Groac’h

Groac’h, [gwrac’h] = vieille femme, sorcière

« Corn ar vroach » (1741, 60j31) ; « Courtil du lieu dit Léach-ar-Vroach » (1832, 60J31) ; « Leach ar vroarch » (1859, 60J32) ; « Corn-ar-vroac’h » (1875, 60J109) Toponyme de Kervilon

Il s’agit peut-être ici d’un nom de personne : il existe en effet une famille Kergroach aussi appelée Groach à Saint-Guénolé aux XVIIe et début XVIIIe. Cet aussi le nom d’un poisson : la vieille, qui en bord de mer a pu aisément servir de surnom ou de patronyme.

Robert Gouzien (1) avance une toute autre hypothèse pour ce mot : gwrac’h désigne un ensemble de petites meules de sel (gwrac’hell). Ce toponyme pourrait donc être lié à l’ancienne exploitation du sel à Saint-Guénolé.

Ce champ est situé au nord du sentier Mesguen – Kervilon. Il ne figure pas sur le cadastre de 1833.

« Groac’h » (1953, Auguste Dupouy : Souvenirs …) Toponyme nautique voir Groaik.

(1) Gouzien, Robert .- Le Pays bigouden, un pays de cocagne…

Ce contenu a été publié dans 3 : de 1000 à 1596, Patronymes, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *