Mars 1964

Dimanche 1er : les chalutiers peuvent enfin sortir des ports anglais et irlandais après plus d’une semaine d’immobilisation.

Enterrement à Kérity d’Amédée Stéphan, un des deux marins décédés de « l’Etoile d’or » le 21 février.

Mardi 3 : temps froid

Vendredi 6 : après « l’Etoile filante », la « Sardane » est le quatrième bateau à s’armer pour le maquereau de dérive. Le poisson s’est rapproché, les marées durent de trois à quatre jours.

L'Etoile filante

L’Etoile filante

Week-end du 7 : « Une grosse tête » de Claude de Givray, avec Eddie Constantine, au cinéma Celtic

Samedi 7 : service funèbre à Kérity pour Louis Le Gars, marin de « l’Etoile d’or » disparu le 21 février.

Dimanche 8 : vent glacial à Saint-Guénolé.

Mardi 10 : Saint-Guénolé se réveille sous la neige, les toits des maisons et le pont des bateaux sont recouverts d’une petite couche blanche. Elle va fondre dans la journée.

Mercredi 11 : mévente du maquereau ; les marchés bretons sont encombrés par de fortes importations.

C’est la fin de l’épisode de froid, il aura duré du 3 au 10.

Les chalutiers sont signalés « en pêche, mauvais temps ».

Week-end du 14 : « Le shérif de ces dames » de Gordon Douglas, avec Elvis Presley, au cinéma Celtic.

Dimanche 15 : réunion du Conseil municipal. Plusieurs projets sont à l’ordre du jour : un hospice-maison de retraite intercommunal à Plomeur, la construction d’une route reliant Poulbriel au Viben et un projet du CEA d’immersion au large du Finistère sud de déchets radioactifs du site nucléaire du Tricastin à Pierrelatte . Ce dernier projet suscite la réprobation de l’assemblée municipale.

Lundi 16 : petite tempête lors de la grande marée.

Mardi 17 : Le « Marie-Pierre » perd un marin au large d’Ouessant : Lucien Biger, 43 ans, de Saint-Guénolé. Plusieurs maquereautiers dont « La Sardane » sillonnent le secteur pendant plusieurs heures pour le retrouver, mais leurs recherches restent vaines.

Mercredi 18 : la flottille est signalée « en pêche, mauvais temps » ou « à la cape » ou « route Kinsale ».

Jeudi 19 : le sud-Finistère est touché par de nombreuses inondations.

Week-end du 21 : « D’où viens-tu Johnny » de Noël Howard, avec Johnny Hallyday et Sylvie Vartan, au cinéma Celtic.

Mardi 24 : l’organisation coopérative « Marée bretonne » obtient le droit d’acheter du poisson à Saint-Guénolé et Loctudy. Les mareyeurs indépendants qui s’y étaient fortement opposés l’année dernière ont cette fois choisi la voie de la conciliation.

Mercredi 25 : les chalutiers sont « en pêche, mauvais temps ».

Jeudi 26 : la nouvelle poste de Pont-l’Abbé, place de la République, est en voie d’achèvement.

Week-end du 28 : « Tir au flanc 62 » comédie de François Truffaut et Claude de Givray au cinéma Celtic

Lundi 30 : à Pont-l’Abbé, les Cormorans surclassent l’équipe du Guilvinec en finale du tournoi de Pâques.

Ce mois de mars a été sombre et pluvieux.

Le  quartier maritime du Guilvinec prend l’initiative d’interdire la commercialisation des langoustines de moins de 8 cm. La taille minimum est déjà fixée depuis quelques mois à 11,5 cm pour les hauturiers.

Bilan de la criée : mars a été un mauvais mois pour les chalutiers côtiers. Heureusement qu’en fin de mois on a pêché beaucoup de maquereaux à proximité des côtes. Le tonnage débarqué : 216t est le plus important depuis 1961 (107t en 63) ; le chiffre d’affaire global se monte à 249 000 F, soit nettement plus qu’en 1963, qui fut il est vrai très médiocre en raison du froid (160 000 F).

 

Ce contenu a été publié dans Uncategorized, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *