Colin, Paul-Emile (1867-1949)

Graveur, illustrateur,peintre

Paul-Emile Colin est né à Lunéville le 16 août 1867.

Dans un premier temps, Paul-Emile Colin envisage de devenir professeur de dessin, puis il entre à l’École des Arts décoratifs. Il entreprend également des études de médecine à Nancy, puis à Paris.

Il fait une rencontre artistique décisive en la personne de Charles Filiger, qui lui fait découvrir Le Pouldu en 1890 et les peintres de Pont-Aven. Il se lie d’amitié avec Gauguin et Sérusier.

Colin ouvre un cabinet de médecine à Lagny en 1894, mais il cessera d’exercer dès 1901 pour se consacrer entièrement à son art. Influencé par l’école de Pont-Aven il pratique majoritairement la gravure sur bois. Il réalise de très nombreuses œuvres (plus de 3000 estampes), illustrant en particulier les livres des grands écrivains du début du siècle.

Sa notoriété de xylographe faiblit après la Première guerre mondiale. Il se consacre alors d’avantage à la peinture, visitant de nombreux pays méditerranéens.

Paul-Emile Colin est mort à Bourg-La-Reine le 28 octobre 1949.

Paul-Emile Colin et Saint-Guénolé

Paul-Emile Colin passe à Saint-Guénolé en 1911. Comme beaucoup d’artistes, il s’intéresse aux rochers des alentours de Talifern.

« Le trou d’enfer à Saint-Guénolé » ; gravure à la pointe sèche, 16 x 23 cm

Un marin, pieds nus, armé d’une bêche, descend peut-être ramasser des pouce-pieds.

Sources

Wikipédia et diverses présentations succinctes.

Ce contenu a été publié dans Artistes, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *