Paotred Pen Du

Immatriculation : GV 7878

Construit au chantier Krebs de Concarneau en 1949. Il appartient à ce quartier de 1949 à 1959, il est immatriculé CC 3259. (1)

Caractéristiques : chalutier côtier.

  • Longueur : 14,82 m
  • Tonnage : 27,96 tx
  • Moteur Baudouin de 148 cv
  • Signal distinctif : TOHK
  • Cale réfrigérée : 24 m3
  • Couleur : pavois vert, liseré rouge, coque blanche, passerelle verte, jaune et rouge.

« Paotred Pen Du ». Photo Pouillot Ehanno (détail)

Les frères Morvan, Marc et Pierre Alain, achètent ce bateau au début de 1960 (il est immatriculé au quartier du Guilvinec le 6 janvier 1960) et le nomment « Paotred Pen Du », ce qui signifie fils de Tête noire, Pen Du étant certainement le surnom de leur père. Marc est le patron et Pierre Alain le mécanicien. En octobre 1965, Marc devient propriétaire unique.

« Paotred Pen Du » fait partie des quelques pionniers de la pêche au sonneur à la palangre flottante en été 1960. Il lui arrive parfois aussi d’aller traquer le thon en fin de saison, quand il se rapproche de nos côtes. Mais c’est surtout un chalutier, il sort pour quelques jours et vend généralement sa pêche à Douarnenez (à partir de 1963). Malgré sa petite taille, il va même jusqu’à effectuer quelques marées au nord pendant l’été.

Dans la nuit du 12 au 13 février 1962 il est surpris par une forte tempête avec des rafales de plus de 100 km/h. Un paquet de mer lui arrache son bastingage sur une longueur de 7 mètres.

Le 10 août 1967 il fait naufrage dans le port.  L’épave sera remorquée au fond du port, près du bar « O 20 100 O », avant d’être détruite.

 

 (1) Coût de construction : 115 000 F (sans le matériel de pêche)

 

Ce contenu a été publié dans Bateaux, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Paotred Pen Du

  1. Franck Le Lay - Balenci dit :

    bonjour,
    On peut également apercevoir le Paotred pen du, dans sa peinture d’ origine : pavois bleu foncé, coque jaune, liseré rouge et passerelle jaune, sur la photo du Tante Corentine, en arrière – plan.
    bloavez mad
    Franck

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *