Premier semestre 1918

JANVIER

La première quinzaine est marquée par un froid intense.

Samedi 5 : dans la nuit du samedi au dimanche un convoi de 16 cargos parti de Brest est attaqué par un sous-marin, l’U-Boot 93. Quatre bateaux chargés de charbon sont torpillés. A 23h30, le « Henri Le Cour » vapeur français de 4067 t, coule à 4 milles au sud-ouest de Penmarc’h, les marins sont sauvés ; à minuit trente, « le Harry-Luckenbach » vapeur américain de 2798 t,  coule à 6 milles au sud-ouest de Penmarc’h, 25 des 33 marins sont sauvés ; à 1h 30, « le Dagny » vapeur danois, coule à 4 milles au sud du Guilvinec, 19 des 21 marins réussissent à joindre Le Guilvinec ; à 2 h « le Kanaris » vapeur grec de 3193 tx coule à 5 milles au sud du Guilvinec, les 32 hommes embarqués sur des baleinières parviennent à joindre Lesconil.

U-Boot du même type que le n°93. Mémorial naval de Laboe (Allemagne). (Photo Darkone, CC BY-SA 2.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=50533)

Dimanche 6 : deux barques de Saint-Guénolé ramènent au port des épaves du « Henri Le Cour », dont un canot, une baleinière et un radeau de survie contenant encore des vivres.

Samedi 12 : disparition du « Château-Laffitte », vapeur français canonné par le sous-marin allemand U84, à 5 milles à l’ouest de Penmarc’h.

Jeudi 17  : le canot de sauvetage « Maman Poydenot » se porte au secours d’un vapeur de 4000 à 5000 tonnes, torpillé et en détresse.

Samedi 19 : le matelot de 3ème classe Baptiste Drezen meurt en mer, enlevé par une lame. Il était embarqué sur le chasseur « 314 ».

Janvier : malgré l’arrêté municipal du 21 décembre 1916, certaines personnes continuent à pratiquer la danse à Penmarc’h. Deux procès-verbaux ont été dressés.

FEVRIER

Lundi 18 : un hydravion, pris dans une bourrasque de vent au décollage, s’écrase dans le port de l’Ile-Tudy. Les deux Américains qui se trouvaient à bord sont tués.

Jeudi 21 : la base d’hydravions de l’US Navy à l’Ile-Tudy est opérationnelle.

Hydravion de la base américaine de l’Ile-Tudy au mouillage. Photo Jacques de Thézac. Collection des Archives départementales du Finistère.

Lundi 25 : mise en fonctionnement d’une tour de 17,40 m, peinte en rouge, sur le rocher des Perdrix à l’entrée de Loctudy.

Février : l’industriel parisien Henri Roussel achète l’usine dite « Dalidet » à Kérity.

La coopérative des patrons pêcheurs de Penmarc’h verse 500 F aux œuvres de guerre : 250 F au « Paquet du prisonnier » et 250 F à « l’œuvre des pupilles de l’école laïque ».

MARS

Dimanche 3 : la Russie soviétique et les empires centraux signent une paix séparée à Brest-Litovsk. Désormais les Allemands vont pouvoir concentrer toutes leurs forces sur le front de l’ouest.

Jeudi 7 : création de l’escadrille côtière V-491 à Plomeur. Un aérodrome a été aménagé à Kerégard.

Jeudi 21  : début de l’offensive allemande Michael menée par Ludendorff en Picardie.

Dimanche 24 : le « Saint-Bruno » du Guilvinec remorque jusqu’au port un hydravion de combat tombé en panne.

Jeudi 28 : malgré une progression de 60 km, les Allemands ne parviennent pas à percer le front. L’offensive Michael est arrêtée dans la région de Montdidier.

Le général Pershing met les forces américaines à la disposition de Foch.

Mars : le canot de sauvetage de Lesconil et quatre misainiers participent au sauvetage de deux autres hydravions en panne.

AVRIL

Mardi 9  : début de la bataille de la Lys (ou 4ème bataille d’Ypres).

Vendredi 12 : Maurice Joncour du 7ème Régiment de génie est tué par un obus à Domart-sur-la-Luce (Somme). Il était né à Menez Kerouil en 1894.

Dimanche 14 : Foch est nommé commandant en chef des forces alliées.

Lundi 15 : Auguste Dupouy écrit dans la « Revue de Paris » :

« L’hiver dernier, un navire chargé de coaltar dut être coulé dans ces parages. De l’île Nona à Porz-Karn, sur plusieurs kilomètres, des barils sont allés se briser au fond des couloirs qui sillonnent les plateaux rocheux de la côte, et en ont enduit les parois grises ou rousses d’un noir tenace on dirait que la grève porte le deuil de tant de naufrages. »(1)

Mercredi 17  : conditions hivernales sur la France, gel et neige jusqu’au vendredi.

Jeudi 18 :  la veuve de Gabriel Landais vend son usine de Saint-Guénolé avec son matériel à Eugène Rio et Jeanne Le Gall d’Audierne.

Mardi 23 : à 8 milles de Penmarc’h, un sous-marin allemand est touché par un hydravion américain basé à l’Ile-Tudy.

MAI

Jeudi 2 : fin de la bataille de la Lys, la percée allemande a été contenue.

Vendredi 10 : le matelot de 3ème classe Jean Marie Bariou, embarqué sur le vapeur « Vaucluse », est tué par un tir d’artillerie.

Jeudi 23 : mort du peintre Maxime Maufra. On lui doit un tableau intitulé « Les brisants » qui représente les rochers de Staviou et de Conq.

Samedi 25 : le matelot de 3ème classe Gustave l’Hénoret, meurt de maladie à l’hôpital Achilleon de Corfou. Il était embarqué sur le cuirassé « Vergniaud ». Né à Menez Kerouil, il avait 20 ans.

Le cuirassé « Vergniaud ». Carte postale Le Deley.

Lundi 27 : début d’une offensive allemande sur l’Aisne, en particulier au Chemin des Dames (3ème bataille de l’Aisne). Les Allemands ne sont plus qu’à 70 km de Paris.

 Mai : la pêche au maquereau donne de bons résultats.

Formation d’un comité destiné à venir en aide aux réfugiés en résidence à Saint-Guénolé. Il est présidé par Victor de Cadenet, gérant de l’usine Tirot. La souscription ouverte atteint déjà la somme de 306 F.

 JUIN

Samedi 1er : le soldat Joseph Marie Larnicol du 33ème RI est tué pendant les combats de Chaudun et Chazelles dans l’Aisne. Né à l’Ile Fougère en 1893, il était boulanger.

Mardi 4 : Ludendorff met un terme à son offensive sur l’Aisne.

Dimanche 9 : début d’une nouvelle offensive allemande (bataille du Matz)

Mardi 11 : contre attaque du général Mangin

Jeudi 13 : la contre attaque de Mangin oblige Ludendorff à stopper son offensive.

Samedi 22 : décès à Paris du député radical du Finistère Georges Le Bail-Maignan.

 

 

(1) Je n’ai retrouvé ni le nom du bateau ni la date du naufrage.
Ce contenu a été publié dans 5 : De 1870 à nos jours, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *