Juin 1968

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 5 : la tendance à la reprise du travail s’accentue en Cornouaille.

Le Conseil municipal de Penmarc’h vient d’approuver le projet de construction d’un mur de défense entre la Joie et Pen ar Beg. Par ailleurs il a décidé d’acheter un corbillard automobile.

Assassinat du sénateur Robert Kennedy.

Jeudi 6 : le chalutier  « Ludovic Pierre » va bientôt partir pour une nouvelle campagne d’assistance de la flottille thonière.

Dimanche 9 : assemblée générale des Cormorans à l’Hôtel Moguérou.

Grand bal populaire au « Sidney » au Guilvinec avec Lili Ronarch et les Kelts. Le bal est organisé par le Comité intersyndical de soutien aux grévistes du canton de Pont-l’Abbé.

Lundi 10 : les chalutiers ont repris la mer. Le thonier «Abbé Garo » fait également route pêche avec un équipage composé de Concarnois.

Le nombre total de thoniers pour Saint-Guénolé dépassera cinquante ; on table sur 54.

Le beau temps s’est installé depuis quelques jours, il y a déjà beaucoup de monde sur les plages.

D’importants travaux ont lieu sur le port depuis quelques semaines. La criée est presque terminée, elle est peinte et reçoit son équipement. Les magasins de marée sont sortis de terre.

Lancement du « Shoraï » au chantier Pierre Gléhen du Guilvinec pour l’armement Bodéré- Boënnec, André Bodéré sera le patron et Jean-Claude Boënnec  le mécanicien. C’est un chalutier thonier de 18m, jaugeant 49 tx, propulsé par un moteur de 240 cv DP8.

Lancement du « Corse » au chantier Léon Gléhen de Pont-l’Abbé pour Marcel Bodéré en copropriété avec l’ACAF. Chalutier thonier de 19 m équipé d’un moteur de 360 cv. Après son lancement, il est ensuite jusqu’à Loctudy par le « Koroller ar Mor ». C’est dans ce port que son équipement sera finalisé.

« Le Corse », carte postale Jean (détail)

Mardi 11 : c’est la rentrée au lycée et au CES Laennec.

Décès à Paris du peintre Jean Julien Lemordant.

Mercredi 12 : 200 des 335 tonnes de pommes de terre primeurs présentées au marché de Pont-l’Abbé ont fini à la décharge.

Franck Lanthony est élu président des Cormorans.

Vendredi 14 : la fête des thoniers n’a pas été reconduite, mais la fête foraine s’est quand même installée sur la place.

Lundi 17 : le gros de la flottille thonière commence à partir. Certains bateaux ont connu des difficultés d’approvisionnement en glace, ils ont été contraints d’aller se faire livrer à Concarneau, Audierne ou Guilvinec.

Dimanche 23 : premier tour des législatives. Edmond Michelet (UDR) arrive en tête avec 24 454 voix, devant Hamon (PC) 11 841 voix, Omnes (CD) 8 088 voix et Alain le Dilosquer (PSU) 6 942 voix. A Saint-Guénolé, Michelet obtient 822 voix (2257 pour l’ensemble de la commune), il précède Hamon 505 voix (1016), Le Dilosquer 165 voix (424) et Omnes 109 voix (288).

Lundi 24 : les équipages des chalutiers de Concarneau votent la fin de la grève, ils reprendront la mer à partir du 25. La criée devrait aussi reprendre son activité.

Mardi 25 : la pêche à la sardine est quasiment nulle depuis plusieurs jours, en revanche il y a parfois de bonnes captures de sprats.

Mercredi 26 : le « Bibelot » qui était en panne a été remorqué à La Corogne par le « Coryphée ». Ils ont signalé à la vacation de Radio Conquet qu’ils allaient finalement rentrer au Guilvinec.

Jeudi 27 : première marée pour « Alain Bihen » de Désiré Durand.

Disparition en mer de Robert Kerviel au cours de la campagne thonière. Il était embarqué sur le « Pors Lambert ».

Vendredi 28 : collision entre deux voitures à Kervilon. La conductrice d’un des véhicules, blessée à la jambe, a été transportée à l’Hôtel-Dieu de Pont-l’Abbé.

Samedi : première liaison Paris-Quimper en train-autos-couchettes.

Dimanche 30 : les élections législatives se soldent par un  raz de marée gaulliste. La majorité présidentielle obtient 394 sièges sur 485. Edmond Michelet est réélu député avec 31 393 voix, contre 18 447 voix pour Hamon. A Penmarc’h Michelet obtient 2605 voix et Hamon 1345.

Le temps est chaud et orageux tout le week-end ; c’est la ruée sur les plages.

Bilan du port : 122 tonnes débarquées, 218 000 F de chiffre d’affaires. Ces bons chiffres sont surtout dus aux sardiniers. En juin 1967 : 63 t., 125 000 F.

Publié dans Uncategorized | Marqué avec , , , , , , , , , , , , , , , , , | Laisser un commentaire