein et Mario Adorf, au Celtic

Bilan mensuel du port : 740 tonnes dont 511 t. de thons et 189 t. de sardines ; chiffre d’affaires record  : 1 911 000 F.

Films diffusés en semaine au Celtic : « L’amant de cinq jours » de Philippe de Broca, avec Jean Seberg et Jean-Pierre Cassel, « La Fayette » de Jean Dréville, avec Michel le Royer, « Le puits aux trois vérités » de François Villiers, avec Michèle Morgan et Jean-Claude Brialy.

SEPTEMBRE

Début septembre : les arrivages du troisième voyage des thoniers sont encore intéressants.

Week-end du 1er : « Les lions sont lâchés » d’Henri Verneuil, avec Lino Ventura et Michèle Morgan au Celtic.

Dimanche 2 : pardon de Saint Fiacre, fête foraine sur la place, bal dans les salons Kerfriden en matinée et soirée.

Lundi 3 : concours agricole au stade de Penmarc’h

Jeudi 6 : le « Catherine » parti de Saint-Guénolé pour pêcher le thon, fait une voie d’eau dans les parages de l’Ile de Sein. Il parvient à joindre le port de Camaret.

Week-end du 8 : « Kapo » de Gillo Pontecorvo, avec Susan Strasberg et Laurent Terzieff, au Celtic.

Mardi 11 : un des deux moteurs du « Kruguen » prend feu dans le secteur de Wolf Rock (Cornouailles). L’incendie est rapidement maîtrisé.

Mercredi 12 : entrée en service de la nouvelle grue du port de Saint-Guénolé, c’est une grue électrique de 15 t. Sa première opération consiste à mettre un treuil à bord du « Suzette et Monique ».

Week-end du 15 : « Tout l’or du monde » de René Clair, avec Philippe Noiret et Bourvil, au Celtic.

Mi septembre : plusieurs thoniers ont désarmé.

Lundi 17 : rentée des classes

Week-end du 22 : « Terreur dans la vallée », western de Roy Rowland, avec Stewart Granger et Rhonda Fleming,  au Celtic.

Dimanche 23 : en championnat de Promotion d’honneur, les Cormorans gagnent leur premier match à Gourin par 3 à 0. Ils comptent désormais dans leurs rangs, outre leur capitaine Antoine Pascual, deux autres Français d’Algérie venus de l’Oranais : le gardien Michel Tendero et l’ailier Rodriguez.

Week-end du 29 : « Les SS frappent la nuit » de Robert Siodmak, au Celtic.

Samedi 29 : forte tempête qui cause quelques dégâts sur la côte bigoudène, en particulier à Loctudy et Larvor.

Septembre : les apports en sardine ont été médiocres en raison des nombreux coups de vent qui ont marqué la période.

Bilan mensuel du port : 512 t dont 429 t. de thons, 1 468 000 NF de chiffre d’affaires.

Films diffusés en semaine au Celtic : « Fils de forçat » de Jack Cardiff, avec Van Johnson et Vera Miles, « La bête à l’affût » de Pierre Chenal, avec Françoise Arnoul et Henri Vidal.

OCTOBRE

Octobre, début : de fortes pêches de sardines en baie de Douarnenez incitent plusieurs bateaux à réarmer.

Mardi 2 : les thoniers sont signalés « en pêche, mauvais temps », les chalutiers sont pour la plupart en relâche à Kinsale.

Jeudi 4 : réunion des Amicales laïques de Penmarc’h au Celtic.

A l’occasion de l’achèvement de la première tranche des travaux du port (construction du quai et du mur de défense), les patrons-pêcheurs offrent un vin d’honneur aux ouvriers de l’entreprise Dodin, dans les Salons Kerfriden.

Travaux du port en 1962. Collection Bernard Bouguéon.

Vendredi 5 : « la Voix du marin » vend 7.3 t. de sardines à Douarnenez.

Week-end du 6 : « François Ier, la chèvre et le prisonnier » de Christian-Jaque, avec Fernandel, au Celtic.

Dimanche 7 : repas des anciens au restaurant de Mme veuve Stephan-Tanniou au bourg. Le transport est assuré par un car Le Rhun.

Mercredi 10 : « la Volga » de Kérity débarque 10 t. de sardines à Douarnenez

Week-end du 13 : « Les racines du ciel » de John Huston, avec Errol Flynn, Juliette Gréco et Orson Welles, au Celtic

Samedi 13 : lancement de « l’Anita Conti », patron Jean Tanneau, au chantier des Charpentiers réunis de Saint-Guénolé.

« Anita Conti » peu avant son lancement.

 Mardi 16 : début de la « crise des missiles » à Cuba.

Vendredi 19 : les derniers thoniers ont désarmé.

Week-end du 20 : « Cartouche » de Philippe de Broca, avec Jean-Paul Belmondo et Claudia Cardinale, au Celtic.

Samedi 20 : accident au port : un marin, Nonna Le Pape, se noie en voulant regagner son bord.

Vendredi 26 : fin de la « crise des missiles  » à Cuba.

Week-end du 27 : « La grande guerre » de Mario Monicelli, avec Alberto Sordi, Vittorio Gassman et Silvana Mangano, au Celtic

Dimanche 28 : référendum sur l’élection au suffrage universel direct du président de la République. La commune de Penmarc’h vote pour le oui à 62%, soit exactement le même pourcentage qu’au niveau national.

Lundi 29 : début d’une période de mauvais temps.

Bilan mensuel du port : 135 t. dont 76 t. de thons et 19 t.de sardines ; 372 000 NF de chiffre d’affaires.

 

NOVEMBRE

Début novembre : une dizaine de petits bateaux de Saint-Guénolé pêchent la daurade dans les parages de l’île de Sein.

Jeudi 1er : la Toussaint est célébrée sous la pluie.

 Week-end du 3 : « Fra Diavolo » au Celtic

 Dimanche 4 : le « Jean-Claude Hélène », qui s’apprêtait à partir en mer, après avoir fait les vivres, le gasoil et la glace, s’échoue sur une roche près du quai et abîme superficiellement sa quille.

 Lundi 5 : rafales de 105 km/h à Penmarc’h peu après minuit. La mer est très forte, y compris sur les lieux de pêche, de l’Irlande au golfe de Gascogne. Sept chalutiers se réfugient à Newlyn.

Week-end du 10 : « Cruelle maternité » de Vittorio Cottafavi, au Celtic.

Dimanche 11 : début en Europe de  l’hiver le plus long du 20e siècle. En Pays bigouden, le froid ne commencera qu’à partir du 20.

Mi-novembre : décès d’une figure de Penmarc’h : Alain Nicolas dit « Tonton Lann » ou « Lannig ar Person », spécialiste reconnu des costumes et des traditions bigoudènes.

Week-end du 17 : « Le dernier des Vikings » de Giacomo Gentilomo et Mario Bava, au Celtic.

Samedi 17 : rafales de vent de 117 km/h à Penmarc’h durant l’après-midi, mer très grosse.

Dimanche 18 : le vent, accompagné de pluie et de grêle, redouble de violence avec des pointes à 140 km/h à Penmarc’h.

Les chalutiers sont en relâche à Milford Haven en majorité, les autres se trouvent à Newlyn, à Baltimore, à Waterford, et même à Groix. Cinq chalutiers n’ont malheureusement pas pu s’abriter à temps et ont été contraints de se mettre à la cape dans la tempête.

Elections législatives : la liste du Parti communiste de Daniel Trellu arrive en tête au premier tour  à Penmarc’h (le suppléant de Daniel Trellu n’est autre que Thomas Donnard, le maire de Penmarc’h).

Mardi 20 : première offensive du froid en Pays bigouden, il neige à Tréogat.

Week-end du 24 : « Un de la Légion » de Christian-Jaque, avec Fernandel, au Celtic.

Dimanche 25 : Roger Evrard pour l’UNR est élu député. Il arrive en tête à Penmarc’h avec 51,6 % des suffrages, contre 48,3% à la liste du PCF. Les Gaullistes l’emportent nettement au niveau national.

Roger Evrard

 Mercredi 28 : à Kérity, l’entreprise Dodin a terminé le gigantesque ouvrage à l’est du port (460 m de long). Il reste à placer les barrières de protection.

Novembre : les patrons pêcheurs de Penmarc’h, Loctudy et Guilvinec proposent une limitation de la taille des langoustines à 11,5 cm et une interdiction de débarquer des langoustines grainées. Ils ne sont pas suivis par l’administration et par les autres comités de pêche.

Bilan du port : 82 t, 171 000 F de chiffre d’affaires. Les pêches médiocres à cause du mauvais temps, qui ne s’est calmé qu’à partir du 21.

DECEMBRE

 Week-end du 1er : « Esther et le roi », péplum de Raoul Walsh et Mario Bava, avec Joan Collins, au Celtic.

 Lundi 3 : les plans du remembrement de le commune de Penmarc’h sont affichés en mairie jusqu’au 21.

