Novembre 1963

Novembre 1963

 

 

 

 

 

 

Week-end du 2 : « Varsovie contre Gestapo » film polonais de Jerzy Passendorfer au cinéma Celtic

Dimanche 3 : le vent fort accompagné d’un gros coefficient de marée fait des dégâts dans le Finistère causant des inondations à Quimper et au port de Douarnenez. Il redouble de violence pendant la nuit.

Lundi 4 : les chalutiers sont « en pêche mauvais temps ».

Mardi 5 : fondation salle Stéphan à Saint-Pierre, du syndicat CFTC des goémoniers du quartier maritime du Guilvinec.

Jeudi 7 : les cinq sardiniers encore en activité à Saint-Guénolé désarment. Ils n’ont rien pêché depuis le 24 octobre. Malgré tout, Saint-Guénolé est le premier port sardinier finistérien en 1963 et le 8ème port sardinier français.

Vendredi 8 : le « N’holl Zent » débarque 12,8 tonnes de poissons et langoustines à Concarneau.

Week-end du 9 : « Le voleur de Bagdad », film italien avec Steve Reeves au cinéma Celtic

Les chalutiers sont à nouveau « en pêche mauvais temps ».

Dimanche 10 : Conseil municipal : mise en vente des pierres du manoir du Penity (entre le bourg de Penmarc’h et le stade), dont la démolition avait été décidée le 17 mars.

Nuit du dimanche au lundi : grosse tempête avec des rafales de 125 km/h à Penmarc’h.

En rentrant se mettre à l’abri à Milford Haven, « la Chaumière du pêcheur » reçoit un gros paquet de mer par l’arrière qui le couche sur babord. Il parvient à se redresser, mais sa passerelle est très endommagée.

Lundi 11 : les bateaux de Saint-Guénolé qui pêchaient sur le banc de Smalls sont presque tous en relâche à Milford Haven.

Milford Haven

Milford Haven

Nuit du lundi au mardi : la tempête reprend, le vent souffle à 100 km/h à Penmarc’h.

Mardi 12 : les chalutiers sont toujours à Milford Haven, à trois exceptions près. Les côtiers ne sont pas sortis depuis plusieurs jours.

Jeudi 14 : les chalutiers qui étaient sortis de Milford Haven sont « en pêche mauvais temps » ou font à nouveau route vers Milford.

Week-end du 16 : « Thésée et le Minotaure », peplum de Silvio Amadio avec Rossana Schiaffino, au cinéma Celtic.

Dimanche 17 : rafales de 100 km/h à Penmarc’h dans l’après-midi, creux de 6 à 7 m. On constate des dégâts sur le terre-plein du port.

Les chalutiers sont « en pêche mauvais temps ».

Lundi 18 : un article de B. Hervé, paru dans Ouest France qualifie Lili Rolland et son sardinier « En avant » de « premier patron et premier navire sardinier de toute la côte Atlantique ».

En Avant, carte postale Le Doaré n°467 (extrait)

En Avant, carte postale Le Doaré n°467 (extrait)

Les bateaux sont à nouveau en relâche à Milford Haven, Newlyn ou Dublin.

Le « Gabrielle Maryvonne » vend 14,1 tonnes de poissons et langoustines à la criée de Concarneau.

Mardi 19 : le mauvais temps n’en finit pas : vent de 80 km/h à Penmarc’h, mer grosse. Les chalutiers sont toujours en relâche pour la plupart.

Mercredi 20 : profitant d’une amélioration, les bateaux de Saint-Guénolé sont sortis des ports britanniques ou irlandais.

Le « Touch Coic » est arrivé à Douarnenez, ramenant son patron, Alain Durand, victime d’une fracture de la jambe au port de Newlyn.

Le Touch Coic

Le Touch Coic

Jeudi 21 : lancement à Lorient du premier chalutier « pêche arrière » cornouaillais : le « Jechrisa-Marie », qui viendra grossir la flottille du port de Concarneau.

Vendredi 22 : assassinat de John Kennedy, président des Etats-Unis.

J.F. Kennedy quelques instants avant le drame.

J.F. Kennedy quelques instants avant le drame.

Week-end du 23 : « Les deux gamins » d’Antonio Del Amo avec Joselito, au cinéma Celtic

Samedi 23 : les chalutiers, qui avaient encore dû aller en relâche, commencent à reprendre la mer.

Dimanche 24 : certains chalutiers sont à la cape, d’autres ont regagné les ports de Milford Haven, Newlyn et Dublin.

A Quimper, les Cormorans de Penmarc’h terminent leur beau parcours en coupe de France. Lors de ce cinquième tour, ils sont battus 4 à 0 par le Stade Quimpérois, après un match plus équilibré que ne le reflète le score.

Lundi 25 : la plupart des chalutiers sont en relâche ou font route vers les ports britanniques.

Mardi 26 : l’épave du chalutier concarnois « Saphir » est signalée flottant entre deux eaux  par un navire soviétique dans le secteur de la « Grande sole ». Il y avait dix hommes à bord. Un autre chalutier concarnois est rapidement sur place. D’autres chalutiers font route sur la zone du naufrage. Un « Neptune » décolle pour effectuer des recherches aériennes.

Dans la nuit, entre 23 heures et minuit, neuf des dix marins sont repérés dans deux canots de sauvetage. Un seul manque à l’appel : il ne sera pas retrouvé.

Jeudi 28 : les chalutiers ont repris la mer.

Week-end du 30 : « La sage-femme, le curé et le Bon Dieu » de Jean Negulesco, avec Maurice Chevalier et Angie Dickinson, au cinéma Celtic

Samedi 30 : le « Bajyma » en panne complète de moteur a été pris en remorque par « L’Oiseau migrateur » d’Audierne. Ils font route sud.

Le bilan des pêches de novembre est très faible en raison du mauvais temps : 53 tonnes seulement ; chiffre d’affaires : 166 000 F.

 

Ce contenu a été publié dans 5 : De 1870 à nos jours, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *