Nalhen

« le moulin nommé le moulin de Nalhen aux issues de Tal an ilis» (fin XVIIe, 60J36)
« Runahan au village de Kergarien avec un vieux moulin à vant et son issue et le puis du dit lieu » (1701, 4E205/6) Toponyme de Kergarien

Ce toponyme n’est pas mentionné au cadastre de 1833, le moulin est probablement tombé en ruine au cours du 18e siècle. En revanche sur le plan on distingue nettement au sud-est de la Tour carrée, à la limite de la parcelle de Tal an Ilis, un bâtiment de forme ronde sur la parcelle A 2072.

En 1837 il est restructuré ; le cadastre mentionne sur cette parcelle une « conversion de masure en moulin à vent » et il reprend du service. Propriété de la famille Briant de Laubrière, il est tenu en domaine congéable par Denis Stéphan. Mais après quelques années de fonctionnement, le moulin est démoli en 1885 (1).

J’ignore à peu près tout de la signification de ce toponyme : Nalhen ? Nahan ou Ahan ? (en 1701 il est précédé de ru ou run)… Une piste ténue cependant : Albert Deshayes mentionne un Runahlanf à Quimper début XVIIe (2), qui n’est pas sans rappeler ce Runahan de Saint-Guénolé. Le toponyme quimpérois peut se traduire par Tertre aux malades ou Tertre aux lépreux.

On pourrait aussi y voir le mot breton holen = sel.

(1) 3 P 159 8
(2) 2G192 in Deshayes, Albert .- Villages et lieux-dits de Quimper…
Ce contenu a été publié dans Moulins, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *