Fa

Fa, fao, [fav] = fève

« Liors ar parc fa » (1680, 4E214 93)
« Parc fa » (1738, 60J24),
« Liors ar parc fao » (1745, 4E214 130)
« Parc fa » (1833, 3P159 3, cadastre) Toponyme de Kerameil

Parc fa = Champ des fèves, se situe à l’est du manoir de Kerameil, c’est un « courtil cerné des haies et fossés du midy et oriant, donnant d’occidant sur (…) deux jardins (…) et du nord cerné de murailles »(1745, 4e214 130).

La fève est un légume ancien, très riche en protéines. Elle se sème en février-mars et se récolte quatre mois plus tard. La fève était jadis couramment cultivée dans le Pays bigouden,  mais elle n’a pas résisté à la concurrence de la pomme de terre à partir de la deuxième moitié du XIXe (1).

(1) Dans le Cap Sizun ces deux cultures ont été associées, parfois jusqu’en 1940 (on plantait les fèves entre deux sillons de pommes de terre). Le même compagnonnage végétal a probablement existé dans le Cap Caval.
Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *