Briec, Jean (1821-1879), le fournier de la Tour carrée

Jean Briec est né en 1821 au bourg de Penmarc’h, il est le fils aîné de Sébastien, tailleur d’habits, et d’Anne Jégou.

Tailleur comme son père, il habite Kerouil où ses parents se sont installés. Au moment de la conscription, il accepte de remplacer Noël le Pemp de Plomeur qui a tiré un mauvais numéro. Il reçoit à cet effet 950 F de la famille Le Pemp (1). Dès novembre 1846 il fait fructifier une partie de cet argent en le prêtant à 5% devant notaire

Le 7 avril 1850 Jean Briec épouse Marie Loussouarn de Penmarc’h. En 1852 le couple s’installe à Kergarien. Sur un terrain appartenant à son père, Jean Briec fait construire une maison d’habitation et une maison à four (2). Il exerce la profession de tailleur au moins jusqu’en 1854, mais en 1856, peut-être même en 1855, il devient fournier. Cette même année 1855, il loue pour neuf ans à la fabrique de Penmarc’h l’ancien cimetière de la Tour carrée au prix de 15 F par an. Est-ce qu’il compte le mettre en culture ou alors veut-il y faire paître une vache ? Les années suivantes il continue à prêter des petites sommes d’argent, ce qui incite à penser qu’il n’a pas raté sa reconversion.

Le fournier, à la différence du boulanger, ne fabrique pas son pain ; il se contente de faire cuire la pâte que ses clients lui apportent, en général une fois par semaine.

1) 4 E 205 387
2) 4 E 205 407
Ce contenu a été publié dans 4 : De 1596 à 1869, Constructions diverses, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *