Papillon III

Immatriculation : GV 6033
Construit à Léchiagat, il est francisé le 2 juin 1932

Caractéristiques : pinasse pontée

Longueur : 14 m
Tonnage : 13,55 tx
Moteur Castelnau essence 35 cv

Port, Tirages modernes

« Papillon III ». Carte postale Tirages modernes (détail)

Ce bateau est le troisième de Pierre Dréau depuis 1921. Comme les précédents, il l’a appelé « Papillon » en souvenir du patrouilleur sur lequel il avait embarqué pendant la Première guerre mondiale. Patron armateur, Pierre Dréau pratique la pêche à la sardine et la pêche au maquereau de dérive. En 1943 il fait construire un nouveau bateau, le « Papillon IV » qu’il va commander par intermittence, avant de revenir définitivement au « Papillon III » à partir de 1946.

Dréau, Pierre, Tél 1954 12 04 c

Pierre Dréau. Le Télégramme du 4 décembre 1954.

Le samedi 26 septembre 1953 alors qu’il est au mouillage à Douarnenez, le « Papillon III » est victime d’une explosion. Vers midi, Michel Stéphan, un des matelots, commence à préparer le repas, quand la bouteille de gaz explose. Il est alors projeté à 4 mètres de hauteur et retombe à l’eau. Rapidement récupéré, il est sérieusement blessé, mais ses jours ne sont pas en danger. Quant au bateau, si l’incendie y a été vite maîtrisé, il a néanmoins subi des dégâts importants : pont arraché et bordées distendues. C’est accident entraîne la fin de sa carrière.

Ils ont fait partie de l’équipage en 1940-1941 : Albert Boënnec, Jean Louis Cariou, Joseph Jean Marie Coic, Jean le Dréau, Jean Corentin Faou, Jean Louis le Goff, Pierre Goudedranche, Jean Marie Guéguen, Louis Raymond Guirriec, Marc Hélias (1).

 

(1) 2048 w 190
Ce contenu a été publié dans Bateaux, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *