Juin 1967

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Week-end du 3 : « Cléopâtre une reine pour César » de Piero Pierotti et Viktor Tourjansky, avec Pascale Petit, au cinéma Celtic

Dimanche 4 : le beau temps semble installé.

Lundi 5 : début de la Guerre des Six jours entre Israël et ses voisins arabes.

Les sardiniers de Saint-Guénolé pêchent toujours sur les côtes vendéennes, mais plus pour longtemps car la sardine remonte vers le nord.

Week-end du 10 : « Le kid de Cincinatti » de Norman Jewison, avec Steve McQueen et Ann-Margret, au cinéma Celtic

Samedi 10 : cessez-le-feu entre Israël et ses voisins. Israël contrôle désormais la péninsule du Sinaï, la bande de Gaza, la Cisjordanie et le plateau du Golan.

Dimanche 11 : beau temps pour la Fête des thoniers. Le matin les spectateurs sont sur trois rangs sur le quai pour assister à la course aux canards et aux autres épreuves. La course de yole (2 avec barreur) est remportée par Jean-Marie Monfort, Corentin Scuiller et Monfort. La course à la godille voit la victoire de Rémy Plouhinec devant Pierre Cuillandre. D’autres compétitions ont encore lieu dans la journée : course à pied, course cycliste, tir à la corde, mât de cocagne, course à la valise… La salle Kerfriden accueille comme chaque année le « Grand bal des thoniers » en matinée et en soirée.

Dans la nuit, le « Tronoën » du Guilvinec envoie un message inquiétant à Radio Conquet : « Sommes crochés, impossible remonter chalut ».

Lundi 12 : une R 10 et une AMI 6 entrent en collision dans la ligne droite de Keréon, à l’entrée de Saint-Guénolé ; peu après une 4 L vient heurter les voitures accidentées. Les occupants des deux premières voitures sont conduits à l’hôpital.

Mardi 13 : on est toujours sans nouvelles du « Tronoën »

Mercredi 14 : le mécanicien du « Cénacle » est sérieusement blessé en mer. Le bateau rentre au plus vite à Saint-Guénolé où une ambulance l’attend pour conduire le blessé à l’hôpital.

Le « Cénacle », collection Gilbert Garrec.

Mi juin : le  « Youen » de Jean Bouguéon, qui fut un des meilleurs chalutiers thoniers du port, est sorti de la flottille : il est détruit par le feu sur Krugen. Il est remplacé par le « Petit comédien ».

Jeudi 15 : réunion d’information au Celtic organisée par le Comité cantonal pour la paix au Vietnam, avec projection du film de Joris Ivens  « Le ciel, la terre ». Les délégués pour Penmarc’h sont Louis Kerloch, Thomas Donnard, Roger Coquelin et Louis Le Balch.

Week-end du 17 : « La chevauchée des outlaws », western de Michael Carreras, avec Richard Basehart, au cinéma Celtic

Dimanche 18 : kermesse des écoles de Saint-Guénolé

Lundi 19 : 51 bateaux  de Saint-Guénolé s’apprêtent à partir pêcher le thon, seuls neuf bateaux continuent le chalut. Kérity de son côté arme huit thoniers.

Les sardiniers de Saint-Guénolé sont revenus. Le début de campagne au sud s’est avéré plutôt satisfaisant.

Mardi 20 : quatre thoniers sont en instance de départ : « Fiancé des mers », « Jean-Noël », « Sant-Yann » et « Racleur d’océan ».

Le « Racleur d’océan », photo Pouillot n°819 (détail).

Jeudi 22 : 69 patrons pêcheurs ont signé une note remise à la Commission des ports de la Chambre de commerce : ils réclament une véritable criée à Saint-Guénolé. La halle aux poissons est désormais achevée, la Chambre de commerce envisagerait de lui adjoindre 4 à 5 magasins de marée (Saint-Guénolé en réclame 10). Elle compte aussi dérocter le port à la cote – 250 cm et prolonger les quais sur 150 m. Mais ce projet de criée n’est pas encore fait, car il ne plaît pas à tout le monde, en particulier du côté de Concarneau et de Douarnenez ; pourtant comme dit le journaliste J.L Dubillot : « en tout état de cause, les gars de Saint-Gué sont tout à fait optimistes et pleins de dynamisme ».

Vendredi 23 : la construction d’un marché au poisson est évoquée à la Chambre de commerce. La Commission des pêches se prononce favorablement pour le projet, mais il va falloir plusieurs études et discussions avant l’accord définitif.

Week-end du 24 : « X3 agent spécial », film d’espionnage de Ralph Thomas, avec Dick Bogarde et Sylva Koscina, au cinéma Celtic

Dimanche 25 : promenade scolaire organisée par  l’Amicale laïque de Saint-Guénolé dans le Pays de l’Aven.

Deux thoniers font route terre : le « Didier Danièle » victime d’ennuis mécaniques et le « Fils de l’océan » en raison d’une voie d’eau.

Mardi 27 : l’administration de l’Inscription maritime annonce officiellement la perte du « Tronoën », disparu dans l’ouest de Penmarc’h. C’était un chalutier en acier de 24m et 115 tx.,  il a probablement chaviré en essayant de libérer son chalut. Il y avait sept hommes à bord dont deux marins de Saint-Guénolé : Pierre-Jean Le Goff, 49 ans, le mécanicien et René Baudry, 27 ans. Ils habitaient tous les deux la Cité de la Joie.

Mercredi 28 : service solennel à l’église de Guilvinec pour les disparus du « Tronoën ».

Bilan de juin : 63,4 tonnes contre 98,4 en juin 1966. 125000 F contre 218000 en 66. Contrairement à juin 66, les sardiniers n’ont pas vendu à Saint-Guénolé, mais plutôt à Concarneau et Loctudy, ports plus proches des lieux de pêche.

Publié dans 5 : De 1870 à nos jours | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire