Octobre 1964

Octobre 1964

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 1er : l’Armement guilviniste est scindé en deux, c’est la naissance de l’Armement bigouden, dirigé par Alexis Le Bouter.

Week-end du 3 : « La porteuse de pain » de Maurice Cloche, avec Suzanne Flon, Philippe Noiret et Jean Rochefort, au cinéma Celtic

Dimanche 4 : en championnat de Division régionale d’honneur, les Cormorans sont tenus en échec sur leur terrain, lors du derby qui les oppose à l’US Pont-l’Abbé (0-0)

Mercredi 7 : rafales de 70 km/h à Penmarc’h vers 10 heures du matin. Les chalutiers sont « en pêche mauvais temps » ou « à la cape » ; « RAS mauvais temps » pour les trois derniers thoniers : « Fiancé des mers », « Marie-Suzanne » et « Tante Corentine ». Les côtiers restent au port.

Jeudi 8 : rafales de 100 km/h à Penmarc’h dans la nuit du 7 au 8, puis dans la journée du 8. Les trois thoniers sont « à la cape », les chalutiers sont également « à la cape » ou en relâche à Newlyn.

Vendredi 9 : la tempête forcit encore et touche violemment le Pays bigouden, avec des rafales de 125 km/h à Penmarc’h. Les chalutiers sont en relâche à Newlyn, Milford Haven ou Kinsale. Loin de tout abri, le « Fiancé des mers » et le « Marie-Suzanne » sont à la cape, « Tante Corentine » fait route terre au ralenti.

Fiancé des mers

Le « Fiancé des mers »

Week-end du 10 : « Le roi des chevaux sauvages », western de R.G. Springsteen, au cinéma Celtic

Samedi 10 : fin de la grève du lait dans le Finistère.

Début des Jeux olympiques de Tokyo.

Cérémonie d'ouverture des Jeux olympiques

Cérémonie d’ouverture des Jeux olympiques

Dimanche 11 : la plupart des chalutiers sont encore en relâche

Lundi 12 : les chalutiers sont à nouveau en pêche.

Mardi 13 : le Docteur Grollet est élu président du Syndicat d’initiative de Penmarc’h.

Le dernier thonier « Marie-Suzanne » est à la vente avec 850 thons. Avec 1428 tonnes de thon pêchées en 1964 (753 t en 1963), Saint-Guénolé se classe au 6ème rang des ports thoniers français.

« En avant » débarque 9 tonnes de sardines et 1 tonne de maquereaux.

Mercredi 14 : Nikita Khrouchtchev, chef du gouvernement soviétique est limogé. Léonid Brejnev lui succède à la tête du Parti communiste d’Union Soviétique.

Léonid Brejnev

Léonid Brejnev

Jeudi 15 : retour du mauvais temps : les côtiers restent au port.

Week-end du 17 : « Le rossignol des montagnes » de Antonio Del Amo avec Joselito au cinéma Celtic

Dimanche 18 : 3ème tour de la Coupe de France de football : les Cormorans battent la JA de Pont-l’Abbé 3-1 (buts de Pochet, Gest et Nédelec).

Lundi 19 : « La Gazelle » débarque 9 tonnes de sardines à Saint-Guénolé.

« Enfant de Bretagne » prend en remorque le chalutier guilviniste « Perle de Bretagne », ils font route Douarnenez.

Un arrêté fixe la taille de la langoustine à 10 cm pour toutes les captures effectuées au sud du 48e parallèle. Elle était fixée à 8 cm auparavant.

Mercredi 21 : le « Per Wegen » de Saint-Guénolé débarque à son tour 10 tonnes de sardines à Douarnenez. Les pêches des derniers jours sont bonnes en tonnage, mais la sardine est très grosse et se vend mal.

Le "Per Wegen"

Le « Per Wegen »

Temps glacial.

Jeudi 22 : A 11h, une fillette de 3 ans est tuée rue Michel-Le Gars après avoir été percutée par une voiture.

Vendredi 23 : les chalutiers sont « en pêche mauvais temps » ou « à la cape ».

Week-end du 24 : « Le mercenaire » de Baccio Bandini et Etienne Périer avec Stewart Granger, au cinéma Celtic

Dimanche 24 : fin des  Jeux olympiques de Tokyo, la France remporte enfin une médaille d’or lors de l’ultime épreuve, grâce au cavalier Pierre Jonquères d’Oriola, vainqueur du saut d’obstacles.

Jeudi 28 : les 15 derniers sardiniers de Saint-Guénolé obtiennent encore de bons résultats en tonnage.

Week-end du 30 : « Sorcier de Rio Grande », western de Charles Marquis Warren avec Charlton Heston et Jack Palance, au cinéma Celtic.

Fin octobre : le « Kreis ar Pin » débarque 10,7 tonnes de poissons et langoustines à Douarnenez.

Octobre a été frais et pluvieux.

Bilan mensuel du port : 225 tonnes débarquées dont 180 tonnes de thon ; valeur totale : 352 763 F (en octobre 1963 : 515 t., 625 000 F). La sardine, trop grosse, rapporte peu et le chalutage côtier reste médiocre.

 

Ce contenu a été publié dans 5 : De 1870 à nos jours, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *