Pape (le)

« Messou parc ar Pape » (1661, 4E214 129)
« Par an Pape » (1677, 59J3)
« Parcq ar Pap » (1701, 4E205 6)
« Courtil dit ar Pappe » (1791, 59J3)
« Meziou corn ar Pappe » (1791, 59J3)
« Corn ar Pappe » (1791, 59J3)
« Meziou Pappe » (1791, 59J3)
« Courtil nommé Cornio Rue pape » (1830, 60J30)
« Cornou Pap » (1833, 3P159 3, cadastre)
« Mezou corn ar Pap » (1833, 3P159 3, cadastre)
« Méjou Corn ar Pape » (1843, 4 E 205 382) Toponymes de Kerouil

 

Ces parcelles sont situées au nord-est de la Rue Michel Le Gars, en limite du Menez.

Le Pape est un patronyme très courant en Pays bigouden, il y est attesté au moins depuis le début du XVIe : un Henry Lepape de Penmarc’h, maître de barque de la « Sainct-Anne » est enregistré au port de Bordeaux en 1515, en partance pour le Portugal.  Au XVIIe on trouve encore des Le Pape à Saint-Guénolé, au XVIIIe en revanche ce nom de famille n’apparaît plus dans la localité, mais il revient dès le siècle suivant.

Difficile de trouver la signification de ce nom : on pense généralement qu’il s’agit d’un surnom donné à la personne qui jouait le rôle du pape dans un mystère du Moyen Age, mais cette hypothèse n’explique pas la profusion des (le) Pape en Bretagne et plus particulièrement en Pays bigouden.

Ce contenu a été publié dans Patronymes, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *