Marianne

Immatriculation : GV 6365

Construit au Guilvinec, il est francisé le 19 décembre 1935.

Caractéristiques : pinasse
Longueur : 15,45 m
Tonnage : 15,27 tx
Moteur Baudouin 45/50 cv puis Baudouin 75 cv.

Couleur verte.

Construit pour Marcel Quiniou du Guilvinec, le bateau est vendu en 1947 à Eugène Poulélaouen de Léchiagat. Le 26 mars 1952, il quitte le port du Guilvinec pour Saint-Guénolé, où il a été acheté par Michel Le Pape pour pratiquer la pêche à la sardine et le chalut.
Le « Marianne » fera malheureusement une carrière très brève à Saint-Guénolé : même pas huit mois. En effet, le 20 novembre 1952 vers 16 heures il se retrouve en panne de moteur en baie d’Audierne, le chalut s’étant pris dans son hélice. Malgré les appels à l’aide par pavillons, puis par signaux lumineux, aucun bateau ne le remarque. L’équipage fait alors le maximum pour éviter de dériver, mais l’amarre de l’ancre finit par rompre et le bateau à la merci du vent et du courant termine sa course en talonnant violemment sur le sable devant Tréguennec le 21, vers 1 heure 30 du matin. Comme la mer est basse, les marins se jettent à l’eau et parviennent à regagner le rivage. Trempés et grelottants, ils errent sur la dune et arrivent par hasard chez Corentin Andro, cultivateur à Tronoan qui les accueille et les réconforte d’une boisson chaude.
Le lendemain le transporteur Corentin Le Rhun conduit l’équipage et plusieurs autres marins sur les lieux du naufrage, mais le bateau est déjà complètement disloqué et il n’y a plus grand-chose à récupérer.

Equipage : Louis Gloaguen, Adolphe l’Helgouarch, Alfred Le Page, Abel le Pape (fils du patron) (1), Camille Le Pape (mousse, fils du patron) et Michel Le Pape (patron). Louis le Pape de Kérity était resté à terre le jour du naufrage.

(1) Abel le Pape n’était pas inscrit sur le rôle, c’est pourquoi il n’est pas mentionné dans le rapport de mer.

 

Rapport de mer de Michel Le Pape.

Ce contenu a été publié dans Bateaux, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *