1934

JANVIER

Début janvier : un incendie cause d’importants dégâts à Pors Carn, dans la villa « Kreis an avel » de Mme Juras, née Maure.

Vendredi 5 : l’affaire Stavisky prend un tour politique.

Dimanche 7 : en championnat de 2ème division, Trégunc sports 1 – Cormorans 0.

Dimanche 14 : en match amical, US Pont-l’Abbé 3 – Cormorans 1.

Lundi 15 : réunion à la préfecture de la Commission départementale des monuments naturels et sites pittoresques. Une zone de protection contre l’affichage sera établie dans un rayon de 200 mètres autour de la Tour carrée.

Tempête de noroît puis d’ouest, la plus forte des  trois derniers hivers.

Mardi 16 : la tempête continue.

Photo des Ponts et Chaussées le 16 janvier, Archives départementales du Finistère, 33 S

Dimanche 21 : Cormorans 1 – JA Pont-l’Abbé 2

Lundi 22 : Louis Hélias et Jeanne Dréau célèbrent leurs noces d’or à la Tour carrée.

Ouest Eclair du 25 janvier 1934

Samedi 27 : démission de Camille Chautemps, président du Conseil. Elle est en partie causée par l’affaire Stavisky.

Dimanche 28 : Chasseurs de Gourin 1 – Cormorans 1 (dernière journée du championnat de 2ème division).

Mardi 30 : Edouard Daladier devient président du Conseil.

Janvier : à Kervilon, un garçon de 12 ans qui s’amusait à jeter un fil de fer sur les câbles à haute tension qui alimentent Saint-Guénolé provoque un court-circuit. Saint-Guénolé et ses usines sont privés de courant pendant plusieurs heures.

L’école de pêche annexée à l’école primaire de Saint-Guénolé reçoit une subvention de 700 F. du Ministère de la Marine marchande.

FEVRIER

Mardi 6 : à Paris, les manifestations antiparlementaires des ligues d’extrême-droite tournent à l’émeute. Les manifestants tentent de prendre le Palais Bourbon, mais sont repoussés par les gendarmes mobiles. On compte 34 morts et 2300 blessés.

Emeute Place de la Concorde. Photo du journal « Le Populaire » n° 4019 du 8 février

Mercredi 7 : Edouard Daladier démissionne.

Vendredi 9 : Gaston Doumergue devient président du Conseil.

Une contre-manifestation du Parti communiste fait 9 morts.

Dimanche 11 : US Douarnenez 4 – Cormorans 2

Lundi 12 : le petit Eugène Hélias de Kerouil, 3 ans et demi, se noie en jouant dans une carrière.

Grève générale et manifestations antifascistes.

Fin février : Jean-Marie Stéphan de Saint-Guénolé, 59 ans, auteur de nombreux sauvetages, reçoit la médaille d’argent du mérite maritime.

Février : plusieurs marins de Penmarc’h passent avec succès le permis de conduire les moteurs : Alexis Carval, Guillaume Marie le Donge, Louis-Marie Guirriec et Tudy Lucas. Jean-Marie Tanneau, quant à lui, est reçu au certificat de capacité.

MARS

Jeudi 15 : tempête d’ouest, grains violents, mer très grosse.

Vendredi 16 : tempête.

Samedi 17 : la tempête détruit la passerelle entre les deux nouveaux brise-lames de Staviou.

Le port et les débris de la passerelle après la tempête. Photo des Ponts et Chaussées, Archives départementales du Finistère, 33 S

Dimanche 18 : près du rocher du préfet, malgré les rafales de vent, un jeune touriste descend imprudemment sur les rochers rendus glissants par les embruns. Il est sauvé in extremis d’une mort certaine par une jeune femme qui assistait à la scène.

Mercredi 21 : la tempête d’équinoxe fait des dégâts, en particulier à Concarneau

Samedi 24 : présentation officielle de la nouvelle Citroën, la traction avant 7 cv.

Chaîne de montage de la Traction avant en 1934, Revue Omnia n°173

Dimanche 25 : en match amical, AS Rosporden 1 – Cormorans 4

AVRIL

Avril : début des travaux de raccordement des deux brise-lames de Staviou.

La Dépêche de Brest, mars 1934

Dimanche 1er : Cormorans 5 – AS Rosporden 3

Lundi 2 : Cormorans 2 – Stade quimpérois (B) 4

Samedi 7 : le maire de Penmarc’h remet au président de la Chambre de commerce des souhaits émanant des marins de Saint-Guénolé ; ils concernent l’amélioration du port.


La Dépêche de Brest, 10 avril 1934

Dimanche 8 : naufrage du dundee « Filochard » de Concarneau. Les 8 marins sont sauvés.

Mercredi 11 : une forte tempête surprend la flottille dans la nuit de mercredi au jeudi. Deux bateaux de Saint-Guénolé perdent la totalité de leurs filets.

Dimanche 15 et lundi 16 : vague de chaleur exceptionnelle sur tout le pays.

Jeudi 19 : vers minuit 15, le maquereautier « Sacré cœur » du Guilvinec est pris dans une bourrasque soudaine de nord-ouest au large de Penmarc’h. La mer, devenue très grosse, couche le bateau, précipitant 4 hommes à la mer, 3 seulement parviennent à remonter à bord, le quatrième est porté disparu.

Première apparition d’un autorail en gare de Quimper.

Lundi 30 : Louis Garo, 56 ans, employé chez Roulland, qui rentrait chez lui à vélo est violemment heurté par une camionnette près de la chapelle de la Joie. Il a été transporté à l’hôtel-Dieu de Pont-l’Abbé.

MAI

Mercredi 2 : décès à l’hôpital de Louis Garo.

Jeudi 3 : début du procès de la société Ravilly au tribunal correctionnel de Rennes. Ce groupe, qui a dû déposer son bilan en mai 1931, possédait une usine à Saint-Guénolé.

Lundi 14 : « Fanny » de Marc Allégret d’après Marcel Pagnol, avec Raimu, Pierre Fresnay et Orane Demazis, salle Stéphan au bourg.

Samedi 26 : nouvelle session de l’examen de permis de conduire les moteurs. Sont reçus : Marcel Brelivet, Gustave Cossec, Jean Denis le Floch, Pierre Guéguen, Jean-Marie le Pape. Ce dernier est également reçu au certificat de capacité.

Printemps très sec sur la France

JUIN

Juin : autorisation préfectorale d’occuper les deux nouvelles classes de l’école de Saint-Guénolé

Début juin : les deux brise-lames de Staviou sont raccordés et n’en forment plus qu’un.

Photo des Ponts et Chaussées, Archives départementales du Finistère, 33 S

Lundi 25 : pêches exceptionnelles de sardines en baie de Concarneau.

Vendredi 29 : nuit des longs couteaux, vaste épuration au sein du mouvement Nazi.

Juin : début des travaux d’élargissement de la petite passe (juin-août).

Mois de juin chaud et sec

JUILLET

Début juillet : la sardine est abondante en baie d’Audierne. Les prix se maintiennent tant bien que mal. Mais on déplore des invendus à Saint-Guénolé, car les usines n’ont pas terminé la saison des petits pois et ne peuvent pas absorber de grosses quantités de poissons.

La Dépêche de Brest, 9 juillet 1934

Jeudi 5 : le député Albert le Bail intervient à la Chambre des députés pour encourager l’Etat à mieux subventionner les ouvrages de défense contre la mer. Son discours s’appuie sur l’exemple de Penmarc’h.

Samedi 7 : vague de chaleur en Bretagne, il fait 37° à l’ombre à Quimper.

Dimanche 29 : Antonin Magne remporte le Tour de France.

AOUT

Début août : tension dans les ports, en particulier à Douarnenez, en raison de la surproduction de sardines et de la mévente.

Début août : la médaille d’honneur des marins de commerce est remise à plusieurs marins de Penmarc’h, dont quatre de Saint-Guénolé : Pierre Jean Bariou, patron du bateau de sauvetage, Alain Scuiller, Corentin Le Drézen et Jean-Marie Le Drézen.

Samedi 6 : 60 sardiniers débarquent de très bonnes pêches à Saint-Guénolé.

Vendredi 10 août : début du regroupement à Lesconil de la Fédération des espérantistes prolétariens (10 août – 3 septembre). Des incidents éclateront fréquemment avec les cléricaux et certains vacanciers.

Dimanche 12 : accord entre marins et usiniers.

Vendredi 17 : Jean Louis Dréau, 31 ans, marin pêcheur, tombe accidentellement à l’eau dans le port de Saint-Guénolé et se noie.

Mardi 28 : décès près de la Tour carrée de l’imprésario Théodore Ysaye, 36 ans, victime d’un accident de moto.

SEPTEMBRE

Début septembre : le conflit entre marins et usiniers couve toujours, malgré l’accord du 12 août.

Vendredi 7 : vers 2 heures du matin, le sloop langoustier audiernais « Princesse des eaux » s’échoue près de Lervilly, il est rapidement brisé par les vagues. Heureusement, l’équipage est sauf.

Samedi 29 : la conférence de Jean Julien Lemordant sur « l’épopée des fusiliers-marins à Dixmude » attire plus de 400 personnes salle Stéphan au bourg. Il inaugure à Penmarc’h une nouvelle série de conférences qu’il va donner à travers la France et l’Afrique du nord.

Tout comme le printemps, l’été a été très sec sur la France

Septembre : création d’une 6ème classe à l’école des filles.

OCTOBRE

Lundi 1er : « Sergent X », film de Vladimir Strizhevsky, salle Stéphan au bourg.

Jeudi 4 : tempête.

L’équipage du thonier « Henri-Irma » de Concarneau est sauvé par le canot de sauvetage des Glénan.

Dimanche 7 : élections cantonales. Jacques Quéinnec, conseiller sortant, démocrate populaire est élu avec 4319 voix. Le Bastard, SFIO, obtient 1852 voix, Le Cleach, communiste, 833 voix, Boulais, radical socialiste 711 voix.

A Penmarc’h, Quéinnec obtient 979 voix, Le Bastard, 232 voix, Le Cleach 230 voix et Boulais 123 voix.

Mardi 9 : le roi de Yougoslavie Alexandre 1er et le ministre des affaires étrangères français Louis Barthou sont assassinés à Marseille.

Louis Barthou. Coll. Library of Congress

Mardi 15 : à la sortie de Pont-l’Abbé, le train pour Saint-Guénolé est pris en écharpe par un car d’Audierne qui le fait dérailler. Il y a quelques dégâts matériels, mais pas de blessés.

Samedi 20 : début de la Longue Marche en Chine.

Dimanche 21 : vers 13 heures, le thonier « Bonite » avec seulement le mousse à bord, rompt ses amarres dans l’avant port du Guilvinec et va talonner les rochers.  Les guilvinistes, nombreux sur le port, assistent impuissants à la scène. Heureusement que la pinasse « Yvette-Marie » d’Henri Coïc se rend compte de ce qui se passe et accoste le thonier. Une partie de l’équipage grimpe sur le « Bonite » pour aider le mousse. Une remorque est passée, mais il faut encore 20 minutes de lutte contre le vent et la mer pour sortir le thonier de sa fâcheuse position.

En championnat de 2ème division, Cormorans 4 – AS Pont-de-Buis 1

Mercredi 24 : la pinasse « Chell » de Michel Carrot de Saint-Guénolé, qui allait pêcher la sardine en baie d’Audierne heurte et coule la barque « Petit Henri » (ou « Petit Pierre » selon d’autres sources) de Joseph Le Berre. Celui-ci qui était seul à bord, a pu être recueilli par le « Chell ».

26 : obsèques à Landerneau du docteur Kermarrec. Il fut longtemps secrétaire de l’Institut d’études préhistoriques du Finistère. Une des salles du Musée de la préhistoire à Saint-Guénolé porte son nom.

NOVEMBRE

Dimanche 4 : Stella Maris Douarnenez 3 – Cormorans 2

Jeudi 8 : le président du Conseil Gaston Doumergue démissionne.

Dimanche 11 : Cormorans 1 – US Pont-l’Abbé 4

Lundi 12 : « I F 1 ne répond plus », film de Karl Hartl, salle Stéphan au bourg.

Mardi 13 : Pierre-Etienne Flandin devient président du Conseil, appuyé par les radicaux et les modérés.

Mi novembre : la sardine est abondante, mais connaît de graves problèmes d’écoulement.

Jeudi 22 : les marins de Saint-Guénolé refusent de suivre le mouvement de grève lancé par les sardiniers de Douarnenez pour protester contre la mévente

DECEMBRE

Samedi 1er : assassinat de Kirov. C’est le début des procès de Moscou et des grandes purges en URSS.

Dimanche 2 : Cormorans 0 – AL Châteaulin 1

Dimanche 16 : Cormorans 3 (buts de Chapalain, Cossec et Guichaoua) – US Douarnenez-Ploaré 1

Décembre : Temps très doux

AUTRES EVENEMENTS, REMARQUES, STATISTIQUES DE 1934

Il existe 1146 maisons et 32 bâtiments industriels à Penmarc’h

Fin des travaux du port de Saint-Guénolé : élargissement et approfondissement de la petite passe, construction d’un brise-lame de 425m. Ils avaient commencé en 1932.

Le port compte dix bateaux de plus de 10 tonneaux. Il n’y a aucun bateau neuf, ni aucun départ dans cette catégorie. Dans les moins de 10 tonneaux, on dénombre six départs et huit arrivées. Au total, le chiffre des bateaux du port passe de 59 à 61.

Les huit arrivées sont : « Avant-Garde » (GV6246) pinasse de Jean Louis Durand, « Berceau du marin » (GV6179), pinasse de Jean Stéphan, qui remplace « Antoinette » (GV5797) désarmé en mai, « Gladiateur », pinasse de Charles Autret, « Jean et Thomas », pinasse de Jean-Louis Nédélec qui remplace « Albertine », désarmé en août, « Murmure des flots », canot ponté de Jean Louis Lucas, « Petit Alphonse », canot non ponté de Pierre le Brun et Henri le Goff, « Petit Honoré », canot non ponté de Louis Jégou et « La Voix du marin » (GV6201), pinasse de Jean Marie le Pape, qui remplace « Lulu II », désarmé en août.

« Jean et Thomas ». Détail d’une carte postale, éditeur non identifié.

Les trois autres bateaux qui ont cessé leur activité à Saint-Guénolé sont : « Berceau du marin » (GV4900) à Jean Cosquéric, désarmé en février, « Jeanne d’Arc » à Jacques Scuiller (GV4975) désormais basé au Croisic, et « Notre-Dame de la Joie » (GV5037) à Corentin Bariou, désarmé courant 1934 et démoli en décembre 1934.

Bilan des ports de Penmarc’h : 3870 t. pour une valeur de 7 100 000 F (Guilvinec qui rivalisait avec Penmarc’h il y a 10 ans est désormais distancé avec 4 000 000 F)

Ailleurs en Pays bigouden

La crise économique touche fortement le Pays bigouden

665 des 901 bateaux du quartier du Guilvinec sont motorisés. (1)

La première pinasse équipée d’un chalut à panneaux apparaît au Guilvinec « Ernest Zégut », c’est la naissance des malamoks bigoudens. Il s’agit d’un chalut « Bocéno » de 20 m fabriqué à Angers. (2)

Première apparition du doryphore dans le Finistère.

(1) et (2) Pichon, Jacques – Les zones de pêche…

Publié dans 5 : De 1870 à nos jours | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire