Larnicol

Selon Gwennolé Le Menn, Larnicol est composé de harn = fer, forme évoluée du vieux breton hoiarn et de cucol = capuchon. Le vieux breton iarngucol = au capuchon de fer, après adjonction de l’article français l’, a fini par donner Larnicol (1).

Larnicol est un patronyme typiquement bigouden, pourtant il n’apparaît pas dans la liste des maîtres de barque des XVe-XVIe, ce qui incite à penser qu’il s’est d’abord développé à l’intérieur des  terres du Cap Caval.

Le premier Larnicol qui s’installe à Saint-Guénolé est Louis Larnicol de Plonéour. Il épouse Marie Anne Bodéré de Saint-Guénolé en 1828. Ils habitent d’abord Kervilon, puis l’Ile Fougère à partir de 1848.

(1) Le Menn, Gwennolé .- Les noms de famille les plus portés en Bretagne
Ce contenu a été publié dans Patronymes. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *