Faouët

« Parc ar faouet » (fin XVIIe, 60J36)
« Bar ar faouet » (1716, 60J31) et (1750, 60J31)
« Parc ar faouet » (1804, 60J37)
« Par ar faouet » (1833, 3P159 3, cadastre) Toponyme de Kervilon

On serait tenté de traduire par « champ de la hêtraie », mais l’absence d’arbres à la pointe du Pays bigouden  incite à chercher une autre explication. Un lien avec Le Faouët, haut-lieu de la Cornouaille, célèbre pour ses églises et ses pardons, n’est pas totalement à exclure ; on peut aussi penser à une ancienne possession des seigneurs du Faouët, d’autant plus que cette seigneurie passa aux mains des Lesivy à la fin du XIVe (1).

Il peut aussi s’agir du mot faot qui signifie pli. Ce toponyme se retrouve habituellement à la naissance d’une vallée ou d’un vallon selon Jean-Marie Plonéis (2). C’est le cas de ce champ qui descend de Kervilon jusqu’au petit vallon de Pen ar prat.

(1) Forum « Noblesse bretonne » : intervention d’Hervé Torchet
(2) Plonéis, Jean-Marie .- La toponymie celtique…
Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *