Octobre 1965

2e semestre - Copie (2)

Week-end du 2 : « Christelle et l’Empereur » de F.J. Gottlieb, au cinéma Celtic

Dimanche 3 : les Cormorans sont battus 2 à 1 par Saint-Colomban de Locminé. Ils sont derniers du championnat de DRH.

Lundi 4 : départ vers les ports d’Allemagne du nord d’une délégation de jeunes marins appartenant à la JMC (Jeunesse maritime chrétienne). Plusieurs marins de Saint-Guénolé participent à ce voyage d’étude.

Jégou, Tél 1965 10
C’est la rentrée au lycée Laënnec, elle avait été retardée en raison de travaux dans la cour.

Dans la nuit, « les Trois couleurs » heurte violemment une épave flottante. Une importante voie d’eau se déclare aussitôt. Le bateau réussit néanmoins à se rendre à Sainte-Evette où les pompiers d’Audierne interviennent pour vider l’eau.

Jeudi 7 : il fait très beau depuis plusieurs jours.

Week-end du 9 : « La ruée des Vikings » de Mario Bava, au cinéma Celtic

Dimanche 10 : les Cormorans marquent leur premier point grâce à un match nul à domicile contre Port-Louis : 0 à 0.

Mercredi 13 : Jacques Monod, François Jacob et André Lwoff sont prix Nobel de médecine

Vendredi 15 : le chalutier « Le Flibustier » du port du Guilvinec vient grossir la flottille de Saint-Guénolé. Il sera commandé par Arthur Boënnec qui était auparavant le patron de la « Chaumière du pêcheur ».

Depuis quelques jours un nouveau chalutier est en construction au chantier des Charpentiers réunis à Saint-Guénolé. Il est destiné à Jacques Savina, patron du « Petite Jacqueline ».

Week-end du 16 : « Rififi à Tokyo » de Jacques Deray, au cinéma Celtic

Samedi 16 : la semaine a été correcte pour la douzaine de sardiniers encore en activité à Saint-Guénolé, en particulier lundi avec 20 tonnes débarquées et jeudi avec 24 tonnes.

Dimanche 17 : les Cormorans perdent un nouveau derby à Pont-l’Abbé, cette fois contre la JA en Coupe de l’Ouest : 1 à 0.

Kermesse paroissiale dans l’ancienne usine Le Hénaff avec de nombreux stands et jeux. Le vainqueur du concours de galoche gagne un cochon vivant. La journée est animée par Les Cratères, un des meilleurs groupes de rock de la région. En soirée, un spectacle de magie est organisé, avec l’illusionniste O-Shan et Naga, la femme au cerveau d’acier.

Lundi 18 : ouverture de la nouvelle criée de Loctudy (halle de vente et cinq magasins de marée). Saint-Guénolé attend toujours la sienne.

Jeudi 21 : compte rendu de la Commission de visite des bateaux du quartier du Guilvinec : sur 102 bateaux examinés, 8 sont félicités par la Commission, dont trois de Saint-Guénolé : le « Kergarrien », le « Gloria Maris » et le « Jacques et Martine ».

Kergarrien

Le « Kergarrien »

Week-end du 23 : « Hercule à la conquête de l’Atlantide » péplum de Vittorio Cottafavi, au cinéma Celtic.

Samedi 23 : conférence et projection de diapositives sur le Laos à l’Abri du Marin, par le père missionnaire l’Hénoret de Tréffiagat, qui y séjourne depuis huit ans.

Lancement chez Léon Gléhen au Guilvinec du « Nous Deux » pour Roger Donnard de Saint-Guénolé. C’est un ligneur de 8 m équipé d’un moteur Bolinder de 50cv. Il possède une coupe très innovante avec un grand gaillard et une passerelle avancée.

Dimanche 24 : encore un nul pour les Cormorans : 0 à 0 à Lochrist contre l’US Montagnarde.

Accident mortel au port où un homme fait une chute de 6 mètres.

Lundi 25 : un chalutier de 17m est mis en chantier aux Charpentiers réunis de Léchiagat pour le compte de l’armement de Jean-Louis Stéphan de Saint-Guénolé. Il sera commandé par René Rivoal, actuel patron du « Didier Danièle ».

Jeudi 28 : vers 17h un tas de foin prend feu chez Madame Le Rhun à Kervédal. L’incendie est d’origine criminelle, la coupable est une voisine de 67 ans. Rapidement identifiée, elle est écrouée à la maison d’arrêt de Mesgloaguen à Quimper.

Vendredi 29 : après deux semaines décevantes, les 11 sardiniers encore en activité ramènent 24 tonnes de poisson.

Le Brun, Tél 1965

Mehdi Ben Barka, leader de l’opposition au roi du Maroc est enlevé à Paris. C’est le début de l’affaire Ben Barka.

Week-end de la Toussaint : au cinéma Celtic, « Kali Yug déesse de la vengeance » de Mario Camerini, avec Paul Guers, Senta Berger et Claudine Auger et sa suite « Kali Yug, le mystère du temple hindou ».

Le mois d’octobre a été exceptionnellement beau.

Bilan du port : 270 tonnes débarquées (226 t. en octobre 1964) dont 211 t de sardines qui se sont bien vendues. 440 000 F de chiffre d’affaire (353 000 F en 1964). Cette hausse  n’est pas générale, car les chalutiers côtiers ont beaucoup de mal à s’en sortir.

Ce contenu a été publié dans 5 : De 1870 à nos jours, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *