Premier semestre 1916

 

Début d’année : le château du Dourdy à Loctudy devient hôpital miltaire.

Début janvier : le conseil municipal de Penmarc’h, appuyé par le député Le Bail, demande la création d’un troisième train sur la ligne Pont-l’Abbé – Saint-Guénolé. Ce train aurait une utilité économique évidente et serait particulièrement apprécié par les militaires. En effet, les permissionnaires doivent souvent attendre à Pont-l’Abbé le train du lendemain pour rentrer chez eux, ou se résigner à effectuer la route à pied. Les convalescents subissent également le même sort.

Gare, Lévy 56+

La gare de Pont-l’Abbé pendant la Guerre. Carte postale Lévy n°56.

Samedi 1er janvier : entrée en vigueur de l’impôt sur le revenu

Mercredi 5 janvier : la classe 17 est appelée sous les drapeaux.

Dimanche 9 janvier : à la grève de Saint-Guénolé, le jeune Le Calvez, 12 ans, est sauvé de la noyade par un nommé Scuiller, âgé de 16 ans.

Début de l’offensive allemande en Champagne.

Lundi 24 janvier : tempête de neige sur la côte en soirée.

La France n’ a pas connu de mois de janvier aussi doux depuis le milieu du XIXe siècle. En Pays bigouden, en dehors de l’épisode neigeux du 24, les températures ont été largement supérieures à la moyenne et les précipitations sont restées très modérées.

Vendredi 4 et samedi 5 février : grandes marées. L’Odet déborde à Quimper.

Lundi 7 février : l’église Sainte-Thumette, la tour carrée, la chapelle de la Joie et son calvaire sont classés Monuments historiques par arrêté du Ministre de l’instruction publique et des Beaux-Arts.

Lundi 21 février : début de la bataille de Verdun, affrontement au Bois des Caures.

Vendredi 25 février : bataille de Verdun, prise du fort de Douaumont par les Allemands

Lundi 27 février : incendie à Saint-Guénolé. La chaumière de Mme veuve Drezen est entièrement détruite par le feu. Pour préparer son repas, le locataire, M. Kerfriden, 76 ans,  avait accroché une lampe à une poutre recouverte de papier. Le papier s’est enflammé et rapidement toute la maison a pris feu.

Fin février : tempête de neige sur les côtes de Cornouaille.

Début mars : vague de froid

Samedi 4 mars : Pierre Marie Salaun, 20 ans, du 174ème RI, disparait à Douaumont.

Verdun (Meuse), boyau conduisant au fort de Douaumont (carte postale).

Tranchée à Douaumont. Carte postale.

Jeudi 9 mars : bataille de Verdun, les Français résistent à l’attaque allemande du fort de Vaux.

Lundi 24 avril : Insurrection de Pâques à Dublin

Walter Paget Birth_of_the_Irish_Republic

« Birth of the Irish Republic », tableau de Walter Paget Birth représentant l’insurrection.

Jeudi 27 au samedi 29 avril : bataille d’Hulluch en Artois

Jeudi 27 avril  : Pierre Marie Stéphan, 20 ans, fusilier marin, meurt à La Panne (Belgique)

Samedi 29 avril : reddition sans condition des insurgés irlandais.

Fin avril : un chien enragé est abattu à Plozévet. Les deux personnes qu’il a mordues ont été conduites d’urgence à l’institut Pasteur de Paris.

Dimanche 7 mai : le prix Emile Robin et Jean Dufour, d’une valeur de 780 F, est attribué au canot de sauvetage de Kérity « Comte et comtesse Foucher de Saint-Faron ». Son patron, Joseph Jégou, reçoit la médaille d’or.

Vendredi 19 mai : Jean Marie Stéphan, 29 ans, du 287e RI, succombe de ses blessures à Revigny (Meuse).

295_001

L’hôpital militaire de Revigny. Carte postale A. Humbert.

Le train Pont-l’Abbé – Audierne déraille dans la grande descente de Plonéour, quatre wagons sont renversés. Il n’y a aucun voyageur blessé, mais les dégâts matériels sont importants.

Lundi 22 mai : Charles Berrou du 129e RI est tué à Douaumont. Il venait d’avoir vingt ans.

Juin : une séance de cinéma est organisée tous les vendredis à Saint-Guénolé.

Le Finistère, Juin 1916

Annonce parue dans « Le Finistère ».

Jeudi 8 juin : début d’une offensive allemande à Verdun. Chute du fort de Vaux.

Vendredi 9 juin : bataille de Verdun, les Allemands prennent Thiaumont.

Jean-Louis Cossec, 21 ans, du 4ème régiment de zouaves, est tué à Esnes (Meuse).

Esnes

Esnes

Lundi 12 juin : le canot de Kérity « le Veau d’or » s’échoue aux Etocs. Les 6 marins sont sauvés par deux goémoniers qui se trouvaient à proximité.

Jeudi 22 juin : Pierre Marie Palud, 19 ans, matelot au 2ème dépôt des équipages à Brest, décède à l’hôpital maritime de Brest.

Vendredi 23 juin : bataille de Verdun, les Allemands prennent Fleury-devant-Douaumont

Juin 1916 a été le mois de juin le plus froid depuis le milieu du XIXe siècle.

 

Ce contenu a été publié dans 5 : De 1870 à nos jours, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Premier semestre 1916

  1. Bonjour,

    Merci de rappeler ces souvenirs, en espérant que cela ne se reproduise pas!
    et Bloavez mat quand même!

    Ce Charles Berrou, mort deux jours après ses vingt ans, était un jeune frère de ma grand-mère Marie Louise, qui avait déjà perdu son mari, Jean Louis Souron, en Argonne, le 20 décembre 1914. Je n’avais jamais entendu parler de lui, jusqu’à ce que je m’intéresse à la généalogie familiale.
    J’ai été très émue de trouver dans le bouquin de Yann Bijer, « Avel Gornog », p 316, un récit des souvenirs de guerre de Corentin Bargain, de Pendreff, où il le cite, et où il raconte les circonstances de sa mort.

  2. admin dit :

    Bloavez mat !

  3. Eric Scuiller dit :

    Devoir de mémoire…trugarez Braz . Magnifique.

  4. admin dit :

    Merci Eric

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *