Novembre 1964

Novembre 1964

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Début novembre : « Maryse Odile » vend 10,6 tonnes de poissons et langoustines à Douarnenez.

Dimanche 1er : journée de Toussaint ensoleillée.

Mardi 3  : le démocrate Lyndon Johnson est élu président des États-Unis avec 61,1 % des voix . Son adversaire, le républicain Barry Goldwater avec seulement 38,5 % des voix, subit l’échec le plus cuisant de l’histoire de la présidentielle américaine.

 

Lyndon Johnson

Lyndon Johnson

Mercredi 4 : inauguration de l’hôtel des postes de Pont-l’Abbé, place de la République.

Grève de 24 heures des marins-pêcheurs à l’appel de la CGT. Ils s’élèvent contre la gestion de l’économie de la pêche par l’Union douanière, contre l’interprétation britannique de l’accord des 12 milles sur les zones de pêche et ils demandent la suppression de la taxe sur les carburants.

Vendredi 6 : exercice de la Marine nationale à Penmarc’h : sept hélicoptères Sikorski HSS1 se posent près de la chapelle de la Joie.

 

Hélicoptère Sikorski de l'Armée française.

Hélicoptère Sikorski de l’Armée française.

Week-end du 7 : « Les contrebandiers de Moonfleet » de Fritz Lang ,avec Stewart Granger, au cinéma Celtic.

Le chalutier concarnois « Mascaret » s’échoue sur la Basse rouge des Glénan, les huit marins sont sauvés.

Dimanche 8 : au Conseil municipal, le marché de voirie du lotissement communal de Saint-Guénolé avec l’entreprise Le Pape de Plomelin est approuvé. Il est également décidé de mettre en enquête d’utilité publique les routes de Kost ar Loc’h à la Torche et de Kervédal à Pors Dibord.

Lundi 9 : le « Kreis ar Pin », en panne de moteur, est pris en remorque par le « Suzette et Monique ».

Mercredi 11 : « En avant » seul sardinier encore en activité en cette fin de saison, ramène 3,3 tonnes de sardines, qu’il vend à un prix intéressant.

Vendredi 13 : les chalutiers sont « en pêche mauvais temps » ou « en relâche ».

Week-end du 14 : « Quand la Marabunta gronde » de Byron Haskin, avec Eleanor Parker et Charlton Heston, au cinéma Celtic.

Dimanche 15 : les chalutiers sont désormais presque tous en relâche.

Lundi 16 et mardi 17 : le « Maryse Odile » est « à la cape », tous les autres chalutiers sont en relâche.

Mercredi 18 : amélioration en mer d’Irlande, les chalutiers sont à nouveau en pêche.

Jeudi 19 : « En avant » réalise encore une bonne vente en débarquant 5,5 t de sardines, cette fois à Douarnenez.  Cette réussite incite le « Belle Bretagne » à réarmer pour la sardine.

Temps très doux.

Vendredi 20 : le syndicat CFDT des marins de Saint-Guénolé proteste contre les pêcheurs sous-marins qui concurrencent les ligneurs et détruisent la ressource.

Les cours de la sardine, bien qu’en légère baisse, restent excellents. D’autres bateaux de Saint-Guénolé décident de réarmer pour la sardine : « Jean-Pierre Yvon », « Paotred Jean Matelot » et « La Gazelle ».

 

Le "Jean-Pierre Yvon", carte postale Combier

Le « Jean-Pierre Yvon », GV 7569, carte postale Combier

Week-end du 21 : « Les rôdeurs de la plaine », western de Don Siegel avec Elvis Presley, au cinéma Celtic.

Mercredi 25 : vers 20 heures, le chalutier « Va-en-Paix » du Guilvinec talonne à l’entrée du port de Saint-Guénolé. Il sombre dans la passe, rendant celle-ci impraticable.

 

Va-en-paix

Va-en-paix

Jeudi 26 : le bateau de sauvetage, avec l’aide de « La Gazelle » et du « Mab Mouss Bihen » essayent en vain de dégager le « Va-en-Paix ». Ils parviennent seulement à le mettre dans le sens de la passe ce qui permet aux bateaux de petit gabarit de rentrer et sortir du port. Si la situation n’évolue pas rapidement, il est envisagé de le faire sauter.

Un canot se renverse à l’entré de la passe, Joseph Nignon, le patron du « Chérubin » et Louis Nignon, se portent à son secours et parviennent à sauver son occupant au péril de leurs vies.

Mer très grosse, vent à 100 km/h.

Vendredi 27 : annonce du décès à 59 ans de Pierre Guéguen, dit Per Wegen, ancien patron pêcheur et président du conseil d’administration de la coopérative maritime de Saint-Guénolé.

Il y a désormais dix sardiniers de Saint-Guénolé à la vente à Douarnenez.

A Concarneau, le « Bibelot » vend 10,3 tonnes de poissons et de langoustines.

Week-end du 28 : « L’enlèvement des Sabines » au cinéma Celtic.

Dimanche 29 : les efforts conjugués du bateau de sauvetage, du « Mab Mouss Bihen » et de « La Gazelle » avec deux plongeurs et les pompiers de Penmarc’h et de Pont-l’Abbé permettent enfin de sortir le « Va-en-Paix » de sa fâcheuse posture.

Les chalutiers sont « à la cape » ou « en relâche ».

Le mois d’octobre aura été sec et doux dans l’ensemble.

Bilan du port en octobre : 63 tonnes dont 34 tonnes de sardines. Chiffre d’affaires : 117 000 F

 

Ce contenu a été publié dans 5 : De 1870 à nos jours, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *