Patrice-Myriam

Immatriculation : GV 8261, puis GV 317519

Construit au chantier Kersaudy Gourlaouen d’Audierne, il est lancé le 13 mai 1968 ; son armement est enregistré le 19 juillet 1968 (1).

Caractéristiques : chalutier thonier

  • Longueur : 17,60 m
  • Tonnage : 49,05 tx
  • Moteur MWM rhs 518 a de 240 cv (176 kw), remplacé en février 1976 par un Baudouin DNP 12 de 430 cv (316 kw)
  • Signal distinctif : FVGF
  • Cale réfrigérée : 40 m3
  • Couleurs : blanc avec un liseré bleu
  • Gaillard avant, passerelle métallique.

« Patrice-Myriam » appartient à Noël Souron, l’ancien patron de « l’André Léone ». Patrice et Myriam sont les prénoms de ses enfants.

« Patrice-Myriam » est un des meilleurs chalutiers des années 1970. De 1970 à 1980, il figure presque chaque année parmi les cinq plus gros tonnages moyens par marée. Sa meilleure marée date de mars 1975, avec 13,2 tonnes. Cette année-là son tonnage global dépasse les 130 tonnes.

Contrairement à la majorité de nos chalutiers, à ses débuts « Patrice-Myriam » ne vend pas à la criée de Saint-Guénolé. Il fréquente Concarneau, Guilvinec et même Loctudy ! A partir d’avril 1971 toutefois, il vient vendre plus fréquemment à Saint-Guénolé, mais sa présence ne sera jamais exclusive.

Tonnage moyen par marée de chalut (2)

« Patrice-Myriam » commence sa carrière comme thonier en été 1968. Il effectue deux voyages décevants et ne reviendra jamais plus à cette pêche.

En 1982, Noël Souron prend la barre de son nouveau chalutier, « l’Eurydice », qui vient remplacer « Patrice-Myriam ». « Patrice-Myriam » est vendu dans le quartier de Morlaix, où il prend le nom de « L’Ecume II ». Il est ensuite revendu à Jersey. Immatriculé J 158, il est toujours en activité en 2022.

(1) Coût de construction : 400 000 F (sans le matériel de pêche)

(2) Statistiques établies d’après les données fournies par le mensuel « la pêche maritime », l’hebdomadaire « Le marin » et les quotidiens « Ouest France » et « Le Télégramme ». Elles portent seulement sur le chalutage hauturier et concernent uniquement les quantités débarquées. La qualité des langoustines et du poisson mis en vente  joue aussi un rôle crucial dans le prix de vente, mais elle  n’a malheureusement pas pu être prise en compte ici. Les chiffres des années manquantes seront progressivement intégrés.

Ce contenu a été publié dans Bateaux, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Patrice-Myriam

  1. Christian dit :

    Bonjour
    2022 le chalutier l’Ecume II J158 est toujours en activité
    Amicalement
    Christian

  2. admin dit :

    Merci pour cette précision, je viens de la rajouter dans mon article.
    Bonne journée.
    Camille Cadiou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *