Guy de Maupassant (1850-1893)

Lors d’un voyage en Bretagne en 1879, après avoir séjourné à Pont-l’Abbé, Guy de Maupassant se rend à pied à Penmarc’h et à Saint-Guénolé. Le récit de ce voyage a été publié dans le numéro de janvier-février 1884 de la « Nouvelle revue » sous le titre « En Bretagne ». En voici un extrait :

« Parfois un bruit sourd, comme un coup de canon lointain, fait frémir le sol car j’approche de Penmarch, où la mer s’enfonce, paraît-il, en de cavernes sonores. Les lames engouffrées en ces trous secouent la côte entière, se font entendre jusqu’à Quimper, par les jours de tempête.

Depuis longtemps déjà on aperçoit la grande ligne des flots gris, qui semblent dominer toute cette campagne nue et basse. Crevant partout la vague, des rochers, des troupeaux d’écueils pointus montrent leurs têtes noires cerclées d’écume comme si elles bavaient et là-bas, contre l’eau, quelques maisons frileuses cherchent à se cacher derrière de petits tas de pierres pour éviter l’éternel ouragan du large et la pluie salée de l’océan. »

 

220px-Maupassant_2

Guy de Maupassant (1850-1893), photographié par Nadar.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.