Michel

Immatriculation : GV6617
Construit à Léchiagat, il est francisé le 16 novembre 1939

Caractéristiques : pinasse pontée
Longueur : 15,59 m
Tonnage : 19 tx
Moteur Baudouin de 75 cv

CREATOR: gd-jpeg v1.0 (using IJG JPEG v62), quality = 70

Le « Michel », carte postale Gaby n°4, détail.

Le « Michel » est armé par Corentine Raphalen, épouse Perron, mareyeuse à Saint-Guénolé. Il est commandé par Jean Cossec. Le 12 décembre 1941 il est réquisitionné par les occupants, avec onze autres bateaux du quartier du Guilvinec. Retrouvé dans le port allemand de Kiel le 4 août 1945, il est ramené à Saint-Guénolé. En février 1947, il est réarmé sous le commandement de Joseph Boënnec.

En mars 1948 il est vendu à un tout jeune patron pêcheur, Marcel Bescond, qui va en assurer le commandement jusqu’en décembre 1953. En été 1948, il part à Boulogne avec cinq autres bateaux du port, pour pêcher le maquereau.

C’est en 1953 que le « Michel » réussit un de ses meilleurs coups : le 22 juin il capture 2,2 tonnes de sardines près de l’Ile aux Moutons, jolie pêche pour l’époque, et le lendemain, au même endroit, il pêche encore 2,5 tonnes de sardines.

Le « Michel » n’est pas officiellement réarmé en 1954, mais participe néanmoins à la campagne sardinière. Il est livré à la démolition en 1955.

Voici l’équipage en 1941, avant la réquisition du bateau : Jean Marie le Bec, Jean Louis le Bihan, Louis le Brun, Pierre Louis le Brun, Louis Pierre Camus, Henri le Floch, Ferdinand le Lay, Pierre Jean Maréchal, Henri Nédélec (1).

En 1949 l’équipage a complètement changé. Il est composé de François Bescond, Jean Bescond, Jean Cossec, Lucien Garrec, Alfred Guirriec, Rémy Lucas, Noël Simon et Pierre Tual (2). Marcel Bescond, le nouveau patron de 29 ans, a formé un équipage de jeunes marins, âgés majoritairement de moins de 30 ans.

 

(1) Archives départementales, 2048 w 191
(1) Archives départementales, 2048 w 230
Ce contenu a été publié dans Bateaux, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *