Couldry

Couldry, ar houldry, [kouldri], oudry

« Parc ar houldry » (1738, 60J24)
« La dite parée du oudry » (1738, 60J24) Toponyme de Kerameil

Il s’agit d’un colombier, ce mot est formé à partir de coulm, [koulm] = colombe. En Bretagne, la possession d’un colombier était un privilège réservé à la noblesse et au clergé. Kerameil, rappelons-le, était un lieu noble. Le colombier fournissait un supplément alimentaire non négligeable en oeufs et en viande et apportait en plus un engrais de très bonne qualité. Les colombiers de Basse-Bretagne étaient généralement de forme ronde avec un toit de pierre en gradins. Ils se situaient à une centaine de mètres, voire un peu plus, de l’habitation principale. Celui de Kerameil a malheureusement disparu.

Ce contenu a été publié dans Constructions diverses. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *