Kerbleustre

« Manoir de querpleustre » (1540, A85)

Aujourd’hui Kerbleust en Saint-Jean-Trolimon, le manoir de Kerbleustre devint sergentise féodée du Cap Caval vers 1390 par décision du duc Jean IV (1). Le premier détenteur de la sergentise féodée fut le sire de Rosmadec-Goarlot, cousin du seigneur du Pont. Kerbleustre était chargé de percevoir plusieurs chefrentes sur des terres et des maisons de Saint-Guénolé.

Les seigneurs de Kerbleustre faisaient partie des fondateurs de la chapelle de Saint-Yves à Pont-l’Abbé en 1362, ils y avaient des prééminences (2). Le manoir passa quelques années plus tard aux Rosmadec. En 1452, c’est Jehan le Barbu, seigneur Du Quiliou qui en tire profit, en lieu et place des Rosmadec (3). En 1540, le manoir appartient en partie à Pierre Le Coing. Kerbleustre, tout comme les autres possessions des Le Coing,  passera ensuite aux mains des De Tremic à la faveur d’un mariage.

(1) Torchet, Hervé .- Plomeur (et Le Guilvinec) au Moyen Age…

(2) Peyron, Paul .- Notices sur les paroisses…

(3) Torchet, Hervé .- Site La Pérenne
Ce contenu a été publié dans 3 : de 1000 à 1596, Propriétés et chefrentes (avant 1789). Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *