Ilis

Ilis = église

« Liors an ilis » (1833, 3P159 3, cadastre) Toponyme de Kerouil

Liors an ilis, le Courtil de l’église, est situé près de la croix de Kerouil à l’angle formé par la Rue Lucien Larnicol et la Rue Jean Jaurès. Faut-il y voir l’emplacement d’une ancienne église ou chapelle ? C’est peut-être là que ce trouvait l’énigmatique chapelle Saint-Quirin dont parle Auguste Dupouy et que je n’ai jamais rencontrée dans d’autres textes. Au cours d’une énumération des ruines et des témoins de la splendeur passée de Penmarc’h il écrit ceci :

« …Saint-Guénolé réduit à sa tour carrée, et la croix qui marque la place de Saint-Fiacre, et le calvaire qui marque celle de Saint-Quirin, autant d’autres témoins (1) ».

Le culte de saint Quirin est peu répandu en Bretagne. On trouve une chapelle du XVIIe dédiée à ce saint à Brech, dans le Morbihan ; saint Quirin était également honoré à Locmariaquer dans le Morbihan, Coëtmieux dans les Côtes d’Armor et à Plounévézel. Plusieurs saints portent le nom de Quirin, les plus célèbres sont un tribun romain martyrisé vers 130 et un évêque de Pannonie martyrisé au début du IVe. Quirin pourrait aussi être un saint breton honoré au Moyen Age sous le nom de Kiri.

Liors an ilis n’est peut-être tout simplement que le nom d’une parcelle appartenant à la fabrique de l’église de Saint-Guénolé : certaines personnes donnaient ainsi une partie de leurs biens à l’Eglise sous forme de fondation, pour être assurées de gagner le Paradis.

Voir aussi : Eglise Saint-Guénolé, Saint-Fiacre et Tour carrée.

(1) Dupouy, Auguste .- Le village …
(2) Peyron, Paul .- Beuzec-Cap-Caval …
Ce contenu a été publié dans 3 : de 1000 à 1596, Eglises, chapelles et croix. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *