Novembre 1967

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 1er  : la journée de Toussaint est gâchée par la tempête.

« L’Antéros » de Lesconil, venu se réfugier au port de Loctudy, est drossé contre un autre bateau peu après minuit. Il est victime d’une voie d’eau qui nécessite le recours aux pompiers.

Les chalutiers de Saint-Guénolé sont en relâche, sauf le « Patricia » et le « Touch Coïc ».

Dans la nuit du mercredi au jeudi, la tempête s’aggrave encore, avec des rafales à 111 km/h à Penmarc’h, accompagnées d’orage. Le mur qui protège le dépôt de carburant de la coopérative maritime est démoli par les vagues. Les dunes de l’anse de la Torche sont sapées. La tempête est d’autant plus rude qu’elle se conjugue à une grande marée (coefficient de 112).

Week-end du 4 : « La bourse et la vie » de Jean-Pierre Mocky, avec Fernandel, au cinéma Celtic.

Lundi 6 : tous les sardiniers cornouaillais ont désarmé au moment de la tempête, sauf ceux de Saint-Guénolé.

Mercredi 8 : une collision à l’angle de la rue Pierre et Jean-Dupouy et de la rue Racine fait un blessé.

Jeudi 9 : prise record de sardines, les 12 bateaux du port ramènent 70 tonnes, plus 5 tonnes de maquereaux.

Vendredi 10 : les sardiniers décident de rester au port pour permettre aux usines d’absorber ces apports inattendus. Un quota de 3 tonnes par bateau est désormais mis en place à chaque marée.

Week-end du 11 : « L’homme du Bengale » film d’aventures d’Umberto Lenzi, avec Richard Harrison, au cinéma Celtic.

Dimanche 12 : les Cormorans n’ont toujours pas gagné un match, toutes compétitions confondues. Ils sont encore battus sur leur terrain par Châteauneuf-du-Faou 3 à 2 (buts de Le Rhun et Yannic).

Lundi 13 : dans la soirée , un piéton est mortellement blessé à la Joie, après avoir été heurté par une voiture.

Le « Massingy » a remonté dans son chalut une bombe de 300 à 400 kg.  Il fait route vers Milford Haven.

Le « Massingy »

 

Mardi 14 : le « Massingy » est arrivé dans la nuit à Milford Haven où il était attendu par des démineurs. Il a pu repartir après avoir mis l’engin en sécurité.

Le « Kergadec », victime d’ennuis mécaniques, a été pris en remorque par le « Sant Yann ».

Les sardiniers ramènent 32 tonnes de poisson.

Week-end du 18 : « Les éperons noirs », western de R.G. Springsteen, avec Linda Darnell, au cinéma Celtic.

Dimanche 19 : première victoire de la saison pour les Cormorans. Ils l’emportent 3 à 0 à Lanvéoc (buts de Daniel, Le Brun et JM Stéphan).

Journée presque printanière.

Jeudi 23 : le « Fils de la Tante » quitte le port pour sa première marée de chalut.

Vendredi 24 : nouvelle pêche importante de sardines : 50 tonnes. La vente est difficile, elle se poursuit l’après-midi avec l’aide des services de la préfecture.

Samedi 25 : une délégation de 12 marins de Saint-Guénolé, accompagnée par le maire de Penmarc’h, se rend à la préfecture pour faire le point sur les problèmes d’écoulement de la sardine.

Week-end du 25 : « Le Brave et la Belle » de Budd Boetticher, avec Anthony Quinn et Maureen O’Hara, au cinéma Celtic.

Mardi 28 : les apports de sardine sont très faibles en ce début de semaine en raison du mauvais temps.

Bilan du port : 235 tonnes et 282 000 F. de chiffres d’affaire.

Ce contenu a été publié dans 5 : De 1870 à nos jours, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *