Haie

Haie = haie
« Trez ar haie nevez » (1830, 60J30) Toponyme de Kervédal

Issu du germanique haag, le mot français haie se rencontre parfois sous cette forme en toponymie bretonne. A partir du XIIIe ce mot prend le sens qu’il a conservé aujourd’hui de clôture faite d’arbres, d’arbustes, d’épines ou de branchages, servant à limiter ou à protéger un terrain. Haie peut aussi désigner des fortifications carolingiennes, mais aucun autre élément ne vient étayer cette hypothèse à Saint-Guénolé.

Trez ar haie nevez est composé de trez = grand champ, de haie et de nevez = nouveau, ce serait le Grand champ de la nouvelle haie.

Ce contenu a été publié dans Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *