Anne Selle

 

Née à Brest en 1897, Anne Selle fut élève de l’Ecole normale de Quimper et fit carrière dans l’enseignement. Elle écrivit de la poésie, des récits et des romans, dont « Brume sur le grand pont » qui obtint le prix de littérature de la Société des gens de lettres en 1959. Elle mourut à Quimper en 1984.

En 1935 Anne Selle publia à Paris, chez Figuière, un roman intitulé « Thumette Bigoudenne » dont l’action de déroule en grande partie à Saint-Guénolé. Ce texte un peu suranné a toutefois le mérite de décrire quelques scènes de la vie quotidienne à la pointe de Penmarc’h vers 1930, comme cette « passegiatta » bigoudène, aujourd’hui oubliée :

« …les jeunes filles se promènent par bandes, de préférence à la tombée du jour. Elles vont au port, longent quelques rues, font le tour des usines, ou bien, désirant marcher plus longuement, s’en vont vers Saint-Pierre en longeant la grève.

Notre-Dame de la Joie, portes closes, rêve sur la dune, son éperon avancé dans la mer. Les promeneuses ne font pas attention à la vieille chapelle, sinon pour se signer au passage, rite devenu machinal et distrait (…)

Insoucieuses de poésie et de symboles, les jeunes filles passent, brides et tabliers flottants, les cils rebroussés par la fraîche brise de mer. Elles s’en vont vers le phare. Elles trouvent ici et là d’autres groupes ; on bavarde, on rit, on se sépare. Quelquefois, un jeune pêcheur adossé au mur lance un appel ou un quolibet, les filles n’ont pas la langue amarrée et savent répondre aux plaisanteries. »

Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.