Notre-Dame de la Joie (GV 8438)

Immatriculation : GV 8438, puis GV 302887

Construit au chantier de Cornouaille à Douarnenez, il est lancé le 4 novembre 1971 ; son armement est enregistré le 24 décembre 1971 (1)

Caractéristiques : côtier

  • Longueur : 14,05 m
  • Tonnage : 24,06 tx
  • Moteur Baudouin DP6 de 160 cv (118 kw)
  • Signal distinctif : FSBP
  • Cale réfrigérée : 20 m3
  • Couleurs : pavois blanc, liseré rouge, coque bleue et blanche
  • Passerelle métallique
Notre-Dame de la Joie avant les transformations de 2013.

Le « Notre-Dame de la Joie » est construit pour Jacques le Tanter qui était jusqu’alors second sur « l’Etendard de l’Immaculée ». Ce nom, Notre-Dame de la Joie, chapelle emblématique du Pays bigouden, a été porté par de nombreux autres bateaux de Penmarc’h : c’est le cinquième depuis 1920. Le « Notre-Dame de la Joie » est un des premiers bateaux de Saint-Guénolé financé par un prêt du Crédit mutuel de Bretagne.

Jacques Le Tanter commande le « Notre-Dame de la Joie » jusqu’à son départ en retraite, puis  il confie la barre à son fils Gwenaël Le Tanter.

Après une longue activité de chalutier côtier, le « Notre-Dame de la Joie », toujours en activité aujourd’hui, effectue une seconde carrière en tant que bolincheur.

En fin 2013, il fait peau neuve. Le chantier Tanguy l’équipe d’une nouvelle passerelle et consolide sa coque.

Equipage d’origine : Jean-Yves Gourlaouen, Marcel Loussouarn, Pierrot Loussouarn (2)

(1) Coût de construction : 235 000 F (sans le matériel de pêche)

(2) Composition de l’équipage donnée par Joël Stéphan.

Publié dans Bateaux | Marqué avec , , | Laisser un commentaire