Merk

« Men-Merc’h » (1871, Thomassin : Pilote de la Manche…)
« Men marque » (1879, 33 S 1)
« Men-marc’h » (1909, Instructions de pilotage)
« Men-marc’h » (1919, Le Citoyen)
« Men merch » (1939, La Dépêche de Brest)
« Men ar merk » (1961, Alain Le Berre : Toponymie nautique…Dénomination locale) Toponyme nautique
 

Merk pourrait venir de l’ancien scandinave merki (qui a donné merke en norvégien). Ce terme avait le sens de point de repère, d’amer. Il serait, dans ce cas, un des rares témoignages toponymiques d’un passage des vikings dans le secteur.

C’était un bout de plateau rocheux situé dans le grande passe, côté est, dont il convenait « de se défier » (1). Il a disparu sous les remblais, lors des travaux de protection et d’agrandissement du port

En 1919, le syndicat des marins pêcheurs de Penmarc’h demande la reconstruction de la cale. Le projet consiste à la faire partir du même endroit que l’ancienne, de l’implanter en partie sur Staviou pour la faire aboutir sur Men merk, soit 400 m. environ (2). Ce projet ne verra jamais le jour.

En 1939, le conseil municipal demande la prolongation de la cale  de 80 mètres, jusqu’à Men merk.

(1) Instructions de pilotage…

(2) Le Citoyen, n° du 25 avril 1919.

Ce contenu a été publié dans Rochers, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.