Week-end du 8 : « Le rendez-vous » de Jean Delannoy, avec Annie Girardot et Jean-Claude Pascal,  au Celtic et « L’escadron blanc » de René Chanas, avec Jean Chevrier, à l’abri du marin.

Samedi 8 : naufrage du « Théodore Botrel » de Concarneau, près de la Basse rouge des Glénan. L’équipage est récupéré sain et sauf par le bateau de sauvetage « Commandant Coignerai » de Loctudy.

Dimanche 9 : mauvais temps, les chalutiers sont en relâche à Milford pour la plupart, sinon à Newlyn ou Waterford ; quelques uns sont à la cape.

 Mercredi 12 : tempête avec des rafales à 120 km/h à Penmarc’h. Les chalutiers sont en relâche.

Week-end du 15 : « Le siège de Syracuse », péplum de Pietro Francisci, avec Rossano Brazzi, au Celtic.

Samedi 15 : le « Marie-Pierre » signale la perte d’un marin : Jean Guéguen, 33 ans, emporté par un coup de roulis. Le chalutier devait rentrer vers 10 heures, ne le voyant pas arriver, l’administration maritime demandent à trois bateaux de sauvetage de partir à sa recherche.

Nuit du samedi 15 au dimanche 16 décembre : tempête sur tout le nord-ouest du pays.

Dimanche 16 : après une journée et une nuit d’inquiétude, le « Marie Pierre » est signalé le matin au large de Concarneau. Il rentre au port à 10h45.

Les chalutiers qui avaient quitté Milford Haven, profitant d’une petite accalmie, ont dû se réfugier à Newlyn.

Lundi 17 : le « Junon » s’échoue dans la passe en rentrant de nuit.

Mardi 18 : en début de matinée, le « Junon » parvient à rentrer au port sans dégâts à marée haute.

Week-end du 22 : « Les trois mousquetaires » de Bernard Borderie, avec Gérard Barray et Mylène Demongeot, au Celtic.

Samedi 22 : début d’une vague de froid d’une intensité inhabituelle.

Mardi 25 : remise de médailles de sauvetage à Joseph Bariou et Pierre Le Pape, sous-patrons du canot de sauvetage ainsi que de diplômes de sauvetage à Jean Bariou, sous-patron et Jacques Le Brun, radio-mécanicien.

 Il fait -10° près de Quimper à Noël.

Vendredi 28 : les Comités de pêches de Bretagne sud, d’Etel à Audierne, interdisent à leur tour pour les hauturiers, la commercialisation des langoustines de moins de 11,5 cm et des langoustines grainées.

Week-end du 29 : « Le bateau d’Emile » de Denys de La Patellière, avec Nino Ventura et Annie Girardot, au Celtic.

Samedi 29 : « l’Abbé Garo » est en panne d’électricité et de moteur à 5 milles dans l’ouest d’Ouessant.

« Abbé Garo »

Le « Suzette  et Monique » est victime d’une voie d’eau dans le port de Concarneau alors qu’il débarque sa pêche à l’issue d’une marée particulièrement rude.

Dimanche 30 : à 3 heures du matin, « l’Abbé Garo » est pris en remorque par le « Commandant-François-Morin », canot de sauvetage d’Ouessant. Il est conduit au port de Lampaul-Plouarzel.

 Lundi 31 : le « Cap Cavall » fait route pêche pour sa première marée.

Décembre : arrêté préfectoral autorisant la construction sur le port de deux réservoirs de carburant de 200 m3 chacun.

Décembre : travaux d’adduction d’eau dans les quartiers de Pouloupry, Kervilon et Rulan. Les quartiers du Viben, de Pors Carn et du Silinou seront concernés dans le courant de 1963.

Décembre : le conseil municipal décide de construire des trottoirs autour de la place du marché. Elle sera empierrée puis bitumée.

Bilan du port : 50 t, 127 000 F de chiffre d’affaires.

Autres évènements, remarques, statistiques…

La production totale du port est de 2611 tonnes soit 4% de moins qu’en 1961, mais grâce à une campagne de thon exceptionnelle, le chiffre d’affaire augmente de 23%.

Les thoniers du port ont pêché 1472 tonnes de thon, contre 995 tonnes en 1961. L’amélioration semble en partie due à une utilisation de plus en plus répandue des sondeurs. Saint-Guénolé devient le 4ème port thonier de France, derrière Concarneau, Saint-Jean de Luz et Les Sables d’Olonne. Cinq thoniers ont atteint ou dépassé les 3000 thons en juillet : « Gabrielle Maryvonne » a réalisé la meilleure pêche avec 3275 thons. Sur l’ensemble de la campagne c’est « Bajyma » qui totalise le plus d’apports avec 9210 thons, devant « Yves Ollivier » 8600.

En revanche, le bilan annuel est faible pour le maquereau (144 t) et surtout pour la sardine (288 t), qui ne représente que 14% des apports alors qu’il y encore quelques années elle pesait 20 à 25 %. Il est d’autant plus décevant que le prix de la rogue et du tourteau d’arachide a presque doublé. Le chalutage côtier représente 604 t , il est en baisse par rapport à 1961.

Les chalutiers hauturiers vendent toujours très majoritairement à Concarneau, mais Douarnenez commence à attirer certains bateaux. Le tonnage débarqué régresse, surtout à cause des mauvaises conditions météo : on est redescendu aux chiffres de 1960, soit un peu plus de 2500 tonnes. Les bateaux qui s’en sortent le mieux sont « Fiancé des mers« , avec 6 tonnes de moyenne par marée, « N’holl Zent« , « Magicien« , « Entre Nous » et Gabrielle Maryvonne« . En tonnage annuel, seuls « Kruguen » et « Entre Nous » dépassent les 100 tonnes.

Deux nouveaux naufrages dramatiques ont endeuillé la population en 1962 : « Tante Maria » et « Forban« , faisant 13 victimes au total. Un autre bateau « Ar Paod Tin » a également coulé, mais  sans pertes humaines heureusement. A ces trois disparitions il faut ajouter deux départs : « l’Aiglone« , désarmé en septembre et vendu au quartier de Caen et « Filet bleu« , désarmé en juin et vendu à Loctudy. Côté arrivées, on compte quatre nouvelles unités : « Cap Cavall », « Gars de la pointe », « Nymphe de la mer » et « la Sardane », plus un transfert, « Maryse Odile » jusqu’alors rattaché au quartier maritime de Lorient. La flottille des bateaux de plus de 10 tonneaux ne varie donc pas, elle reste à 77 unités.

La flottille de bateaux de 3 à 10 tonneaux, qui avait presque disparu, poursuit son rétablissement entamé en 1961, avec l’arrivée au port de deux nouveaux bateaux : « Heidi », acheté en juillet par Martial Hélias et Lucien le Cléac’h, bientôt rebaptisé « Alain Dominique » et « Michèle Claude », construit pour Lucien Garrec. Au total le port compte désormais 85 unités de plus de 3 tonneaux.

La plage de Pors Carn est équipée en 1962 d’un nouveau portique et d’un filet de volley, achetés par le Syndicat d’initiative.

Ailleurs en Pays bigouden

La population agricole du canton de Pont-l’Abbé en 1962 est estimée à 4954 personnes, soit 14,4 % de la population totale. Son poids économique est de 18 millions de F. Les marins sont 3400, avec un poids économique de 48 millions de F. Il y a aussi 550 marins de commerce.

La surface agricole moyenne est de 8,35 ha. 12% des exploitations n’ont qu’une cheminée comme moyen de chauffage. 12% disposent de machine à laver et 32% bénéficient de l’eau courante. Les exploitations de moins de 5 ha sont les plus mal loties : aucune ne possède un tracteur.

Selon le Syndicat des producteurs de pommes de terre, la récolte de 1962 est la meilleure récolte depuis la création du marché de Pont-l’Abbé.Mais 1962 voit la fin du commerce de semences de pommes de terre pour le Maroc et l’Algérie à Loctudy. Il était assuré depuis 1946 par de gros cargos hollandais.

Les deux premiers bateaux en acier bigoudens sont arrivés au Guilvinec : « Tronoen » et « Tréminou ». Ils appartiennent à un groupement de mareyeurs appelé « l’Armement guilviniste ». Fabriqués au Danemark, les deux bateaux mesurent 24 m.

Le « Tréminou » de passage au port de Saint-Guénolé.

Le « Paris-Bretagne » de Lorient est le premier chalutier à pratiquer la pêche arrière.

1962 est une année record pour la pêche de la vieille.

 Le port de Loctudy est doté d’un nouveau quai de 90 m.

Un poste d’alimentation électrique a été créé près de Langeriguen, entre Pont-l’Abbé et Plomeur ; il va permettre le passage de tension de courant de 110 volts à 220 volts pour le réseau électrique bigouden.

Le Lycée de Pont-l’Abbé devient Lycée d’Etat mixte, il sera dirigé par un proviseur.

Début de la construction de la poste et de la gendarmerie de Pont-l’Abbé.

Inauguration de l’hospice de Pors-Moro à Pont-l’Abbé.

 

Ce contenu a été publié dans 5 : De 1870 à nos jours, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *