Kerjaouen

Kerjaouen est un nom d’origine toponymique, composé de Ker = habitation, village et de Jaouen dérivé du nom romain Jovenus. Il vient du village de Kerjaouen en Penmarc’h, aujourd’hui Kergaouen. Ce patronyme très rare n’existe plus aujourd’hui.

On trouve des traces de cette famille au Cap Caval dès le XVe sous la forme Kerjouan, variante du même nom (Jouan vient également de Jovenus).

Vers 1600, les Kerjaouen étaient marchands-maîtres de barque à Kérity. Une des familles Kerjaouen grimpa particulièrement sur l’échelle sociale : au cours des XVII-XVIIIe, ses membres furent notaire, procureur, officier …Ils se faisaient appeler Kerjaouen sieur de Landregan , ou plus tard Kerjaouen sieur de Kerforn. On les trouvait à Quimper, à Pont-l’Abbé et Plomeur où ils possédaient le manoir de Kerbulic. Ils affublèrent même parfois leur nom d’une particule : de Kerjaouen.

Les autres branches restèrent à Penmarc’h. Ces Kerjaouen étaient parfois surnommés Sech. Jean Kerjaouen qui vécut au XVIIe à Penmarc’h était qualifié de  sire. Il connut une certaine aisance au cours de sa longue existence (il serait mort centenaire), mais termina sa vie dans une grande pauvreté, »n’ayant à présent ny or ny argent pour payer » ses créanciers (1).

Plusieurs de ses enfants s’installèrent à Saint-Guénolé à la fin du XVIIe. Ce nom de famille s’est éteint à la fin du XVIIIe.

(1) 4 E 205 2, maître Le Cléach 1697
Ce contenu a été publié dans 4 : De 1596 à 1869, Patronymes, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *